Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 06:12

Arrivée comme chaque année à Miribel les Echelles par le col des mille martyrs. La Chartreuse apparaît alors brusquement dans sa "monumentalité", comme un paquebot posé depuis la nuit des temps. Falaises de couleurs différentes en fonction de la lumière du jour, pins noirs poussant dans des lieux impossibles.

A l'ouest Chambéry, à l'est Grenoble, villes si différentes car Chambéry c'est encore l'Italie, par ses tons, son architecture, ses immeubles à escaliers de bois extérieurs en regard les uns des autres, par ses magasins (ô celui, si petit, qui vend des pâtes, des jambons et des vins sublimes d'outre-Alpes!). Ce sera pour dans quelques jours.

Car la Chartreuse va sombrer dans la nuit, bientôt, au son des cloches des troupeaux en contrebas. Dans l'entaille après Saint Laurent du Pont, en allant vers Saint Pierre, les moines, les Chartreux, prient pour le monde. Au matin, ce sera la surprise: voir la Chartreuse ou attendre que le ciel se lève, que les nuages se dissipent. C'est comme la foi: vous ne voyez rien mais vous savez, vous sentez, que Cela existe!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 02:42

Beaucoup de magasins d'articles d'art naïf ou local, en bord de mer, offrent des objets en bois de récupération et forment ainsi des poissons à arêtes visibles ou des chapelets de ronds découpés pendant aux portes; certains de ces produits sont de bon goût, d'autres moins.

Mais cela m'a surtout rappelé l'art de Claude Boutet, professeur de philosophie, poète et ancien maire de Bressuire; celui-ci, qui avait la passion de la mer au point de s'être embarqué de longues semaines sur un cargo, avait confectionné une "bibliothèque de la mer"; il s'agissait d'une série d'étagères ordinaires portant des livres qu'on ne voyait que de dos et dont ces reliures variées dans leur couleur et dans leur épaisseur provenaient toutes de l'océan. Fabuleux. Il est vrai qu'ils pourraient en raconter, ces bouts de bois ayant flotté depuis des temps innombrables au gré des vagues.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 02:06

 Après "la leçon d'amour dans un parc" l'an passé, j'ai lu récemment "l'enfant à la balustrade" de René Boylesve, nom d'écrivain de René Tardiveau (Descartes 1867, Paris 1926); l'ouvrage, publié en 1903, raconte de manière autobiographique la vie d'un enfant de 10 ans dans un village de Touraine jamais cité dont son père est notaire. Boylesve dit d'un côté qu'il y a sur la place la statue d'Alfred de Vigny (originaire de Loches) et évoque de l'autre la proximité de Beaumont (la Ronce?)plus au  nord et de la Ville aux Dames, près de Tours. Bref c'est un village imaginaire de Touraine.

L'écriture est superbe, pure, quel bonheur de lire cela!

Cet enfant découvre les relations entre les adultes dans des domaines aussi variés que les affaires, la politique, les relations sociales, les rapports de forces, les intérêts, et bien sûr l'amour: il y  a à ce sujet des lignes d'exception sur un amour naissant entre un homme et une femme, qui ne se déclarera jamais et ne se vivra jamais au regard des convenances sociales. De  beaux passages aussi sur ce qu'un enfant peut projeter de ses futures affections à partir du spectacle auquel il assiste.

Cela étant, j'ai préféré "la leçon d'amour dans un parc", dans la lignée initiatique du "Grand Maulnes", et qui mériterait d'être réédité.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 04:59

La ligne acadienne, Archigny, l'abbaye de l'Etoile et la petite église de Cenan vont retrouver du public pour la fête nationale acadienne, liée évidemment à Marie et à la fête de l'Assomption.

Il y a bien sûr une diaspora acadienne, dont je fais partie, répandue à travers le monde, essentiellement au Québec et dans l'est du Canada, à Saint Pierre et Miquelon, en Louisiane et dans notre centre-ouest, mais aussi en Bretagne et même, je l'ai vérifié, en Martinique, à un endroit appelé le Morne rouge.

Cette fête est un moment de recueillement d'abord puis de grand tintamarre une fois terminée la cérémonie religieuse. C'est un point majeur pour notre culture et notre tourisme que j'aurais voulu défendre si j'avais été élu conseiller départemental en 2015 du super-canton allant de Cenon à Leignes sur Fontaine, mais l'opinion s'en est hélas désintéressée. Dommage car j'avais repris contact avec mon ancien camarade de faculté Olivier Destouches qui préside l'association de sauvegarde de l'abbaye de l'Etoile et nous aurions pu faire des choses, d'autant qu'à l'époque la ministre de la francophonie était Annick Girardin, radicale de gauche, qui m'avait dit toute sa passion pour ce site acadien et ce que nous aurions engagé.

En attendant, allez là-bas pour ce 15 août, vous m'en reparlerez!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 05:53

Cette fois il s'agit de la Maison de l'enfant et de l'adolescent, que nous avions imaginée dans l'ancienne Ecole de Gendarmerie.

Un lieu  de soutien aux parents, d'accès au droit de la famille, de médiation familiale, de consultations juridiques y compris pour les mineurs, avec des avocats spécialisés. Et surtout un point-rencontre parents-enfants innovant.

En effet, la plupart du temps, ces rencontres médiatisées par les juges aux affaires familiales ou par les juges des enfants ont lieu dans des endroits peu attirants (centre de loisirs fermé, établissements scolaires idem); notre idée est de créer un lieu beaucoup plus attrayant où parents et enfants pourraient passer du temps moins figé,  en partageant repas ou consommations, en donnant du pain à des animaux, voire en voyant ensemble petit film ou spectacle court; en somme que la rencontre parents-enfants ne ressemble pas à une visite en parloir pénitentiaire.

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
13 août 2017 7 13 /08 /août /2017 05:40

Déjà est installée aux murs actuels la publicité pour les logements futurs du quai Napoléon.

C'est un secteur dont nous avions pensé en 2008 la réhabilitation entière, depuis la rue Saint André jusqu'au rond point du pont Henri IV, englobant la rue des Cordeliers à l'arrière, le quai en bord de rivière et la rivière elle-même; nous avions même imaginé la "capitainerie du port" dans l'ancien café du Grenadier français qu'un officier de police en retraite aurait dirigée avec la fermeté d'un vieux loup de mer!

Ne pas se "louper", justement: il faut là de la vie, du mélange habitat-commerces-expos-spectacles-quai des bouquinistes-activités navales à défaut de mon mort-né bateau-restaurant des bains (mais sait-on jamais, il pourrait revivre!); le cœur de ville entre Blossac et le quai du Château, l'un des poumons ici avec l'autre à Châteauneuf. Du coup je songe de nouveau à mon ancienne idée d'une fédération des villes traversées par la rivière la Vienne: nous avons, de Limoges à Chinon, de Chauvigny à Bonneuil-Matours, tant de choses, d'idées, de patrimoines et de manifestations à partager. Mais nous nous ignorons. Dommage.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 05:55

Aujourd'hui, le projet d'aménagement d'appartements de type familial sous la direction d'une "maîtresse de maison", répondant aux différents degrés de dépendance, et aux besoins ponctuels des familles pour pouvoir "souffler". C'est une idée qui était techniquement bien  avancée et qui correspond éminemment aux souhaits des aidants, comme on dit aujourd'hui.

Le projet, là-aussi, pouvait être public, semi-public ou associatif tant notre territoire possède un savoir-faire médico-social reconnu.

De même nous songions à une telle structure pour l'hébergement de mineurs placés par la Justice ou par l'Aide sociale à l'Enfance. Depuis l'ancien maire de Monts sur Guesne, devenu président du conseil départemental, a su attirer sur ses terres un village d'enfants dont nous avions d'ailleurs parlé ensemble en septembre 2014.

Que de temps perdu!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 05:48

Aujourd'hui la ou les crèches inter-entreprises avec horaires adaptés.

Il est étrange que notre bassin d'emploi, notamment en zone nord, ne bénéficie pas d'un tel dispositif qui peut avoir un statut associatif, semi-public  ou inspiré des crèches dites familiales tant sont nombreuses les jeunes femmes qui travaillent là-bas en ayant de jeunes enfants et qui bataillent pour trouver des "nounous" acceptant des horaires décalés, tôt le matin, ou tard le soir.

Beaucoup de comités d'entreprises ont par ailleurs les moyens financiers et logistiques d'aider au succès de cette perspective.

Ce projet-là est réellement un très beau projet et nous ne protesterons pas si on nous le prend, comme d'autres.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 05:39

Aujourd'hui la promotion des jumelages économiques et sociaux.

Nous avions les personnes ad hoc pour mener à bien ces deux projets qui avaient deux finalités: d'abord prévenir les délocalisations en favorisant les échanges avec des pays tels la Chine, la Roumanie et le Maroc, ensuite réduire l'immigration liée au manque de travail en Afrique en initiant  des relations AFPA-Afrique (on sait par exemple que quelqu'un qui a appris chez nous à retapisser des sièges auto fait fortune là-bas avec la réhabilitation des véhicules d'occasion); nous avons à Châtellerault le maillage associatif dynamique pour conduire ces actions, ainsi que les compétences techniques et humaines qui vont avec.

Et c'était un élu de plein exercice qui devait mener cette bataille exemplaire et digne d'intérêt. Il se reconnaîtra!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 05:28

Aujourd'hui notre projet de patinoire et de bowling entre Beauregard et Charlet, dans l'est de Châtellerault si souvent oublié des pouvoirs publics.

Notre patinoire actuelle, à l'emplacement des anciennes forges de la Manu, ne permet pas une pratique professionnelle du patinage et du hockey sur glace, et nous ne disposons pas d'installations permettant le bowling, activité prisée de plusieurs types de populations. Ces deux loisirs vont souvent ensemble dans les villes.

Il fallait donc faire du neuf, dans ce secteur où nous aurions, à côté, établi la plaine des sports, entre l'ancienne côte dite de Charlet et l'étang de Charlet qui devenait désormais, après acquisition, un nouveau lieu idéal de promenade et de pêche (j'y ai pêché dans mon enfance avec mon grand-père); c'est dans la plaine des sports que nous aurions favorisé les sports de combat et les arts martiaux.

Un agriculteur âgé de 80 ans, éminemment respectable, continue de labourer ces terres qui attendent un projet comme le nôtre.  Il y a aussi à sauvegarder, sous une voûte presque inaccessible aujourd'hui, une distribution ancienne de l'eau dans Châtellerault, qui pourrait être historiquement classée d'ailleurs; je me souviens d'une sortie d'eau vive en face de la rue du Terrier blanc, au carrefour avec la rue Marcel Paul, côté pair, qui doit être enfouie dans le style du Tabary, ruisseau qui part d'Antoigné-bourg et devient busé vers la Fauvette, jusqu'à la Vienne. L'avenir se nourrit toujours du passé.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article