Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

5 octobre 2012 5 05 /10 /octobre /2012 03:50

Avant, Jean-Pierre ABELIN n'écoutait pas ce qu'on lui disait, il partait sur ses grands chevaux, tout de suite et à côté de la plaque; maintenant, en plus, il n'entend rien et Maryse Lavrard, à sa droite évidemment, lui sert d'interprète.

Quand il est mis en difficulté sur une question, au demeurant banale (du type sur les réunions de quartier), on voit arriver de main en main depuis le cabinet du maire des "post-it" de couleur orange qui rectifient le tir et lui donnent des "éléments de langage".

"Laissez parler les p'tits papiers...". Le buste de Régine à la place de celui de Marianne?!!!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 02:12

 

DANS NOTRE PROGRAMME DE 2014 RESERVONS
LE 500 ème ANNIVERSAIRE
DE LA BATAILLE DE MARIGNAN !

 

On nous a "piqué" le 400ème anniversaire du Pont Henri IV pour 2009, on ne nous piquera pas en 2015 le 500ème anniversaire de la Bataille de MARIGNAN gagnée par François 1er !


Non pas tant le combat lui-même que l'oeuvre musicale créée à l'occasion par notre concitoyen Clément JANEQUIN (CHATELLERAULT 1485-PARIS 1558) qui certes participa à la bataille aux côtés de Louis de RONSARD, le père du poète.


La Ville lui a donné une rue, celle qui passe devant l'église de Châteauneuf et va vers la Vienne.


Les amis, ce sera une belle fête, mais sans affecter trop les finances locales, car nous devons au passage de François 1er dans notre ville l'expression des "notes salées" pour "noces salées"...

 

Ajout du 4 octobre 2012, simplement parce que je viens d'écouter un CD du choeur Clément JANEQUIN de DIJON, avec de nombreux titres de notre compositeur et que je me suis régalé avec le célèbre "caquet des femmes", impressionnant, pour ce temps-là, de nouveauté et d'audace. Un Châtelleraudais, quoi.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 05:06

   Ce samedi 6 ocobre, dans le cadre de "Diacona", le Territoire chrétien de Châtellerault organise à prtir de 14 heures un "rallye  (pédestre) de la fraternité":

    - rassemblement à Châteauneuf (centre Colbert Lebeau),

    - départ à la rencontre d'Emmaüs,

    - puis Saint Jacques avec Saint Vincent de Paul,

    - et Sainte Marie d'Ozon avec le Secours catholique.

     Enfin clôture avec la messe à Antoigné (18heures 30, mais retrouvailles préparatoires dès 18 heures à la salle paroissiale).

   Il y aura des véhicules pour ceux qui ne sont pas en mesure de faire à pied le périple initial jusqu'à Ozon.

   C'est important, dans notre ville, que d'aller à la rencontre de ces hommes et de ces femmes, les aidants, les aidés.  

   Servir, servir des visages et des noms.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 04:49

A l'heure où comme un slogan commercial ou politique on invoque le "mariage pour tous"(?), retournons à l'essentiel en consultant deux très bons ouvrages que nous a  concoctés Jean-Claude Kaufmann, sociologue, spécialiste reconnu du sujet:

 "Oser le couple", écrit avec la psychologue québécoise Rose-marie Charest, et "Mariage, Petite histoire du grand jour, de 1940 à aujourd'hui" (Editions Textuel), ce dernier empli de superbes photographies. L'auteur parle beaucoup de l'engagement, confronté au temps qui passe, de la fidélité entre un homme et une femme. C'est franchement à contre-courant de l'immédiateté politico-médiatique qui en quelques mois, sans mesure, sans étude, sans anticipation pluridisciplinaire et sans délibération populaire, prétend renverser des millénaires d'anthropologie juridique et sociale. Il serait bien, parmi d'autres, d'entendre Kaufmann, il a des choses à dire sur le sujet.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 14:35

Nous étions une bonne troupe, samedi après-midi, pour la marche de l'Espoir, au départ de la Ferme à la Martinière, route de Monthoiron, dans les bas de Targé.

L'itinéraire importait peu, encore que: quelle tristesse d'une agriculture qui a renfloué les anciens déversoirs du moulin de Mazeray désormais en ruines, enlevé haies et ruisseaux là où nous allions jadis en famille cueillir des "clochettes" dans les prés d'avril-mai au bord d'un Ozon non encore "canalisé", quel bonheur d'arriver jusqu'au sommet de la Croupe que même des vieux targéens ne connaissent pas, avec cette vue superbe sur Chitré et au-delà, quel superbe château décidemment que celui de Targé en effet, si singulier.

Non, l'important, c'était cette cohorte mélangée de gens en difficultés, "pausés" à la Ferme, de militants de la paix,  de retraités, de sympathisants de la bonne cause, de résidents de la MAS, avec une éducatrice, mettant tout leur coeur à monter jusqu'au bourg de Targé, malgré la souffrance et la différence.  Chacun, même apparemment bien-portant, pouvait se dire in petto qu'il était, à sa manière, handicapé, handicapé de l'âme, handicapé de la famille, handicapé de l'engagement, handicapé de quelque chose de personnel ou de public.

Grâce à Roland Gaillon, dans la lignée de ce que voulait Pierre Marsteau, l'essentiel, dans nos pas réunis, était cette humanité partagée, rassemblée. C'était bel et bien une marche de l'Espoir.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 04:25

"Gouverner, c'est servir" est un ouvrage de Jacques Dalarun, historien du Moyen-Age (Alma Editeur), consacré aux balbutiements de la démocratie sur ces longs siècles. Interrogé sur des correspondances avec notre actualité, l'auteur déclare:

"(...) les gouvernés sont toujours ... des enfants! La question reste de savoir si les gouvernés sont en mesure d'avoir un rapport non infantile avec le pouvoir. Peut-on, en utilisant les leçons de l'histoire, se débarrasser des figures du père et de la mère pour se diriger vers un fonctionnement politique adulte, où les citoyens exercent à tour de rôle l'administration des affaires communes? C'est le véritable défi démocratique."

Tout est dit.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 15:40

A 65 ans, Jean-Michel BAYLET, le patron du Parti Radical de Gauche depuis 1995, a de nouveau été investi de la présidence du parti ce week-end à Paris, par "acclamations" (sic): il n'y avait pas d'autre candidat. ce ne sont pas les cadets de qualité qui manquent, les Molinoz, Montes, Lacroix, Bros, Huward,  et autres, sans parler évidemment de Sylvia Pinel, jeune ministre du commerce. Mais pour obtenir ce que JMB a obtenu (un accord législatif et deux ministres), il faut en effet avoir du "vécu". Jean-Michel BAYLET s'est engagé à mettre en oeuvre sur ces trois années une collégialité destinée à "passer la main"...

Je signale au demeurant que les contributions préparatoires au congrès étaient excellentes; les Radicaux ont de la réflexion que les médias, qui n'aiment guère ce président patron de la Dépêche du midi, ne mettent pas en valeur, délibérément (aujourd'hui, tout sur le Modem -qui ne pèse rien- et sur le Front de Gauche, qui manifestait).

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 14:13

Les salons de l'Hôtel de l'Univers étaient remplis hier soir des membres et sympathisants des "Châtelleraudais réunis" qui avaient confié leurs palais à l'excellent cuistot de l'établissement et leurs jambes au célèbre et increvable orchestre Jacky Roger; malgré la crise et les difficultés de toutes sortes, le nombre, l'amitié et la joie régnaient autour des tables et sur la piste.

Au coeur de la soirée, il nous était acquis que, oui, "la politique, c'est donner du bonheur aux gens", pas ce bonheur-là de la gastronomie et de la danse qui ne conviendrait pas à toutes les cultures et à toutes les générations (ça, je l'ai bien compris!), mais celui qui consiste à les fréquenter, à les connaître et à les soutenir avec empathie et sincérité dans leurs projets, là où ils vivent.

Au milieu de la nuit,"guchés" sur des chaises hautes au bar, trinquant au son des bocks à houblon, le temps s'était arrêté et l'amitié n'avait pas de prix. On en redemande.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 07:47

  Déjà des avenants pour travaux supplémentaires pour la future école du site de l'ancien hopital.

  Plus... 112 330, 93 euros, soit 1, 31%.

  Un coût astronomique. Normal, l'école s'appelle Claudie Haigneré.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 09:12

Le maire se plaignait hier soir en conseil de ce que presque personne ne venait aux réunions de concertation ou aux réunions de quartier (car il semblerait  dans son esprit qu'il s'agisse de la même chose). Mais les gens sont rassasiés de ces réunions-caniveaux où tout a déjà été pratiquement décidé avant; je lui ai suggéré, à défaut de la démocratie de quartier telle que vous savez que je la conçois, de déjà s'appuyer au moins sur les maisons de quartier, avec un référent-police, etc...le maire s'est dit d'accord, mais sans grande conviction semble-t-il. Tant que la "consultation" des gens s'arrêtera aux crottes de chiens et aux nids de poule, en dehors des grognassons patentés, la formule ne rencontrera guère de succès. De la "démocrotie" à la démocratie, il y a un fossé...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article