Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 11:00

                                                                          
Faites connaitre notre blog
http://gillesmichaud.over-blog.com/ en faisant inscrire à notre newsletter d'autres personnes sympathisantes de votre entourage

Pour s'abonner c'est simple, il suffit de taper son email dans le cadre "Ma newsletter" et cliquer dans OK.

Vous recevrez alors un email de confirmation auquel il faut répondre
positivement : vous serez dès lors inscrit a la newsletter

Dès qu'un article parait sur le blog
http://gillesmichaud.over-blog.com/ , la personne est alors prévenue de la mise à jour de l'article par réception d'un message


Consultez le blog  

                           http://gillesmichaud.over-blog.com

Le blog de l'opposition de gauche constructive
de la liste Châtellerault
 Uni en marche
Toutes les informations et commentaires sur la vie municipale à Châtellerault

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 11:00


    Un de ces matins de juillet sur le quai de la gare, j'ai pu deviser avec Danièle GILBERT qui rentrait sur PARIS ; nous avons parlé campagne, évidemment.

Et de la violence de la campagne, qui l'a marquée.

   Elle reste persuadée que Philippe RABIT aurait pu apporter quelque chose de positif à la Ville dans le domaine économique et déplore qu'on ne puisse pas, dans une sorte de conseil municipal idéal, rassembler toutes celles et ceux qui ont des idées et de l'influence.

Tiens, ne serait-ce pas justement le rôle du Conseil de Développement, actuellement en sommeil ?

En tous cas l'ancienne présentatrice n'a rien perdu de sa gentillesse et de sa simplicité, c'est réconfortant en ces temps belliqueux.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2008
commenter cet article
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 17:20


   On apprend, à la lecture des annonces légales du Courrier Français dans son édition du 18 juillet 2008, que par l'intermédiaire de son liquidateur, la société MERCERON SCOP-SA a vendu le 13 juin son fonds à la Société TCS INDUSTRIE, qui est quasiment sa voisine sur la zone de la Palue, le tout pour 145 000 euros (80 000 euros pour le matériel, 64 500 euros pour le stock et 500 euros pour les éléments incorporels).

   500 euros pour les éléments incorporels, c'est-à-dire le savoir-faire, les éventuels procédés protégés, la clientèle, bref le travail des hommes. 500 euros ...

   Tout cela dans l'indifférence quasi générale, après tant de publicité il y a peu. Et tant d'argent public.

   J'ai une pensée pour tous ceux qui avaient contribué au renom de MERCERON, à leurs familles, et je souhaite que le repreneur, qui est un bon professionnel, garde ceux qui avaient eu le cran de continuer l'aventure MERCERON.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
17 juillet 2008 4 17 /07 /juillet /2008 11:57

   Il y avait beaucoup d'excusés parmi les élus pour ce conseil estival et peu de supporters de part et d'autre; pour notre groupe, Saül FERREIRA, retenu à BORDEAUX pour raisons professionnelles, avait donné pouvoir, et seule Mireille GOUDARD, co-listière, nous accompagnait, Marie-Hélène DAYDET et moi, avec quelques proches.

   Alors qu'il n'était consacré essentiellement qu'à des décisions de transition ou de gestion courante, ce conseil a été empreint d'emblée d'une grande agressivité verbale entre le groupe TONDUSSON et Jean-Pierre ABELIN, et la tension était d'ailleurs palpable bien avant les débats.

   Le vote du budget supplémentaire (qui insistait notamment sur la voirie, les carburants, la culture, les sports et les associations), alors qu'il le fut à l'unanimité, a été le prétexte à des accrochages excessifs, dignes, si l'on peut dire, d'une ambiance électorale violente et démesurée (d'ailleurs Cyril CIBERT commit d'entrée le lapsus "nous sommes en période électorale" au lieu d'"estivale"...). Chacun se renvoyait des responsabilités passées et des allusions malsaines.

   Je suis alors intervenu pour dire que ces joutes spectaculaires ne m'intéressaient pas, que pourtant la presse ne retiendrait que cela (et donc l'opinion publique), que l'essentiel du travail se faisait en commission (comme celle des finances du lundi 8 Juillet qui fut d'ailleurs correcte et consensuelle), que certes je comprenais les ressentiments d'un côté et que j'acceptais le copiage de notre programme de l'autre (personne n'étant propriétaire de ce qui était utile au bien commun) et j'invitai tous les élus de tous bords à mutualiser leurs énergies pour CHATELLERAULT.

   Comme je le fis à la fin à l'annonce d'une manifestation autour du modélisme ferroviaire lors des journées du patrimoine pour réconcilier les deux associations locales rivales, TGV 86, demanderesse de la subvention par l'intermédiaire de son président Jean-Louis AUDIGUE, et Rail 86, qui travaille dans des conditions sordides dans les sous-sols de la Maison pour Tous.

   Dans ces combats d'arrière-garde électorale, lors des séances du Conseil, notre rôle sera toujours, en étant fidèle aux engagements politiques bien sûr, de rechercher l'intérêt général et l'apaisement. Même les journalistes, qui pourtant, souvent, s'en nourrissent ou l'ont nourri, supportent désormais difficilement ce psychodrame.
C'est dire...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Conseil Municipal 2008
commenter cet article
16 juillet 2008 3 16 /07 /juillet /2008 16:00


   Il y a quelques semaines, Christine BOUTIN, Ministre de la Ville et du Logement, s'est rendue à CHATELLERAULT.

   Notre groupe n'en a pas été informé et c'est bien dommage. Un coup de fil rapide pouvait suppléer le carton d'invitation qui part le lendemain pour la veille.

   Christine BOUTIN a visité le chantier de rénovation urbaine de la Plaine d'Ozon et signé une convention, on lui a montré au pas de charge l'ancien bar de l'Europe, restauré, et les Cordeliers.

   Nous avons été fort marris de notre "oubli" d'abord parce qu'un Ministre est d'abord Ministre de la République et n'est pas la propriété d'un clan privilégié, ensuite parce que nous étions au coeur de notre programme :
  - Ozon : pas de rénovation des bâtiments si on ne "restaure" pas d'abord les gens,   
  - Châteauneuf et notre projet de la rue des métiers au départ de la grand rue, 
  - les Cordeliers, visés dans notre diaporama électoral
  - notre volonté de redonner vie au centre historique ancien

Nous n'avons pas travaillé pour rien ! Même si d'autres en récoltent les fruits...

   Le nouveau maire (et le staff qu'il a emmené avec lui) doit apprendre que désormais son mandat est un mandat éminemment collectif dans son action, qu'il n'est plus seul en son territoire comme un député ou un conseiller général, et que d'autres ont été élus à côté de lui, qui ont aussi une légitimité républicaine.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
14 juillet 2008 1 14 /07 /juillet /2008 23:25


L'annonce de la liste douloureuse des casernements supprimés vient une nouvelle fois d'être reportée, désormais vers le 26 juillet.

     Le Président de la République et Hervé MORIN, Ministre de la Défense, ont préféré que leurs ouailles votent plus facilement au Congrès du 21 juillet à VERSAILLES une réforme constitutionnelle au sujet de laquelle beaucoup, à droite, traînent les pieds, plutôt que de les voir manifester leur ire après le spectre de la faillite de telle ou telle ville perdant ses militaires, leurs familles, les emplois civils, etc...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 10:18


   Notre boxeur châtelleraudais Alban MOTHIE a perdu samedi soir à RUMILLY son titre de champion de France contre MADANI, dixième au classement français, qui boxait dans sa salle devant son public.

   De l'aveu même d'Alban, cette victoire de l'adversaire n'était pas due à sa supériorité technique mais à une résistance physique plus adaptée de MADINI qui avait pu s'entraîner, lui, dans d'excellentes conditions.
Alban MOTHIE, conducteur de trains la nuit à la SNCF en banlieue parisienne après avoir commencé du côté de MIRAMAS, n'a disposé d'aucune facilité et devait même déjà lutter contre la prise de poids!

   Cette situation est intolérable et la Ville n'a jamais pris en compte ses efforts, son courage et la notoriété qu'il apportait à notre collectivité; c'est un boxeur exemplaire et tout à fait sain, guidé depuis toujours par un Gérard MULTEAU qui va finir par être dégoûté.

   Quand on connaît des mercenaires du football, ou du basket, qui n'en avaient rien à faire de CHATELLERAULT, et qui étaient employés à la Ville, on en reste estomaqué (pour rester dans la boxe...).

   Et puis, c'est à son honneur, Alban n'a pas envie d'être politiquement récupéré, comme d'autres qui ont du mal à se désengluer des sollicitations diverses.

   Mais entre les deux, il y a certainement un espace de compréhension qui permette d'honorer ce boxeur puriste et d'y mettre les moyens adéquats.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 09:51
Le prochain Conseil municipal de Châtellerault aura lieu le vendredi 11 juillet 2008 à 18h00
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Conseil Municipal 2008
commenter cet article
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 16:27

   Préalablement au conseil municipal qui se tenait à 19 heures, Jean-Pierre ABELIN avait tenu à recevoir les deux oppositions au complet afin de déterminer une sorte de modus vivendi. Les échanges furent corrects. La question des locaux pour les deux groupes a été traitée sans difficultés.


   Mais d'ouverture politique significative, il n'y eut point;

   On aurait pu imaginer, comme à l'Assemblée Nationale pour les finances, une commission présidée par quelqu'un de l'opposition ; or le député-maire a repris strictement les commissions municipales qui existaient du temps de l'ancienne équipe, sans aucune nomination d'opposant à une quelconque présidence, avec, outre la commission des finances, celle relative à l'aménagement et au développement de la ville (plus voirie, logement, espaces verts, etc...), celle relative à l'éducation, à l'animation, à la culture et aux sports et celle relative au social, à la participation citoyenne et aux quartiers (commission qui somnolait déjà faute de combattants d'après Catherine BARRAULT et on voit mal dans l'équipe ABELIN quel prince charmant démocrate et participatif viendrait la réveiller).


   Le maire s'est engagé à prévoir des horaires de réunion en fin de journée, à mettre sur place des groupes de travail thématiques (ancien hôpital, patinoire, etc...) qui seraient, cette fois, "ouverts" à des non-élus et à des sachants, des spécialistes de telle ou telle question. A voir.


   L'ancienne équipe s'est polarisée sur la commission consultative de TARGE où elle voulait que les élus y habitant en soient obligatoirement membres (Cyril CIBERT et Laurence AUMON) selon une tradition ancienne, requête rejetée.


   Puis le conseil municipal s'est tenu dans des conditions une nouvelle fois apaisées.


   Notre groupe était au complet, fort bien soutenu par les co-listiers Mireille GOUDARD, Martine PERROY, Carole LUCAS, Médéric GOURBEAU et Jacky LUC-FRIMVAL, outre une dizaine de sympathisants.


   Sur proposition de Dominique LEVEQUE, maire délégué de TARGE, Médéric GOURBEAU a été désigné parmi les représentants des habitants de la commune associée à la commission consultative.

Le conseil a surtout entériné des décisions préparées par l'ancienne majorité; deux moments forts toutefois:


1- la présentation par Evelyne AZIHARI du rapport 2007 du SIVEER, excellent sur l'eau confiée au secteur public, alors que jadis elle avait voté contre l'abandon du privé, avec Philippe RABIT, et que Maryse LAVRARD s'était abstenue,


2- le refus des deux oppositions de prendre acte de la décision de l'Education Nationale de fermer deux postes d'enseignants à Edouard HERRIOT et à Léo LAGRANGE si les effectifs n'évoluaient pas à la rentrée, compte tenu des difficultés connues des deux quartiers concernés.


La date du nouveau conseil avant les grandes vacances n'a pas été fixée.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Conseil Municipal 2008
commenter cet article
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 16:21

   Plus de deux hectares de serres chauffées et ultra modernes vouées au bouturage de géraniums et autres fleurs domestiques vont être abandonnés en bord de Vienne au profit d'installations aux Pays Bas alors qu'un groupe suisse venait en 2007 de mettre FISCHER dans son giron et d'investir localement.


   Quarante salariés, essentiellement des femmes, vont disparaître, et avec elles le deuxième salaire de la famille, celui qui permet de "faire passer les prêts", ouvrant ainsi la brèche au surendettement, aux mésententes, aux séparations, aux contentieux, à l'éclatement des familles.


   Bien sûr, tous les élus de droite, défenseurs pourtant de l'ultra-libéralisme qui conduit à ces outrances, se sont précipité avec compassion et démonstration auprès des personnels qu'ils ont assurés de leur soutien. C'est la moindre des choses et nous nous y prenons part.


   Mais on sait ce qu'il en est généralement: qui nous dira ce que sont devenues -en vrai, sans camouflage statistique et administratif- les "filles des champignons"?


   Il est temps, comme nous le proposions dans notre programme, d'installer une cellule de veille de prévention des difficultés des entreprises qui s'appuie sur un véritable service économique à la Communauté d'Agglomération qui guette journellement là où on sait les trouver les informations capitalistiques et structurelles qui peuvent avoir des conséquences sur nos emplois locaux; en ce sens, ce qui arrive à FISCHER CHATELLERAULT était prévisible et peut-être évitable en faisant des élus non plus des spectateurs -même avisés- de l'économie mais des interlocuteurs forcenés qui peuvent, en temps utile et en amont, engager des négociations et proposer d'autres intérêts à laisser les grandes sociétés, étrangères ou pas, oeuvrer chez nous.


   Faut-il rappeler que FISCHER s'était pourtant investi depuis longtemps sur le terrain social dans l'opération "balcons fleuris" de l'estimable association Action Ozon? Dommage...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2008
commenter cet article