Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 09:40

Hier, je n'ai pas pu écrire ou publier un article de réserve.

Par pudeur et hiérarchie des intérêts.

Nous avions appris dimanche soir le décès de Gilles Bacquaert après plusieurs semaines de souffrance. Gilles était un ami.

Nous l'avions rencontré avec sa femme Odile, avocat comme lui, le 1er mai 1990 au Verger pour la fête du PS. Il arrivait dans les bagages d'Edith Cresson qui appréciait qu'il fût germanophone averti et ami de Babeth Nider, sa conseillère pour l'Allemagne.

Gilles a posé une plaque d'avocat sur la maison qu'ils achetèrent petite rue Saint Jean derrière l'église, c'était le pâtissier Gonzales, du Lys d'Or, qui la surveillait en leur absence car leurs activités étaient principalement parisiennes et européennes.

Puis Gilles, proche de Jean-Pierre Chevènement et de Georges Sarre, intégra l'ENA et fit carrière dans la Préfectorale; la maison de Châtellerault fut alors vendue, mais nous sommes allés voir les Bacquaert et leurs deux filles  à Vire d'abord, puis à Château-Thierry; Gilles Bacquaert avait un sens exceptionnel du service public et de l'engagement de l'Etat pour la sauvegarde de l'emploi en particulier; il mobilisait, boostait.

Mais, de retour sur Paris et Cergy, la maladie fit son oeuvre.

Nous perdons un ami, un immense républicain aussi, que beaucoup ont connu et apprécié à Châtellerault.

Toutes nos pensées vont à Odile et à leurs deux filles de 12 et 15 ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires