Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 14:00

Fort de plus de 20 % au 1er tour, nous invitons toutes les forces vives de notre ville à nous rejoindre publiquement.

Un comité de soutien s’est spontanément créé autour de notre équipe et les sollicitations sont incessantes.

Une équipe vous demande de choisir la droite, l’autre la gauche.
Nous, nous restons fidèles à nos idées, nous vous proposons Châtellerault.

Ayez confiance, c’est possible MAINTENANT.

Pour nous contacter :

Courriel : gillesmichaud2008@yahoo.fr

Permanences : 3 Place Dupleix – 128 Grande Rue de Châteauneuf

Directeur de campagne : Saul FERREIRA au +33 (0)6 64 64 02 15

Repost 0
Published by Saul FERREIRA - dans Election municipale 2008
commenter cet article
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 22:00

Dimanche, vous allez voter…

…mais suite à certains tracts mensongers,

quelques mises au point s’imposent.

 

Notre positionnement politique :

 

Une liste de droite d’après le maire « socialiste » actuel. Une « autre liste de gauche » d’après Ségolène ROYAL. Qui croire ?

Notre équipe a la prétention de regrouper l’ensemble des sensibilités politiques, hors extrêmes, avec une tendance marquée à gauche et une ouverture au centre, au centre droit et à la société civile.

 

L’Ecole de Gendarmerie :

 

Comment moi, magistrat, aurais-je pu accepter la fermeture de l’Ecole alors que je connais la qualité de ses formateurs et que je travaille tous les jours avec les gendarmes ?

Tous les « responsables » politiques savent que l’Ecole de Châtellerault, comme celle de Montargis, va fermer et que l’annonce officielle en sera faite cet été et tous, sauf moi, font semblant de ne pas savoir. Il serait peut-être temps d’arrêter de prendre les citoyens pour des idiots !

Déjà en 1992, Edith CRESSON n’a rien fait pour répondre aux sollicitations d’agrandissement. Plus tard, de l’aveu même de la Gendarmerie, c’est le maire actuel qui a « mis des bâtons dans les roues » pour que l’Ecole ne soit pas déplacée à côté de l’Escadron en bas d’Antoigné.

Maintenant il faut se battre pour anticiper une reconversion, car il s’agit d’un vrai sinistre pour la ville qui devra être indemnisée. Notre programme est le seul à vous proposer cette reconversion qui doit également tenir compte des différents partenaires de l’Ecole (personnels civils, fournisseurs, propriétaires alentours de garages et de maisons, club omnisports…).

 

La religion :

 

Comment pourrais-je accepter sans broncher d’être attaqué sur mes convictions chrétiennes ?

Profondément attaché à la laïcité, à la liberté de penser, de croire ou de ne pas croire de chacun, comme au dialogue interreligieux, facteur de paix, je m’engage en politique en effet en tant que chrétien, comme d’autres d’ailleurs, sur d’autres listes, et je le revendique parce que c’est ma force et ma liberté.

 

Ce dimanche 9 mars de 8h00 à 18h00,

 

votez pour la sincérité en politique, votez pour le respect qui vous est dû, votez pour une équipe véritable, qui vous accompagne et vous rencontre depuis des mois et pas seulement ces derniers jours.

 

Pour Châtellerault, votez Michaud

 

Pour Châtellerault, faites voter Michaud

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 10:00


L’action sociale est multiforme et s’adresse à tous les publics, de l’enfant aux personnes âgées dépendantes.
Elle couvre tous les âges de la vie, et répond à de nombreux besoins au travers de prestations légales ou d’aides diverses et facultatives (service de maintien à domicile…).
Notre réflexion portera aujourd’hui sur la garde d’enfants. En effet, notre société demande aux familles une grande disponibilité souvent liée à des horaires de travail atypique. C’est une dimension à prendre en compte dans un programme municipal.
A mettre en œuvre :
- La création d’une crèche interentreprises pour le personnel hospitalier et le personnel des entreprises de la zone Nord par exemple,
- La création d’une « maison de l’enfant et de l’adolescent », qui apporterait des informations, et fédérerait les actions existantes pour les familles,
- Mise en ligne régulière des places disponibles dans les structures d’accueil,
- Un meilleur accueil pour les jeunes enfants handicapés.
Ceci est un début, une amorce de proposition.
Le bien être des enfants, des familles, l’épanouissement de chacun sera le « fil rouge » de notre action municipale.
Notre prochain article concernera la prise en charge et l’accompagnement des personnes âgées.

Repost 0
Published by Marie-Hélène DAYDET - dans Election municipale 2008
commenter cet article
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 18:00


CHATELLERAULT UNI EN MARCHE, qui a beaucoup travaillé dans son programme sur le développement durable et le justifie, vient de recevoir le soutien écrit de Patrice MIRAN, Secrétaire Général du M.E.I. -Mouvement Ecologiste Indépendant-, présidé par Antoine WAECHTER, fondateur des Verts et ancien candidat à l'élection présidentielle :



"Appréciant la Charte du Développement Durable proposée par la liste de Gilles MICHAUD - étape majeure, et avancée réelle pour la ville de Châtellerault - le Mouvement Ecologiste Indépendant (MEI) sera présent aux élections municipales en la personne de Thierry ROMAND.

Le MEI  présidé par Antoine WAECHTER (tête de liste écologiste aux Européennes de 1989 avec 10,5 % des suffrages, puis député européen, ancien candidat à l'élection présidentielle de 1988, et président des Verts jusqu'en 1994) apporte ainsi son soutien officiel à la liste de Gilles MICHAUD "Châtellerault uni en marche".

C'est un soutien politique important pour nous, après celui du MoDem présidé au plan départemental par Ghislain DELAROCHE, et qui démontre bien que les Verts, inexistants sous l'ère du maire actuel, n'ont pas le monopole du label politique écologique à CHATELLERAULT.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 09:00
REUNIONS / DEBATS PUBLICS
 
Salle du Verger
 Lundi 3 mars à 20h00

Salle polyvalente des Renardières
 Mardi 4 mars à 19h00

Centre Socio Culturel des Minimes
Mercredi 5 mars à 19h00

Café Restaurant Le p'tit Gorgeon
Jeudi 6 mars à 19h00
 
Entrée libre
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 16:00
CONFERENCE / DEBAT PUBLIC
Organisé par l’association LES CHATELLERAUDAIS REUNIS
 
LE DEVELOPPEMENT DURABLE
Pour qui ? Pourquoi ? Comment ?
 
Jeudi 21 février 2008
20h00
Salle du Verger
 
Entrée libre
Repost 0
Published by Saul FERREIRA - dans Election municipale 2008
commenter cet article
8 février 2008 5 08 /02 /février /2008 22:50


... de la Mairie, de la Communauté d'Agglomération et du CCAS :

Madame, Monsieur,
 
Les élections municipales approchent et avec elles, pour vous encore plus que pour d'autres, beaucoup d'interrogations et d'inquiétudes.
"On sait ce qu'on perd, on ne sait pas ce que l'on gagne", est-ce que ça pourrait être pire, est-il imaginable que cela puisse être mieux ?...
 
Le maire, aux abois, distille ses ragots, ses rumeurs, diabolise Gilles MICHAUD, me revêt de tous les défauts, présente de moi une image négative de procédurier infecte ; je connais sa méthode, ancienne, et je l'ai subie, en effet, jusque dans des atteintes à ma personne et aux miens, répandues depuis des années et jusqu'à tous ces jours.
 
Mais ce n'est pas cela l'important, sauf que j'entends précisément que l'on sorte d'un tel climat, que l'on n'attaque plus les gens sur leurs convictions, sur leur métier, sur leur famille, sur leurs engagements dans la cité.
 
La première ambition de CHATELLERAULT UNI EN MARCHE, c'est de vous redonner votre dignité et votre compétence, d'abord en vous écoutant, puis en vous associant à la marche la plus utile et harmonieuse des services.
 
Vos élus immédiatement référents seront Saïd EL BADRI, médecin urgentiste, en charge des élus, du personnel et du projet du grand pays Châtelleraudais, Serge DE BENEDETTI, gestionnaire de patrimoine, en charge des finances, Yves NAULET, ancien capitaine de police au commissariat, en charge notamment de la tranquillité publique et des relations institutionnelles (Etat, Justice, Police, Gendarmerie, ...), Marie-Hélène DAYDET, récemment retraitée de la Maison de la Solidarité Sud (Conseil Général) en charge des affaires sociales et Alain FLAHAUT, récent retraité de Thalès, syndicaliste, en charge de la démocratie locale et de la vie des quartiers (la mise en place de vrais conseils de quartiers changeant aussi la manière de travailler des services municipaux).
 
Le directeur de cabinet sera Saul FERREIRA DA SILVA, mon actuel directeur de campagne, travaillant actuellement dans le secteur privé, un des responsables du MODEM de la Vienne ; sur la liste des municipales, il figurera dans les premières places avec la mention "en charge de l'emploi", et s'il se retirera une fois élu, cette "charge de l'emploi" ne cessera pas pour autant, aux côtés des élus concernés.
 
C'est bien clair, il n'y aura pas de  "chasse aux sorcières" avec notre arrivée même si des postes qui sont politiques nécessiteront des traitements individualisés et même si nous réfléchissons à un fonctionnement plus optimal des services, dans l'intérêt général ; je lutterai fermement contre tout ce qui pourrait s'apparenter à de la délation ou à du règlement de comptes.
 
Jusqu'au 7 mars à minuit vous pouvez utiliser en toute liberté l’adresse suivante : gillesmichaud2008@yahoo.fr pour faire remonter vos constats et vos propositions, dans le respect des personnes ; votre identité sera préservée, sous le contrôle de Saul FERREIRA.
 
Cette note qui vous est destinée peut tout à fait être diffusée.
 
Nous avons hâte de travailler avec vous.
 
Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à toute ma meilleure considération.
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 08:00

undefined

CHATELLERAULT UNI EN MARCHE

9 JANVIER 2008
extraits du discours de Gilles MICHAUD

 

Chers amis,

 

Je viens vers vous avec mon coeur, ma raison, ma passion et mon esprit, sans qu’un “nègre” ait écrit mon discours ni qu’un cabinet de communication ne l’ait contrôlé. [...]

9 janvier - 9 mars, deux mois comme deux mi-temps pour gagner les élections, car c’est un combat que nous gagnerons ensemble, jour après jour.

Les élections municipales sont les plus belles des élections, les plus exigeantes : elles ont une prise directe sur notre vie quotidienne.

Pour les gagner loyalement et dignement, il faut que nous nous posions certaines questions, et il faut que nous ayons l’audace et je dirai même l’insolence de les poser autour de nous.


Je le sais : il y a tant de gens lassés, incrédules ; le zapping politique, l’individualisme et la corruption des moeurs politiques ont fait tellement de ravages...

Dites-leur à ceux-là cette phrase [...] : “Prenez garde : si vous ne vous occupez pas de politique, la politique s’occupe de vous”. [...]


Voulons-nous encore, pour six ans et peut-être davantage, le clientélisme, la gabegie de l’argent public, l’oubli du bien commun, le glissement de terrain électoral de tous les équipements importants -médiathèque, ENMD, CCAS- vers le canton ouest, les emplois de complaisance, les bonnes affaires, les pressions sur les personnels, l’abandon du centre-ville, la misère -records départementaux des bénéficiaires du RMI, de l’AAH et de l’API-, la perte régulière de population - 0,10 % chaque année-, le vieillissement de la cité -presque 30 % de plus de 65 ans- et par conséquent une fiscalité aberrante ? Est-ce cela que nous voulons ?


L’enjeu de ces élections municipales pour cette ville est un enjeu de civilisation urbaine et de mentalité politique, rien de moins !

 

Il est vrai que je m’engage avec mes convictions chrétiennes -et profondément attaché à la laïcité à la française : et si je suis un enfant de l’école de la République- ; je crois fermement que la politique est une bonne nouvelle et que l’alliage Liberté Egalité Fraternité / Foi Espérance Charité est absolument détonnant.

On s’est étonné que me prévalant chrétien de gauche on me découvre tonique à l’encontre de Jean-Pierre ABELIN et de Philippe RABIT, mais être chrétien ne signifie pas que l’on doive tout accepter sans rien dire.

J’ai rencontré plusieurs fois Guy GILBERT, le curé des loubards [...] il disait souvent : “Je baptise avec la main droite, je cogne avec la main gauche”. [...]


Maintenant c’est terminé, ON NE JOUE PLUS ! Regardez le programme de l’équipe CRESSON en 1983, c’est incroyable, on pourrait le reprendre mot pour mot aujourd’hui en y ajoutant la précarité ; on y dénonce l’absence de démocratie, le pouvoir du maire et de son entourage, la communication municipale de complaisance, l’absence de politique culturelle et associative, etc... C’est-à-dire que grâce au maire actuel, on est politiquement revenu vingt-cinq ans en arrière dans cette ville, alors que, je le reconnais, le premier mandat 83-89 fut excellent.

[...] Sortons de la “châtelleritude”, comme la négritude, cette condition urbaine désespérée acceptant le moins disant social et culturel [...] Nous, on veut des citoyens instruits, curieux, intelligents et même contestataires !


Voix par voix, maison par maison, rue par rue, quartier par quartier, nous allons gagner ces élections : une personne convaincue, c’est deux voix, une qui va dans un sens et l’autre qui n’y va pas.

 

Je balaye d’un revers de main les arguments des soupçonneux :


- le manque d’expérience politique ; eh alors, il faut bien un jour commencer ; et avec toutes les mauvaises habitudes prises ici le regard neuf sera vraiment nécessaire ; avec nos expériences professionnelles riches et variées nous allons nous appuyer sur un personnel qui aura recouvré sa compétence et sa dignité et qui sera rassuré par la culture de service public de beaucoup d’entre nous,


- le manque de partis politiques : outre que nous bénéficions grâce à Saul FERREIRA du soutien du MODEM alors que François BAYROU a réalisé 19% à la Présidentielle,  les partis politiques n’ont pas le monopole de la vie démocratique, sinon le Général de GAULLE l’aurait fait écrire dans la Constitution or il a fait écrire “les partis politiques concourent à l’expression de la vie démocratique”, et ceux-ci sont aujourd’hui largement désaffectés, notamment à CHATELLERAULT où ils sont instrumentalisés pour la carrière de quelques uns,


- l’absence de positionnement clair : je crois qu’il y a un new deal politique qui est en train de se réaliser ; je rejoins Olivier DUHAMEL, ancien député européen PS quand il dit : “Etre de gauche aujourd’hui, c’est se révolter contre l’injustice et agir pour qu’elle cesse. En ce sens il y a des gens “à gauche” qui sont de droite et des gens “ailleurs qui sont de gauche”. C’est d’autant plus vrai ici à CHATELLERAULT où ce cycle de vingt-cinq ans a perverti les repères politiques et où les différents marchands du temple sont aussi des marchands de chansons : nous en sommes RA-GOU-TES.

 

La situation dégradée de CHATELLERAULT aujourd’hui implique comme en 1946 au niveau de la France par le Général de GAULLE le rassemblement le plus large des hommes et des femmes de bonne volonté, c’est le sens de CHATELLERAULT UNI EN MARCHE dont le projet a rallié des personnes connues, estimées, valeureuses, quels que soient leur âge, leur sexe ou leur condition,  qui peuvent se dire à 2/3 à gauche et à 1/3 ailleurs selon la formule d’Olivier DUHAMEL, essentiellement au centre, centre-droit : je crois fermement que le coeur politique de la ville bat dans cet espace de centre gauche cher à Michel VAUZELLE ancien Garde des Sceaux de François MITTERRAND.

 

CHATELLERAULT UNI EN MARCHE comme en 1988 LA FRANCE UNIE  EN MARCHE de François MITTERRAND qui avait inclus notamment Jean-Pierre SOISSONS et Jean-Marie RAUSCH dans l’équipe gouvernementale.

 

ALORS LE PROGRAMME ?

 

Eh bien, le programme c’est l’équipe, et l’équipe c’est le programme, avec une autre manière de travailler, transversale et complémentaire, à la fois chez les élus et chez le personnel. C’est absolument révolutionnaire !

 

L’organigramme et les groupes thématiques derrière moi vous montrent que nous n’avons pas eu à composer avec les dosages politiques, les tractations [...] que les attributions ont été réparties de manière douce et naturelle pour la plupart depuis longtemps, en fonction des compétences et des vécus professionnels ou personnels de chacun, en fonction du temps précieux et serein  que nous avons passé ensemble dans un seul but : oeuvrer pour le bien commun dans la meilleure composition possible.


Vous n’aurez pas de révélations immobilières ou de scoops d’implantations d’édifices aujourd’hui, mais sachez que cela est prêt ; nous  voulons seulement ne  pas nous faire prendre nos idées et travailler pour les autres à deux mois des élections : patience...

Vous savez bien sûr mon attachement au Bateau des Bains, restaurant d’application que je défends depuis au moins  huit ans quand j’étais substitut du Procureur chargé des mineurs, et qui se trouverait quai Napoléon depuis environ quatre ans si nous n’avions pas, Chantal BLANC et moi, rencontré l’inertie d’Edith CRESSON et de Joël TONDUSSON, parce que c’était l’idée de MICHAUD, alors que nous avions l’assurance de tous les financements, y compris européens. Belle conception de l’intérêt général et de l’amour de CHATELLERAULT ; au moins je les ai obligés à se bouger -pas beaucoup- sur l’animation autour de la Vienne...

De toutes les manières, ce qui sera annoncé en projets de réalisations immobilières ne prend corps que par la réflexion que nous avons menée sur nos axes de travail, il n’y aura pas de gadget électoraliste non préparé !

 

Voici nos trois axes de travail, indissociables et cumulatifs :

I- INSTALLER LA DEMOCRATIE LOCALE ET FAVORISER LA TRANSPARENCE DE L’ACTION PUBLIQUE

II- AVOIR EN PRIORITE LE SOUCI DE L’HUMAIN

III- PRENDRE A BRAS LE CORPS LES PROBLEMES LIES A L’EMPLOI, A L’ECONOMIE, AU COMMERCE ET A LA FORMATION

 

I- INSTALLER LA DEMOCRATIE LOCALE ET FAVORISER LA TRANSPARENCE DE L’ACTION PUBLIQUE

 

1- Mettre en place de vrais conseils de quartiers, hors la présence du maire pour garantir la liberté de parole,  ouverts pour partie aux 16-18 ans et aux étrangers dans certaines conditions de durée de résidence, obligeant les services municipaux et les élus à travailler de manière plus homogène,

2- Mettre en place un vrai conseil municipal des jeunes, qui ne soit pas un gadget, mais un véritable outil de pédagogie citoyenne,

3- Installer un conseil municipal des aînés, ayant un secrétariat et du temps communs avec le CMJ,

4- Avoir des liens plus étroits avec le conseil de développement, qui doit être notre véritable conseil économique et social,

5- Redonner l’autorité aux élus et réduire l’emprise du cabinet du maire, en rendant ces élus plus responsables et acteurs de la politique locale -aujourd’hui, quand on les voit, ce qui est assez rare, on dirait des plantes qui n’ont pas été arrosées depuis un moment...

6- Avoir d’autres modes de relations avec les personnels et les syndicats, notamment en dissociant les finances et le personnel,

7- Séparer la gestion communale et la gestion communautaire, et donc avoir deux lieux différents, permettre de meilleures conditions de travail pour les maires périphériques et les respecter davantage,

8- Rendre plus visible l’action de la justice en édifiant une véritable cité judiciaire, en ayant un projet bien construit avec les magistrats du siège et du parquet, les délégués du Procureur, les médiateurs, l’Accès au droit, la défense des mineurs, le CIDF, L’AJUDEVI pour la défense des victimes, l’Administration pénitentiaire, la Protection judiciaire de la jeunesse, en mettant en forme le projet d’une maison des libertés regroupant les syndicats, les associations militantes, etc...

 

Bref, avoir de véritables consultations et pas de la tarte à la crème, des délibérations étayées et des décisions au plus près des habitants et faisant l’objet d’un contrôle d’exécution.

 

II- AVOIR EN PRIORITE LE SOUCI DE L’HUMAIN

 

1- Par le choix de l’intelligence qui est notre premier capital : c’est-à-dire le pari de la culture  ET de la jeunesse -cassant ce couple sport et jeunesse qui laisse à penser qu’on ne peut s’en sortir que par le football et par la boxe, que j’aime certes, mais il n’y a pas que cela- , le pari d’un patrimoine exceptionnel à revisiter -vous l’avez vu dans le diaporama-, le souci des lieux de transmission du savoir et du divertissement, que la culture diversifiée, populaire et élitiste à la fois, aille là où les gens vivent : à l’école, à l’usine, à l’hôpital, à la maison de retraite,  dans les quartiers -tous les quartiers-,  dans les rues et sur les places !

2- Par le choix d’une véritable politique d’action sportive équitable entre les clubs et les quartiers, soucieuse des deniers publics, avec la perspective de grands événements nationaux  fédérateurs et à prix correct !

3- Par le choix du lien entre les générations : favoriser les échanges locatifs seniors-étudiants ou jeunes travailleurs, encourager le maintien à domicile des aînés, trouver des solutions de “ressourcement” pour les parents d’enfants handicapés, adultes notamment, et les enfants de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, intégrer les Anciens combattants dans une politique de respect de la mémoire par les jeunes, etc...

4- Par le respect de l’étranger ou de celui qui est différent, qu’il ait vocation ou pas à rester à CHATELLERAULT,

5- Par le choix de la qualité de la vie : la volonté d’une vraie tranquillité publique partagée par tous, d’une circulation sûre en particulier à pied ou à bicyclette, le respect du cadre de vie, la gestion des déchets, les économies énergétiques et l’innovation en ce domaine, l’aménagement du territoire, la lutte contre l’émiettement de l’habitat, la recherche d’une urbanisation de qualité et d’une meilleure mixité des populations, la promotion d’une ruralité active comme à TARGE où sont mes racines,

6- Par une réflexion collective sur un schéma directeur des grands accès à CHATELLERAULT à horizon vingt ans.

 

III- PRENDRE A BRAS LE CORPS LES PROBLEMES LIES A L’EMPLOI, A L’ECONOMIE, AU COMMERCE ET A LA FORMATION

 

1- Par la création d’une bourse du travail, regroupant des représentants des employeurs, des syndicats, des départements d’IUT et les lycées, des formateurs, l’ANPE et les ASSEDICS (avant la réforme), les agences de travail intérimaire, la CCI et la Chambre des Métiers, la MEEF,

2- Par la création ou la réanimation sous le contrôle du sous-préfet d’une cellule de veille des difficultés des entreprises,

3- Par la création d’une agence de médiation industrielle pour prévenir et accompagner les conflits sociaux,

4- Par la création d’un conservatoire des métiers et l’association active des retraités soucieux de transmettre aux jeunes leur expérience: il n’est plus admissible dans cette ville d’avoir donné toute une vie de labeur technique sans rien en conserver pour autrui, et même pour soi, et sans en transmettre la richesse du savoir (ex),

5- Par la création d’un poste d’élu vice-président de la communauté d’agglomération en charge des jumelages économiques et sociaux avec les pays émergents pour notamment prévenir ou accompagner au mieux les délocalisations,

6- Par la création d’un poste de vice-président de la communauté d’agglo en charge des engagements associatifs d’intérêt communautaire qui sont générateurs de richesse.

 

Bref, avoir de véritables diagnostics, mettre en place des outils de prévision, anticiper, favoriser la sortie des jeunes de leur quartier et même de la ville, fédérer les énergies, notamment associatives, dispersées, et disposant souvent de locaux déplorables et de soutien miséreux. Il y a du boulot !

 

Le cercle vicieux doit redevenir vertueux : il faut redonner aux gens et aux entreprises le goût de venir à CHATELLERAULT, mais pour cela CHATELLERAULT doit redevenir attractif, agréable, propre, exemplaire et inédit, un vrai laboratoire de l’intelligence sociale et de la qualité de la vie.

 

Vous le savez, chers amis, le chantier est immense : pour le mener à bien, il faut des hommes et des femmes convaincus et désintéressés : ils sont là, tout donner pour leur ville, votre ville, est leur mission, leur envoi, le sens de leur engagement : servir et non pas se servir !

 

Ils s’appuieront sur une maîtrise et une justesse des finances publiques, sur de la rigueur, sur de la vertu, sur de l’éthique, tout ce que redoute Joël TONDUSSON, et nous exigerons sans délai auprès du préfet un bénéfice d’inventaire, c’est évident.


Mon équipe CHATELLERAULT UNI  EN MARCHE est hypermotivée : grâce à vos attentes et à vos soutiens, elle a su créer ce mouvement populaire qui décide de reprendre les clés de sa ville, qui fait corps et avance déterminé vers cette espérance : vive CHATELLERAULT libre !

 

J’entends des retours de campagne  du style à la Plaine “Ne votez pas MICHAUD, il va vous mettre tous en prison !” ou chez les anciens “Attention, MICHAUD, il va vous placer sous tutelle et vous ne pourrez plus voter !” En être là c’est pitoyable ! J’imagine entre 41 et 44...

Parfois on va même plus loin dans l’infamie, on prétend chercher dans les poubelles et trouver le talon d’Achille : je préviens tout de suite, ceux qui toucheront à ma famille, épouse, enfants, à mon métier, à ma personne, à mes engagements trouveront à qui parler.

J’ai fait partie des fondateurs du club de Mahyar MONSHIPOUR, Sport Education 86, et j’en suis toujours membre : pour mon honneur et celui des miens, sur le plan de la réponse judiciaire, je me battrai à la Mahyar MONSHIPOUR ! A bon entendeur...

 

Pour ce combat, avec vous, pour vous, pour que CHATELLERAULT vive, revive, je mets toute ma vie et toute ma foi dans la balance !

 

9 janvier - 9 mars : la victoire est en nous !

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article
23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 12:00

Seul candidat n’ayant pas été sollicité pour donner mon avis à la suite de la conférence de presse organisée par Maryse LAVRARD et Evelyne AZIHARI en faveur de la candidature de Jean-Pierre ABELIN, je suis contraint de recourir à mon blog pour m’exprimer…

Je le fais d’autant plus que j’ai le sentiment qu’un message subliminal m’était adressé : si je suis à gauche l’homme à abattre (je m’en expliquerai le 9 janvier à 20h00 au Nouveau Théâtre), j’ai l’impression qu’à droite je suis l’homme à séduire ou à apprivoiser.
Comme si par mon entregent sollicité tacitement et mes renoncements partiels espérés je pouvais permettre à Jean-Pierre ABELIN de devenir maire de CHATELLERAULT après son père et sa mère, évitant le cumul des mandats en démissionnant du Conseil Général après son élection au canton nord au profit de sa suppléante, sa propre fille Véronique, qui pourrait ainsi se préparer aux Municipales en 2014, 2021 et 2028 et aux législatives de 2012, 2017 et 2022, Jean-Pierre ABELIN réalisant le rêve de devenir sénateur, comme son beau-frère.

Sauf que les choses ne se passent pas comme cela.

1. Les électeurs en ont assez de ces projections familiales ; on ne peut pas à la fois critiquer le couple TONDUSSON et promouvoir sa propre fille en même temps que soi,

2. Ma conception de la politique n’est pas celle d’un métier à demeure et d’un fonds de commerce cessible et transmissible discrétionnairement et je suis opposé à ces cumuls de mandats dans le temps et dans l’espace,

3. L’équipe ABELIN surestime sans doute le rôle d’un mandat national dans notre élection Châtelleraudaise ; en 1977 Jacques SANTROT, illustre inconnu, est devenu maire de POITIERS en battant Jacques GRANDON pour qui j’ai beaucoup d’affection et qui aurait largement mérité de le devenir -ne serait-ce qu’une fois- ; on sait le chemin parcouru par Jacques SANTROT à la suite et l’essor qu’il a donné à sa ville,

4. L’équipe ABELIN sous-estime sans doute mes capacités et mes compétences à conduire l’action publique de CHATELLERAULT -mon curriculum vitae étant pourtant riche, sans forfanterie-,

5. L’équipe ABELIN ne connaît pas la richesse et la diversité de notre équipe ; il n’y a aucune « potiche », tous ont des compétences et l’ont prouvé, ou le prouvent encore,

6. Cette équipe prête à l’action qui représente, hors extrêmes, tout l’éventail politique de la démocratie française, ne comprendrait pas pourquoi une autre liste autonome, de centre, centre-droit et droite, viendrait en réalité faire le jeu de Joël TONDUSSON, sous prétexte de leadership à assurer face à Philippe RABIT,

7. Jean-Pierre ABELIN, les siens, et le « national » se trompent quant à l’interprétation des 56 % obtenus aux législatives 2007 par le candidat Nouveau Centre ; si depuis 1997 Jean-Pierre ABELIN avait eu un autre adversaire que la très faible Brigitte TONDUSSON face à lui, il y a belle lurette qu’il aurait perdu son mandat national ; au point qu’on peut se demander s’il n’y a pas des connivences pour que chacun garde ses prébendes. La question mérite aujourd’hui d’être posée quand on voit qu’au canton nord Jean-Pierre ABELIN trouvera comme adversaire… Cyril CIBERT ; il peut faire campagne en dormant ! Ce n’était pourtant pas les candidats d’un autre calibre qui manquaient : Alexandre GODIN, Michel GUERIN -toujours privé d’élection valorisante…- Claude PASQUAY et Didier BRENET sur leurs terres, ou quelqu’un de gauche à ST SAUVEUR. Circulez, votez, il n’y a rien à voir...
En remerciement de la faiblesse de cet adversaire aux cantonales, faire tout pour battre -secrètement- MICHAUD à CHATELLERAULT… pourquoi pas ?!

8. Enfin le MoDem, dont on ignore s’il aura un représentant au canton nord, m’a apporté son soutien aux Municipales, et mon équipe comprend des gens qui connaissent bien Jean-Pierre ABELIN et se sont engagés avec moi avec la certitude que le député ne se présenterait pas aux Municipales…

Pour conclure, quelle fiabilité accorder à un homme qui tergiverse, revient, recule, envoie les siens en éclaireurs ?! La situation catastrophique de CHATELLERAULT mérite un homme nouveau qui écoute, décide et tranche : c’est mon métier !

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 12:00



Le maire actuel pense que pour gagner les élections il doit répéter mes slogans comme un perroquet  et copier mes idées
, qui sont novatrices puisqu'elles sont le contraire des siennes ; il en est ainsi de la démocratie locale, qui est l'axe d'entrée de mes convictions, alors qu'il a toujours fonctionné de manière centralisée,  autoritaire et promotionnelle, et qu'il doit lui en coûter d'oser imaginer de "partager le pouvoir", même de manière consultative.
Ainsi en est-il du conseil consultatif de quartier d'Ozon, improvisé dans la hâte électoraliste, puisqu'il croit que les élections ne se gagnent qu'à Ozon,  avec tirage au sort des habitants sous le contrôle d'un huissier de justice pour "faire juridique" ; j'espère que ceux qui ont été envoyés pour espionner la soirée débat du 14 décembre dernier sur "la démocratie locale, une exigence de solidarité" lui ont rapporté combien il est nécessaire d'abord de consulter les habitants et les associations, d'aller comparer ailleurs et de travailler en amont de manière politique, théorique, sociologique, juridique pour déterminer le meilleur découpage de la ville, élaborer une charte et un règlement intérieur, etc... Hélas le maire actuel, obsédé par la théorie du perroquet, a construit la maison démocratie locale sur du sable et en commençant par la toiture, ce qui certes se voit de loin : mais dès mars prochain,  tout cela qui n'aura servi qu'à brasser du vent sera à reprendre à la base.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article