Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 18:05

     C'est fait, tous les blés sont coupés, les chiens s'en donnent à coeur joie qui découvrent des espaces de liberté supplémentaires et quelques lapins un peu perturbés par le passage de la batteuse.

     Une pensée pour ma grand-mère paternelle, Lucie, qui conduisait ses chèvres et ses oies dans de semblables champs coupés pour qu'elles y mangent les repousses de blé vertes pendant qu'elle s'appliquait, cassée en deux, à glaner ce que la machine n'avait pas fauché. Autre temps.

      Avant de repartir, elle s'installait dans un fossé, calée sous un parapluie de berger à toile bleue (les frères FRANCOIS, grand rue à POITIERS, en fabriquent encore, avec des baleines en osier), somnolait un peu, puis lisait des livres que ma tante lui rapportait de la bibliothèque. Et tout le monde rentrait aux Blanchards de Pouthumé, les oies et les chèvres étant interpellées par leur nom -Belotte, Châtaigne, etc...- quand elles prenaient quelque distance avec l'itinéraire obligatoire de retour que le chien-loup était chargé de baliser.

        Les blés sont coupés...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 08:50

     Certains se souviennent à CHATELLERAULT de Gilles BACQUAERT, avocat parisien qu'Edith CRESSON avait amené dans ses bagages en 1990; il ouvrit dans notre ville un éphémère cabinet d'avocat, petite rue Saint Jean.

     Proche de Jean-Pierre CHEVENEMENT, Gilles BACQUAERT intégra  en effet la préfectorale et fut notamment nommé sous-préfet de CHATEAU-THIERRY, la ville de Jean de LA FONTAINE (quelles splendides fêtes le dernier dimanche de juin!) (1) et du célèbre juge MAGNAUD.

      Avec son épouse Odile,  toujours avocate aujourd'hui à PARIS, il m'offrit la photographie connue en  toge de cérémonie de ce magistrat, le bon juge MAGNAUD, celui qui en 1898 relaxa au nom de l'état de nécessité (alors dit contrainte morale) la "fille MENARD", fille-mère qui avait volé un pain pour nourrir son enfant; l'affaire fit grand bruit et on en parle encore dans les prétoires aujourd'hui.

      Ce qu'on sait moins c'est que Paul MAGNAUD, quittant la magistrature, devint député radical de l'Aisne et tenta de faire avancer par la loi ses idées d'humanité et de progrès;  il fut un ardent abolitionniste de la peine de mort; mais il échoua, notamment en raison de l'opposition entre son chef CLEMENCEAU et  le socialiste JAURES, et, certainement, d'une haute , trop haute conception de la politique, alliée à une connaissance, de par son métier, des vrais problèmes de la population: un handicap!

       " M. JAURES parle de très haut, absorbé dans son fastueux mirage mais moi, dans la plaine, je laboure le sol ingrat, qui me refuse la moisson."

      Sa vie est racontée dans un excellent petit bouquin de Mohamed SADOUN,  qui vient de sortir, avec une préface d'Henri LECLERC, qui est très belle.

 

(1) Au musée Jean de LA FONTAINE, on peut voir une litographie représentant le château du parc du verger à CHATELLERAULT, propriété du cousin Jean PIDOUX, où le poète écrivit "le pêcheur et le petit poisson" ("Un tiens vaut mieux que deux tu l'auras") avant de filer sur LIMOGES et d'écrire en route, vers BELLAC, "la mouche du coche".

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 06:35

   C'est le titre d'un texte court, écrit par Octave MIRBEAU en 1888  pour le Figaro et réédité avec quelques autres en 2009 sous ce titre en ouverture par les éditions ALLIA. Tonique!

    Ce passage: "Il a voté hier, il votera demain, il votera toujours. Les moutons vont à l'abattoir, ils ne disent rien, eux, et ils n'espèrent rien. Mais, du moins, ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera, et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des révolutions pour conquérir ce droit."

    Et plus loin: "(...) que la politique est un abominable mensonge, tout y est à l'envers du bon sens, de la justice et du droit, et (...) tu n'as rien à y voir, toi dont le compte est réglé, au grand livre des destinées humaines."

    Je n'ose pas écrire le reste, mais ça se termine par "Je te l'ai dit, bonhomme, rentre chez toi et fais la grève."

    Ah, si MIRBEAU avait connu la "com" et la professionnalisation de la politique, qu'aurait-il pu écrire de pire?!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 13:02

     "Laissez parler les p'tits papiers" chantait Régine sur une oeuvre écrite je crois par GAINSBOURG.

     J'y pensais lors du dernier conseil municipal quand, faussement en difficulté sur des velléités querellées d'un élu d'opposition, le maire -ou sa première adjointe- trouvait une ressource piquante dans la lecture d'un petit papier venu, comme au théâtre, de la cantonade, cet espace entre la scène et les loges, que le public ne voit pas.  Mais moi, de biais (...), je voyais qui scribouillait et qui transmettait le mot, bleu en l'occurrence.

      La méthode est navrante; que le maire demande secours, à l'arrière, au directeur des services ou à un autre fonctionnaire, sur une question technique, c'est normal, mais qu'il accepte d'avoir recours à des sentences mouchantes latérales  provenant d'une personne non élue municipale ne l'est pas.

      En même temps, pour un psy, c'était instructif.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 15:07

    ...chantait jadis Paulus.

    A CHATELLERAULT, malgré les promesses pré-électorales du candidat Jean-Pierre ABELIN, nous n'avons plus l'occasion de féliciter le 14 juillet nos élèves gendarmes disparus avec la fermeture de leur école dont la cour est désormais envahie par les herbes et les rouleaux de touffes sèches dans le vent, comme dans un far west.

    C'est vrai qu'ils sont tristounets désormais nos défilés (?) et un véhicule de pompiers aussi rutilant soit-il n'aura jamais la prestance d'une batterie impeccable de militaires au menton altier...

     Alors, pourrait-on rêver d'un autre défilé?

     Oui mais c'est bien sûr! Comme à ORLEANS le 8 mai pour la fête de Jeanne d'Arc: toutes les associations de toute nature défilent dans les rues de la ville sous les applaudissements des habitants.

     Voilà un beau projet, fédérateur et porteur de sens pour une cité.

 

      Nota du 16 juillet: j'avais rédigé cet article avant l'intervention d'Eva JOLY préconisant le 14 juillet la disparition du défilé militaire; ma proposition d'un défilé des associations ne vaut que pour CHATELLERAULT où je déplore en effet que nous n'ayons plus de défilé militaire; j'ai toujours été défenseur du lien Armée/Nation.

   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 07:09

     Dans le cadre de la loi du 16 décembre 2010, passée d'une voix au Sénat (celle de Gaston FLOSSE qui ne vient jamais), il nous est indispensable de repenser les intercommunalités, trop nombreuses et trop coûteuses selon le Président SARKOZY. Et avant le 31 décembre 2011.

     Le Préfet, qui veut faire passer de 22 à 11 leur nombre dans la Vienne, propose d'ajouter à notre CAPC le nord du canton de PLEUMARTIN, BELLEFONDS, commune orpheline, et BEAUMONT, qui veut rester avec VAL VERT du CLAIN et bénéficier de l'aspiration FUTUROSCOPE.

     Le Préfet veut encore rattacher le Lencloîtrais à NEUVILLE et LENCLOITRE proteste.

     Malgré les appels du pied de Jean-Pierre ABELIN, ni le Lencloîtrais, ni Vienne et Creuse (DANGE), ni Vienne et Mable (SAINT GERVAIS) ne veulent venir dans notre CAPC: ils ont fait leur chemin séparément, des fiefs et des statuts s'y sont installés qui seront forcément remis en cause par la réduction drastrique annoncée du nombre de vice-présidences (de 20 à 8 dans le projet préfectoral!) ...

      Sur l'initiative du président de la CAPC, et en harmonie avec tous les élus de quelque bord qu'il s'agisse, j'ai voté favorablement à ces dernières intégrations dans la CAPC, si les communautés concernées en sont d'accord: il faut se réunir sur la base d'un vrai bassin démographique,  historique, sociologique, culturel et économique pour faire face aux défis de demain, en garantissant le meilleur service démocratique possible à la population.

       Je suis persuadé que ces communautés viendront, les obstacles personnels passés étant à mon sens levés depuis 2008 et nous n'avons que trop tardé. Je rappelle que dans notre programme  (toujours disponible à qui veut) un élu agglo était prévu pour cette mission d'élargissement vers un grand pays châtelleraudais! Nous n'aurions pas perdu officiellement trois ans.

        J'ai suggéré pour inciter les communautés dubitatives à nous rejoindre une sorte de période probatoire, transitoire, sur la base d'un "fédéralisme", d'une collaboration sur des missions ponctuelles et de mutualisations de moyens (c'est déjà le cas pour les deux zones économiques mitoyennes d'ANTRAN et de CHATELLERAULT qui auraient pu n'en faire qu'une...).

         Il faudrait même aller plus loin et, comme le disait un Préfet d'il y a peut-être 20 ans -Monsieur MANSILLON-, valoriser "POITELLERAULT". Il est primordial de raisonner en effet en vision métropole si on ne veut pas rester sur le carreau et continuer à perdre des trains TGV, comme à partir de décembre prochain celui du matin.

         De l'audace économique donc, mais sans oublier ni les gens ni le besoin de délibérer qui risquent de disparaître dans le centralisme new look.

      

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 06:53

    A l'occasion du conseil municipal du 7 juillet, nous avons abordé certains points comme le nouveau règlement  intérieur des cimetières; j'en ai profité pour développer une partie de notre programme à laquelle j'étais attaché fortement puisque j'avais souhaité confier la question des espaces funéraires au premier adjoint.

    Ainsi ai-je trouvé bel écho à:

    - un inventaire et une protection de notre patrimoine immobilier remarquable soit par la qualité des défunts (les PROA, les NIVERT, les  CREUZE, etc...) soit par le particularisme du bâtiment, avec la mise hors d'eau de certaines chapelles intéressantes,

    - un système de bornes informatiques pour permettre aux visiteurs ferrus de généalogie ou en souci de recueillement de retrouver facilement une tombe,

    - un meilleur accueil dans des locaux fonctionnels, notamment pour les crématistes,

    - une mise au point du statut des conservateurs des cimetières,

    - la possibilité pour des membres de la famille ou des amis de descendre eux-mêmes un cercueil dans un caveau, sous le contrôle des employés des pompes funèbres.

     Je n'ai pas rajouté mon -éternel- projet de la création d'une licence professionnelle "métiers de la funétique" au département Techniques de commercialisation de l'IUT, mais il s'en est fallu de peu!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 06:27

   Le tourisme souffre du découpage administratif.

   Ainsi le progarmme  officiel pour la Vienne me propose des choses passionnantes jusqu'aux abors de la Charente limousine. Mais c'est loin!

   Alors qu'à deux pas de CHATELLERAULT, en sud Touraine,  sans même aller jusqu'à CHINON et LOCHES, la richesse culturelle est proche: à DESCARTES, le musée du philosophe, remarquable, à RICHELIEU quand il n'y a pas de concert dans l'église, c'est Marie-Christine BARRAULT qui dit sous les frondaisons de superbes textes accompagnés au piano, le GRAND-PRESSIGNY et PREUILLY (1) s'animent le soir en théâtre et causeries, CRISSAY sur MANSE est un remarquable village Renaissance perdu dans la campagne vers SAINT EPAIN, MAILLE et sa maison du souvenir doivent être visités avec les jeunes générations, la Vienne peut se pagayer dans la journée jusqu'à l'ILE BOUCHARD et son église Saint Gilles aux apparitions mariales de 1947, et c'est déjà un peu la Loire.

     Nonobstant mon métier qui me conduit à TOURS, je suis depuis toujours plus attiré -est-ce l'influence de Maurice BEDEL?- par ce nord-Vienne et cette Touraine du sud. Allez-y, c'est un conseil d'ami.

 

     (1) Nous y conduisons systématiquement les amis de passage pour admirer les stalles et la chaire de la collégiale qui sont l'oeuvre d'un ancêtre de mon épouse, compagnon du Tour de France.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 09:06

     85 kilogrammes de miel ont été produits cette année par les deux ruches installées dans les jardins de la Préfecture de TOURS; on sait qu'il y a aussi des ruches en plein PARIS.

     Quand certaines de nos ruches en campagne châtelleraudaise donnent péniblement, et encore, jusqu'à 20 kilos, c'est la démonstration que l'apiculture a toute sa place en ville où les ruches sont épargnées par les pesticides et certains produits phytosanitaires.

      Voilà une belle inspiration à suggérer à Philippe MERLIER, le nouveau président de la Maison de l'Abeille, qui permettrait d'associer les employés territoriaux et certaines écoles avec un projet pédagogique complet autour du miel et de la protection de la nature.

     Je l'avais évoqué pendant la campagne des municipales quand nous avions rendu visite à ces passionnés...

      N'était-ce pas une belle période?!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 15:20

      Le comité directeur du Parti Radical de Gauche ce 6 juillet à PARIS a voté la participation de son président Jean-Michel BAYLET aux primaires à gauche.

      Le PRG, pour éviter un 21 avril bis, avait eu l'idée dès 2005 de ces primaires à gauche allant même, par l'intermédiaire de Roger-Gérard SCHWARZENBERG, jusqu'à déposer une proposition de loi pour en institutionnaliser le principe; personne n'a voulu suivre à l'époque, c'est bien dommage...

      Il ne s'agira donc plus de primaires socialistes mais de primaires citoyennes.

      Ainsi les Radicaux de gauche vont-ils pouvoir exposer leurs idées, innovantes, audacieuses, pas du tout dans le moule habituel de la gauche classique encore coincée entre inconscient marxiste et social-démocratie non avouée, puis, à la suite, participer pleinement à la campagne présidentielle avec le candidat choisi par le vote des militants; cet engagement de Jean-Michel BAYLET, ancien ministre de ROCARD et de JOSPIN, signifie clairement que les Radicaux veulent être entendus dans les négociations relatives aux sénatoriales et aux législatives; le message est précis.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article