Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 02:27

   Bravo Véronique! Qui le croyait?

   Lors du lancement de ta campagne au Riveau à NAINTRE, j'avais dit que la circonscription était gagnable et j'avais expliqué pourquoi: l'usure de Jean-Pierre ABELIN, le mouvement d'ensemble après la victoire de François HOLLANDE, les mutations sociologiques de la circonscription, et tes qualités propres.

   Tu as fait une campagne "clean", non attentatoire aux personnes, et tu as mis en valeur ton entourage.

   C'est un boulevard que tu ouvres à la gauche pour 2014 à CHATELLERAULT avec ces 1 300 voix d'avance.

   Maintenant, les gens ne pardonneraient pas une mésentente.

   2008 avait donné des enseignements qui n'ont pas toujours été tirés par ceux qui auraient du les entendre.

   Mais ce scrutin aussi en a donnés, en amont du 10 juin, qui ont montré des choix inappropriés et obstinés, parfois par les mêmes que ceux qui n'avaient pas compris le sens de 2008. Les wagons ont été raccrochés juste avant la gare, c'est l'essentiel, mais c'est une alerte.

    Je ne gâche pas ta fête, tu t'es tant battue, vaillamment. Mais nous aurons sans doute  besoin de notre député(e) pour rappeler certaines choses, dans la clarté et la transparence.

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 14:00

   Hier, c'était les 35 ans du CRAC au stade des Loges.

   La cervoise coulait à flots.

   Un ancien rugbyman local, à la carcasse de deuxième ligne mais qui fut un arrière rapide en son temps, rappelait cependant qu'il avait joué au rugby au CSAC Rugby, dépendant du club omnisports de la défunte école de gendarmerie. J'ai vu jouer cette équipe, il y a fort longtemps, sur le terrain  annexe de la Montée rouge, quand j'étais gamin.

    De même avais-je offert au CRAC pour ses trente ans un exemplaire d'un journal local des années 1920, rapportant une rencontre de rugby entre le club local et celui du cercle militaire. Une histoire du rugby local en pointillés mais plus ancienne qu'on le pense généralement...

    Mais hier, nos amis du ballon ovale n'avaient cure de ces réminiscences, c'était le moment des retrouvailles, dans l'espace et dans le temps, avec notamment la venue de Franck JACOB qui fit ses classes au CRAC avant de devenir joueur du Top 14 à LA ROCHELLE, aujourd'hui en pro D2 dont il est le capitaine. Avec un coeur gros comme ça...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 03:43

 La politique est comme un orchestre philharmonique.

 La partition est celle de la justice sociale, fiscale, économique, culturelle des 60 propositions du candidat.

 Le chef d'orchestre est François HOLLANDE, le premier violon Jean-Marc AYRAULT.

 Les socialistes, les plus nombreux, occupent les cordes, violons, altos, violoncelles, contrebasses, selon leur sensibilité ou leur ancien courant.

 Les radicaux de gauche sont les clarinettes de la laïcité, les hautbois du solidarisme, les cors anglais du fédéralisme, les bassons des libertés individuelles.

 Les écologistes tiennent les pupitres des flûtes et de la harpe, symboles des éléments naturels.

 Les chevènementistes ont le tuba de la souveraineté.

 Les communistes tiennent les percussions (mais ils veulent aller plus vite que la musique!).

 Il n'y a pas eu beaucoup de temps pour les répétitions, certains ont voulu jouer leur petite musique. Retour à la discipline de l'orchestre!

 La politique est comme un orchestre philharmonique.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
16 juin 2012 6 16 /06 /juin /2012 03:27

  L'enfant se présente bien et pourtant c'est un siège

  acquis de haute lutte qui pointe le bout de son nez

  même les parents n'y croyaient guère

  et pourtant les urnes vont libérer les eaux

 

  L'aîné doit déguerpir en abandonnant ses jouets

  cela ne le fait point rire

  de voir arriver cette curiosité nouvelle

  qui compte soudainement beaucoup d'admirateurs

  autour de son berceau

 

  C'est la fin d'un (hémi) cycle

  une génération dis donc

  qui menait vie bien régulière

  et pour tout dire ennuyeuse

 

   La République est femme mais elle se plaignait

   de compter tant de garçons dans ses enfantements

   c'est enfin une fille qu'elle tend à bout de bras

   et qui s'amusera avec des amendements

 

    L'enfant se présente bien et pourtant c'est un siège

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 19:22

  Jean-Pierre ABELIN utilise comme argument d'estrade le danger qu'il y aurait à avoir quatre circonscriptions viennoises à gauche, danger pour la réflexion et la démocratie équilibrée.

  Je ne l'ai point entendu dénoncer le même risque quand DUBOC (c'est qui?!!!), CHAMARD, LEPERCQ et lui-même ont trusté  ensemble le département!

  Né-cécité fait loi?

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 09:08

   L'ambiance qui régnait hier soir au meeting de Véronique MASSONNEAU a rappelé à beaucoup les années glorieuses de la gauche succédant à des décennies de régime de droite.

   Il fallait y être pour le croire!

   Des anciens du premier mandat CRESSON en 1983 étaient là:  Annick BOURROUX, René WITTERSHEIM, Roland GAILLON, Paul MANSON, Claude PASQUAY. Mais il n'y avait pas que de la nostalgie, il y avait aussi de l'espérance.

   Beaucoup d'espérance.

   Pour sortir cette circonscription de sa torpeur indolente, de son inertie pesante, de son fatalisme pour tout dire.

   Une circonscription gérée "à la papa" comme un super-canton, comme une juxtaposition de communes et de territoires prétextes à inaugurations, décorations et prébendes, mais jamais comme un espace muli-concentrique de personnes-ressources et compétentes, faisant remonter leurs propositions, leurs expériences et leurs critiques pour un travail parlementaire de qualité. Catherine COUTELLE l'a fait dans la 2ème, Véronique MASSONNEAU le fera dans la 4ème. Le député doit suggérer, instiller, provoquer, rechercher l'info et l'adhésion sur des enjeux majeurs d'aujourd'hui et de demain.

      En ce sens, les interventions  lumineuses de Yannick JADOT député européen et de Delphine BATHO, ministre déléguée à la Justice, ont été des gages d'appui pour le travail de notre future élue, portée par toute la gauche et sans doute au-delà.

     La mission de Véronique MASSONNEAU, dès dimanche: mettre un frein à l'immobilisme!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 01:39
L.G.V. Sud Europe Atlantique, Ecole de Gendarmerie: même illusion ?

 

Jean-Pierre ABELIN fait croire que la future L.G.V., qui serait mise en service en 2016 au plus tôt permettra le même nombre d'arrêts en gare de CHATELLERAULT qu'il y en a pour les T.G.V. aujourd'hui : c'est un leurre.

 

 

1- Un leurre sociologique: les derniers déplacements des élèves gendarmes de la future défunte Ecole représentent actuellement 25 à 30% de l'activité de notre gare; alors que notre population diminue, la gare s'apprête à être classée "gare T.E.R.";

 

 

2- Un leurre technique: comment imaginer qu'un train qui a pour objectif, en lien avec l'Espagne ou TOULOUSE, de mettre BORDEAUX et PARIS à moins de 2 heures à la vitesse de 360 km/h, décrochera plusieurs fois par jour au nouveau barreau de MAILLE pour faire plaisir à CHATELLERAULT en ne dépassant pas 200 km/h sur un réseau saturé de T.E.R. et de trains de marchandises, sachant qu'il y aura déjà deux barreaux POITIERS-Nord et POITIERS-Sud pour desservir POITIERS puis LIMOGES qui ne serait plus qu'à 2 heures de PARIS tout compris, dont moins de 45 minutes depuis POITIERS?!

 

 

3- Un leurre juridique: la motivation de la délibération de l'Agglo (du 4 mai repoussée au 29) est libellée ainsi: "Considérant que la garantie de desserte des gares de CHATELLERAULT, du Futuroscope et POITIERS est garantie (bis) et fera l'objet d'une convention spécifique", alors que dans le protocole d'intention (annexé) pour la réalisation de la LGV on lit notamment: "Préalablement à la signature de la convention de financement, une convention spécifique précisera les garanties de dessertes des gares de CHATELLERAULT, FUTUROSCOPE, POITIERS, ANGOULEME et LIBOURNE", ce qui n'est pas, mais pas du tout la même chose...

 


D'ailleurs, pour revenir au leurre technique, on relève dans le préambule de ce protocole que "La libération de capacités sur la ligne classique permettra également le développement du fret ferroviaire et des services ferroviaires régionaux de voyageurs". Alors que ce ne sont déjà, aujourd'hui, que retards et désagréments quotidiens, tout est dit.

 

 

Nous croyons, une fois de plus, qu'il faut avoir le souci de la vérité: la modernité de cette nouvelle ligne européenne nous écartera de son bénéfice direct, nous serons comme THOUARS actuellement avec un TGV matin et un TGV soir en décrochage de SAUMUR, ou comme VENDOME avec un arrêt quotidien dans chaque sens.

 


Il faut nous battre pour avoir ce type de desserte minimale journalière, plus un nombre croissant de T.E.R. confortables pour rallier SAINT PIERRE des CORPS le plus rapidement possible et bénéficier de ses arrêts LGV hyper-fréquents; le tout en défendant l'environnement et l'accessibilité routière des communes traversées à l'Ouest;

 


L'honneur véritable des politiques est de se confronter à la réalité, sans l'occulter, et d'anticiper au mieux, et non pas de bercer les gens d'illusion à un horizon 2016 dont en plus on n'est pas sûr de pouvoir répondre !

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 16:28

  Finis les hôtels  de province dans lesquels descendait MAIGRET? 

  A partir du 23 juillet un nouveau classement entrera en vigueur, sur la base de 240 critères contre en gros 40 aujourd'hui qui datent de 1986.

  Ce fut décidé du temps de l'ancien pouvoir.

  Il est probable que les normes seront telles et si coûteuses dans leur mise en oeuvre que les "deux étoiles" à l'ancienne disparaitront, au nom de l'harmonisation internationale.

  Progrès, et pouvoir des gros lobbies de l'hôtellerie cotée en bourse...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 06:31

   Tombé à l'eau le projet de stade nautique entre le quai Alsace Lorraine et l'île Cognet?

 A Tours, on vient de fêter le premier anniversaire de la rivière de contournement de l'île Balzac mise en eau avec une fonction piscicole et sportive; des expérimentations sont encore en cours,conduites par le comité régional de canoé-kayak,la Ville de Tours et l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques, bien que déjà des compétitions de haut niveau y aient eu lieu. De grands champions étrangers s'y entraînent; on connaît la renommée du pôle espoirs canoé-kayak.

 A Tours, ça avance. Chez nous, c'est la ... galère.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 18:32

  Le plus dur, pour le député sortant, ce n'est pas l'étiquette de son adversaire, c'est son sexe; il s'attendait à avoir en face de lui  un homme, Christian MICHAUD, c'était plus clair, plus classique, plus rassurant. D'ailleurs, après l'avoir raillé, il puise dans ses citations contre Véronique MASSONNEAU, aux "idées moins larges" que lui...

  Au-delà du syndrome Brigitte TONDUSSON qui avait failli l'envoyer à ... dame en 1997, il y a , quelque part, inconsciemment sans doute, l'illégitimité symbolique de l'adversité féminine.  Ce n'est pas un problème de compétence -quoi que-. La femme n'aurait pas sa place à ce niveau.  Elle trouble le jeu, comme l'eau est trouble. Elle peut "coocooner", elle peut réconforter, elle peut même décider à sa place quand il y acquiesce tacitement ou qu'il laisse faire, ce qui est courant, mais elle ne peut pas lui être opposée. S'il perd, et il sait qu'il peut perdre, il en sera affecté, tous ses codes seront renversés comme des quilles, ce sera déstabilisant et inacceptable. Son dernier article dans la presse, à travers l'incompétence visée des Verts à parler d'économie ou d'agriculture, touche en fait la féminité de la candidate, comme perturbatrice en nos campagnes où l'homme selon ses schémas fait la loi à la maison: "franchement, une femme verte députée, ce n'est pas sérieux". C'est ce qu'il pense intimement et finit pratiquement par dire.

   Cela dénote au demeurant une sacrée dose d'inquiétude et même de désarroi. Pour tout dire, ce qu'il redoute, c'est le côté castrateur de la femme adversaire politique; alors qu'entre hommes ce risque n'existe pas. Quoi que.

    En ce moment (18 h 30) ils débattent sous le contrôle de la presse et j'imagine que cette esthétique frontale de l'adversaire le chamboule.

    Intéressant tout cela, compliqué peut-être, mais c'est la clé du scrutin. Clé de chasteté bien sûr.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article