Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 03:07

"Autant pour moi" disait-on à l'armée quand on se trompait ou qu'à tout le moins on était dubitatif à l'excès.

 Autant pour moi, donc, après l'intervention à NAINTRE de Jean-François MACAIRE, premier secrétaire du Parti socialiste de la Vienne, venu soutenir sans faille Véronique MASSONNEAU, candidate EELV aux législatives à la suite de l'accord national PS-EELV.

Respect de l'engagement national, fidélité aux liens sur un accord électoral certes, mais aussi programmatique, dans un esprit de gouvernance mutuelle.

La présence de Pierre LANTIER, suppléant PS de LOUDUN, unanimement souhaitée, constituait un gage supplémentaire de l'amplitude de cet accord.

Les Radicaux de Gauche, favorisés dans 35 autres circonscriptions par le PS, apporteront dans la Vienne tout leur appui en faveur de la réussite de Véronique MASSONNEAU.

Les liens entre le radicalisme et l'écologie sont anciens: localement par l'action de Michel CREPEAU à LA ROCHELLE, nationalement par le travail au début des années 80 avec Brice LALONDE, et aujourd'hui encore avec le partenariat signé entre le PRG et Génération Ecologie.

Notre engagement  auprès de Véronique MASSONNEAU a donc du sens, humainement et politiquement.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 01:25

   "L'Agglo de CHATELLERAULT examine le projet de l'équipe ABELIN d'une patinoire à côté de la piscine RASSETEAU.

 

   Nous avions déjà expliqué durant la campagne que cela ne nous paraissait pas un bon projet techniquement (d'ailleurs aujourd'hui on peut concevoir des patinoires sans processus jumelé eau-glace avec un revêtement synthétique  beaucoup plus facile d'entretien et moins cher, comme il en existe déjà en Franche-Comté) et qu'il valait mieux déjà se projeter sur le secteur Beauregard-Charlet pour équilibrer la ville à l'Est avec une plaine des sports comprenant une patinoire-bowling facilement accessible soit en bus (y compris "Noctambus") soit en voiture.

 

   Le projet ABELIN, enserré dans un endroit où on se gare déjà difficilement, qui mettra à mal de très beaux arbres, comporte un volet sociologique à mots feutrés qui en réalité veut dire "les jeunes de la Plaine d'Ozon pourront venir plus facilement".

 

   Je crois qu'on mélange tout et qu'on reste, encore, petit niveau, dans la séduction politique par catégories consistant à caresser des publics ciblés dans le sens du poil.

 

   Notre projet avait une autre dimension d'ouverture de la ville vers l'extérieur et non de repli sur soi, et respecter le jeune d'Ozon, c'est d'abord faire en sorte qu'il soit traité sans favoritisme et apprenne, comme celui de la petite Bruyère, des Minimes, des Gruges ou d'ailleurs, qui a autant de difficultés que lui et se trouve aussi digne d'intérêt, à faire l'effort d'appartenance à sa ville sans être considéré comme un sujet à part, dont en fait on a peur.

 

      Même dans l'équipe ABELIN, on le pense.

 

      Que d'efforts..." 

 

     En 2012 nous avons autant raison qu'en 2008, le projet Rasseteau est tombé à l'eau; surtout n'allons pas faire du neuf avec du vieux à l'emplacement actuel où l'idée de la guinguette près du canal désenvasé s'impose à souhait!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2008
commenter cet article
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 05:33

   On sait mon attachement à mon chien, ce compagnon fidèle de la promenade matinale, celui qui devine votre humeur, vos soucis.

   A PARIS, un association (contact@parole-de-chien.com), 01 42 85 23 39) forme des chiens qui seront en mesure d'intervenir dans des hôpitaux et des maisons de retraite.

   Dans une situation récente où une patiente en psychiatrie savait que sa chienne se laissait mourir à la maison dans le chagrin du manque de sa maîtresse, j'ai prévu, dans ma décision de maintien des soins contraints, que les soignants puissent permettre un lien entre cette dame et son animal.

   Tant il est vrai que souvent les animaux nous aident à faire preuve d'humanité.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 04:23

   Hier, en allant à ANGERS, j'ai longé, à l'approche de MONTREUIL-BELLAY, l'ancien camp de concentration des tziganes, dont il ne reste plus, depuis la récente inscription du site à l'inventaire des monuments historiques, que les marches en ciment d'accès aux anciens baraquements que l'on a laissé se détruire par les outrages du temps alors qu'ils comprenaient des inscriptions   terribles et portaient témoignage de la souffrance d'une  population datant des origines lointaines de l'humanité.

   La voie ferrée à proximité pour les départs en wagons plombés.

   Aujourd'hui des vaches paissent en plein vent, parmi les immenses panneaux publicitaires. Respect!

   Les tziganes, manouches et autres ont depuis 1912 à présenter tous les trois mois à la police ou à la gendarmerie un carnet dit de circulation.

   On dit que le site reste peu aménagé pour devenir le mémorial qu'il devrait être en raison de la crainte environnementale de voir arriver à MONTREUIL BELLAY ... etc, etc...

   Xénophobie, encore...

 

   La chaîne parlementaire (LCP) diffuse assez régulièrement un reportage sur MONTREUIL BELLAY avec des témoignages  émouvants de gens que nous connaissons bien, à POITIERS et à CHATELLERAULT.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 08:24

   François HOLLANDE a déclaré  à TULLE qu'il voulait être jugé dans 5 ans sur la justice et sur la jeunesse.

   Un mot est absent de la plupart des discours: la culture; et pourtant, quel accord majeur que jeunesse et culture!

   Deux réflexions:

   1- Maurice BEDEL dans "Destin de la personne humaine" (1948) rapporte une expérience qui l'a marqué; à la demande d'un directeur de manufacture, il avait emmené  à la campagne un groupe d'apprentis dans une promenade scientifique, historique et littéraire sur l'origine de la Terre ("la leçon sur la colline"); il fut ébloui de la curiosité et de l'intérêt du groupe: "Je me demandais alors par quelle extraordinaire injustice, entre tant d'injustices sociales, ces fraîches intelligences se voyaient privées d'une instruction qui était prodiguée à des intelligences fanées, usées par de fallacieuses hérédités (...) je sentais cruellement de quel incomparable bonheur la société privait ces enfants en les privant de la connaissance (...) Par un jeu d'escamotage indigne de notre époque, des êtres doués d'intelligence, nos égaux, nos frères, se voient refuser les clés de ce jardin de la connaissance qui sera dans l'avenir le seul refuge honnête d'une humanité abandonnée à de vastes loisirs."

    2- Un ouvrage collectif passionnant vient de sortir: "Sans le latin", Essai, Mille et une nuits,  19 euros, un gros pavé, mais quel bonheur! "On peut rêver: quel président, quel ministre courageux oseront enfin renverser la tendance en instituant le fait latin à l'intérieur même de l'enseignement du français?". Yves BONNEFOY signe la postface "le latin, la démocratie, la poésie": la connaissance des mots conduit en effet à la connaissance des choses, la maîtrise de la langue permet aussi la maîtrise de son destin.

      Quelle culture pour les apprentis déjà rejetés par le système éducatif ordinaire? Quelle capacité  pour tous à aller démonter la mécanique étymologique pour comprendre le sens d'un mot ?(je sais des profs de banlieue qui ont passionné des élèves difficiles avec le latin et même le grec).

      Faire des jeunes des citoyens libres et éclairés, au point qu'ils soient en mesure de critiquer le pouvoir qui leur donnera les moyens d'accéder à la culture: là, nous y sommes dans "justice et jeunesse", nous sommes au coeur de la politique!  J'entends pendant ces 5 ans avoir des engagements là-dessus, c'est fondamental.                   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 05:00

    Les urnes ont parlé, François HOLLANDE est élu, et j'ai entre les mains un petit bouquin, portant ce titre, "Croire en quoi?", constitué d'échanges entre Umberto ECO et Monseigneur Carlo Maria MARTINI, qui fut evêque de MILAN.

    A un moment, Mgr MARTINI dit: "Ainsi l'histoire fut-elle conçue de plus en plus clairement comme une marche vers un but situé hors d'elle et non pas immanent à elle. On pourrait exprimer cela par une triple conviction:

    1) l'histoire a un sens, une direction, ce n'est pas l'accumulation de faits absurdes et vains;

    2) ce sens n'est pas purement immanent mais il se projette au-delà d'elle, il est donc objet non de calcul mais d'espérance;

    3) ce point de vue n'épuise pas, mais consolide le sens des événements contingents: ils sont le lieu éthique où se décide le futur métahistorique de l'aventure humaine."

     Espérance et éthique, deux mots essentiels qui imposent au camp des vainqueurs de la "jouer modeste", sans morgue, et de tendre la main au camp des vaincus, car l'histoire, justement, nous montre -puisque les acteurs sont grosso modo les mêmes depuis 30 ans-  que les postures, précaires, à 51/49 et quelques, deviennent un jour des impostures.

     Oui, croire en quoi, plus large, avant de croire en qui, trop restreint. C'est l'enjeu des 5 années qui viennent.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 16:34

    En cet après-midi du 6 mai je suis de permanence au Palais de Justice pour une affaire de braquage et comme à chaque arrivée dans le bureau, je mets à jour mon éphéméride.

   Une très belle vue de l'île de Koh Jum, à Krabi, en Thaïlande,  avec devant elle des embarcations légères,  au ras de la plage, et ces mots anonymes:

   " La barque du stupide s'immobilise dans la boue.

     La barque du silencieux vogue avec le vent."

   Etrange, non?

 

   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 04:10

   Le Cri, célèbre tableau de MUNCH, vient d'être vendu aux enchères à NEW-YORK pour un prix équivalent à 91,30 millions d'euros. Le record.

   Moi, je m'en fiche, j'ai son double.

   Quand j'ai quitté la Centrale de SAINT MAUR à l'été 1986, un détenu excellent peintre voulut m'offrir en cadeau de départ la reproduction de mon tableau préféré: ce fut MUNCH, Le Cri.

   Un tableau difficile à regarder longuement tant le mélange de ses lignes rondes ou rigides et celui de ses couleurs violentes et incendiées provoquent une sorte de malaise. Comme si MUNCH avait peint la folie.

   Il s'en explique dans son journal, à la date du 22 janvier 1892.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 21:02

     C'est le titre d'un article du journal Le Monde, dossiers et documents, consacré à "il était une fois la démocratie".

      Passionnant.  Et en même temps très inquiétant sur le degré de connaissance et d'implication citoyenne...

      D'une étude américaine on apprend que 5% des gens -ce qui est très important en termes de basculement de majorité dans un sens ou dans l'autre- se décident le dernier jour voire au moment de pénétrer dans l'isoloir...

      Difficile de pronostiquer: les runes ou les urnes?!!!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 05:10

   La brochette d'intervenants PS-MRC-EELV-PRG-Front de gauche le 1er mai à POITIERS était remarquable d'union.      

   Pour faire gagner HOLLANDE et tout ce qui se déclinera à la suite dans la stratosphère socialiste, l'union doit être promue. Oui, mais alors, pourquoi rompre ce pacte en ne laissant pas, sur la quatrième circonscription de la Vienne, prospérer la candidature unique de Véronique MASSONNEAU dans le "package" national PS-EELV-PRG?

   Pendant trois mandatures, le PS voulait absolument réserver cette circonscription à une femme et ce parti proclame lutter contre le cumul des mandats. La parité n'est pas la charité!

   François HOLLANDE fait de la jeunesse le coeur de son engagement,  entend instaurer la parité au sein du gouvernement: cet axe doit être adopté pour la politique locale.            

   Changer les générations, réduire le "mâlisme" des éligibles.

   Et puis Véronique MASSONNEAU a un  riche vécu professionnel, associatif, militant, politique, elle est parfaitement crédible en candidate parlementaire et mérite d'être soutenue, et lui "mettre dans les jambes", avec le soutien de qui vous savez, un socialiste faussement dissident, non seulement c'est discourtois, inconvenant, insultant même, en infraction aux accords nationaux, mais encore c'est techniquement inopportun.

    Il est encore temps de faire machine arrière.

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article