Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 00:19

Matthieu, 5, 38-48, l' Evangile de ce dernier dimanche qui devrait inspirer le monde politique.

Rejetant la loi du talion (qui était déjà pour l'époque un progrès...), Jésus renverse tout le raisonnement qui guidait les hommes jusque là:

"(...) si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l'autre."

"Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent (...)".

C'est on ne peut plus révolutionnaire, et, disons-le, "désarmant" pour l'adversaire; il m'est arrivé, dans mon parcours politique, d'être traité pis qu'un chien, mais je me suis appliqué Matthieu, 5, 38-48. C'est sans doute pour cela que je suis encore là aujourd'hui.

Merci à eux.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 11:49

Première rencontre publique ce lundi 24 février.

Et, pour confirmer l'information, boîtage dans tout le secteur concerné, auquel j'ai participé sur Antoigné.

Deux anecdotes, en sens contraire:

- un couple de sympathisants sort de chez lui en voiture, plutôt que de"boîter" je vais vers la vitre passager qui s'ouvre, on se salue, on échange quelques encouragements et je donne le premier feuillet qui se présente; on me rappelle: il est entièrement blanc! Et là, je rétorque "Oui, mais nous, on veut redonner la parole aux citoyens!".

- une dame sort de sa maison après que j'aie déposé mon papier dans sa boîte; elle regarde le prospectus, puis le met violemment sous l'essuie-glace de mon auto à deux pas en vociférant "Pas de publicité!"; je rétorque qu'il ne s'agit pas de publicité, mais d'information; je ne voudrais surtout aller sur le terrain glissant de la morpho-politico-psychologie, mais, "au feeling", il me semble, pour le moins, qu'elle ne votera pas pour nous...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 01:22

Ultra-laïcité oblige, des lecteurs de la NR se demandent pourquoi c'est la Ville de Tours qui a pris en charge la descente de son dôme de la statue de Saint Martin, avec des moyens techniques d'envergure, et non pas la catholicité, l'évêché, etc... Même Jean Germain le maire très laïque de Tours, qui était venu sur place, en prend pour son grade.

Saint Martin, évangélisateur de la Gaule, a fondé le monastère de Ligugé, l'un des plus anciens du monde chrétien, après avoir été le soldat hongrois engagé dans l'armée romaine -tout un symbole de nos jours européens!- qui, à Amiens, a partagé son manteau avec un pauvre (l'armée lui en ayant payé la moitié au départ, c'est l'autre moitié -la sienne- qu'il donne).

Toute notre culture est imprégnée de cet homme qui est fêté le 11 novembre, en signe de paix des armes.

Et je ne parle pas du patronyme Martin largement répandu et du prénom Martine qui honore des femmes généralement dynamiques.

Des petits malins ont imaginé de remplacer sa statue par celle du monstre style King Kong qui règne sur la place du grand marché à Tours. King Kong, ce serait dur à porter comme nom, bien que j'en connaisse qui le mériteraient!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 11:48

La NR d'aujourd'hui interviewe Eric Audebert, leader local du Front national sur Châtellerault, comme elle le fait tous les samedis avec un invité selon une trame pré-établie.

L'intéressé trouve le "pur châtelleraudais" "sympathique", car il y en d'autres "qui viennent de l'extérieur" (sous entendu? Qui ne sont pas sympathiques?).

L'autre jour j'écrivais ici que nous avions tous des racines étrangères, que tous nous étions, à un moment donné et quelque part, des immigrés.

Pour mémoire, et avec humour puisque je connais l'intéressé, le patronyme Audebert vient ... du germain Ald (vieux) et Berht (brillant). "Pur châtelleraudais"?

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 05:12

Demain dimanche 23 février 2014 a lieu la première vraie course cycliste de l'année dans notre secteur, organisée par le club local l'Avenir Cycliste Châtelleraudais, le prix dit BMO Bricosphère, avec arrivée rue Thomas Edison. C'est une course très difficile, car les organismes sont inégalement préparés, qu'il fait froid (et/ou qu'il pleut)(on nous dit qu'il fera beau cette année) et que le vent du nord prend les coureurs en travers sur la route de Richelieu jusqu'aux Blanchards puis de face après quand ils tournent à droite; s'il souffle de l'ouest, ce n'est quère mieux pour le retour sur Châtel'!

Il y a donc des bordures et des cassures, des groupes qui se forment, tronçonnés. L'arrivée se joue (presque) toujours au sprint entre quelques uns parce qu'avec un tel temps et un tel parcours aucun coureur ne prend le risque de partir en solo -incapable de tenir seul le tempo contre le vent-.

Et le sprint est toujours beau, consacrant un vrai champion qui, en principe, aura effectué sa part de boulot et n'aura pas fait que "sucer les roues".

Le vélo est un sport ingrat, qui demande beaucoup de sacrifices aux jeunes et à leurs familles. Venez les encourager en criant par dessus les barrières, comme on dit chez nous: "Les v'là!". (1)

 

(1) J'aime cette expression, entendue depuis l'enfance; au musée Maurice Fombeure, à Bonneuil Matours, on peut voir une rédaction de l'élève Fombeure, qui raconte une fête au village et décrit justement l'arrivée d'une course cycliste, avec cette expression "Les v'là!". Le maître d'école, académique, en marge,  met la mention suivante, à peu près: "Evitez ce style trop populaire". Or, c'est justement ce style populaire qui fera la gloire littéraire de l'auteur...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 09:17

Nous étions "audités" hier soir à la Maison pour Tous par les présidents, administrateurs et directeurs des quatre maisons de quartier (Minimes, MPT, Renardières et Ozon) sur un certain nombre de questions que nos hôtes avaient préparées ensemble (ce qui est une première); je ne les révèle pas puisque l'équipe Abelin est interrogée le 25 février.

Mais, de notre point de vue, l'examen est réussi du premier coup, il n'y aura pas de session de rattrapage; Soraya Lansari-Capraz et votre serviteur entouraient Michel Guérin, et nous nous sommes exprimés tous les trois selon nos compétences thématiques, mais dans le même sens et avec la même authenticité, ce qui est notre force.

C'était la première fois que j'apparaissais -en dehors du meeting de présentation- non pas en "vedette" principale comme je le fus jadis mais en soutien d'un leader; pour ceux qui en douteraient, cela ne me gêne pas.

Certes j'aime l'expression orale, la tribune, les réparties, les "effets de manche" comme on dit au palais de justice, certes j'ai une certaine  philosophie de la politique et une certaine philosophie du droit, mais je suis aussi, je le crois, un homme simple, soucieux de pragmatisme et de résolution concrète des situations humaines individuelles et collectives. Ma culture est une culture de service public, et de service, tout court.

En conséquence la place qui m'est donnée et qui correspond au souci de l'intérêt général de la ville me convient parfaitement.

Avec amusement, je songeai à cette phrase ancienne de Gilbert Guérineau: "Je préfère être dans l'ombre d'un grand que de cacher le soleil à un petit"...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 09:08

Roger-Gérard Schwartzenberg est le président d'honneur du Parti Radical de Gauche.

Actuellement député de la couronne parisienne et président du groupe des Radicaux de Gauche à l'Assemblée nationale, il fut ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche de François Mitterrand.

Il est l'auteur d'un ouvrage des années 70 toujours lu: "l'Etat spectacle".

Roger-Gérard, que je rencontre au comité directeur et que j'apprécie -c'est une "pointure"- , m'a appelé hier soir, sur la base d'un sondage ou d'une étude qui donne Châtellerault dans les villes de 30 000 habitants et plus qui seraient conquises par la gauche le 30 mars prochain; il venait "faire le point" avec moi et nous prodiguer ses encouragements les plus sincères. Pour l'avoir, il faut "réserver" longtemps, longtemps à l'avance...

Mais cet appel est de bonne augure pour la suite de la campagne, cela veut dire qu'il y a des "choses qui remontent" à Paris, qui viennent du terrain. On y croit encore plus!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 04:47

Un autre des engagements électoraux  (par les cornes?) de Jean-Pierre Abelin, fort du soutien, main serrée, de Xavier Bertrand, alors ministre du travail, était d'empêcher la fermeture du Conseil des Prud'hommes de Châtellerault. On sait ce qu'il advint après les élections...

C'était moins spectaculaire que la fermeture de l'Ecole de Gendarmerie, mais quand même.

Les Prud'hommes, c'est le lieu de la conciliation des affaires salariales entre employeurs et employés, c'est le droit dans la cité, avec la garantie de l'appel en cas de contestation, surtout quand les litiges sont vécus durement;  c'est aussi l'intervention du juge d'instance, juge professionnel, en cas de départition. Je l'ai été dans notre ville de 1991 à 1993.

Les Prud'hommes, c'est l'aspect juridique de la démocratie sociale; dans un bassin comme le nôtre, ce n'est pas rien. Ce n'était pas rien.

Exit le CPH de Châtellerault, exit aussi la promesse gouvernementale de l'époque de permettre un nombre de conseillers suffisant sur Poitiers pour absorber toutes les nouvelles affaires châtelleraudaises. Du coup, des conditions de travail lamentables pour les conseillers actuels et des salariés châtelleraudais qui renoncent à défendre leurs droits parce que Poitiers est loin, que l'adversaire a un avocat, qui demande un renvoi le jour de l'audience, puis un autre trois mois plus tard, etc...

Le risque, c'était que, dans la foulée, Châtellerault perdît son Tribunal d'instance, ce qui eut été une catastrophe pour les dossiers de tutelle, de location, de surendettement, etc... qui touchent beaucoup les petites gens, et aussi pour la paix publique avec la suppression de fait du Tribunal de police qui juge , au-delà des procédures d'excès de vitesse en auto, des affaires de violences et de voie de fait, de dégradations, etc..., bref tout ce qui embête la vie en société.

Avec mes petits moyens, en tant que candidat 2008 sans soutien politique et avec ma casquette de magistrat en Touraine, j'avais demandé à Rachida Dati, alors Garde des Sceaux, d'empêcher cette suppression dont je savais, par indiscrétion, qu'elle était "dans les tuyaux" judiciaires. Nous avons toujours le tribunal d'instance.

Donc vous pensez bien que la maison de justice sur le site De Laage, c'est, avec Michel Guérin, mon combat.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 06:40

On l'a compris: à la lecture du journal, le maire, pour combattre cet effet de serres, a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Par indiscrétion, on a appris qu'un nouveau dispositif était envisagé: l'installation d'une nouvelle brigade (encore!), la BIC, la Brigade Inter-générationnelle Colombophile. J'avoue que même moi je n'aurais pas pu l'inventer. Fabuleux.

La BIC se compose de deux binômes et d'un chef (il y a toujours un chef dans une brigade), le binôme comprenant d'une part un senior de plus de 70 ans, habillé normalement en personne âgée, homme ou femme -c'est ce qui est intéressant- et d'autre part d'un emploi d'avenir habillé en gilet fluo gris (le gris senior) et rose (le rose junior), à damiers.

Le senior, mine de rien, donne du pain et des miettes depuis un banc à ces aimables pigeons, tandis que le junior, à l'affût, lance avec habileté son épuisette cachée et discrète; les volatiles capturés, placés dans un tricycle- volière à assistance solaire (le souci écologique) sont rapportés au chef qui les répertorie sur un plumitif et leur installe à la patte droite un anneau hypnotique fabriqué avec exclusivité mondiale dans une entreprise châtelleraudaise (secret pour l'heure).

Une fois par mois, le chef déclenche des ondes sur l'anneau hypnotique qui dirigent en douceur l'oiseau vers le pigeonnier municipal où il se gave de granulés contraceptifs. Génial, non?

Pour garantir les droits de l'animal, le plumitif est accessible à la Ligue de Protection des Oiseaux et à la Société Protectrice des Animaux. Je suis bluffé!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 04:46

Manthelan, c'est à quelques kilomètres en Indre et Loire, après Port de Piles, en direction de Tours.

Chaque année depuis des temps immémoriaux  (... 1869 quand même) , ce village de quelques centaines d'âmes organise un Carnaval d'enfer; et à chaque fois, bravant le froid et un ciel triste comme hier, la foule se presse en masse. Treize chars, dont celui de la reine et de ses dauphines, à l'ancienne. Bandas et compagnie. Pralinés et confettis.

Les organisateurs ont déposé en 2006 une inscription de leur carnaval au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, comme neuf autres l'ont obtenue dans le monde. On dit qu'un(e) ministre y oeuvre.

Pourquoi cela "marche-t-il"? Certainement une rupture rituelle et folle avec le reste de la vie et des jours qui peuvent être ternes. Un rituel païen remontant du fond des âges, celte, romain, nordique, tout à la fois. Où tout est permis. Et une transmission, de génération en génération.

Je remercie à Châtellerault Anne Balotte et les Fous volants d'avoir ressuscité Carnaval en faisant un vrai travail de fond, notamment avec la MPT de Châteauneuf. Jean-Pierre Duffourc-Bazin m'avait demandé, jadis, de trouver l'explication de la condamnation du bonhomme Carnaval par le feu; je ne l'ai pas trouvée.

Mais, si nous étions les premiers, en France et dans le monde (carrément), à faire de Châtellerault la ville du premier VRAI procès de Mr Carnaval, avec des avocats de renom qui se prêteraient au jeu devant les caméras venues de partout, quelle célébrité!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article