Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 20:56

C'est le titre de la conférence-débat que les Châtelleraudais réunis, présidés par votre serviteur, ont confiée à Michel Billé, sociologue poitevin, auteur de plusieurs ouvrages sur le handicap, le vieillissement et l'intergénérationnel, éminent spécialiste de la question.

Vieillir n'est pas une charge sociétale mais un investissement collectif et individuel, certes il faut évidemment, séparément et ensemble, en préparer et en entretenir l'opportunité heureuse.

Ce moment de partage est prévu le mercredi 27 mai à 18 H 30 à la Maison pour Tous à Châteauneuf et sera suivi d'un pot de l'amitié. Qu'on se le dise!

Le prochain débat sera probablement consacré à la question relative au retour (?) du service national et sera animé par un ancien officier supérieur de l'armée; probablement en octobre-novembre.

A propos de dates, n'oubliez pas d'inscrire sur vos tablettes la marche citoyenne et le pique nique républicain du dernier dimanche d'août et le dîner-dansant du 3 octobre.

A bientôt!

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 20:56

A Dangé Saint Romain, un panneau indicateur en plein centre-bourg annonce dans la gerbe des destinations celle d'un "osthéopathe", avec un h à théo comme Dieu; il doit probablement s'agir d'un guérisseur ayant choisi cette appellation plus officielle! Il est vrai que la municipalité est désormais dirigée par un homme de foi, mais ce panneau, assez comique, fait désordre!

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 18:44

Bien sûr l'enseignement du latin aujourd'hui n'avait déjà plus grand chose à voir avec mon époque (en 1972 je l'avais à l'écrit au bac) puisque si 20% des collégiens le choisissent encore en 5ème, ils ne sont plus que 5% à continuer au lycée.

La ministre a choisi de remplacer l'option latin (je ne parle même plus du grec) par un EPI (enseignement pratique interdisciplinaire) "Langues et cultures de l'Antiquité" susceptible de déboucher sur un choix par ricochet de l'enseignement proprement dit du latin si l'élève se découvre une affinité pour le latin et s'il existe un enseignant compétent présent dans l'établissement ( ... une heure par semaine en 5ème et deux en 4ème et 3ème, autrement dit quasiment rien).

On nous dit que c'est l'excellence pour tous: quel leurre, quelle escroquerie, ce sera l'excellence pour quasiment personne.

Le latin, c'est l'armature, les fondations, la charpente de la langue française; qui connaît les mots connaît les choses et les maîtrise. Dans la justice, nombre de locutions latines sont utilisées tous les jours, parfois limitées à leur premier mot, l'interlocuteur (tiens, encore le latin) comprenant tout de suite.

Or on va vers une société de l'affaiblissement des masses, irrésistiblement.

Alors, comme on dit en droit processuel "juge unique, juge inique", on peut dire aussi pour l'éducation "collège unique, collège inique"; la gauche s'accroche à une réforme voulue par la droite à l'époque, elle a tort.

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
10 mai 2015 7 10 /05 /mai /2015 14:18

Depuis 2008, un certain nombre de mes idées sont reprises sans mot dire par le pouvoir en place.

L'an passé, sur ce site, j'avais appelé par deux fois à ce que notre ville soit jumelée avec une ville grecque pour montrer notre solidarité face aux difficultés de diverses natures rencontrées par le peuple grec dont l'histoire est fondatrice de l'idée de démocratie.

Ces derniers jours, des adultes et des jeunes venant de Igoumenista, au nord-ouest de la Grèce, sont venus à Châtellerault en rejoindre d'autres, de nos villes jumelées de Corby, Velbert, Castellon et du Québec, au nom du programme européen Fo(u)r Europe, clôturé par la venue de Jean Arthuis, député européen convaincu depuis des lustres de la nécessité de l'union des peuples.

Ce n'est pas encore un jumelage, mais cela y ressemble!

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 14:17

Comme chaque année au 1er mai, le Lait de mai des Châtelleraudais réunis ,à la salle Camille Pagé, a été une réussite; c'est pour beaucoup un rendez-vous d'amitié incontournable et pour d'autres une découverte.

Les bénévoles avaient beaucoup travaillé (achat des ingrédients, recherche des lots de la tombola, confection des repas, préparation de la salle, accueil des convives, etc ...) pour que cette journée soit une récompense de leur engagement.

Bien sûr le casse-croûte matinal originel des manuchards se décale de plus en plus vers midi et devient un véritable repas que l'on prend le temps de déguster: les gens sont partis progressivement à partir de 16 heures!

La souveraineté est dans notre assiette et "manger, c'est voter" comme on dit avec Périco Légas sur LCP: la politique autour d'un repas partagé a un sens très fort, très particulier, que l'on ne retrouve pas, ou si peu, le temps des campagnes politiques.

Alors, rendez-vous l'an prochain, même lieu, même heure!

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 18:04

Je reprends le blog pour célébrer le lait de mai, cette tradition châtelleraudaise du repas matinal du 1er mai,à la fois ouvrière et paysanne en référence à la Manufacture d'armes.

Le lait de mai, c'est le premier fromage blanc de chèvres après qu'elles aient mis bas leurs chevreaux; on y ajoute l'ail vert, symbole d'énergie et de désinfection, et quelques autres ingrédients pour un repas qui tienne la route: charcuterie, crudités, omelette à l'ail vert, broyé, ...

Se réunir ce jour-là, c'est fêter à la fois le travail et l'amitié.

Celui que je préfère, c'est le lait de mai des Châtelleraudais réunis, présidés jusqu'à il y a peu par Jacky Luc-Frimval et désormais par votre serviteur, salle Camille Pagé à Châtellerault, à partir de 10 h 30; mais beaucoup viennent désormais pour le déjeuner, la bourriche étant tirée à 13 heures.

Il est prudent de réserver (et ne serait-ce que pour l'organisation!): 05 49 21 37 32, 05 49 93 02 85 et 06 27 91 44 17.

A vous revoir vendredi!

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 18:18

On ne remet pas aisément d'une campagne électorale injuste et difficile qui récompense d'un côté tout ce qui se fait de plus conservateur et de l'autre cette explosion du vote frontiste qui n'a que faire du contenu de vos travaux.

Alors en effet il est légitime de se demander à quoi sert toute cette énergie, cette innovation, cette croyance en la juste cause pour, en bout de course, échouer contre les traditions et l'irrationnel.

Du coup vivre la veillée pascale, retourner aux textes fondamentaux, au matin de Pâques soigner les animaux, puis préparer le jardin, s'autoriser un feu de branches mortes, marcher entre les colzas qui fleurissent sous un ciel d'un bleu limpide, lire des poésies de Maurice Fombeure (au temps où Bonneuil Matours était un vrai village), tout cela a un prix inestimable qui est celui de la vraie vie.

Si les électeurs où bien restent chez eux ou bien votent pour l'immobilisme et l'irrationnel, que voulez-vous y faire; nous avons la démocratie que nous méritons, sauf à persévérer ...

Mais pour l'heure, pause.

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 05:12

   Entre l'entrée triomphale le dimanche dans Jérusalem, monté sur un âne, et l'ensevelissement du vendredi soir qui suit, la Passion du Christ constitue un véritable concentré de philosophie politique que tout étudiant de sciences-po, de droit ou de philosophie devrait connaître par coeur.

   Cette "royauté" d'un genre particulier (hors de ce monde), le service des disciples par le maître (le lavement des pieds), les pièges tendus par les prêtres et les scribes, le traître, la trahison, l'abandon des disciples, le reniement, la lâcheté de la foule, le courage de ces gens qui lui crachent à la figure, le molestent, le frappent quand il a le visage recouvert, le déguisent en roi de pacotille, l'insultent, ricanent, tirent au sort ses vêtements (prémonition  exceptionnelle du psaume 22).

    Et, déjà, tout ce qui fait le coeur de la procédure pénale: les problèmes de compétence (les prêtres et Pilate se renvoient la "patate chaude"), "les violences policières" ("si je ne t'ai rien fait, pourquoi me frappes-tu?"), les témoignages organisés.

    Tout est là, tout est dit, et on trouve dans cette Passion des commentaires à l'infini.

    Ah oui! Le vent des Rameaux sera le vent dominant de l'année: une année à l'ouest, mouillée.

 

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 16:00

Un seul petit département, par sa surface et sa population, a "basculé" à gauche lors de ce second tour des élections départementales: la Lozère.

C'est, dit-on, le fruit d'un abondant travail des élus sur le terrain depuis quinze ans et aussi le résultat d 'une mésentente ancienne de la droite. Qu'importe! Dans ce flot d'une trentaine de départements perdus, la Lozère est un soleil.

La gauche compte quand même, malgré la défaite, plus de départements qu'elle n'en avait au plus bas, en 1992-1993; c'est dire le temps qu'il faudra pour en arriver au bilan flatteur de 2011, et c'est un minimum, car la droite a engrangé des villes l'an passé, qui forment un maillage solide.

La montée du Front national en mars 2015 est due en grande partie à l'invention sarkozyste des 12,5% d'inscrits pour se maintenir au second tour, mise en place dès 2011; sinon, dans des triangulaires, la gauche avait toute sa chance, comme elle l'a prouvé quand cette configuration était possible au second tour; car pour faire plus de 12,5% des inscrits en étant troisième quand l'abstention dépasse 50%, c'est fort improbable.

On voit aussi que la Lozère jouxte ce sud-ouest massivement resté à gauche, en somme les terres d'origine du radicalisme; à méditer, non?

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 05:04

    J'ai une passion pour les Templiers, ces moines-soldats exterminés par Philippe Le Bel, qui ont notamment séjourné à la Commanderie d'Ozon.

    Au soir d'une défaite électorale, ceux qui ont une foi politique éprouvent souvent le complexe du Templier: est-ce que je reste dans la commanderie à prier et à servir mes frères d'armes dans les tâches du quotidien, ou bien est-ce que je pars au combat sur mon destrier, épée dressée vers le ciel?

    Vous connaissez ma réponse: je pars au combat, à fond, mais dès que je trouve un calvaire ou une chapelle, j'attache ma bête, je m'isole, et je reprends des forces, moine et soldat.

Partager cet article

Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article