Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 04:10

Les députés ont adopté la propositon de loi Valls sur le non-cumul des mandats, mais les sénateurs ont fait de la résistance et l'ont rejetée, avec notamment l'engagement des radicaux de gauche, opposés depuis longtemps à cette réforme. L'Assemblée aura le dernier mot sur le statut des sénateurs: bonjour les arguments constitutionnels à venir...

J'ai pu suivre les séances au Sénat, d'un haut niveau, et il est vrai que beaucoup de questions n'ont pas été offertes en débat au peuple français:

- y a-t-il identité de fond entre le statut et le travail d'un député et ceux d'un sénateur?

- quel rôle désormais pour le Sénat "représentant les collectivités locales" si ses élus n'en sont pas issus?

- que signifie le bicamérisme aujourd'hui en République?

- comment va évoluer notre démocratie dans les campagnes, avec la politisation via la parité obligatoire des listes engagées, comment seront représentés les territoires avec l'abandon des conseillers généraux classiques au profit des conseillers départementaux en binôme, quelles conséquences à terme sur la désignation des sénateurs?

- comment mesurer les cumuls élu/plus syndicat de eaux ou SIVOM, comité de tourisme, présidences diverses d'établissements divers?

- comment survivront ou non les petits partis aux élections parlementaires quand l'ancrage de la localité ne leur servira plus pour booster la campagne (communistes, radicaux et autres ont du souci à se faire, et les grosses machines PS- UMP se frottent les mains,  puisque le non-cumul les avantage)?

Tout cela est extrêmement important pour l'évolution politique de notre pays, vital même; or le débat est nul, inexistant et la présentation qui en est faite médiatiquement seulement réduite aux tartes à la crème habituelles sur le cumul et le non-cumul. Navrant.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 05:06

A la consultation des statistiques du blog (fréquentations, provenances, mots-clefs, etc...), je constate ces temps-ci un intérêt non négligeable pour le programme, la profession de foi et l'équipe 2008. Des noms isolés sont "pianotés". Curieux, non?

J'imagine que ces recherches proviennent d'adversaires et de concurrents qui pourraient l'être.

Oh, bien sûr, il y a des personnes qui ont disparu de l'organigramme, ne serait-ce que parce qu'elles ont quitté Châtellerault professionnellement, d'autres pour qui l'aventure politique était unique dans une configuration historique et personnelle en effet unique, d'autres qui ont cédé aux sirènes apparemment plus avantageuses en termes d'avancement politique prévisible. Mais nous nous revoyons toujours avec respect et amitié et personne n'hésite d'ailleurs à venir quérir mes compétences ou mes réseaux professionnels dans telle ou telle situation.

Les consultants doivent savoir que d'autres personnes passionnantes sont arrivées dans l'équipe, soit par le biais du Parti Radical de Gauche, soit par le biais de cet attrait pour la fameuse troisième voie dans laquelle elles croient encore.

Nous avons de beaux jours devant nous.

Quant au programme 2008, en dehors du site de l'hôpital, désormais ravagé,  et de quelques scories, il reste très actuel et pertinent; vous pouvez vous y reporter en cliquant sur sa rubrique.

 

Ajout du même jour: certains de ceux qui sont restés, et qui sont nombreux, m'appellent en disant "Et nous, et nous?!, On est où dans l'article?!". Mea culpa. J'écrirai un article spécialement pour vous! Promis.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 04:54

Pour raisons de calendrier,

on inaugure à tours de bras

des bâtiments, des Alhambras

qui ont encor des ouvriers!

 

La ville est devenue oie grasse

qu'on nourrit fort d'échafaudages,

tranchées, toupies, grues et bardages:

Moreau-Lathus, Spie et Colas.

 

L'élu se veut un bâtisseur,

un gouverneur pyramidal:

sait-il qu'il finira sous dalle,

os comme ses prédécesseurs?

 

Mais qui nous donnera un maire

qui dira "Je ne construis rien!

Je ne veux que le vivre bien,

tout ici-bas est éphémère"?

 

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 03:49

Une officine payante de contacts rétro-scolaires me relance systématiquement avec un trombinoscope flou.

Les identités sont quelquefois maintenues; hier le" produit d'appel" était hélas constitué par la mention d'un camarade du lycée Descartes, comme on disait alors, malheureusement décédé depuis plusieurs mois. Navrant.

De même ma mère, décédée il y a près de 20 ans, continue-t-elle de recevoir des invitations publicitaires; de même mon père m'apporte-t-il de temps à autre des courriers de type Encyclopédia Universalis adressés à mon nom à l'adresse parentale que j'ai quittée il y a 35 ans au moins. Ah! Tristes fichiers! Et dire que la traçabilité électronique s'est encore améliorée...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 14:42

Chaque année, le pli est pris, la Ferme de l'Espoir, présidée par Roland Gaillon, organise à l'automne la Fête des Hirondelles.

Ce sera samedi prochain 21 septembre.

Une randonnée en début d'après-midi (15 heures),  sans doute sur les hauteurs de Targé, orchestrée par nos randonneurs réputés, un casse-croûte réparateur au retour, puis un peu de "dérivatif".

Cette année, ce seront les "marchands de mots" estimés Liliane et Michel Geais qui raconteront leurs histoires savoureuses (18 heures) après que l'épouse de votre serviteur  à l'accordéon et  "Kiki", le bassiste de l'orchestre Jacky Roger, eussent fait danser et chantonner sur des airs du répertoire nostalgique (17 heures).

C'est un moment attendu, très important pour les bénévoles, les administrateurs, les salariés et les résidents qui mériteront votre visite et votre reconnaissance. "J'étais malade et vous m'avez visité, etc...".

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 04:32

La fondation internationale Sergueï Einsenstein pour la promotion du film russe historique aurait retenu la ville de Châtellerault pour son édition 2014.

Non pas en raison du nombre de salles alors disponibles (ancien ciné A plus le nouveau à l'ancien hôpital), mais en raison de l'accessibilité du monumental escalier pharaonique en bord de Vienne qui permettra de reconstituer la fameuse scène du landeau du film Potemkine (1925), lors de l'inauguration par l'acteur Gérard Depardiov.

A ce sujet les organisateurs demandent aux Châtelleraudais s'ils peuvent apporter des landeaux type début 20 ème parmi lesquels un choix sera effectué; ils peuvent les déposer dans le hall de la mairie avec un bracelet identifiant à l'attention de Maryse Lavrard, première adjointe en charge de la culture.

Voilà un événement qui fera parler de nous dans le monde entier.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 10:07

Juste avant la Fête du Sport du 8 septembre (Ah, JPA bénéficie toujours du beau temps pour ses fêtes!), la Croix du 6 septembre publiait des articles sur "Le sport, entre dépassement de soi et risque extrême", avec deux excellents papiers de David Le Breton, professeur de sociologie à l'Université de Strasbourg ( 'La fabrique grandiose des corps"), et de Muriel Hermine, ancienne championne d'Europe de natation synchronisée ("Les blessures intimes des champions").

Le premier parlait notamment du fleurissement des tatouages de nos guerriers médiatico-sportifs, ce qui m'a renvoyé au constat du développement vertigineux du tatouage dans la population civile.

Etrange quand même que ce culte bleuté du corps vivant quand le corps mort est de plus en plus voué à la crémation; j'aimerais qu'on débatte à ce sujet.

Cela me rappelle une dispute juridique entre deux concubines qui revendiquaient chacune l'attribution du tatouage de leur défunt aimé commun; le malin avait fait tatouer sur son coeur "A toi, pour la vie."

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 10:00

Dimanche matin, sur les hauteurs d'Antoigné, a lieu la désormais traditionnelle Trottine des copines, chère à notre ami Alain Gaschard.

A l'heure de la parité pour les uns (et pour les unes) et du gender pour les autres, voilà une initiative qui ne manque pas d'audace. Oser avoir une course féminine à soi, entre soi.

J'avoue cependant que le lieu du départ, le cimetière d'Antoigné, m'intrigue toujours, quoi qu'il nous rappelle la vanité corporelle indispensable au raisonnement de tout effort physique et que la mort constitue probablement l'égalité suprême, et durable (puisque le mot est à la mode).

Bref, la trottine des copines est une leçon de philosophie.

Le chrono (s) nous mangera tous et les premiers seront les derniers!

Courage, les filles!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 05:27

Spécialement dédié à Jean-Claude Monaury, dont on connaît l'attachement à la survie des arbres en ville (dernier épanchement, les arbres de Krebs proches de la maison de santé, à sacrifier sur l'autel de la visibilité esthétique).

La revue Kaizen, magazine des intitiatives positives, consacre son dossier du numéro de septembre-octobre aux arbres: "Pourquoi a-t-on besoin des arbres?". C'est très intéressant, surtout autour de la gestion forestière souvent inconséquente d'aujourd'hui.

En particulier à lire: un sous-article sur les arbres urbains, qui sont les grands souffrants de l'urbanisme d'aujourd'hui.

Un arbre adulte a en effet besoin pour vivre d'autant de place en sol et sous-sol qu'en l'air; or bonjour les alignements de platanes ou de grands feuillus neufs le long des immeubles. II faudra les abattre bien avant terme, leurs racines gêneront maisons riveraines et canalisations, et la gestion sécuritaire de leurs branchages est mangeuse d'hommes, de temps et de deniers. Mais la "joliesse" de l'espace public, c'est la "com"!

De grands progrès ont certes été réalisés, il y a une professionnalisation heureuse des services et des élus sur ce sujet, et des pépiniéristes font leur choux gras d'"arbres à ville" inconnus jusque là.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 09:42

Ce n'est pas parce que les Radicaux constituent la plus ancienne formation politique française (naissance en 1901) qu'ils ont choisi le week-end des journées du patrimoine pour travailler à Seignosse, dans les Landes, pendant leur université d'été!

Trois jours pleins, dès ce vendredi, avec des ateliers (Municipales, promouvoir nos valeurs radicales- les élections municipales et la réforme des rythmes scolaires-  la transition énergétique- vers l'Union Européenne fédérale et sociale- quelles sont les priorités d'action en matière économique dès la rentrée?-).

Dimanche matin, comme Jean-Marc Ayrault l'avait fait l'an passé, c'est Manuel Valls, ministre de l'intérieur, qui interviendra pour bien rappeler que les Radicaux de Gauche sont une force active au sein de la majorité gouvernementale et parlementaire.

Je reviens sur l'atelier Municipales, promouvoir nos valeurs radicales; Paul Dhaille, délégué général à l'organisation territoriale, et qui a des attaches à Châtellerault, dit ceci, qui est juste:

"La différence entre municipalités de Gauche et municipalités de Droite n'apparaît plus clairement aux électrices et aux électeurs au profit de l'appréciation de "bonne gestion" qu'ils portent sur la municipalité sortante. C'est ainsi que l'opposition Droite-Gauche ne semble plus pertinente, voire "ne fait plus sens" lors des élections municipales. Dès le moment où les ordures ménagères sont ramassées, où l'éclairage public fonctionne, où les écoles sont accueillantes, où l'eau est potable, où la voirie est correcte..., une municipalité est considérée comme étant une bonne gestionnaire des affaires locales.

Le Parti Radical de Gauche veut redonner un sens politique aux élections municipales en montrant comment le respect des principes républicains, solidaristes et humanistes caractérise l'action de ses élus locaux (...)."

Le piège est là, dans la tentation de ne pas politiser cette campagne municipale. Par manque de courage, par couardise. A ce jeu-là, c'est la sortant, le gestionnaire, qui gagnera.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article