Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 02:28

Tout le monde feint de découvrir que la Garde des Sceaux était informée depuis le début de la prospérité d'écoutes téléphoniques dans le cadre de l'une des ouvertures d'informations judiciaires tacitement ou explicitement à l'encontre de Nicolas Sarkozy.

J'ai toujours connu et lu des circulaires émanant de la Chancellerie, quel que soit le pouvoir en place, relayées par les Parquets généraux, demandant aux Procureurs locaux de suivre plus particulièrement et de "faire remonter" toute affaire impliquant des élus de la République. Ce n'est pas nouveau. Ce sont les fameuses "affaires signalées".

Un jour, au Parquet de Poitiers, en 95-96, sur ce thème-là, j'avais voulu jouer le fonctionnaire zélé, en en rajoutant, selon ma nature joyeuse, et j'avais transmis une procédure bénigne d'accident de la route, impliquant le quatrième adjoint (je m'en souviens précisément) d'un village perdu, dont deux pneus de sa 4L Renault étaient lisses... Evidemment, j'ai eu le "retour son"! Ben alors, un élu de la République était bien impliqué! Faudrait savoir!

Tout cela pour dire qu'il faut rompre avec ce statut d'un Garde des Sceaux conçu comme un super-Procureur Général de la Nation, sorte de Ministre de l'Intérieur-bis et promouvoir à la place un Garde des Sceaux coordonnateur de l'action publique et des moyens de la justice, coupé du pouvoir politique classique et écarté du mélange des genres, pour uniformiser l'oeuvre de justice et permettre l'égalité de tous devant la loi; il me semble que le candidat François Hollande s'était pourtant engagé sur cette voie-là, autrement chargée de sens que certaine réforme dite sociétale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires