Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 14:24

Roland Gaillon et Jean-Claude Boissard, invités par Jean-Pierre Jammet, ont abordé la fin de vie devant un auditoire attentif, souvent connaisseur, soit par expérience auprès de proches, soit par profession.

Ils l'ont fait sous l'angle de praticiens chrétiens, soucieux de la dignité du patient.

Mourir dans la dignité n'est pas pour eux la promotion éponyme de l'euthanasie programmée ni du suicide dit assisté qui leur semblent incompatibles avec le serment d'Hippocrate et avec l'humanité chrétienne, mais le souci d'accompagner, jusqu'à la fin, dans la prise en charge la plus correcte possible, la souffrance physique et spirituelle de l'homme ou de la femme qui leur est confié(e).

Hors les modes ("je fais ce que je veux, quand je veux, de ma vie"), nos deux médecins nous ont emmenés là où toute décision est difficile à prendre, en appui sur l'équipe pluridisciplinaire et en lien avec la famille et le malade.

Une grande leçon. Essentielle.

Je recommande la lecture concomitante d'un article de la Croix du 30 octobre 2013, "Solidaires en fin de vie", d'Hervé Messager, Maryannick Pavageau, Jacques Ricot, Anne-Dauphine Julliand et Tugdual Derville, et du numéro de Famille Chrétienne du 2 au 8 novembre 2013 essentiellement consacré aux soins palliatifs (à Malestroit).

Un autre son de cloche, si je puis dire, que ce qu'il est aisé d'entendre en ce moment sur le sujet.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 04:02

La Toussaint, fête de tous les saints, les "officiels", encartés par l'Eglise, titulaires, en somme, et des anonymes, nombreux évidemment.

Et puis il est des saints rustiques, originaux, qui ont été longtemps honorés dans nos campagnes, avec dévotion et démonstration.

Je tiens cela de la lecture du Légendaire de la Vienne, de Mineau et Racinoux, édité en 1978 par notre inestimable professeur d'histoire du droit Brissaud à Poitiers, grand rue.

Ainsi en est-il des saints de Charroux, dans le  sud Vienne, rescapés des saccages huguenots et des ventes de pierres à même les chapiteaux de l'ancienne abbaye au 19ème siècle, et qui ont reçu un culte quasi païen jusqu'à la dernière guerre (pierres raclées, bougies fondues dessus).

Il faut rappeler que Charroux fut au Moyen Age le lieu d'un concile important.

Ces saints charlois, non nomenclaturés par la curie romaine, portent des noms étranges:

- Saint pour le coeur, la main sur la poitrine, protecteur des manchots (il a un bras cassé), et des amoureux (qui en mettraient sans doute leur main à couper!),

- Saint Accroupi ou Lacolique, en posture, qui guérit de ce que vous devinez, et des hémorroïdes,

- Saint Sourire, invoqué par les femmes enceintes pour avoir un enfant gracieux,

- son concurrent Saint Moqueur, rieur, qui guérit les enfants moqueurs et taquins (de quoi?!),

- Saint pour les jambes, qui guérit des varices, etc...

- Saint qui met les mains derrière le flanc, qui guérit des maladies des reins,

- Saint Braillard ou Braillou, qui a la bouche et les yeux usés, qui guérit les enfants qui pleurent et des ophtalmies.

Encore quelques temps de déchristianisation, et plus personne n'entendra plus parler de Saint Moqueur et de Saint Lacolique.

Oremus.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 06:08

    Dans les allées sablées de nos cimetières,

   les gens sont affairés à porter des couleurs

   sur la tombe honorée le temps d'une prière

   qui entretient la paix ou séduit la douleur.

 

   La tuffe et le granit, dominos renversés,

   répandent l'or perdu des chiffres et des lettres

   de ceux qui ne sont plus que des noms insensés,

   des fémurs, des tissus, des bijoux et des spectres.

 

    Mais je sais bien, ô mon Dieu, que l'Essentiel

    n'est pas là.

                           Il est dans mon coeur, mon tabernacle

    secret, nu, intime et pourtant dans ton Ciel,

    mais impossible à transmettre aux gens qui renâclent.

 

    Et de fait, morts chéris ou bien abandonnés,

    je vous porte endormis dans la paix éternelle

    avec moi déjà, vous dans vos carrés bornés,

    et moi dans l'avancement d'hoirie Paternelle.

 

 

         Nota: ce texte est inédit.

 

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 03:47

Ce week-end, visite curieuse de deux fabricants de meubles, l'un à Châtellerault, l'autre à Descartes.

Tous deux font honneur à leur métier, du classicisme à l'innovation pour tenir compte de l'évolution de l'habitat en général et des goûts en particulier.

Le premier, qui nous connaissait,  était assez secret et s'exprimait peu, mais on le sentait peu heureux de l'allure du progrès...

Le second, qui ne nous connaissait pas, était plus disert.

Il ressort de ces rencontres diverses choses:

- des entreprises partenaires ferment les unes après les autres (décoration, luminaires, etc...),

- des artisans sollicités pour telle ou telle opération (sculpture particulière sur un meuble, par exemple) sont installés de plus en plus loin (Sarthe, Choletais, ...) et envisagent de cesser leur activité par manque de commandes,

- la fin de la foire-expo de Châtellerault a été une catastrophe comptable pour eux, que ne vient pas compenser le salon fourre-tout de l'habitat.

C'est près de chez nous,  mais c'est à multiplier par x: la fin des métiers, la standardisation (pas seulement suédoise) du mobilier, une conception "nomade" et versatile de l'existence des gens qui rend "sans objet" (et sans sujet!) la transmission des biens meubles meublants.

En rentrant à la maison, nous nous sommes attachés à regarder notre mobilier et son histoire, ses histoires même, la sagesse de la tradition et du souvenir, l'originalité de tel objet, sa singularité, sa permanence; on se construit aussi sur cela, sur ces fondations qui sont, quelque part, un gage de bonheur domestique.

Touchons du bois!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 18:38

Demain mercredi 30 octobre à 16 heures à l'hôtel la Vigne de La Roche Posay, Jean-Pierre Jammet, prêtre, pour Culture et foi, organise une conférence-débat à deux voix sur le thème de la mort dans la dignité.

Les deux intervenants, chrétiens connus, sont deux médecins retraités, Roland Gaillon, théologien, et Jean-Claude Boissard, bibliste, à l'origine de la mise en place des soins palliatifs à Châtellerault.

Je tire mon chapeau à ce curé qui, en quasi rase campagne, met tout en oeuvre pour élever notre esprit, éduquer notre curiosité et faire questionnement éthique.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
29 octobre 2013 2 29 /10 /octobre /2013 01:41

La presse, à plusieurs reprises, a traité du cas d'un voleur de petits culottes à Châtellerault.

L'information, d'envergure, méritait en effet qu'on s'y étalât.

Ce voleur indélicat, qui n'enlevait que le bas, officiait la nuit (les enquêteurs le surnommaient "stringer in the night").

L'individu s'est finalement fait épingler et a fini rincé à l'hôtel de police où il fut e(n)tendu par le commissaire Pillères lui-même.

Le suspect, en un seul mot, originaire de Tancarville, a expliqué son penchant fétichiste pour les petites culottes de ces dames qui avaient l'heur de l'exciter au plus haut point.

La seule prévention reste évidemment le sèche-linge, ce qui représente un coût qui pourrait cependant être en partie pris en charge au titre du CUCS (le contrat urbain de cohésion sociale), pour les personnes qui seraient sur la corde raide.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 05:53

Nos écrans sont abreuvés d'images de ces stars du footbal professionnel qui sont des modèles pour beaucoup de jeunes qui rêvent de devenir un jour, à leur tour, des stars. Oh, que de désillusions...

Ces jours-ci deux d'entre elles ont défrayé la chronique: le fameux Zlatan, qui, en quittant la pelouse, imitant le port d'une arme à feu, fait semblant de flinguer le banc adverse, et le dénommé Evra qui se laisse aller à quelques propos ulcérés sur ces parasites de commentateurs en termes costauds.

Les instances du foot s'emparent de ces deux faits, le président de la FFF monte au créneau, et puis ... rien.

On ne touche pas aux monstres sacrés.

Evidemment, tel autre, plus modeste, joueur unanimement considéré comme réglo par ses pairs, emporté par son élan dans la gadoue, forçant à peine son tacle, va se ramasser deux dimanches dans les tribunes.

"Selon que vous serez  puissant ou misérable les arrêts de cour vous rendront blanc ou noir "(La Fontaine).

Allez les jeunes, tout vous est possible, hélas.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 19:41

Quelques jours sans publication.

On s'inquiète!

La période de Toussaint se prête au recueillement, au vide en soi ... et au plein avec le monde, dans le monde.

Seulement, il y a des moments où les mots sont vains, insuffisants, inadaptés.

La détresse des peuples avec la Méditerrannée qui devient le plus grand cimetière marin du monde. Que dire, mon Dieu que dire face à l'absence  de réflexion politique active au plan international en ce qui concerne les migrations? Que font les ministres silencieux chargés ici ou là du co-développement? Pourquoi personne dans les rues quand on y descendait pour un oui pour un non dans les années 70?

L'espionnage américain des ondes de nos décideurs européens. Une honte, un  scandale qui devrait faire avancer l'idée de  défense européenne commune et autonome. Or, que des pleurnicheries auprès d'Obama!

La taxation des fruits des plans d'épargne-logement. Souvent ouverts pour un enfant, un petit-fils, des gens qui économisent sur les revenus du travail pour, un jour, construire un pavillon à meilleur taux. Lamentable, pitoyable quand on voit les gabegies du pouvoir lui-même et la richesse mondiale et française dégouliner...

Alors, bien sûr, ces trois sujets n'ont rien à voir entre eux, ce serait même indécent de les comparer, mais, avec la confusion des commentaires qui nous tombent dessus en continu, ils ont provoqué en moi ce temps mort.

Pause, les hommes, pause.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 04:13

Ma convalescence me donne enfin du temps pour essayer de ranger les centaines de livres que contient mon bureau, remontant pour certains à plusieurs générations. Des pépites parfois.

Alors que je songeai à la venue prochaine d'Halloween, fête que détestait Jean-Pierre Jammet tout en l'utilisant dans ses homélies de Toussaint, je tombe par hasard (?) sur un ouvrage de 1852, "Sujets de circonstances, recueil d'allocutions et de discours pour toutes les circonstances ordinaires et extraordinaires du ministère pastoral", publié par l'Abbé Stévenin, curé de Guincourt dans les Ardennes. Des sermons par dizaines, sur tous les sujets.

Le deuxième est une instruction de 9 pages sur le carnaval...

Halloween par Jean-Pierre Jammet, ce n'est rien à côté!

Carnaval: l'enfer sur terre, l'homme, créature de Dieu, avili au rang de bête.

Evidemment, cela a vieilli, et dans le fond et dans le style.

Le Moyen-Age exubérant me plaisait mieux que ce dix-neuvième siècle pudibond: à Carnaval, l'âne portant  des reliques entrait à l'église où on pouvait tenir des propos fous, toutes les valeurs étaient inversées une journée, les parvis des cathédrales supportaient farces et grossièretés.

Autre chose que cette tristesse d'Halloween où des enfants déguisés en squelettes dérangent les gens chez eux pour obtenir des bonbons, gélatineux si possible.

Au diable Halloween!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 14:28

C'est le sujet de la conférence que je traite dans cet ordre pour Jean-Pierre Jammet demain à La Roche Posay, 16 heures à l'Hôtel de l'Esplanade.

Et non pas "justice et psychiatrie", qui m'aurait conduit à évoquer les expertises psychiatriques en matière pénale.

Non, j'ai choisi de parler de la réforme du contrôle civil de la psychiatrie sous contrainte par la loi du 5 juillet 2011 d'ailleurs récemment revisitée par le législateur. Hospitalisations à la demande d'un tiers ou du représentant de l'Etat.

Simplement mon témoignage professionnel de juge des libertés et de la détention, avec un regard chrétien sur près de 300 personnes rencontrées par an. Libertés publiques et libertés individuelles...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article