Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 09:23

   En ce moment la SNCF, quand il s'agit de TER  arrivant à ou partant de TOURS qui vont transporter beaucoup de voyageurs, met au contraire sur les rails des modèles anciens, mais surtout "non-multiples" (c'est-à-dire avec un seul wagon et non deux). Résulat:ces trains sont bondés, notamment au regard de l'important flot de voyageurs à MONTS, et il arrive que certains restent sur le quai quand déjà tous les autres sont debout serrés comme des sardines.

    Hier soir sur un train TOURS-POITIERS hyper-bondé, la SNCF a demandé aux passagers qui étaient aussi des employés SNCF (beaucoup habitent CHATELLERAULT ou POITIERS), et qui voyagent gratuitement, de venir dans la soute à bagages et vélos, derrière la cabine du chauffeur.  Comme un seul homme, sans récriminer, ils y sont tous allés. Remarquable.

   Nota: des choses m'échappent; hier,  comme tous les jours depuis décembre, la SNCF faisait  circuler  pratiquement à vide un TER dernier modèle, long, entre POITIERS et TOURS (arrêt CHATELLERAULT à 13 h 36, heure inadaptée), qui s'arrêtait partout, y compris  à INGRANDES et aux ORMES (aucun voyageur)...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 03:00

  Le maire a dit que le nettoyage des trottoirs était de la responsabilité des riverains et pas de la ville.

  La neige incite en effet à balayer devant sa porte et à répondre présent à la pelle.

  Mais ce n'est pas la météo qui m'inspire, ni le maire!

  CHATELLERAULT perd des habitants chaque année. Mettons que l'on soit en gros 35 000 habitants.

  L'Europe? Combien de millions d'habitants? Je vous laisse le calcul, même avant d'être à 27 pays.

  Eh bien c'est à moi qu'il est reproché d'avoir fait perdre à la gauche (?) une petite ville de 35 000 habitants,  et ce par quelqu'un ayant eu de hautes responsabilités  internationales dont le seul comportement a contraint à la démission l'ensemble d'une commission européenne qui avait entre ses mains l'avenir de dizaines de millions d'habitants. Alors que cette Europe-là fonctionnait alors plutôt bien. Incroyable, non?

    Il faut le rappeler car les gens ont la mémoire courte -comme on disait alors- sans compter ceux qui sont juste jeunes majeurs et ne connaissent pas notre histoire.

     Il est vrai, circonstance aggravante, qu'en 2008 j'avais avec moi trois mille électeurs complices. Vont-ils loger tous dans le tribunal de l'histoire municipale?!!! Un gymnase, vite!

  Vont-ils, avec moi, pouvoir bénéficier de la présomption d'innocence à défaut de compter sur une amnistie comme les députés socialistes s'en étaient votée une en précipitant leur chute lors des législatives de 1993?

  Le tribunal de l'histoire châtelleraudaise échapperait-il aux principes  européens du procès équitable?

  Tiens, l'Europe.

   

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 04:24

  C'était, avec Michel LEROUX, alors directeur technique national de la boxe française et aujourd'hui en charge du football américain, notre credo sportif 2008. Que CHATELLERAULT soit identifiée comme la ville des sports de combats.

    A l'époque (il semble que ce ne soit plus le cas pour diverses raisons) nous pouvions notamment compter, côté boxe (mais il n'y avait pas que la boxe) sur Alban MOTHIE, champion de France de boxe anglaise, et sur Modibo DIARRA, champion du monde de boxe française.

    Avant-hier soir, en débat d'orientations budgétaires CPAC, à vitesse grand V, ont été listés divers projets, dont celui d'un pôle boxe, qui est en fait NOTRE projet. Tant mieux. Michel LEROUX a montré à nos édiles et cadres ce qui s'était fait de bien au HAVRE sous son contrôle (j'ai le CD).

    Je crois tout à fait aux vertus d'insertion de la boxe. Fabrice TIOZZO avec son académie multipliée sur le territoire, Myriam LAMARE dans la région PACA, et d'autres boxeurs, hommes et femmes, ailleurs, ont sorti des tas de gamins du mauvais chemin.

     Je m'étais impliqué dans le même engagement avec Mayar MONSHIPOUR en son  temps.

     Evidemment, comme on est à CHATELLERAULT, tout est tordu,  derrière rien n'est gratuit, et le risque de récupération ou de copinage est flagrant. C'est là-dessus qu'il faudra être vigileant. Mais si on peut en sortir quelques uns, ce sera bien.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 14:01

    Guy BIOTTEAU est décédé cette nuit.

    Il a lutté, lutté.

    L'homme était simple et n'aimait pas la publicité. Mais il mérite cet hommage.

    J'ai appris à connaître Guy BIOTTEAU quand j'étais magistrat au parquet de POITIERS en charge des mineurs et du nord Vienne; Guy était policier au commissariat et portait un patronyme largement apprécié dans notre environnement de la ville-Est; je l'ai vu un jour au palais maîtriser un de nos forcenés châtelleraudais en furie avec un art exemplaire du tact et du professionnalisme.

     Quand il s'est agi, grâce au Procureur Michel SERIN, de désigner un délégué du Procureur pour les rappels à la loi dans le nord Vienne en général et à CHATELLERAULT en particulier, j'ai suggéré tout de suite son nom. Affaire conclue.

      Le trio de nos délégués James MAUREL -hélas aussi disparu-, Bernard GODET et Guy BIOTTEAU fonctionnait à merveille. C'était une époque de défricheurs, d'audace, de paris. Avec des résultats.

      Le dimanche ou lors d'une fête, comme aux Renardières, Guy BIOTTEAU tenait un manège ancien et faisait le bonheur des enfants. En quelque sorte, un jour Père FOUETTARD, un jour Saint Nicolas!

      En jouant sur les mots, je dirais que Guy était un marchand de bien, au singulier.

      J'étais en train vers ORLEANS ce matin quand mon épouse m'a appris sa mort; je savais par des proches que la fin venait à grands pas, mais on n'ose jamais y croire vraiment. Les beaux châteaux qui défilaient, AMBOISE, CHAUMONT, BLOIS, BEAUGENCY, MEUNG, les personnages historiques, François 1er ou François VILLON, rien n'y fit, Guy était omniprésent.

      C'est une partie de nous qui part.

      Pourquoi faut-il que les gens de bien meurent si tôt?

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 04:40

    Dimanche soir, Eva JOLY était l'invitée (?!) de LCI-RTL pour le Grand jury animé par MOUGEOTTE, REVEL et APATHIE.

    Si les deux premiers ont été courtois, le troisième fut d'un agacement prodigieux, d'une hargne grandiose, d'une pique incroyable.  C'en était honteux. Pas le condescendant voire l'admiratif à peine chatouilleux qu'il sait être parfois.

    Eva JOLY est évidemment la seule à renvoyer les journalistes à leurs responsabilités éditoriales et à leur choix partiels ou sensationnels; avec son passé multiple hors politique et son expérience de juge, elle appuye là où ça fait mal, et ce petit monde de connivence politique-presse, qui a ses règles, ou plutôt ses codes, ne lui pardonne pas cette lucidité et cette audace. Comme elle est en ce moment en faiblesse sondagière et que son parler est aussi "spécial", on lui en met plein la vue. C'est assez scandaleux.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 00:18

     En pleine campagne des municipales 2008 Edith CRESSON avait déclaré dans une interview à la presse "Ce que je pense de Gilles MICHAUD n'est pas imprimable." Tudieu! C'est terrible d'entendre cela, et que ce soit lu par vos enfants.

     La semaine passée, dans les mêmes conditions médiatiques, "MICHAUD n'a jamais fait partie de mes proches et il ne s'est pas bien comporté avec Robert CHATEAU." Morbleu! Oh le méchant garçon!

     S'il y en a un que j'ai aidé, à titre personnel, c'est bien lui, Robert CHATEAU.

     Mais calomniez, il en restera toujours quelque chose!

     Comme Ségolène ROYAL lors des Régionales, Edith CRESSON jusqu'à aujourd'hui manque le coche de la générosité, de l'intelligence et de l'intérêt général en restant sur la "politique friction".

     Dois-je rappeler que je n'ai jamais rien demandé et que j'oeuvrais passionnément dans mon tribunal d'instance de CHATELLERAULT lorsque c'est Edith CRESSON qui, le 31 octobre 1992 (20 ans!), m'a fait quérir pour me proposer, devant Guy MONJALON alors son député suppléant, d'être son premier adjoint pour 1995 en demandant de moi une réponse immédiate, que j'ai donnée en effet positive en songeant à mon grand père maternel, qui fut conseiller municipal de 1959 à 1965, et avec l'amour de cette ville?

      Dois-je rappeler que j'ai du trouver seul un moyen administratif pour "faire de la politique" en Vienne en sollicitant un détachement à l'Université comme maître de conférences en droit de 1993 à 1995 alors que mon métier de juge me tenait profondément à coeur? (d'ailleurs les gens, à l'époque, n'ont rien compris à ma démarche!).

      Dois-je rappeler que je fus plus que loyal quand, en 1994, après avoir été désigné à l'unanimité par la section du PS local comme candidat aux cantonales face à Jean-Pierre ABELIN, Evelyne JACQUE fut choisie par Edith CRESSON qui fit plus tard refaire le vote? Et j'ai guidé Evelyne JACQUE dans tout un tas de maisons, notamment à ANTOIGNE, jusqu'à ce qu'elle fasse, quasi inconnue, près de 25% des voix?

      Après, ce fut "le début de la fin", avec des préférences  personnelles qui n'avaient plus rien à voir avec l'intérêt général.

      Le début de l'irrationnel et de l'incompréhension pour les premiers amis de notre Premier ministre, écartés; cette faille, cette défaillance de la part de quelqu'un d'intelligent qui a agi au plus haut niveau de l'Etat, a pourri la politique locale jusqu'à aujourd'hui. Et jusqu'à demain?

      Car dans le journal de ce samedi 11 février, un chroniqueur écrit qu'Edith CRESSON peut être domiciliée ailleurs et voter à CHATELLERAULT puisqu'elle "ne brigue plus aucun mandat. Et ne gêne plus personne."

      Ce Monsieur n'a rien compris et ne connaît pas la vie locale.

      Car ce que cette Dame gêne, c'est la possibilité d'une nouvelle vie politique à CHATELLERAULT, ouverte sur les idées et non plus fermée sur les hommes.

       Lecture conseillée de l'ouvrage sorti ces jours-ci de Jean-Paul DELEVOYE "Reprenons nous": "(...) il nous faut non seulement changer de politique mais changer la manière de concevoir et de pratiquer la politique."

       Une politique fiction?

       J'y suis prêt. Et je ne suis pas seul...

           

       

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 05:52

  Il y a quelques années les propos de notre théâtreux-chef de CHATELLERAULT, interprétés comme un peu condescendants vis-à-vis des troupes de campagne, avaient agité ce petit monde de l'estrade.

  Comme s'il avait été compris qu'il y avait d'un côté le vrai théâtre, avec de vrais acteurs (sinon grands), et de l'autre le pseudo théâtre avec d'imparfaits acteurs amateurs (au sens de non-professionnels maîtres d'une technique).

   A PARIS il y a longtemps j'avais aimé passionnément Phèdre avec la regrettée Sylvia MONFORT et Pierre SANTINI. Eblouissant.

   En 2004, je me suis tordu de rire à COLOMBIERS avec la troupe de la commune pour un titre dont j'ai oublié le nom, mais qu'importe.

   Il y a quelque semaines , je suis allé voir avec plaisir Un chapeau de paille d'Italie de LABICHE par le TPC, et hier après-midi, j'ai beaucoup ri avec la troupe d'AVAILLES dans Bienvenue dans l'immeuble, une pièce qui n'avait d'autre prétention que de faire rire, elle aussi, sur des jeux de mots lourdaux, des quiproquo(s) prévisibles; dans les deux cas la salle du nouveau théâtre était pleine d'un public acquis, qui n'était pas le même d'une fois sur l'autre, à quelques unités près.

    L'important, c'est cela: que les publics, avec leur variété, y trouvent leur compte, que les gens "viennent au théâtre", et soient curieux de retrouver sur scène leur voisin, leur copain, leur femme, leur fils, leur élu même, dans des configurations insoupçonnées dans la vraie vie. Mais, au fond, où est-elle, la vraie vie?!

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 02:46

  Les animateurs de CHATEL'ROUTE BORNIBUS, NAULET et TRANCHANT (Inspecteur du permis de conduire, comme on disait) ont été excellents et le nombreux public qui avait bravé le froid en redemandait.

  Nous étions au coeur d'une partie de notre programme 2008 avec ce fameux pôle accidentologie qui serait allé de la piste sécurité routière le long du canal jusqu'au CRITT pour la résistance aux matériaux et autres expériences, en passant par le musée de l'auto-moto et l'IUT Département Mesures physiques.

   Beaucoup de partenaires  en plus des chercheurs étaient impliqués: pompiers, médecins du SMUR, carrossiers, casseurs (soyons précis sur le mot!), policiers, gendarmes, pompiers, assureurs, magistrats, avocats, élus. D'autres sans doute, comme des enseignants, par exemple.

   Nous aurions travaillé sur nos endroits accidentogènes (les marchands de cycles et motocycles de la ville le savent bien, eux qui réparent), sur leurs causes, sur des remèdes d'aménagements possibles.

  Nous aurions "mis le paquet" sur les jeunes, sur les seniors, sur l'alcool, les stupéfiants, les médicaments. Cela se serait ancré sans problème dans un contrat Santé Ville

  Ce projet reste intact et entier parce qu'il était et est toujours porté par des gens dont c'est la fibre  et la compétence depuis si longtemps qu'on ne peut pas leur prendre.

  Un peu comme la commission agricole...

  Et ça, c'est de la politique, la vraie, celle qui a le souci des autres.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 15:02

  Pour cause de pluri-activités il ne m'est pas possible d'assister au débat de ce soir organisé par le Collectif Migrants et tous ceux qui le portent, Madame GEORGES, Dominique BLANCHARD pour ATTAC, Bruno PAJOT d'Emmaüs, Daniel TRILLON  pour la LDH et tous les autres, et je les prie de bien vouloir m'excuser.

  Ils savent que pour diverses raisons et notamment d'engagement confessionnel, je suis attaché profondément à cette question de l'accueil de l'étranger. CHATELLERAULT, "cité du bon accueil" lisait-on jadis sur les dépliants du syndicat d'initiatives.

  C'est vrai qu'en période de crise surtout, dans une ville qui souffre, l'arrivée de populations non autochtones est  aujourd'hui souvent mal vécue; pourtant nous avons "absorbé" ici tant de Polonais, d'Italiens, d'Espagnols,  d'Algériens et de Marocains, de Portugais, d'Asiatiques aux pays d'origine très divers; beaucoup ont fait souche et sont châtelleraudais.

   Mais pourquoi pour des Guinéens, des Maliens, des Roumains, des gens des anciennes républiques de l'URSS y-a-t-il cette fois problème?

   J'étais resté sur une excellente intervention sur le sujet de Philippe PINEAU, il y a plusieurs années dans le cadre de la LDH, nous en avions nourri notre exigence d'avoir un élu en charge des migrations tant il faut, aussi, une réponse politique et organisée.

   Courage à tous!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 08:13

Le risque, en transmettant à la presse un communiqué de réplique à des propos déplacés de X ou Y -ici Madame CRESSON-, c'est que très souvent, soit votre texte est tronqué, quand il passe, soit il est précédé de qualificatifs ou de pré-commentaires qui vous ... enterrent; aujourd'hui, sur le blog NR où mon texte de réponse est diffusé en intégralité (je n'ai pas encore eu le temps de lire le journal papier qui peut être différent), je lis "Gilles MICHAUD artisan de la défaite de Joël TONDUSSON en 2008". Mais n'en finira-t-on jamais?!!!

 L'artisan de la défaite, c'est le vaincu lui-même (je rappelle ma recommandation de lecture de "La partie de billard" dans les Contes du Lundi de DAUDET, là vous comprendrez ce qui est arrivé à JT. Il n'a pas eu besoin de moi pour perdre).

J'ai cherché  seulement à être "artisan" de la victoire de mon équipe, qui était plausible jusqu'au 4 février 2008, jour de l'annonce par JPA de sa candidature, et je n'ai voulu être "artisan", avec tout le respect que j'ai pour ce mot, que de ma passion pour cette ville et ses habitants; "artisan" car nous avions beaucoup travaillé (relisez le programme, fait pour des gens qui savent lire...), et nous travaillons encore beaucoup et régulièrement sur le fond, sans souci des rapports de forces et des marchandages, déterminés pour nos concitoyens; je n'avais et n'ai aucun compte à régler avec qui que ce soit, et j'aimerais que cela soit entendu. Simplement.

D'ailleurs je remercie tous ceux de gauche, nombreux, qui m'ont appelé pour dire combien ils en avaient marre de ce cirque... et m'apportaient leur affection.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article