Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 10:53

   Le seul nom d'Europe nous vient de la mythologie grecque. Lourd héritage.

   Le binôme SARKOZY-MERKEL, dans la tourmente, nous montre une Europe qui a dépossédé les peuples de leur histoire et qui déjà nie son propre parlement européen, inutilisé, ou sauf pour la taille des étiquettes des pots à moutarde (j'exagère à peine). Les exécutifs n'ont pas de légitimité.

   Le fédéralisme, vieille proposition radicale qui passe par l'abandon de diverses souverainetés, est une partie de la réponse, mais pas la seule; en tous cas, je ne crois pas aux vertus de la désignation par le suffrage universel d'un président européen (ça c'est l'idée de Dany le Rouge). Par le parlement européen, en revanche oui.

   Nos pays sont de vieux pays, avec des racines différentes, des passés différents, des mentalités différentes, des structures administratives et juridiques incomparables; ce n'est pas comme les USA, dont toute l'histoire est récente.

   Peut-être qu'une réduction drastique du nombre de nos députés et de nos sénateurs, avec de grands territoires et sans cumul des mandats locaux, serait un signe constructif fort pour sortir de nos horizons sclérosés et nous ouvrir davantage; nous avons en France autant d'élus nationaux que les USA présentés comme un grand pays démocratique!

    Peut-être qu'une accentuation du développement des jumelages serait également une piste (je l'avais souhaité ici  pour CHATELLERAULT avec la Grèce) pour nous donner davantage le goût de l'Europe; nous devons avoir des liens avec la Roumanie, de même grammaire que nous et qui nous prend tant de travail, avec l'Italie.

    Je crains que la chute de la Grèce n'ait un effet dominos. Tristesse que d'avoir la Chine comme banquier et de voir notre président faire des courbettes devant ses représentants, tristesse d'oublier l'Afrique, du nord en particulier, dont nous n'avons aidé (à fort prix) les peuples à se libérer de la tutelle de tyrans  que pour les offrir, sans aucune anticipation, à celle des religieux.

     Quel fiasco européen.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 06:20

  Depuis une semaine j'ai commencé en Indre et Loire les dossiers contestés d'expropriation pour cause d'utilité publique liés à la progression de la LGV Sud Atlantique. Contestés au niveau de l'indemnisation proposée car la contestation du processus administratif de la décision d'exploitation n'est pas de ma compétence. A chaque fois je me rends sur place et je tiens à la suite une audience à la mairie de la commune des expropriés. De la colère, du fatalisme , le pot de terre, etc...

  C'est la vie qu'on assassine dans beaucoup d'endroits, les souvenirs d'enfance, le travail de toute une vie, des horizons aimés. Pour les gens, l'indemnisation ne comblera jamais tout cela. Pour gagner quoi? Faire PARIS-BORDEAUX en trois heures. Et alors?

   Pour notre bassin châtelleraudais, ce sera une catastrophe. Croyez-vous vraiment que ces trains ultra-rapides décrocheront X fois à MAILLE ou avant  POITIERS pour faire plaisir à notre sous-préfecture, au milieu des trains de marchandises et des TER? BORDEAUX puis l'Espagne n'attendront pas.        

   Entre temps, des bulls et des engins diaboliques auront réduit à néant longères, prés, fermes anciennes, carrés de vigne et pavillons. Laissez passer le progrès.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 05:12

    L'autre soir en descendant une avenue en provenance du Berry,  de risque accidentogène quasi nul, j'ai repéré (c'est professionnel!) un véhicule banalisé qui avait pour finalité de "flasher" les automobiles qui auraient dépassé les 50 km/h requis. Deux fonctionnaires de police stoïques à l'intérieur.

    Pendant ce temps-là, pas si loin, dans les quartiers sud-est de la ville où la population est essentiellement constituée de seniors, des voleurs professionnels forcent les portes ou abusent de la naïveté des anciens. C'est là que j'aurais aimé voir ces deux fonctionnaires et d'autres arpenter le bitume, prévenir les infractions ou les constater et rassurer les habitants. De même, mais c'est une impression, il me semble que les véhicules Police roulent beaucoup, avec deux-trois policiers dedans, mais pour faire quoi?

     Alors évidemment le "flash" ça terrorise les honnêtes gens et ça les fait payer 90 euros, pour quelques errements de km/h qui peuvent avoir leur origine dans un souci, une mauvaise nouvelle, une fatigue due au travail, etc...

     Donnez un coup de poing à la figure de votre voisin, volez dans une grande surface (ce n'est pas un conseil mais une hypothèse), il est probable que vous aurez droit à une médiation ou à un rappel à la loi avant classement sans suite, mais 58 au lieu de 50 avec un véhicule sécurisé, sur un  axe correct,  alors que vous êtes socialement inséré et actif, vous êtes coupable d'entrée et sans discussion, puisque la machine flash et le système d'enregistrement par satellite vous ont définitivement épinglé comme un redoutable délinquant.

       Je connais les théories sur les distances parcourues en plus en cas de freinage à vitesse supérieure, mais d'une part je crois aussi aux vertus de l'opportunité des poursuites dans la circulation routière pour des primo-contrôlés notamment, et d'autre part je pense fermement que le radar ne suffit pas à fonder une politique sécuritaire de la route, il existe d'autres moyens.

           J'aimerais vraiment qu'on puisse débattre un jour avec sérénité de ces choix d'action publique. Le sentiment d'injustice n'est jamais bon conseiller et par la pratique d'une automaticité sans discernement, la police s'éloigne progressivement du soutien légitime qu'elle doit susciter dans la population.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 21:00

   Les choses vont se précipiter.

   Je déplore qu'aucun reportage complet  -sauf erreur de ma part, etc...- n'ait été réalisé sur les dommages collatéraux du conflit, et sur les énormes difficultés affrontées par les sous-traitants, les prestataires, les gens de service (restauration, nettoyage, etc...); on, dit de source sûre, en tout, pas loin de mille personnes, chez nous, ici-même dans notre communauté d'agglo, puis en France et même en Roumanie où des Français travaillent pour MONTUPET. Des boîtes de 2, 10, 15 gars sont à l'agonie. Il faut le savoir, les luttes sociales sont comme un Mikado. Chacun est responsable de tous.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 14:09

    Le 21 octobre 2011, j'ai fait parvenir à nos deux journaux, qui n'en sont qu'un, un communiqué de presse relatif aux Fonderies du Poitou; depuis, sauf erreur de ma part toujours possible et dont je demanderais à être excusé par avance (formule désormais connue), RAS dans le journal...Je recours donc, encore une fois, au blog. Voici le texte, qui, il est vrai, n'était pas transmis avec une formule de politesse (ce qui ne change rien au résulat!):

 

     "J'écrivais sur mon blog le 19 octobre qu'en soi un redressement judiciaire peut être une opportunité. Je tiens cette conviction de ma pratique de juge-commissaire au Tribunal de Grande Instance de BRESSUIRE qui avait une compétence commerciale: un bon binôme motivé juge commissaire/mandataire, avec l'appui des salariés, peut tout à fait restructurer une entreprise, grâce à une trésorerie requinquée, une redéfinition des méthodes de travail et une renégociation des marchés, une nouvelle marche en avant. C'est ce que je souhaite pour les Fonderies du Poitou, en rappelant que seule la grève des salariés, avec ce qu'il en a coûté d'abord pour eux et leurs familles, a pu provoquer cet épisode judiciaire."

 

      On pourrait me reprocher d'avoir parlé de moi, mais je puis vous assurer que, comme je l'ai vécu, quand en qualité de juge-commissaire vous pouvez sauver une boîte et des dizaines d'emplois -je ne les cite pas- et que vous y parvenez, cela vous marque. Et puis, un reportage sur le travail d'un juge commissaire, à POITIERS par exemple, cela pouvait être intéressant.

 

       Le problème de l'absence de communiqué dans la presse, quand il est répétitif, c'est que les gens vous disent "mais, vous n'intervenez jamais?".

       Comme, hélas,  quasiment seul le journal fait encore exister, vous êtes marginalisé, au profit des "pros de la com" et habitués du pouvoir qui assurent leur pérennité sur cette possibilité d'être lu dans la presse (je ne parle même pas d'être VU, car là c'est encore pire!). C'est, quand même, un gros souci démocratique, dont je n'ignore pas que la dénonciation m'éloigne encore plus de la publicité minimale. C'est la rançon de la liberté.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 07:43

   Treize, nous étions treize en cette église Saint Georges de TARGE hier soir pour la messe avancée de la Toussaint.

    La pénombre tombante donnait une paix de grande amplitude et le Père Régis offrait sa simplicité déconcertante.

   J'aime être un paroissien nomade, ne pas être scotché à un prie-Dieu avec une plaque antique portant mon nom, rencontrer d'autres chrétiens de CHATELLERAULT ou de la ceinture châtelleraudaise (NAINTRE, LESIGNY, LA ROCHE POSAY,  CHAMBON, avec cette nostalgie des célébrations par Jean-Pierre JAMMET), voir d'autres préparatifs, d'autres travaux en équipe.

    L'essentiel est d'être nourri à cette Parole.

    Il y eut à TARGE la sépulture de mes grands parents paternels. De l'émotion donc.

    Et puis de longues pensées pour ces carriers et tailleurs de pierre qui ont littéralement  extrait cette église des entrailles de tuffeau de la butte. Treize à table, et combien d'autres, par centaines pourtant. La Toussaint.

   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 09:05

   Le dernier salon du mariage de CHATELLERAULT a encore connu un grand succès ce week-end. Etrange engouement pour le mariage,  institution souvent en ... redressement  et même en liquidation judiciaire avant qu'un repreneur (ou une repreneuse...) ne s'intéresse à l'"entreprise". Parfois même on se met à penser qu'un stand -avocat pourrait avoir son utilité au salon du mariage. Il est vrai que le divorce est un peu la maladie nosocomiale du mariage...

    Plus sérieusement, encore que je n'aie point cessé d'être sérieux, un entretien intéressant dans la Croix du 28 septembre 2011 de Chantal et Antoine  d'AUDIFFRET nous parle de la stabilité des couples qui est bonne pour la société: équilibre psychologique, santé surveillée, consommation, économie, bien-être des enfants.

     J'en profite pour rappeler que je suis personnellement favorable à une "préparation" -non obligatoire- au mariage civil: notions juridiques de base (contrat, autorité parentale, obligation alimentaire), maîtrise budgétaire,  sexualité, psychologie, hygiène et tenue de la maison, etc..., tout comme je crois qu'il faut revaloriser la cérémonie du mariage civil (j'ai eu le privilège de célébrer deux mariages et j'ai essayé d'y apporter ma "touche" juridique, moi qui n'avais surtout fait que divorcer par centaines pendant cinq ans, à BRESSUIRE (avec un taux de conciliations réussies de 0, 01... Eh oui, tout est  hélas joué avant le passage chez le juge).

      Les partis politiques s'intéressent au sujet:  notamment l'UMP avec le groupe de travail Famille d'Anne GROMMERCH et Hervé MARITON sur le thème "Stabilité et pérennité de la famille: un bien pour la société", le PS avec le tourangeau Jean-Patrick GILLE, secrétaire national à la famille qui veut renforcer les soutiens à la famille sans évidemment soutenir mordicus le mariage classique, bien trop conservateur évidemment...Jean-Michel BAYLET pour le PRG est même allé encore plus loin..;

 

Nota: on me dit, de source proche des milieux de l'enquête, que la fréquentation ne fut pas si importante que cela; il ne faut pas oublier que cette année le week-end de la Tousssaint dure quatre jours, qu'il fait beau et que beaucoup de gens ont fleuri les tombes: Thanatos l'emporte sur Eros...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 05:33

Né à Saint Cyrille de Lessard le 8 août 1935, Gilles MICHAUD a été député du Parti québécois de 1976 à 1981.

J'ai toujours cru au parallélisme des formes: il existe aussi au Québec un Gilles MICHAUD magistrat, qui sévit actuellement.

Un autre monde est donc toujours possible.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
30 octobre 2011 7 30 /10 /octobre /2011 04:05

   Les comités de quartier de POITIERS vont travailler ensemble, ils sont huit officiellement, auxquels s'ajoutent l'association Gibaularge, la M3Q des Trois Quartiers et d'autres. Cela s'est fait spontanément, sans support juridique et une coordinatrice a été désignée. Bravo.

   Cela rejoint la préoccupation de notre équipe qui se battra pour la mise en place d'une telle démocratie locale à CHATELLERAULT, en plus structuré; mais quand l'émergence vient  déjà des gens eux-mêmes, c'est superbe.

   Un maire ne doit pas craindre la vie démocratique locale, ce n'est pas un moyen de "perdre le pouvoir", sauf si on raisonne "à la papa".

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 06:59

   Alors je me serais trompé: Ségolène ROYAL sera candidate à LA ROCHELLE sur le poste de député que Maxime BONO, maire de la ville, abandonnerait pour cause de cumul de mandats. Une voie plus aisée.

   Le jeu redevient ouvert pour notre circonscription...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article