Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 09:03

    On a beau triturer les chiffres, comparer les résultats des deux tours des cantonales, rechercher qui n'est pas revenu voter, ou au contraire qui n'a voté qu'au second tour, les procurations, les transferts de voix, les reports UMP-FN, les nuls, les blancs, etc...tout cela reste un mystère, une grille insondable de cruciberbiste: un vrai sudoku!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 18:47

     Nous avions ces jours-ci un temps de travail et de retour sur les élections et nous revenions souvent sur le fait qu'il est "remarquable" qu'un sortant puisse être réélu sur son bilan alors qu'il n'a rien fait; c'est ainsi.

     Et j'ai cité cette phrase du regretté théologien François VARILLON commentant l'Evangile dit des talents: "Celui qui ne fait rien ne commet pas d'erreur, mais sa vie est une erreur".

     Je préfère être dans le vrai!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 14:51

     Dimanche dernier nous étions, dans le cadre des Fermes ouvertes, une grande tablée de combattants du 20 mars dernier, et nous avons trinqué, comme pendant cette campagne des cantonales, "au 27 mars!"

     Il y aura toujours, dans nos coeurs et nos projets, dans nos engagements, un "27 mars" mythique.

     Il y a certainement chez certains lauréats un goût triste de la victoire.

     Eh bien nous, nous sommes heureux, fiers, droits, debout.

     Et nous le faisons savoir!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 16:40

     Tous ces jours-ci des personnes viennent à moi, la plupart  me connaissent très bien et sont même parfois des proches, et elles me disent:

     "Gilles, on t'aime beaucoup -ou: on vous apprécie-, mais cette fois on n'a pas voté pour toi -pour vous-, d'abord c'était les dernières cantonales qui ne servent à rien, ensuite on en a ras le bol et on a voté Front national.                      

       On rectifiera ça pour les municipales".

       A partir de là, à chaque fois, tenter une discussion rationnelle n'a eu aucune chance de prospérer; sentiment étrange d'être partagé entre la satisfaction d'avoir de la marge pour l'avenir et l'impuissance sur le champ du raisonnement citoyen.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 19:12

     Un chroniqueur écrit aujourd"hui dans un journal que Michel GUERIN va d'autant plus facilement engager le dialogue avec moi que j'ai réalisé un score médiocre, notamment à Ozon.

     Par courtoisie, il aurait pu écrire "un score qui n'est pas à la hauteur de ses espérances".

     10,80%, score médiocre, c'est vite dit. Comparons ce qui est comparable.

     Michel GUERIN n'avait pas de sortant face à lui, dans un canton toujours ancré à gauche, et bénéficiait du soutien public du titulaire Joël TONDUSSON qui se retirait -lequel m'a "flingué" sans aucune protestation officielle dans son camp-, et de Gilbert GUERINEAU, pourtant ennemi du précédent; il n'avait pas non plus face à lui Eric AUDEBERT, pourtant proche de ce secteur mais qui a préféré bizarrement le canton Sud où je me trouvais candidat, et qui aurait fait un carton, notamment à Châteauneuf s'il s'était présenté à l'Ouest (Jean-Claude MONAURY a bénéficié et c'est tant mieux pour lui d'un vote protestataire); enfin , malgré sa renommée justifiée, Michel GUERIN ne m'avait pas non plus comme concurrent dans une zone où en 2008 j'avais fait un bon résultat intra muros face à la liste dont il était le numéro 2 (quoi qu'en écrive un lecteur).

      J'ai dit depuis le début que Monsieur MIS n'avait aucune chance, ce qui l'avait fait un peu bondir.

      Sur le Sud, où j'ai passé beaucoup de temps, et depuis longtemps, pas seulement pendant cette campagne, alors que l'élection se fait à NAINTRE dont le sortant est maire, je crois avoir fait preuve de courage  ("il fallait y aller!") avec des concurrents talentueux et reconnus, qui sont arrivés derrière moi (Pierre BARAUDON, Catherine BARRAULT) mais, dans un sytème politique publicitaire, l'investissement humain est  souvent décevant; notamment à Ozon en effet où tout le discours républicain est parti au caniveau depuis belle lurette;  je ne désespère pas, en général et d'OZON en particulier où il y a des gens formidables qui se reconnaîtront; mais il faut sortir ce territoire de l'assistanat, des communautarismes et du néo-colonialisme qui le minent; je crois sincérement qu'on y aura besoin de moi comme artisan de paix. 

      C'était aussi la première fois que le Parti Radical de Gauche était représenté dans une élection et , dans ces conditions d'abstention à 66%, arriver avant le candidat communiste et la candidate écologiste, qui disposaient normalement d'une logistique éprouvée, n'est pas rien.

      Je ne pouvais pas non plus récolter avant d'avoir semé, et je pense que Viviane DEBIAIS et moi avons bien travaillé, respectueusement, bien labouré, bien griffé; le temps politique n'est pas le temps médiatique, et comme rien ne m'est donné ni offert,  que je ne suis ni héritier biologique ni héritier politique, je n'ai pas d'autre choix que d "aller au charbon". Je ne suis pas un couard, ni hier, ni aujourd'hui, ni demain.

       Mais que n'aurait-on d'ailleurs pas dit si j'étais allé ferrailler avec Michel GUERIN avec le risque de couper la gauche au profit de Philippe MIS ("il veut faire le jeu de la droite, etc, etc...!").

       On ne peut pas non plus comparer cette élection cantonale avec les municipales, anciennes et futures, lesquelles mobiliseront davantage les habitants.

      J'ai confiance dans l'ancrage du radicalisme de gauche, qui séduit des personnes qui sont de bons relais dans la ville;  c'est l'espace de centre gauche qui correspond à l'équilibre de la cité (dixit Jean-Pierre ABELIN!), il est actif dans beaucoup de départements et d'ailleurs dans un, voisin, le Maine et Loire, où mon ami Jean-Michel MARCHAND, qui fut maire de SAUMUR, a été réélu brillamment conseiller général  PRG avec près de 60% des voix.

       Donc raison garder, prudence, pas d'emballement, et respect réciproque et à égalité: les initiés doivent comprendre que me critiquer ou ironiser sur mon compte risque de desservir à terme Michel GUERIN .

        Mais le temps va faire son oeuvre et j'ai de la ressource!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 06:54

     Les élections cantonales à CHATELLERAULT ont rendu leur verdict:

     -  à l'Ouest,  malgré une forte abstention, comme prévu promenade de santé pour Michel GUERIN, sans candidat du FN comme envisagé initialement, sans PRG, dans un secteur taillé sur mesure; la presse lui déroule le tapis rouge pour d'autres échéances;

     -  au Sud, la réforme SARKOZY du 16 décembre 2010, ayant rendu tout second tour impossible aux candidats ayant fait néanmoins plus de 10% des voix mais moins de 12,5% des inscrits, a faussé l'expression démocratique par un affrontement PS-FN  surréaliste qui n'avait pas de sens véritable et dont Christian MICHAUD est sorti facilement vainqueur, encore qu'on puisse être étonné d'un fort résultat du FN partout y compris à NAINTRE (1/3 des exprimés) avec environ 150 votes blancs ou nuls dans la ville dont il est maire; il y a là, outre l'abstention, un ferment de contestation de l'élu jusque dans ses murs.

      On lit, amusé,  ou triste, que Joël TONDUSSON se dit désormais "libre de tout mandat politique" (sic), oubliant, sauf erreur de ma part, les mandats, non rémunérés certes, de conseiller municipal de CHATELLERAULT et de conseiller communautaire.

      Les gens attendent maintenant les politiques au tournant. J'attends de voir...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 12:27

     A l'heure où je publie ces lignes,  à la mi-journée, je ne spécule pas  sur l'issue comptable du scrutin sur le canton sud.

     Le seul à voir dans la Vienne un affrontement PS-FN.

     Mais normalement le sortant doit passer et, en qualité de Radical de gauche,  j'ai appelé à voter en ce sens, alors que Joël TONDUSSON, après avoir appelé à me "faire barrage" au premier tour, a bien pris soin de ménager Eric AUDEBERT au second; on ne sait jamais...

     Je connais au moins par courtoisie Eric AUDEBERT depuis longtemps comme acteur politique -et artisanal- du grand bassin châtelleraudais; il a été élu régional dans l'ancienne mandature; le personnage est serviable, la question n'est pas relative à sa personne mais au parti qu'il représente et aux valeurs véhiculées par ce parti.

     Malgré des prises de position qui stigmatisent notamment les étrangers et pourraient le mettre en infraction à la loi républicaine, ce parti n'a jamais été interdit ou suspendu, et il a fait dans quelques scrutins le bonheur des partis de la droite traditionnelle (en Bourgogne avec Jean-Pierre SOISSSON, à LYON avec Charles MILLON). Ce parti est  donc dans notre vie politique, à fond.

     Or on ne peut fonder une société et une politique respectueuses de notre Constitution sur la peur, sur le rejet, sur l'exclusion, sur la sortie des dispositifs européens, notamment monétaires; là est notre enjeu, et plutôt que de se réunir en petit comité entre soi à gauche dans la semaine, il aurait mieux fallu amener Eric AUDEBERT au débat public, avec les risques de dommages collatéraux prévisibles. Au-delà du discours de rejet de l'autre, il n'y a rien, ou presque, encore que: le FN ce serait  par préférence le retour de la femme au foyer, par exemple. Je ne suis pas sûr que beaucoup le sachent.

      Parce que dès demain, avec la victoire du sortant qui en sept ans n'a pas fait  grand chose de son mandat de conseiller général au profit de ses deux autres, la politique routinière reprendra son cours jusqu'à la prochaine consultation où les mêmes aspireront à devenir député, sénateur, conseiller territorial, puis maire encore, etc, etc...

       A la limite (il ne faut pas pousser quand même!) je remercie Eric AUDEBERT d'avoir forcé dans ses retranchements notre démocratie, dont il est, quoi qu'on en pense, un acteur.  Hommage à Claude BERTAUD en tous cas. Courageux, lui.                

       Puissent ces jours imprévus nous donner un autre souffle.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 05:19

    Sans droit de réponse accordé j'ai subi  avant le vote deux "scuds" dans le journal par des gens qui n'avaient rien à faire du canton sud: Gilbert GUERINEAU précisant qu'il ne me soutenait pas, et Joël TONDUSSON délivrant un message aux électeurs pour me "faire barrage".

    Je ne suis pas sûr que l'un et l'autre pèsent électoralement beaucoup aujourd'hui pour eux-mêmes s'ils avaient eu le courage de se présenter, mais ce qu'ils disent est quand même entendu, ici ou là, au point que des spécialistes de la vie locale estiment raisonnablement qu'ils m'ont privé de quelques points qui m'auraient permis soit d'arriver à la hauteur de l'UMP Alain LEPORE, soit de minorer le score des uns ou des autres partenaires de gauche.

     Leur petite intention est-elle, en 2014, de se servir de mon résultat amoindri en 2011 par leur stratégie, l'un pour se trouver une place d'adjoint (puisqu'il "travaille  dans l'ombre depuis deux ans avec le PS", dixit son représentant),  l'autre pour espérer revenir sur le devant de la scène? Ce sont les grands mystères de la mesquine petite vie politique châtelleraudaise pendant que les gens souffrent, perdent leur travail, etc...

     Manifestement, tous les enseignements de 2008 n'ont pas été utilement tirés. Si l'histoire ne se répète pas,  en revanche elle peut bégayer.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 06:13

     "Ne me demandez pas de vous suivre" chantait Maxime LE FORESTIER.

      Oui, ça  sert à quoi de se décarcasser pour les autres,  depuis si longtemps, gratuitement, de les soulager, de les aider, de les accompagner en humanité quand ils ne vont pas voter ou vont voter contre vous?

      Un de mes amis jadis disait "L'honnêteté ça finit toujours par payer, oui mais combien?"...

      Une fois installés, nombre de politiques, cumulards, ne font qu'effleurer la réalité des choses, sans travail de fond mais avec un art consommé de la paluche qui les rend si aimables et  si indispensables dès lors qu'ils portent la casaque qui flashe.

       Vous, à qui on demande tant -trop agressif ça ne plaît pas, trop gentil ça ne plaît pas-, que les médias ignorent ou méprisent, vous ramez pour tenter de vous faire une place dans ce monde politique qui s'est coupé de tout.

       Et résultat vous êtes amené à soutenir au second tour face à un candidat Front National, au nom de la sauvegarde républicaine, un de ceux qui par son comportement a produit aussi la réussite du Front National. Etrange paradoxe.

       "ça sert à quoi tout ça, ça sert à quoi tout ça,

       il nous reste si peu à vivre"...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 10:45

         L'imprimeur ayant demandé que les fichiers soient disponibles avant midi ce lundi 21 mars, nous avions nécessairement travaillé sur un projet de profession de foi samedi dernier en équipe.

         Il nous paraissait plus qu'envisageable,  malgré des avis prudents de sages, que nous serions dans le "top-two" face à Christian MICHAUD: une forte abstention prévisible était le signe d'un électorat FN pas plus mobilisé qu'en 2004, un candidat de droite, Alain LEPORE, inconnu, n'osant pas dire qu'il était à l'UMP,  le Front de Gauche et la candidate Verte à la marge,  l'absence de candidat modéré dont nous bénéficierions, un sortant personnellement inconnu à OZON ou à SENILLE, contrairement à nous, un bon document programmatique apprécié, un sortant, pour y revenir,  très critiqué par de nombreux naintréens de droite et gauche qui proclamaient qu'ils voteraient pour nous, etc, etc!

        Donc deux moutures que notre sens moral nous oblige à vous présenter:

 

        "Chers concitoyens,

        Une grande reconnaissance aux électeurs: contre vents et marées et magré les adversités, nous sommes en tête! (variante:nous pouvons participer au second tour).

       Un immense merci bien sûr à VIviane DEBIAIS pour sa générosité et son engagement.

      

        Pour gagner le 27 mars non seulement ce premier vote devra être confirmé mais encore devra-t-il être amplifié par l'apport de nouveaux électeurs.

 

        Tant de gens se battent dans le monde pour pouvoir voter. Mais peut-être hésitez-vous sur votre choix et c'est compréhensible.

 

         En votant Gilles MICHAUD- Viviane DEBIAIS vous voterez utile et pour vous:

 

         Pendant des années, magistrat dans ce département, j'ai oeuvré pour la famille, depuis la protection de l'enfance jusqu'à la prise en charge du handicap et du vieillissement: qui mieux que moi peut aider notre jeunesse, sauvegarder la dignité des personnes en situation de handicap et garantir le respect de nos aînés?

 

         Pendant des années, ici et ailleurs, j'ai sauvé des emplois en maintenant des entreprises à flot: qui mieux que moi peut s'engager pour l'économie de nos territoires ruraux et urbains en luttant d'ailleurs contre certaines formes de discriminations?

 

         Si le conseil général bascule à gauche, je serai pleinement dans sa majorité en faisant entendre la voix du radicalisme de gauche, pragmatique, écologiste, humaniste, respectueuse des opinions différentes dès lors qu'elles soutiennent l'intérêt général.

 

          S'il reste à droite, je serai dans son opposition avec toute la gauche, avec la ferme intention d'être écouté.

 

          D'une manière ou d'une autre, je serai actif et je ne ferai pas un élu "potiche": j'accompagnerai et j'assisterai les associations, les entreprises, les élus dans leurs projets, je frapperai aux portes des services, je ferai avancer les choses, je ne lâcherai rien ni personne; je suis déterminé et je serai disponible. Je tiendrai des permanences au plus près des habitants, et je rendrai compte du mandat que vous m'aurez confié, ce qui n'a jamais été fait auparavant.

 

           Vous le savez, votre vote est très important pour l'avenir du grand bassin châtelleraudais et pour la Vienne, et il me permettra de pouvoir peser dans des choix qui risqueraient, autrement, de se faire sans vous. Ce n'est pas le candidat sortant, replié sur sa seule commune de NAINTRE, qui vous garantira cette espérance et cette exigence.

 

            Ce 27 mars concentrez-vous sur l'objectif de cette élection: votre département, votre vie quotidienne.

 

                              LE 27 MARS, VOTEZ ET FAITES VOTER GILLES MICHAUD ET VIVIANE DEBIAIS"

 

             

             Voilà, vous savez tout. Le suffrage, ou ce qu'il en reste, en a décidé autrement. Persévérons.

 

       

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article