Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 05:43

Je reconnais m'être abstenu sans même intervenir lors du vote municipal de la motion abeliniste reprenant celles de diverses associations de maires de France pour protester auprès du Gouvernement de la saignée promise aux collectivités. Je n'aurais pas été "entendu" dans le climat figé qui régnait.

Les communistes et les écologistes de l'équipe s'associèrent cependant au vote majoritaire, dans la lignée de leur positionnement national.

Je ne l'ai pas fait d'abord parce que cela ne sert à rien, ensuite parce que nos collectivités ne savent pas reconnaître qu'elles ont vécu des moments de vaches plus que grasses où elles ont recruté de manière irresponsable à tours de bras, ô combien de collaborateurs, de publicitaires et autres copains, édifié des laideurs comme des pharaons avec des chantiers de complaisance pour le BTP, dispensé des jeux versaillais et j'en passe, et qu'il faut bien qu'elles soient associées à la fin d'un laxisme budgétaire qui dure depuis 1974 et que tout le monde, droite, gauche, a laissé filé. Evidemment, il n'y a que la fin de triste, j'en conviens. Et personne n'a anticipé le courage qu'il fallait à l'Etat pour s'y attaquer enfin, avec les conséquences sur les ménages et sur les collectivités, l'Etat se restreignant dans ses dépenses pour ne "favoriser" que les entreprises, seules à pouvoir apporter de la croissance.

Roger-Gérard Schwartzenberg pour les Radicaux de gauche avait certes appelé les pouvoirs publics, fin 2013, à baisser la stratégie budgétaire pour "souffler".

Là où je rejoins Michel Guérin dans son explication de texte, c'est sur la nécessité de "contractualiser" le rythme de la restriction des dotations aux collectivités et sur la pédagogie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires