Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 21:23

LES CHATELLERAUDAIS REUNIS

38 , Rue Maurice Vlaminck 86100 CHATELLERAULT

 

DINER DANSANT

 

Cher(e)s ami(e)s .

 

Vous êtes invités à participer au dîner dansant de l’association qui se déroulera le :

 

Samedi 24 Septembre 2011 à 20h30 Salle de l'Hôtel l'Univers

 

Animé par l’Orchestre Jacky Roger.

Renseignements et réservations auprès de : Jacky LUC-FRIMVAL

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 06:38

     C'est fini!

     Après la liquidation du fonds de commerce de ce café atypique du quai Napoléon malgré mes efforts sur toute une période judiciaire poitevine, voici désormais, après quelques opérations malheureuses et abandonnées de destruction-reconstruction la vente aux enchères publiques des murs du Grenadier français au Tribunal de POITIERS le 11octobre prochain.

     Mise à prix: 35 000 euros. Hormis l'emplacement, c'est cher!

     Comme je l'ai écrit il n'y a pas si longtemps, notre projet, dans le cadre de la réhabilitation des rives de la Vienne et du quai Napoléon en particulier, était de faire de cet immeuble le siège de la "capitainerie du port", local informatif et directionnel des opérations qui aurait pu aussi abriter un musée de la batellerie.

      Que la Ville puisse préempter ce bâtiment stratégique nous paraît indispensable.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 08:22

    Pour ce triste dixième aniversaire, tout le monde interviewé ou non y va de son: "Le dix septembre, j'étais ici, je faisais cela", etc...

    Le 10 septembre 2001, je me trouvais à PARIS, à l'Institut des Hautes Etudes de la Sécurité Intérieure.

    Je faisais partie, au niveau national, d'un groupe de travail régulier dont j'étais le seul magistrat du parquet en charge des mineurs; il y avait des personnes de l'Education nationale, de la Police, des travailleurs sociaux, des élus, des chercheurs dont Hugues LAGRANGE,  l'éducateur prêtre salésien Jean-Marie PETITCLERC et d'autres; nous devions faire au Garde des Sceaux des propositions en matière de lutte contre la délinquance juvénile; on pourra en reparler un jour.

     Puis, tout à coup, irruption d'une secrétaire auprès de Claude BEAU, magistrate à l'IHESI, et l'information de NEW YORK à laquelle, d'abord, nous ne pouvons croire car elle était conceptuellement impossible pour nos représentations de l'Amérique.

     Il fut impossible de continuer à réfléchir et à produire.

     En regagnant MONTPARNASSE, je regardais cette tour, déjà immense pour nous, et tous les pigeons étaient signes de notre liberté.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 06:38

    En vacances en Chartreuse, j'achète le lundi à la librairie exceptionnelle des Dominicaines de CHALAIS l'ouvrage d'Henri JM NOUWEN, pasteur néerlandais, "Le retour de l'enfant prodigue" (Espaces libres, Albin Michel), écrit sur sa passion du tableau de REMBRANDT, qui se trouve à SAINT PETERSBOURG, adapté de l'Evangile de Luc. Passion que je partage, pour la parabole et pour le tableau.

    Le vendredi, visite au musée ARCABAS dans l'église Saint Pierre de Chartreuse, et là, dans l'une des fresques, "le fils perdu et retrouvé", peint par ARCABAS: remarquable.

    Bien sûr, on ne peut comparer les deux tableaux, réalisés à trois siècles d'écart, avec des vies si différentes.

   Je dévore le livre, passant d'une reproduction à l'autre. Ouvrage majeur, que tout le monde devrait lire.

    Après, il faut redescendre sur terre...

 

    (1) Pour mon ami lecteur qui aimerait que je parle aussi des chats et pas seulement des chiens, ARCABAS a peint, librement, au pied du Père, un chien qui renifle le fils perdu et retrouvé, comme s'il était un étranger, se remémorant difficilement une odeur passée. Renvoi à Argos, le chien d'Ulysse, qui, lui, le reconnaît malgré son déguisement de mendiant.

    (1) L'institut néerlandais présente à PARIS jusqu'au 2 octobre un vingtaine de dessins de REMBRANDT, dont ... "Femme rassurant un enfant effrayé par un chien". La boucle est bouclée!

   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 06:48

   Merci à un ami blogueur d'avoir évoqué sur son site la Saint Gilles, et d'énumérer tous les Gilles qu'il appréciait.

   Peu d'églises sont dédiées à Saint Gilles; celle de l'Ile Bouchard lui est vouée, avec un beau vitrail central qui raconte la légende du saint, près de sa biche, et faisant opposition au roi Wamba. D'autres sources indiquent Dagobert 1er.

   Saint Gilles est le saint patron des estropiés, le protecteur des plus fragiles et des mères qui allaitent; il est invoqué contre la peur et le feu, et pour la guérison des maladies nerveuses. Bref, c'est un saint qui a du boulot!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 06:24

    Un voyage familial en Belgique est toujours synonyme de retour en France la voiture bondée de plantations à faire dans notre jardin: cette année, hortensias bleus, chrysanthèmes,  géraniums perpétuels, désespoirs du peintre, framboisiers, flox et autres plantes à nom latin ont subi, sur l'insistance de notre cousine, le rituel de la transplantation; même un fuschia dit perpétuel, qui "voyage" depuis 150 ans dans sa famille au gré des pérégrinations, et qui ne craint pas le gel, va continuer sa vie en terre châtelleraudaise.

    Aujourd'hui, et depuis près de vingt ans, ce sont plus de cent pieds de telle ou telle espèce, qui forment un espace que nous appellons le jardin de Belgique.

    Aux transferts de plantes se sont ajoutées les transmissions de recettes familiales de cuisine, avec l'évocation de tel ou tel ancêtre; leurs textes ont intégré dans la" pépinière gastronomique" le classeur des recettes de la maison, rejoignant, ici ou là, les chères écritures de nos chères disparues.

     Mes pépinières, une leçon de philosophie: sans transmission, que sommes-nous?

    

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 06:12

    Franchement, est-ce le rôle d'un directeur de cabinet de venir sur place s'occuper d'un problème de stationnement de véhicule sanctionné par un PV rue Tavernier?

    Voilà tout à fait le genre de situation qui ne devrait jamais "remonter" au cabinet du maire si un minimum de démocratie de proximité avait été mis en place: un comité de quartier, avec un élu municipal délégué, un employé des services techniques et un référent Police aurait réglé le litige et peut-être même évité qu'il ne survienne.  C'est la sagesse même.

    Au lieu de cela on en fait tout un pataquès, on a droit à un article dans le journal d'une quasi demi-page avec la réaction passablement énervée du chef de la police nationale et l'inévitable intervention du directeur de cabinet, au four et au moulin, entre la réception des candidats à un emploi municipal ("Passez-donc un concours") et les plaignants d'habitude, plus le reste.

    Je m'occupe de tout.

    Mais, pour imiter l'adage, qui trop embrase mal éteint.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 06:53

     Notre maire actuel, depuis longtemps béni des dieux, a-t-il attisé leur courroux?

     Toujours est-il que lui qui bénéficiait toujours, en tant que leader de l'animation municipale et communautaire, d'un temps superbe pour ses manifestations, vient cette fois d'essuyer, pour la fête des sports, baisse de température, vent et pluie, ciel brusquement dégagé mais incertain. Est-ce un tournant politique, le début d'un lâchage céleste?

      Là-dessus, je me garderai bien de toute interprétration hâtive, moi qui garde un très mauvais souvenir électoral d'arcs en ciel flamboyants, pourtant signes de l'alliance de Dieu avec son peuple...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 06:00

    Il en rêvait, il l'a conçue: la trottine des copines, sur les hauteurs d'Antoigné le 18 septembre prochain, est l'oeuvre d'Alain GASCHARD, athlète reconnu, éternel marcheur, éducateur hors pair faisant profiter les jeunes générations de son expérience et de sa lucidité. Quelquefois on lui "pique" ses concepts ou on tente de capter son public: c'est comme en politique!

    En plus, Antoigné, que l'association de Gilles MAUDUIT a fait découvrir à beaucoup, possède des parcours de course qui sont remarquables, à quelques encâblures du centre-ville; et puis cette compétItion va rééquilibrer les territoires sportifs de la ville, qui penchent du côté de la forêt.

     Cela me rappelle notre programme électoral de "la plaine des sports" entre les jardins Ozanam, Charlet et son étang non exploité, et les TAC sur l'ancienne route de Pleumartin: tiens, un parcours public d'initiation au golf, une aire d'athlétisme, ...avec bien sûr, club house, bloc sanitaire digne de ce nom.

     D'ici là les copines en auront fait des trottines!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 06:22

    A un jour près, on sait que l'histoire de France et d'ailleurs aurait été différente.

    Il est donc important de respecter la date de célébration d'un événement majeur d'une cité ou d'un pays.

    Nous, à CHATELLERAULT, on va fêter le 5 septembre l'anniversaire de la libération de la ville et du sauvetage du pont Henri IV qui ont eu lieu le 4.

     C'est vrai que le 4 c'était la deuxième édition de la fête des sports, alors évidemment! Priorité aux loisirs, signe des temps, alors qu'on aurait pu, au prétexte du sport justement, attirer  en même temps nos concitoyens vers la fête de la libération de leur ville que très majoritairement ils ignorent.

     C'est un peu comme le déplacement de la stèle Leclerc en face du parc du Verger pour cause de réaménagement urbain. 

     Je trouve qu'on a pris trop de liberté ces temps- ci avec des choses qui comptent moralement.

     Dans la cour de la défunte école de gendarmerie, que les herbes envahissent, n'oublions pas qu'il existe aussi un monument aux morts, ceux qui sont restés vers l'Orient et l'Asie en particulier. Pour notre liberté.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article