Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 20:28
A l'occasion de leur université d'été à LA ROCHELLE ce week-end, les Radicaux de Gauche, en présence de l'économiste de renommée mondiale Jacques WEBER, ont dénoncé le nouvel impôt que constitue la taxe carbone en l'absence de retrait d'une taxation existante: i
mpôt injuste car il touche tout le monde et donc massivement les plus en difficulté,
impôt inutile car il ne s'attaque pas aux vraies causes de la pollution écologique et économique que sont les délocalisations éparpillées et le dumping (tourteaux de soja produits en Argentine et mangés par notre bétail en France, bois de Roumanie travaillé dans des scieries françaises alors que nos forêts regorgent de bois abandonnés, etc...).
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 16:16

Sans le savoir peut-être, les salariés de FABRIS, en s'arc-boutant sur le principe d'une prime supra-légale la même pour tous, et en l'obtenant, ont reproduit dans l'esprit l'Evangile dit des ouvriers de la dernière heure, celui où tous les hommes démarchés par le maître pour aller à sa vigne, qu'ils soient du matin, de l'après-midi ou de la dernière heure, étaient rémunérés pareillement, ce que ceux du matin, au moment de la paie vespérale, ont trouvé injuste.


Chez FABRIS, point de récrimination entre tous ceux-là: c'est proprement, intellectuellement et humainement remarquable.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 16:26

Voilà-t-y pas dans le journal un bel article d'une demi-page sur la foire-expo avec comme sujet principal le défi pêche nature auquel s'appliquent trois figures locales qui posent il est vrai la mine assez peu réjouie comme trois mousquetaires défaitistes. Le programme était alléchant et annonçait un changement.


Patatras! Le lendemain, dans le même journal, un tout petit rectificatif, minuscule, nous dit que le défi pêche nature n'aura pas lieu.


Mystères de la "com", de frais demandés qui n'entraient pas dans l'enveloppe?


En tous cas le leurre était formidable !

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 15:12

Allez, depuis leur rencontre avec Christian ESTROSI, le ministre de l’industrie, les gars de chez FABRIS était prêts à accepter une prime supra-légale à 20 000 euros pour tous, soit à peu près 8 millions d’euros.


8 millions d’euros pour presque 400 gars et des siècles donnés à l’entreprise, 8 millions, ce n’est rien!


C’est quasiment la moitié du coût du transfert du footballeur Bafé GOMIS de SAINT ETIENNE à LYON, pour dix buts en 9 mois de championnat l’an passé.


Je crois qu’on a perdu la raison.

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 15:14

Le blog a été créé au coeur de l’été 2007 en phase de lancement de la campagne des municipales de mars 2008, même si nous étions actifs depuis longtemps déjà de manière plus conventionnelle.


Des centaines d’articles pour illustrer d’abord un combat très tonique de campagne puis pour tenter de contrer une communication officielle lénifiante après l’installation de Jean-Pierre ABELIN.


Je l’ai déjà dit, c’est un espace de liberté et d’originalité, une parole parfois provocante qui veut tenir la dragée haute, et qui restera. Je préfère avoir la dent dure que de me taire, quand moi, je peux parler pour ceux qu’on n’écoute pas.


On me reproche qu’il ne soit pas interactif.


Je réponds d’abord que ce blog est un peu comme mon journal et qu’on n’y trouve pas que des articles dits politiques, et ensuite que je n’ai pas pour le moment la disponibilité d’entrer dans le jeu des questions-réponses qui quelquefois peuvent conduire sur des terrains où on ne voudrait pas aller.


Il y a deux ans, je ne pensais pas que l’aventure de l’écriture publique sur écran serait si passionnante; et je vous remercie, y compris ceux qui ne m’apprécient guère, de me permettre cette aventure.


Bon été à tous !

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
10 août 2009 1 10 /08 /août /2009 15:10

Pendant des semaines les salariés rebelles de FABRIS ont vécu en héros, en guerriers.


Eux qui avaient déjà, pour les plus anciens, une communauté de vie de plus de trente ans par le travail, ont partagé dans la lutte un sentiment unique d’appartenance à une même famille: se regrouper, argumenter, diffuser, manifester, communiquer, négocier, s’alimenter, contrôler, se battre parfois, s’emporter, vivre sur place, aimer son matériel, ses murs, les détruire, les souiller parfois, être sollicités, filmés, interviewés, brinquebalés ici ou là, se confronter aux forces de l’ordre, à des élus, être si faibles et en même temps si forts, dans une sorte de griserie désespérée qui est un excitant.


Quoi qu’il sera décidé, à un moment, tout cela va s’arrêter; déjà beaucoup sont partis, parce que ce mouvement était de temps en temps trop violent pour eux et les mettait mal à l’aise.


Tout cela va s’arrêter; quelques uns se verront toujours, se nourriront longtemps des souvenirs de cette lutte historique, héroïque sans doute en effet; puis les liens se distendront, la vie reprendra ses droits séparés, fatalement.


Et là, il faudra être présent pour soutenir les défaillants qui, pour la deuxième fois mais sans répit, ne seront plus rien, loin des micros, loin des caméras.

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 15:08

Un ouvrier de chez FABRIS, 32 années d’ancienneté, disait avec les larmes aux yeux qu’il réclamait la prime supra-légale parce qu’il avait donné à FABRIS plus qu’à sa famille.


De service très tôt le matin il partait de chez lui avant la fin de la nuit et ne partageait pas le petit déjeuner familial ni n’emmenait ses enfants à l’école.


De service après midi et jusqu’à 21 heures, il ne participait pas au retour d’activités des enfants et retrouvait une épouse fatiguée par sa journée.


L’usine tournait aussi 24 heures sur 24 et certains “faisaient la nuit”.


Et d’errer dans l’usine déserte et riche de machines et de productions prêtes à partir, avec quelques autres, femmes et hommes, qui ont partagé cette vie avec lui.


Et de se poser cette question, horrible: “Qu’est-ce que vaut ma vie? Combien je vaux?”

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 23:30
Gilles Michaud élu châtelleraudais, président du PRG vienne (Radicaux de Gauche)

Assurant la permanence judiciaire du tribunal de TOURS et notamment l'audience correctionnelle de l'après-midi je ne pourrai pas être présent pour la manifestation du 30 juillet;

néanmoins je rencontrerai les FABRIS le matin sur le site de l'usine; je leur demande de rester fermes et surtout unis car les pouvoirs publics vont jouer sur la désagrégation du mouvement par suite de la satisfaction partielle des uns ou des autres et de l'épuisement compréhensible;

Il reste des actions à entreprendre, largement pacifiques et susceptibles d'intéresser les médias, ce qui demeure aujourd'hui le levier majeur; je serai représenté au défilé par Marie-Hélène DAYDET, secrétaire départementale du PRG, élue à CHATELLERAULT.
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 18:50
Pendant très longtemps, et ce fut dans la tradition familiale et paternaliste de FABRIS, il n'y avait pas, et ne devait pas y avoir, de syndicat(s) dans l'entreprise.

Il régnait une conception immuable de l'ordre social.


Ce qui fait qu'à certains moments importants dans la vie de la société et qui allaient la dénaturer dans son capital, son contrôle et son organisation, la prise en compte des observations éventuelles des salariés n'a pas été formalisée.


Et finalement, quand les syndicats sont arrivés, avec leur concurrence interne, d'une certaine manière c'était déjà trop tard; le manque de culture d'entreprise, l'absence d'une pratique du respect mutuel et de la négociation, même ardue, sont des handicaps qui ne peuvent pas être surmontés.


L'explosion sociale de FABRIS à partir du redressement puis de la liquidation s'explique en grande partie par ce manque cruel et durable de partage et d'écoute qui fait que seule la violence est possible pour dire sa peine et son désaccord.


Certaines "boîtes" qui sont découpées en autant de sites de 49 salariés qu'il en faut pour éviter un comité d'entreprise feraient bien d'y songer.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 22:08
Jean-Pierre ABELIN est pris en photo récemment avec Monseigneur ROUET devant l'église de SAINT CHRISTOPHE restaurée en partie.

Etait-ce pour prier SAINT CHRISTOPHE le saint patron des automobilistes (et par évidence celui des équipementiers automobiles) ou bien pour préparer les élections législatives? Facile à deviner !

Là, on se démène, il n'y a pas de dimanche !
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article