Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 23:39
62, 35% d'abstention à CHATELLERAULT, c'est énorme et terriblement inquiétant: les gens qui souffrent ou qui n'ont pas toutes les informations démocratiques utiles ne croient pas en l'action politique et le pouvoir politique fait tout pour qu'il en soit malheureusement ainsi.

Parmi ceux qui ont voté, pour reprendre la configuration municipale actuelle, alors que le PRG n'avait pas présenté de liste, on constate que l'UMP et le Nouveau Centre ne totalisent que 28,22% des voix contre 46,97% en regroupant PS, Verts, Front de Gauche et Modem, sans compter les 4,35% de l'Alliance Ecologiste Indépendante de notre colistier Thierry ROMAND; ce n'est pas rien en termes de crédibilité de l'opposition.

Il y a donc, dans cette grisaille, une forte espérance pour que les échéances des années à venir répondent à l'attente des châtelleraudais, pour une gauche réconciliée, humaine, ouverte et généreuse.
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 19:47
Le CRAC, club de rugby local, qui est un excellent club formateur et l'a prouvé en 2003 avec ses moins de 19 ans vice-champions de FRANCE à OBJAT, a eu beaucoup de mal à boucler sa saison après avoir déjà descendu d'un étage; le club ne peut pas garder ses joueurs prometteurs, et non des moindres, car CHATELLERAULT ne peut pas garder ses jeunes qui partent pour leurs études ou un job ailleurs;

c'est un vrai problème, révélateur de la dégringolade de la ville et de son bassin. Ou alors il faudrait imaginer une entente entre les clubs de villes plus importantes, à commencer par POITIERS et TOURS, pour qu'un jeune puisse s'entraîner autre part et jouer à CHATELLERAULT.

Il faudrait aussi peut-être recruter des rugbymen dans nos départements d'IUT, qui sont à deux pas du Stade des Loges, peut-être aussi remobiliser les PME pour faire un sponsoring "en nature", c'est-à-dire en recrutant un joueur plutôt qu'en versant de l'argent, peut-être aussi démarcher dans des professions où la condition physique doit être entretenue (gendarmes, policiers, professionnels de santé, ...). Bref, chercher l'impact!

Allez les petits !
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 18:53
Jean-Pierre ABELIN, qui en tant que député depuis longtemps avait le pouvoir de le faire, s'intéresse d'un seul coup au commissariat de police, qui se trouve dans des locaux privés inadaptés, pour le voir transférer à l'Ecole de Gendarmerie; c'est bien, d'autant que cette idée fait partie de mon programme écrit !

Avant la disparition de l'Ecole connue dès février 2008 , je l'avais imaginé à l'ancien hôpital, côté droit de l'entrée.

Mais une telle implantation à l'EPG ne pourrait pas être envisagée sans un immense travail global en faveur des victimes (une véritable accueil, une présence médicale et psychologique), au coeur d'un dispositif touchant les autres services de l'Etat (justice, gendarmerie, psychiatrie adulte et juvénile, santé, etc...).

L'Etat n'entendra notre requête d'un nouveau commissariat que si nous sommes en mesure de lui présenter un projet d'envergure, fruit d'une véritable réflexion politique et technique à laquelle je souhaite être convié.

D'autant que beaucoup de "petits" commissariats, qui ne sont plus commandés par un commissaire, comme c'est le cas à CHATELLERAULT, sont toujours sur la sellette.
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 18:50
Malgré la nomination d'un haut commissaire à la jeunesse au gouvernement, ce qui est une première, cette jeunesse reste souvent cataloguée, y compris par le pouvoir en place, comme mauvaise, fauteuse de troubles et angoissante pour la sécurité de nos seniors.

Le 2 mai à la COURNEUVE, autre lieu stigmatisé par le président et son ministre de l'intérieur, la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) avait rassemblé plusieurs milliers de jeunes sur le thème "La jeunesse, ça se cultive!"; quatre jeunes de CHATELLERAULT y ont puisé des ressources incommensurables et une espérance inédite en l'avenir, mais cet événement d'une exceptionnelle confiance n'a pas intéressé les médias, ni nationaux, ni locaux;

allez, les enfants, courage !
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 10:53

La presse locale a toujours été avare de la publication de mes communiqués.


Entre le 6 mai et le 21 mai j'ai adressé par mail quatre messages à la presse:

- le 6 mai un appel à la population pour qu'elle assiste massivement au dernier défilé de l'Ecole de Gendarmerie

- le 8 mai, un commentaire sur la mise en valeur dans la presse de Véronique ABELIN qui intervient sans statut sur des compétences municipales,

- le 20 mai une intervention sur l'avenir du site de l'Ecole de Gendarmerie en reprenant nontre programme électoral qui avait tout anticipé et

-  le 21 mai un billet sur le prestige des prestations de serment des futurs gendarmes dans la salle des pas perdus du Palais de Justice, dont j'avais été l'un des premiers témoins il y a plus de dix ans, au Parquet de POITIERS.

Un des deux quotidiens locaux n'a absolument rien passé.

Je suis intervenu au conseil municipal du 27 mai à plusieurs reprises (voir par ailleurs) et au conseil d'agglomération du 29 mai, longuement, au sujet de la Ligne à Grande Vitesse.

Un des deux quotidiens locaux n'a absolument rien passé. Le même.

O démocratie! Le quatrième pouvoir ce n'est pas rien...
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 22:20
   L'ultralibéralisme se caractérise par son indécence: alors que le gouvernement français trompe les petits épargnants modestes (souvent des jeunes et des personnes âgées) en faisant descendre la rémunération du livret A à son taux le plus bas depuis 200 ans après les avoir appâtés à 4% vers diverses banques, le patron démissionnaire de DEXIA (où la FRANCE a pris 25% de participation pour sauver cette banque belge!), son successeur (plus 30% de rémunération!) et des cadres calamiteux aux primes mirifiques s'en mettent plein les poches de manière éhontée.

   De qui se moque-t-on ? On ne peut pas moraliser le capitalisme puisqu'il est par essence au mieux amoral, au pire immoral ! Tous les cris d'orfraies des DEVEDJIAN, LAGARDE et autres ne sont que de la comédie, elle aussi indécente. Les élections européennes seront le moment de dire qu'en humanité nous ne voulons pas de cette Europe-là.
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 21:25
La lecture de la presse du 7 mai 2009 est sidérante à plus d'un titre: avec quel statut, quelle légitimité et quelle compétence intervient Véronique ABELIN autrement que comme probable candidate à quelque mandat dont on nous prépare insidieusement, comme un produit publicitaire, la promotion filiale ?

Comment arrive quasiment décidée d'avance la mise en place de la videosurveillance dans notre ville, ce qui n'est pas rien, alors que le maire discrédite publiquement la police nationale et qu'il n'y a eu aucun travail commun d'envergure autour de la délinquance, de l'analyse de ses causes et des réponses qui y sont apportées?

Promotion politique familiale et recul du travail républicain de prévention sont deux mauvaises nouvelles pour la vie démocratique locale, et qui ne sont pas anodines du tout.
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 22:09
   CHATELLERAULT est une ville qui, avec 39% de chômage en plus depuis un an, s'enfonce dans la misère, et encore on ne sait pas tout de la réalité de FENWICK, FABRIS, Les Fonderies, VALEO, MAGNETTI, qui nous est plus ou moins dissimulée.

 

Le bâtiment souffre et chez les grossistes les artisans ont de plus en plus de mal à payer car les chantiers se font rares.


Des familles ont de plus en plus de mal à honorer les quittances des maisons de quartier.
L'Ecole de Gendarmerie va fermer, mettant en difficultés les propriétaires qui louaient maisons et garages aux familles de cadres, les pizzerias, les crêperies où se retrouvaient les élèves, la gare qui va accélérer son processus de réduction (déjà à 10 h 04 pour le TGV sur PARIS on ne prend plus les Châtelleraudais qui voulaient descendre à SAINT PIERRE où il y a pourtant un arrêt...).Etc...


Mais il y a un "truc" qui marche: le jeu, ah! le jeu !


Tous les grattages, tirages et autres morpions de la Française des Jeux, les paris sur les courses de chevaux télévisées dans des cafés qui ont complètement changé de profil , et les jeux de cartes avec argent (la clientèle du" Grenadier français" fermé quai Napoléon a émigré en partie vers le "Magenta", pour rester dans les guerres napoléoniennes (mais NAPOLEON III cette fois) et l'exposition de la terrasse au sud).


   A en rester seulement à la Française des Jeux et au PMU, combien d'argent englouti par semaine à CHATELLERAULT au détriment des familles, des enfants et des engagements souscrits? Le savoir serait renversant, quand bien même des affichettes au-dessus du comptoir annoncent-elles quelques réussites sonnantes et trébuchantes.


Mais à quel prix !

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 21:47
Le prochain

Conseil Municipal de Châtellerault

aura lieu le

mercredi 27 mai 2009 à 19h00
Repost 0
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 21:46
Tel le coucou, le maire actuel se place dans le nid de notre programme écrit:

- Ainsi la création d'une commission agricole (qui végète),
- Les festivités du quatre centième anniversaire du Pont Henri IV et
- le projet de regroupement de toutes les activités théâtrales à la Taupanne dans les locaux qui seront libérés par l'Ecole de Musique.


Mais il y a dans notre programme quelque chose qu'il peut prendre d'urgence, et nous l'y encourageons vivement: c'est le recrutement d'un employé communal chargé de la gestion des nuisibles (ragondins, pigeons, rats, corvidés...); en effet les dégâts causés par ces animaux sont épouvantables et, de fait, ce recrutement pourrait-il aujourd'hui devenir pluriel et communautaire.


1- Les volatiles

La prolifération des pigeons est un fléau pour notre ville et notre campagne: d'une part pour notre centre ancien par la dégradation des toitures et des étages abandonnés au vent  d'autre part pour notre campagne où les récoltes de maïs et de tournesol sont affectées (un pigeon, comme un corbeau, ingurgite à lui seul par jour environ soixante graines...).


Comme à TOURS, nous préconisons en ville l'installation de pigeonniers municipaux où pourrait se mettre en place un programme de comptage et de limitation des naissances.
Quant aux criards corbeaux, freux et corneilles, ils colonisent par milliers nos peupliers et ne redoutent ni les "faux canons" assourdissants qui irritent les riverains ni quelques battues où on dépense en vain des munitions qui rêvaient d'autres gibiers; il faut sérieusement s'attaquer au problème, ce ne sont pas les familles des gendarmes de l'Escadron, dans les bas d'Antoigné, subissant la proximité de milliers de corvidés bruyants, qui nous diront le contraire!


2- Les "terriens"

Comme l'hiver a été relativement sec et que leurs habitats n'ont pas été malmenés par les crues, les ragondins pullulent et par leurs nombreuses galeries saccagent les berges; or ils ne peuvent être que piégés par des piégeurs agréés, et surtout pas empoisonnés comme jadis dans l'Ozon par des carottes infectées immobilisées sur un mini-radeau.


En certains endroits sales de la ville des rats "classiques" se sont installés, parfois rejoints par des congénères bariolés dits de compagnie rejetés par leurs jeunes propriétaires et qui peuvent transmettre quelques maladies.


Pour nos concitoyens, il n'y a pas de "petit sujet" et, loin des sirènes du "Grenelle de l'Environnement", on mesure aussi la fiabilité des politiques à s'attaquer à des désagréments très matériels, si possible en associant les défenseurs de la nature et les techniciens des administrations concernées qui savent que tout est une question d'équilibre.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article