Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 05:05

"Le camping ne saurait ouvrir le droit à un mode de jouissance de type "résidence secondaire"."

C'est l'article 1er de la proposition de loi sur l'habitat léger de loisirs qu'a présentée le député UMP de Charente Maritime Jean-Louis LEONARD, avec quelques autres.

Ce texte a été adopté à l'Assemblée à l'unanimité, parce que les "veilleurs législatifs" de gauche étaient mobilisés plus sur le créneau de la précarité et du logement que sur celui du tourisme dans le cadre duquel il était présenté. Malin le LEONARD!

Le texte renforce les pouvoirs d'inspection et de contrôle du maire, le héros des temps modernes, sur les campings privés de la commune et lui donne le droit de saisir la justice; un amendement  du gouvernement précise l'interdiction de vivre en camping à l'année, tente, caravane ou mobil-home: tous les trois mois, il faudra justifier avoir une résidence principale autre que le camping, sinon ce sera l'expusion.

En gros, vivent à l'année en camping entre 70 000 et 120 000 personnes: des vieux, des saisonniers, des étudiants, des pauvres, des divorçants et des divorcés, pour lesquels ce système, malgré la promiscuité sanitaire, reste le moins onéreux .

Jean-Louis LEONARD veut des villes propres, où le prix du mètre carré ne soit pas affecté par des visions "sangatesques".

Toujours cette conception droitière de l'ordre, de la propreté visuelle et de l'infaillibilité de la perspective.

Le Sénat débattra du texte en février.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 20:30

    Monseigneur Pascal WINTZER, administrateur apostolique du diocèse après le départ non remplacé du Père ROUET, a tenu pendant une heure devant les élus chrétiens de toutes tendances réunis à l'abbaye de  LIGUGE, une leçon de philosophie politique. Après l'évocation de vertus célèbres au plan politique (la sagesse, l'humilité, la résistance notamment), il a évoqué celle plus méconnue sur ce terrain-là de la chasteté.

    La chasteté comprise comme la distance, le respect de l'espace et du temps de l'autre, le rejet de l'appropriation du sort  du partenaire ou de l'adversaire, le refus de l'égoïsme, l'attention, la sollicitude, la discrétion.

    Un moment très fort, une ouverture nouvelle, un regard différent.

    Bref, dans la lignée du Père ROUET!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 10:32

    Le circulaire GUEANT du 31 mai dernier a fermé le marché de l'emploi aux étudiants étrangers en fin de cycle: "le nombre d'étrangers entrant en France pour motif professionnel (...) doit diminuer". Pour cela il ne doit plus être accordé de " facilité particulière dans l'examen de la procédure de délivrance d'une autorisation de travail" aux étudiants étrangers.

   Déjà des doctorants se voient refuser le renouvellement de leur titre de séjour.

     Un collectif dit du 31 mai s'est constitué dont le porte parole des étudiants étrangers est Fatma CHOUAIEB (voir son interview dans La Croix du 6 janvier 2012).

     Une pétition a recueilli des milliers de signatures et devant le mouvement de protestation qui a suivi, le gouvernement va adresser cette semaine aux préfets une instruction destinée à assouplir la délivrance très restrictive du permis de travail à certains étudiants étrangers, mais, d'après ce que je crois savoir, l'esprit de cette instruction reste préoccupant (l'étudiant devra avoir une compétence spécifique recherchée, l'ouverture éventuelle ne devra pas nuire à l'attractivité du système d'enseignement supérieur (?), il faudra une adéquation du diplôme et du métier -ça, c'est une sacrée paire de manches par les temps qui courent et même pour les autochtones franco-français!-, etc...).

     Le gouvernement se méprend avec de telles dispositions: j'ai passé mon doctorat avec un ami et collègue jordanien, qui avait un petit job à la fac lui pemettant de vivre et je sais que de retour en Jordanie son enseignement du droit était inspiré de la philosophie des Lumières, ma fille vient de passer le sien avec une cohorte d'amis étrangers de toutes les disciplines qui ont été récompensés par Harold KROTO, le prix Nobel de chimie dont j'ai parlé récemment: il y avait là, dans cet immense amphi de l'école d'ingénieurs de POITIERS une fraternité et une exigence intellectuelle partagée qui étaient émouvantes et remarquables; la plupart des docteurs étrangers allaient retourner chez eux, dans leurs pays où ils seraient les fleurons de l'intelligence reconnue en France où ils avaient travaillé en même temps qu'ils préparaient leurs thèses. S'il y a des abus de confort, et il y en a, mais pas plus que de la part d'étudiants bien de chez nous, ils sont résiduels.

      Comment après aller invoquer le "rayonnement de la France"?,  comment promouvoir la francophonie en osant soutenir  sérieusement que ces quelques centaines ou milliers d'étudiants étrangers viendraient manger le travail des français?

      C'est en soutenant au contraire notre attractivité terriroriale et universitaire que nous lutterons contre une immigration massive de misère puisque ces anciens étudiants étrangers vont contribuer au meilleur fonctionnement  et à la meilleure formation de leurs concitoyens dans leur pays d'origine que pour le plupart ils vont retrouver.

 

       Merci à Didier PINEAU d'avoir diffusé le site signataire  http://www.universiteuniverselle.fr/

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 02:54

  Je suis toujours sur l'humeur très particulière de ces jours saints, qui vont fuir dans l'asservissement et la folie du temps.

  Visite à la basilique Saint Martin.

  Puis je me dépêche d'aller chez mon bouquiniste tourangeau, le Cosmographe, avant sa fermeture de la mi-journée pour cause de pause-déjeuner (il faut bien que cet homme déjeune ailleurs que dans son réduit d'entrée du hall FNAC).

   Les livres ont été brassés dans les bacs depuis les congés et il y a des "nouveautés", si on peut parler ainsi de livres anciens. Je suis sur le créneau de la foi dans les livres, et je sais, je sens que je vais trouver mon bonheur.

   Le bonheur du jour: Le drame spirituel dans l'oeuvre de Maxence VAN DER MEERSCH par Elie BORDES (j'en ai lu du MVDM si peu gai!), La littérature du Péché et de la Grâce 1880-1950 par Pierre-Henri SIMON, Un grand savant catholique Edouard BRANLY par Pierre CROIDYS (1),  et le quatrième: Le seuil, précédé du Royaume du T, par Romain ROLLAND dont je parlais l'autre jour. Le salut pour 10 euros les 4, ça vaut le coup, non?

    Dans Romain ROLLAND, page 75: "Ici, je veille, je parle aux hommes, qui sur la plaine, comme moi, guettent l'ombre qui vient. L'éloquence n'est point de saison. Il ne s'agit point de prouver, de convaincre, de vaincre par le filet serré de raison (...). Il n'est rien à démontrer. Il n'est même point de consoler. Il est de voir. Il est de dire ce qu'on voit, l'expérience intérieure d'une vie, sans l'altérer. Si les contradictions n'y manquent, nous ne ferons rien pour les voiler. Plutôt se contredire avec sincérité que tricher avec soi, afin d'avoir raison. Je ne tiens pas à avoir raison. je tiens à être vrai."

    Le bonheur du jour.

 

   (1) A sa lecture je comprends mieux  le choix de la dénomination rue MARCONI pour la nouvelle artère transversale de la plaine d'Ozon; et même l'appellation  ancienne du pont LIAUTEY prend un sens particulier puisque LIAUTEY fit du fils d'Edouard BRANLY le directeur financier du protectorat du Maroc. De la grande histoire sur un petit kilomètre carré d'espace!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 13:49

    A la suite de ma déclaration, un ami espiègle m'a envoyé deux citations:

 

    - "En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables." (attribué à CLEMENCEAU)

 

    - "Le désir de faire de la politique est habituellement le signe d'une sorte de désordre de la personnalité, et ce sont précisément ceux qui ambitionnent le plus ardemment le pouvoir qui devraient en être tenus le plus soigneusement à l'écart." (attribué à Arthur KOESTLER)

 

     Voilà qui relativise les choses!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 11:24

     Souvenirs d'enfance...

     La Piste aux étoiles de Gilles MARGARITIS. Vous entendez l'indicatif?

 

     Parmi les numéros, celui du trio de clowns les BARIO, Freddy, son beau-frère Nello (ah! Nello le malheureux!) et Henny, la femme de Freddy.

     Henny, femme isolée dans ce monde des clowns uniquement masculin et uninominal avant l'arrivée de l'Auguste et du clown blanc.

     Freddy est mort en 1988, Nello en 2000, et là, le 24 décembre (quel symbole), c'est Henny qui rejoint pour des numéros célestes ses deux compagnons.

      Aujourd'hui les clowns de toute la terre pleurent  leur camarade et le bandonéon expire une note plaintive et interminable.

 

      Mais le spectacle continue. Vous entendez l'indicatif?

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 11:14

     Le culot, dit culot d'émission, est ce dont l'Etat va être crédité par la banque de France et représentant la valeur des francs qui n'auront pas été restitués avant le 18 février prochain. A la mi-août, on estimait à 785 millions d'euros les francs restés dans les livres, les portefeuilles ou les lessiveuses.

     Il a bien fallu arbitrer une somme pour cette créance de l'Etat: ce sera 500 millions d'euros, abandonnés par de généreux donateurs, vivants et morts  sans doute confondus.

     Adieu Claude DEBUSSY, Antoine de SAINT EXUPERY, Gustave EIFFEL, les CURIE et Paul CEZANNE.

     Mais avoir chez soi un CEZANNE à 100 francs, cela ne peut être qu'un super placement.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 05:00

    Contre l'avis de pratiquement tout le monde, voici lancés les jurés citoyens en correctionnelle. A l'essai.

    La justice est chose trop sensible pour être confiée à de seuls magistrats qui statuent pourtant au nom du peuple français (1)...

    Tout étant d'ailleurs trop sensible au royaume du principe de précaution, ne faudrait-il pas mettre partout , pour assister les professionnels et les aider à prendre les meilleures décisions, des (...) citoyens: chirurgiens citoyens(les citoyens auraient sans doute protesté d'implants mammaires excessifs), enseignants citoyens (les citoyens auraient sans doute obligé au redoublement des enfants ne sachant ni lire ni écrire en sixième), chercheurs citoyens (les citoyens auraient sans doute protesté de tout eugénisme), policiers et gendarmes citoyens (les citoyens éradiquant  sans doute toute tentative de passe-droit et d'individualisation du traitement des situations),  contrôleurs URSSAF citoyens (les citoyens luttant sans doute  plus efficacement contre le travail au noir), agents du fisc citoyens (les citoyens luttant sans doute  avec plus d'opiniâtreté contre les abus de biens sociaux de base, du style rouler en vacances avec la voiture de l'entreprise ou bouffer allègrement au resto sur le compte de la société),  pilotes de ligne citoyens, capitaines de pétrolier citoyens, etc, etc...

     Il y a là un gisement de populisme gigantesque et pour tout dire inépuisable...

     Et quelle société cela  nous donnerait!

 

         (1) Cela étant, j'ai apprécié un certain nombre de situations que j'ai présidées sous la forme de l'échevinage, avec des non professionnels dont je peux dire que certains étaient des "pointus" et des chevronnés: tribunal pour enfants, conseil de prud'hommes en départition, tribunal des affaires de sécurité sociale, tribunal paritaire des baux ruraux. Mais il s'agissait à chaque fois soit de personnes volontaires par leur intérêt pour les questions de l'enfance, soit d'élus paritaires d'organismes ou de professions, ce qui n'est pas la même chose que des gens tirés au sort; je me suis aussi trouvé dans des délibérés criminels avec des jurés, mais c'est le caractère exceptionnel du crime dans notre société qui motive depuis l'origine ce choix du jury populaire; là, pour les jurés en correctionnelle, nous sommes sur le terrain de la suspicion du laxisme du juge professionnel, ce qui n'est pas sain. Et bonjour les audiences tardives (je suis  déjà sorti avant hier soir à ... 22 H 30, alors, avec des non professionnels...!).

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 08:30

    J'annonce en effet aujourd'hui que j'ai remis au bureau national du Parti Radical de Gauche la proposition de ma candidature pour les élections législatives dans la quatrième circonscription de CHATELLERAULT-LOUDUN après délibération de notre fédération départementale. Plusieurs considérations me guident:

 

     -I- Des considérations générales:

 

     1-L'accord qui lie le PS et EELV sur une soixantaine de circonscriptions dont celle-ci n'est pas opposable aux Radicaux de gauche qui n'y sont pas partie. C'est la règle du jeu.

 

      2- Alors que François HOLLANDE, candidat des Socialistes et des Radicaux de gauche comme il l'a rappelé hier soir à France 2, est en mesure de devenir Président de la République, il serait pour le moins singulier que ses valeurs ne soient pas défendues, ni pendant la campagne présidentielle alors que je suis membre de son comité de soutien pour la Vienne, ni au surplus après sa victoire alors qu'EELV, pour différencier Eva JOLY, aura passé une grande partie de son temps à dénigrer la candidature HOLLANDE.

 

      3- Le chef du gouvernement désigné par François HOLLANDE aura besoin de s'appuyer sur une majorité unie et solidaire pour mener à bien les réformes indispensables au rétablissement de la France plutôt que de déjà devoir s'escrimer avec des partenaires-adversaires EELV qui lui méneront la vie dure pour obtenir divers avantages parlementaires ou ministériels.

 

      4- Les élections législatives ne sont pas de super-élections cantonales ou municipales mais s'inscrivent dans un dessein de politique nationale qui pose nécessairement l'aptitude du candidat à exercer cette fonction pleinement (travail en commission, spécialisation sur des sujets précis, prise de parole, positionnement dans le groupe parlementaire); les élections législatives ne sont pas  à mon sens une sorte de tour de piste des egos ou d'aide au financement des partis politiques.

 

       5- Un tel engagement exige bien  sûr une disponibilité et une clarté par rapport au cumul des mandats pour être un député efficace.

 

       -II- Des considérations personnelles:

 

       1- Pour espérer battre Jean-Pierre ABELIN, il est largement préférable d'avoir été déjà face à lui dans d'autres combats; je n'ai pas redouté de l'affronter aux élections municipales de 2008 alors qu'il disposait de moyens largement supérieurs aux miens à l'époque; je rappelle qu'au premier tour, en indépendant, j'avais dépassé avec mes équipiers 20% du scrutin alors que les listes poids lourds ABELIN et TONDUSSON étaient  chacune aux alentours du tiers et que la liste médiatique RABIT ne réalisait que la moitié de mon score; j'ai ainsi une légitimité directe aujourd'hui, et je jouis d'une totale liberté face à Jean-Pierre ABELIN, n'étant  au surplus que simple conseiller communautaire non indemnisé et non pas l'un de ses vice-présidents percevant une indemnité. Il est bien entendu  évidemment qu'indemnité n'est pas asservissement.

 

       2- Les Radicaux de gauche sont membres de l'équipe de campagne de François HOLLANDE: Jean-Michel BAYLET préside le conseil politique avec Martine AUBRY, mon ami Thierry JANTET dirige le pôle économie sociale et solidaire, Sylvia PINEL, députée de Tarn et Garonne, Guillaume LACROIX, vice-président du conseil général de l'Ain, Patrick MOLINOZ, conseiller général de Côte d'Or et bien d'autres y figurent en place active: je côtoie tous ces élus au comité directeur national du PRG, je discute avec Roger-Gérard SCHWARTZENBERG, ancien ministre,  Dominique ORLIAC, députée du Lot, spécialiste de l'agriculture, Raymond VALL, le sénateur-maire de FLEURANCE qui va présider la nouvelle commission sénatoriale du développement durable, etc...C'est important pour l'avenir de notre circonscription.

 

       3- Depuis 30 ans je suis au coeur de l'application de la loi dont l'élaboration constitue quand même le coeur du travail du député; j'ai acquis une compétence dans beaucoup de domaines: la famille, le handicap, l'économie, le commerce, la procédure évidemment, et j'ai  toujours oeuvré "au nom du peuple français" avec l'exigence intellectuelle de ce mandat implicitement confié.

 

      -4- Mes racines sont sur tout ce territoire, depuis Vincent BRAULT mon ancêtre de LA CHAUSSEE parti en Acadie, jusqu'à mon père, manuchard, en passant par mon grand père maternel né à SAINT LAON; mes activités judiciaires passées dans la Vienne m'ont fait arpenter ces paysages de la circonscription, parfois dans des affaires fort lourdes et médiatiques; être député c'est certes être député de la Nation, ce qu'on oublie souvent, mais avec l'assise d'un territoire dont on doit consulter régulièrement les acteurs et les habitants, ce que je m'engage bien sûr à faire et chacun sait que je m'y appliquerai.

 

        Je reviendrai plus en détails par la suite sur cet engagement, sur les valeurs que je défendrai, sur le choix de ma suppléante; je le ferai sans animosité particulière, avec même de l'estime pour certains des candidats et bien sûr avec humilité puisqu'on ne manquera pas de me rappeller, si je l'avais oublié, que la compétence n'est pas un critère dominant d'éligibilité.

 

      

 

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Connaître Gilles Michaud
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 06:09

   On appelle ainsi, dans l'agriculture intensive mais présentée comme soucieuse de l'environnement (celle qui ne laboure plus mais gratte seulement), ces plantes qui, remplaçant l'engrai, étoufffent la montée des mauvaises herbes et accompagnent les céréales, de type colza notamment, jusqu'à ce que celles-ci soient suffisamment autonomes pour se débrouiller seules.

    En politique il faudrait donc concevoir les "petits" partis autour des deux grandes "céréales",  UMP et PS, comme ces "plantes compagnes" qui étouffent les mauvaises herbes de la politique.

   Quelles mauvaises herbes de la politique?  La xénophobie,  la haine,  la démagogie, la facilité, l'absence de courage, le clientélisme à grande échelle.

   Alors jamais les Radicaux, et le radicalisme, n'auront autant trouvé leur rôle de veilleurs, et leur légitimité étymologique...et politique.

   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article