Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 09:00

    On en parle peu, pourtant elle a changé beaucoup de choses dans les relations patients-médecins en hôpital.

    La loi du 4 mars 2002 dite loi KOUCHNER -alors ministre de la santé- a notamment promu trois progrès: une meilleure représentation des usagers dans les grandes institutions de la santé et les hôpitaux, l'accès du patient à son dossier médical et l'indemnisation de l'aléa thérapeutique -hors faute directe et personnelle- au titre de la solidarité nationale. Ces innovations marchent plutôt bien, on appelle cela la "démocratie sanitaire". Il y a avait d'autres choses aussi, comme la possibilité de désigner une personne dite de confiance, pour le cas où on serait mal en point et incapable de décider: or cette mesure est quasi ignorée, quand j'essaie de l'évoquer sur place, elle trouve peu d'écho.

    Pour l'instant la santé et l'accès aux soins semblent parmi les grands absents de la campagne électorale; on a bien parlé, au début, des déserts médicaux, mais ce n'est pas très "rentable"...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 06:32

Les commentateurs commencent à s'intéresser au no man's land électoral que constituent les banlieues, mangées par l'abstention massive avec des soubresauts de votes d'extrême droite. Chacun y va de son couplet en constatant, hélas, que les candidats présidentiables, cette fois, ne vont  même pas y faire semblant. Que dalle, comme on dit à ARGENTEUIL.

Disons les choses directement: cet état de fait est signé de l'échec de la politique de la ville depuis le début des années 80.

Pourtant, que de fonds publics ont été engloutis! Si on en faisait le compte, mais nous serions comme les Grecs!

En fait, les pouvoirs publics ont versé souvent dans deux excès: l'excès immobilier avec des restaurations coûteuses, suivies de démolitions coûteuses puis de réaménagements et relookings de même, le tout confié aux mêmes grandes entreprises croqueuses de marchés publics, et l'excès de complaisance politique en achetant la paix sociale (ou ce qu'on prenait pour telle) par des tolérances associatives de complaisance, des subventions intéressées, une gestion de la précarité de l'emploi en prenant x ou y dans telle ou telle collectivité pour quelque temps. Là-dessus sont venus s'installer des ghettos communautaires de populations qui, quand elles avaient la nationalité française, ne possédaient pas de culture citoyenne.

Aujourd'hui on a des cités qui sont, si on peut dire, "des Etats dans l'Etat" avec leurs codes, leurs systèmes de surveillance, leurs économies parallèles et leurs sélections internes.

Pourquoi les équipes municipales en place ici ou là s'y attaqueraient-elles puisqu'elles savent que ce n'est pas là qu'elles feront leurs voix? Pour moi, riche d'une campagne cantonale dans un de ces secteurs où le conseiller général élu puis réélu ne met pratiquement jamais les pieds, cette situation est d'une très grande inquiétude. On ne peut pas continuer ainsi.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 12:52

   Hier soir le comité de quartier BEAUREGARD-CHARLET qui avait du renoncer à sa fête de plein air l'été faute d'installations correctes depuis des lustres, organisait comme chaque année à même période son dîner dansant à la Gornière. Une réussite encore pour les sympathiques organisateurs et dévoués bénévoles. Un appel aux nouveaux, pour aider les mêmes!

   L'orchestre Jacky ROGER en a profité pour jouer l'happy birthday à deux personnes que nous ne nommerons pas (le blog étant "politisé") mais archi-connues et appréciées: une toujours jeune femme chargée de la billetterie et des réservations Accords au Nouveau Théâtre et un bien sûr inoxydable ancien footballeur du SOC et de LENCLOITRE, inusable correspondant sportif de Centre Presse. Facile!

   Je reviens sur les quartiers: il faut passer à la démocratie de quartier, il faut fédérer, coordonner ce qui se fait d'un côté ou de l'autre de la ville, sinon la démocratie va s'asphyxier en même temps que va renoncer toute une génération de bénévoles (les 55-70 ans, en gros).

    Quartiers libres! Un vrai slogan auquel nous tenons dans l'équipe!

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 05:46

    Au début de la connaissance publique de la crise grecque, j'avais émis le souhait que nous ayons un contact pour un jumelage avec une ville grecque, par solidarité.

    La Grèce, avec le Logos, le langage partagé, a mis fin au Mutos, le mythe, en créant la démocratie, et nous lui sommes infiniment redevables.

    La démocratie au sens de la délibération a permis aux hommes d'avoir prise sur leur destin, alors que le Mutos, le mythe, les engluait dans le mutisme et la fatalité. Mais il faut connaître les mythes pour s'en libérer!

    Rappelons quand même que la Grèce a été intégrée à l'Union en 1981, avant l'Espagne ou le Portugal, précisément sur la base de ce lien intellectuel et artistique fondateur de notre civilisation.

    Dans La Croix du 2 mars, Georges PREVELAKIS, professeur de géopolitique à l'Université Panthéon -Sorbonne, dit  justement que "le destin de l'Europe se joue autour de la question grecque".

    Il ajoute que l'Europe est aussi responsable (c'est moi qui le dis plus fort que lui) du désastre de corruption publique de l'Administration et de ce qui gravite autour par l'abondance subite de fonds bruxellois alors que le pays, non accompagné techniquement et pédagogiquement,  n'était pas éduqué aux critères de la rigueur comptable et budgétaire. Ce que j'appelle les circonstances athénuantes, en en revendiquant l'appellation originelle.

    Ce qui est intéressant dans son interview, c'est qu'il insiste sur ce mariage de l'Occident et de l'Orient en Grèce et sur le fait que ce lien oriental est indispensable à l'avenir de notre vieux continent.

     Avant de parler Turquie il nous faut d'abord sauver la Grèce; cela passe notamment par l'absence de complaisance avec l'Allemagne, gros fournisseur d'armes à la Grèce, pour le cas où un jour, contre la Turquie, etc...

     On a du boulot.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 04:53

    Les spécialistes de la main sont nombreux et on a beaucoup écrit sur l'ulisation de la main gauche ou de la main droite pour écrire.

    On connaît Xavier BICHAT et la théorie de la prééminence de la main droite et Pierre-Maxime SCHUHL dans un excellent passage sur PLATON et la prééminence de la main droite dans un passionnant petit bouquin de 1952, Le merveilleux, la pensée et l'action, qui fait mon délice en ce moment.

    J'ai connu  dans ma famille des anciens et  à l'école même des maîtres qui faisaient tenir la main gauche dans le dos pour forcer  l'enfant à écrire avec la main droite.

    La main gauche reste affublée, semble-t-il, de la réputation ... sinistre (gauche, en latin) de ce qui venait de la gauche, et le gaucher, malgré des progrès, persiste à être catalogué comme un marginal à défaut d'un inadapté.

    J'y pense tous les jours dans mon métier; je fais attention au moment de la signature du procès verbal d'audition, ici par un patient psychiatrique, là par une personne qui "part en détention", et j'estime qu'au moins 2/3 de ces personnes signent de la main gauche.

     Qu'en retirer de scientifique? Je n'en sais rien, il faudrait vraiment faire une étude complète et sérieuse.

     Mais, depuis trente ans que je m'y intéresse, je trouve ce constat non dénué d'intérêt. A débattre!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 11:51

     J'approuve les travaux de restauration du canal de la Manu. Mais...

     J'attends de voir, car quelle autorité maritime ( l'esquif sera immatriculé), donnera son feu vert pour qu'un bateau-mouche vienne manoeuvrer à quelques encâblures d'un barrage EDF important, au mépris de toutes les règles de sécurité en navigation?

      Quelle autorité maritime oublira de faire assurer que le parcours aquatique soit sécurisé, qu'on aura dragué la rivière pour la débarrasser de tous les troncs d'arbres et des diverses carcasses de voitures et autres qui sont des obstacles majeurs?

      Une belle réplique de l'"Hirondelle", allant jusqu'à CENON, aurait sans doute suffi,  si on tenait à faire du bateau, plutôt que de se lancer dans l'aventure d'une barge.

      Tiens, avec la guinguette à la patinoire, avec une restauration ouverte sur l'extérieur, sur le canal où "navigueraient" des barques et des pédalos entretenus par une entreprise d'insertion comme ... Audacie, par exemple.

 

        Et je ne parle pas de l'énorme tâche du chantier de désenvasement de l'estuaire de l'Envigne.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 05:08

   Mon bonheur était déjà grand de "tomber" sur un livre de François MAURIAC avec une dédicace de l'auteur:

 

   A Gilberte MAITRE "Désormais dans le destin de tout homme, il y aura ce Dieu à l'affût...", en affectueux souvenir, signé François MAURIAC, 29 janvier 1938.

 

   L'ouvrage, La vie de Jésus, a été publié en 1936.

 

   Quand l'auteur évoque la mort de Jésus sur la croix, il écrit: "Cette croix dressée pour la première fois dans cette campagne heureuse fit horreur à Pierre et elle détourne encore, en Orient, ces millions d'êtres pour qui un Dieu souffrant et crucifié est inconcevable. Et l'Islam est né de ce scandale."

 

   En quelques mots très simplement écrits,  par une phrase lumineuse, tout est dit du jaillissement intellectuel de la troisième religion monothéiste -dans l'ordre chronologique-. Et tout est dit aussi du caractère théologiquement irréconciliable de ces deux religions,  le Christianisme et l'Islam, nonobstant la fraternité d'âmes de quelques uns dont j'essaye de faire partie.

 

 

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 17:56

     C'est bien beau de mettre sous le mouchoir ses différences dogmatiques ou philosophiques dimanche prochain, appeler à faire barrage à l'extrême droite, mais enfin c'est un peu juste puisque resteront en place les mêmes, et puis la vie reprendra avec ses petits cumuls et ses mandats pépères.

      Si vraiment, localement et ailleurs, on ne s'attaque pas aux causes de ce désintérêt public d'une part et de ce vote FN d'autre part, si on ne met pas en place des ateliers républicains regroupant déjà nos responsables politiques locaux et bien d'autres non encartés, si on ne fait pas nos états généraux de la démocratie et si on ne tend pas vers une plate-forme d'avenir municipal pour 2014, on va vers une liste FN aux municipales à CHATELLERAULT (ça avait déjà germé en 2008), avec tout le succès qu'elle aura chez les gens d'un certain âge, qui ont peur de l'étranger, chez les ouvriers usés  et chez les chômeurs appauvris qui ne votent plus à gauche (ils l'ont fait au canton ouest parce qu'il n'y avait pas de candidat FN), chez les ruraux inquiets pour leurs enfants, etc...A l'ouest, Eric AUDEBERT, qui y est connu, aurait fait un tabac du style du sud, il faut le savoir.

       Alors que je tiens un discours de paix et de courtoisie vis-à-vis d'anciens adversaires, il va falloir aussi que l'entourage de ceux-ci les appelle au calme, car l'ennemi  véritable, c'est la faillite de notre système citoyen, la désignation de boucs émissaires, de triste mémoire. Ne nous trompons pas d'objectif, notre responsabilité est trop lourde.

       

          Ecrit il y a presqu'un an, franchement, qu'est-ce qui aurait pris un ride dans ce texte? Hélas, rien.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 08:57

     Lettre adressée le 21 février dernier à Jean-Pierre ABELIN:

 

     Monsieur le Maire,

 

     Vous connaissez l'attachement des Châtelleraudais à leur Ecole de Gendarmerie.

    

      Cet attachement concerne tout autant les souvenirs des activités de formation militaire et judiciaire qui s'y déroulaient que les lieux mêmes par leur esthétique d'ensemble s'imposant dans le paysage de la ville, sans oublier tous les mariages de jeunes châtelleraudaises avec des élèves gendarmes.

 

      Beaucoup de personnes me prient de vous dire, avec moi, leur opposition à toute idée de destruction d'un tel patrimoine historique remarquable, humain et immobilier.

 

      Aussi, par la présente, ai-je l'honneur de vous demander d'engager la démarche appropriée d'inscription de l'école de gendarmerie caserne de LAAGE sur la liste complémentaire des monuments historiques comme cela avait été possible grâce au travail de Michel BIDRON pour l'ancien théâtre, initiative dont chacun se réjouit aujourd'hui.

 

       Aucune destruction ne serait plus alors possible pour ce patrimoine militaire typique de son époque et nous pourrions envisager des projets collectifs d'envergure sans nuire à l'aspect du site.

 

       Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l'expression de toute ma considération,

 

                                                Signé Gilles MICHAUD

    

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 01:08

   Mon métier de magistrat m'expose aux misères du peuple: alcoolisme, chômage, violence, prison, maladie mentale.

   Ces derniers temps, entre la correctionnelle et la psychiatrie, j'ai été confronté à des drames humains.

   La campagne électorale des présidentielles me paraît si loin de tout cela, sauf peut-être chez Jean-Luc MELENCHON.

   On ne joue plus guère Armand SALACROU. C'est dommage, car sa pièce "Boulevard DURAND", écrite en 1959, est d'une terrible actualité et peut venir alimenter une soirée débat sur l'industrie, la grève, le sort fait aux ouvriers (ici les dockers du HAVRE, sa ville), les chefs, les syndicats, les conditions de vie difficiles, le drame, la mort d'un ouvrier,  la figure du traître, la justice à la suite,  l'injustice, et l'hôpital psychiatrique pour finir avec le personnage principal Jules DURAND. Poignant.

    Une phrase intéressante également qu'on aurait pu retenir sur des débats actuels autour des génocides et des dénégations diverses:

 

    "Alors ils se diront: C'est une histoire des temps passés. Et l'on est pas avare de sa pitié ni de sa clairvoyance pour les crimes d'autrefois. Oui, comme les hommes aiment la justice quand ils jugent les crimes d'autrefois! Mais je connais leur silence devant les douleurs toutes chaudes dont ils se croient innocents parce qu'ils détournent la tête."

 

     Et en effet, souvent, nous détournons la tête.

 

    

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article