Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 13:23

   Le sort politique de la 4ème circonscription tient beaucoup, sur le nord-Vienne essentiellement, à l'organisation féodale du territoire, propre au monde rural (mais le monde urbain y a pris goût!):

   Au sommet du triangle: le député, suzerain tenant son héritage de tradition familiale et l'ayant entretenu par 35 années de participation active, par le conseil général, aux inaugurations diverses et aux cérémonies de voeux et autres serrages de mains dans le moindre village.

   Juste dessous: les deux  pôles tenus par les premiers vassaux (qui renâclent en secret) le maire de LOUDUN et celui de MONTS sur GUESNES, forts de leur écusson du conseil général (du bronze pour le premier, de l'or pour le second, doublé des armoiries d'argent de la Communauté de communes du pays loudunais dite CCPL).

   Dessous ces deux premiers vassaux, la cohorte des conseillers généraux (MONCONTOUR, LES TROIS MOUTIERS, etc...) qui à leur tour tiennent la base du triangle, les maires des petites communes, qui sans cette allégeance  géométrique n'auraient pas droit aussi facilement à l'aménagement de leur centre-bourg, à la réfection de la salle polyvalente ou à l'éclairage du stade.

   Alors que le député est normalement l'élu de la Nation, il tient tout ce petit monde qui ne l'aime guère pourtant et qui s'en lasse, en jouant sur les cordons de ce qu'il fait croire comme étant sa bourse personnelle: la réserve parlementaire. Ah! la réserve parlementaire, celle qui a permis d'avoir l'imagerie médicale à l'hôpital de LOUDUN, dont le maire est médecin. Sans y voir malveillance, la boucle est bouclée, et tout le système se tient ainsi depuis des lustres.

    De temps en temps quelques pages ou écuyers rebelles disent en sous-main qu'ils ne vont pas voter la participation de la CCPL au capital du nouveau Center Parc, qu'on va voir ce qu'on va voir, et puis, au moment du vote, que des "pour", moins une abstention...

    La question politique d'avenir, en termes législatifs, est celle-ci: comment sortir du triangle, ou de la pyramide, pour tendre vers des cercles? Cercle des professions juridiques,  cercle des enseignants, cercle des travailleurs sociaux, cercle de la santé, cercle de l'agriculture, cercle du commerce, cercle des élus, cercle des artisans, cercle des industriels, cercle des sportifs, etc...pour que le député, élu de la Nation, viennent  directement les entendre, connaître leurs besoins et leurs remarques sur un projet ou sur une proposition de loi qui peut avoir une incidence sur leur activité.

    Dans un pays qui fonctionne encore beaucoup avec une nostalgie monarchique  sinon hiérarchique dans les rapports humains ("not' bon maître"), le système du triangle favorise la dépendance des populations, toujours fascinées par le mythe du bras long et  par l'écoute particulière du prince, faiseur de droits individuels dans ce système pyramidal.

    Le passage du triangle pyramidal aux cercles changerait tout. Qui en aura l'audace?

  

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 04:58

   Etrange exposition en ce moment dans la salle de l'Escale à SAINT CYR sur LOIRE au nord de TOURS (02 47 42 80 29): des restes de momies siciliennes, essentiellement des crânes, découverts à RANDAZZO sur les pentes de l'Etna en 2008.

   C'est Philippe CHARLIER le médecin qui fait parler Agnès SOREL et Henri IV qui s'est intéressé à ces morts du 17ème au 19ème siècle.

   Une exposition qui fait s'interroger sur la destinée: tibia or not tibia, that is the question...

 

      C'est aujourd'hui que les 20 têtes maories qui figuraient dans différents musées français doivent être remises à la Nouvelle-Zélande lors d'une cérémonie de restitution au Musée du Quai-Branly à PARIS; il a fallu un long processus législatif, de 2002 à 2010, pour y parvenir;.

      A l'heure où l'ONU reconnaît "un droit au rapatriement" des restes humains des peuples autochtones, la collection du fonds d'anthropologie du Musée de l'Homme à PARIS possède ... 18 000 crânes dont seulement 300 sont identifiés (quelques uns illustres: GAMBETTA, SAINT SIMON, ...); dans ce fonds la majorité provient de prises de guerre, de décapitations et de "récupérations" personnelles de médecins dans le cadre des opérations liées à la colonisation; des bombes à retardement?

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 02:36

   Aujourd'hui les Chinois entrent dans l'année du dragon, signe de force et de vigueur en général et de formidable destin pour les enfants qui naîtront cette année (ils seront plus nombreux que pour les années des autres signes).

   Les Grecs avaient Cerbère, les Romains avaient Janus, les Chinois ont le dragon, crachant le feu de ses langues multiples..

   Mais on retrouve dans beaucoup de mythes et légendes des peuples ces gardiens de l'antre ou du royaume.

   Je sais, il faut rester dans les rails de la laïcité, mais en ces temps de guerre économique, Saint Michel et Saint Georges (Vive la Gendarmerie!) n'ont-ils pas terrassé le dragon?!!!

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 10:09

   Hier soir ils étaient plus de 400 convives à honorer de leur présence et de leur enthousiasme le dîner-dansant de la FNACA qui constitue chaque année à même période un succès pour ses dévoués organisateurs.

   TARDIVON aux fourneaux et Jacky ROGER à la musique, recette immanquable de la réussite.

   Cela fait presque dix fois que je m'y rends, on ne peut pas m'accuser d'électoralisme...

   LOUDUN, c'est un autre monde que CHATELLERAULT, il n'y a pas de mouvements de populations, ou si peu, entre les deux villes (ou des déplacements quotidiens de fonctionnaires obligés par exemple); LOUDUN, dont on dit qu'il est excentré, se trouve au contraire au coeur d'une étoile qui éclate vers THOUARS, CHINON, RICHELIEU, tout le secteur de MONTS sur GUESNES, le Mirebalais, MONTREUIL-BELLAY et le début de l'Anjou, outre SAUMUR. Ce doit être un sujet d'invention et non un motif de lamentations.

    Lors de cette soirée, en dehors de quelques responsables FNACA d'ailleurs qui font le déplacement  amical (LENCLOITRE par exemple -salut Daniel!-), vous ne trouverez pas de visages connus à CHATELLERAULT; d'où l'intérêt d'y être!

    Je crois bien que j'étais le seul...

    Car cette année nous n'avons même pas eu droit au chaleureux discours d'Elephtérios BENAS, le maire de la ville.  Il ne sera donc pas candidat aux législatives.

    Eh bien, que se passe-t-il?!!!

 

       (1) Compte tenu de l'étymologie de LOUDUN (lug dunum, la colline du loup), j'aurais pu écrire: Danse avec les loups, mais le titre est protégé...

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 04:45

   Le tourangeau Georges COURTELINE (1858-1929) est très peu joué. Pour ainsi dire plus du tout.

   Pourtant, sur certains thèmes, comme le fonctionnement du couple, l'armée ou la fonction publique, il était très fort.

   Alors que j'évoquais l'autre jour une pièce jouée à CHATELLERAULT sur les violences faites aux femmes, on rejoue COURTELINE à MARSEILLE et parmi trois pièces, il y a "La paix chez soi", l'histoire d'un homme qui inflige à sa femme une amende quand elle lui manque de respect...

    Depuis quelques années "Mado la Nicoise"  (Noëlle PERNA) joue un sketch qui parle de ce sujet d'amendes données à la femme par un mari par ailleurs employé de la police municipale à NICE à chaque fois qu'elle fait quelque chose qui ne lui convient pas...

    La fin du sketch est plus torride, contre l'homme évidemment, que dans la pièce de COURTELINE...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
21 janvier 2012 6 21 /01 /janvier /2012 06:54

   Dans sa biographie "Le voyage intérieur" Romain ROLLAND rapporte en page 106 au sujet de son arrière-grand-père paternel BONIARD qui était notaire:

 

   "Mon père m'a conté qu'un jour que BONIARD avait à sa table la magistrature et les notabilités de l'arrondissement, après le repas copieux, il prit son violon, il sortit sur la route, et, ses convives à sa suite, avocats, procureur, dansant et chantant des chansons contre Louis-Philippe, ils s'en furent à quelques kilomètres, jusqu'à VILLIERS-sur-YONNE."

 

     Ce n'est pas le moment d'imiter cette époque...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 12:40

   Lorsqu'on s'engage dans un parti politique, on en supporte non seulement toutes les valeurs et toutes les références mais encore toute la machinerie adminitrative et politique, sinon, en effet, on reste indépendant, non-inscrit.

  Au niveau national le Parti socialiste (PS) et Europe Ecologie les Verts (EELV) ont signé un accord électoral, lequel ne s'est pas fait sans la participation active voire les propositions des responsables départementaux et régionaux (surtout sur les terres de Ségolène ROYAL). J'en sais quelque chose, à mon détriment évidemment et dans le sens de l'intérêt général bien sûr.

  Ainsi le PS a-t-il concédé 60 circonscriptions législatives, dont la nôtre, CHATELLERAULT-LOUDUN,  à EELV dont les candidats doivent bénéficier sinon de la collaboration, du moins de la mansuétude et de la loyauté des  responsables départementaux PS qui auraient mérite à tenir un discours cohérent aux militants qui "traînent les pieds", ce qui, à leur niveau, est compréhensible.

  La règle du jeu veut qu'en dehors de cet accord à gauche les autres partis de même sensibilité soient libres de présenter des candidats puisqu'ils n'étaient pas parties signataires.

  Ce n'est pas de ma compétence, mais le PS ne devrait en conséquence admettre de ses rangs aucune candidature dissidente, car il s'agit bien de cela, et s'honorerait même en proposant un suppléant socialiste de type FORTIN à LOUDUN à la Verte Véronique MASSONNEAU, désignée elle aussi au niveau national, ce qui a du sens.

  Or le maire socialiste de NAINTRE, par ailleurs conseiller général et vice-président de la CAPC (c'est tout, à moins que j'en oublie), s'est déclaré comme candidat aux législatives et a déjà dans son propre bureau un nouvel employé qui ne fait pas que des cocottes en papier. Le dit FORTIN le rejoint même dans la désobéissance politique. La coupe est pleine!

  Pour s' affranchir de ces contraintes fondatrices et contractuelles, puisqu'il y a derrière un accord de gouvernement au niveau national,ce qui n'est pas rien, on ne peut pas être à la fois dans et en dehors d'un parti, du style en se mettant en congé pendant une campagne, formule peut-être statutairement possible -à vérifier- mais politiquement schizophrène et moralement insoutenable.

   Le PS -mais ce n'est pas mon affaire- doit tenir vis-à-vis d'un candidat  issu de ses rangs qui ne respecterait pas l'accord national la même position ferme que celle qu'il tenait jadis à l'encontre d'autres dissidents fameux: un Michel DROIN, un Bruno SULLI à NAINTRE ou un Gilbert GUERINEAU à CHATELLERAULT: le procès en sorcellerie! Il y a à POITIERS des gens qui sont faits pour cela, et qui ont du talent pour serrer les brodequins (Ah! Urbain GRANDIER!)!

   Sinon, comment peut-on soutenir que quelqu'un qui prétendrait vouloir faire la loi à l'Assemblée nationale se mettrait localement en infraction avec la loi de son propre parti en étant non seulement même pas empêché de le faire, mais encore en demeurant non sanctionné?

   Il est vrai que le même parti, dans un grand pardon fraternel dont il a le secret, sait réintégrer des exclus quand ils ont gagné...

   Alors, si on suppute qu'ils ont une chance, même minime, de gagner, pourquoi les sanctionner préventivement?!!!

   L'opinion publique, qui ne s'y retrouve guère, s'écarte de plus en plus de la politique ou vote de plus en plus Front national, et de telles situations peu claires, hélas, y contribuent.

   Dans ces conditions, le Front National, avec Eric AUDEBERT qui a réalisé parfois 25% dans le canton de CHATELLERAULT Sud, a de beaux jours devant lui, puisque dans le Nord Vienne, des villages comme RANTON (1), avaient déjà fait fort avec le FN au niveau des élections nationales antérieures.

     Un 21 avril 2002 au niveau des législatives de la 4ème circonscription, avec un duel ABELIN-AUDEBERT au second tour, n'est pas qu'une vue de l'esprit.

 

(1) Bien connu pour son taux d'étrangers en situation irrégulière!

  

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 06:29

     Il y a quelques jours vient de mourir dans l'indifférence générale à 82 ans un homme qui a fait énormément pour la pratique du piano classique: Alexis WEISSENBERG.

    Sort cruel et punitif: il ne jouait pratiquement plus depuis trois décennies en raison de la maladie de Parkison qui le frappait (cela me fait penser à la fille de Mado ROBIN, notre cantatrice de réputation mondiale, native d'YZEURES sur CREUSE, dont la fille était muette).

     Bien qu'on lui reprochât une économie de gestes, un visage impassible, une certaine froideur, Alexis WEISSENBERG avait "démocratisé" le piano, en participant à nombre d'émissions dont celles de CHANCEL et en favorisant comme KARAJAN les enregistrements filmés de ses prestations.

     Maestro, please!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 04:15

   Jean-Henri ROY, professeur de philosophie à DESCARTES et BERTHELOT, est parti rejoindre au paradis des sages, à 90 ans, son complice Jean DEVIOSSE, notre dentiste-historien, auteur avec lui du célèbre "La bataille de POITIERS" qui fait toujours autorité.

   Jean-Henri ROY a nourri intellectuellement des générations de lycéens châtelleraudais, leur faisant partager sa passion de Jean-Paul SARTRE qu'il avait côtoyé. La guerre d'Indochine l'avait aussi beaucoup marqué; il en portait d'ailleurs une blessure à la main.

   Je garde une image de lui, surprenante (encore que): accoudé à un stand de tir de la Saint Roch, sur les promenades, l'oeil expert et la détente agile.

   La philosophie, ou du plomb dans la cervelle!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 04:27

    Le 20 janvier à la Maison pour Tous à 18 h 30, l'association amie les Châtelleraudais réunis présidée par Jacky LUC FRIMVAL organise son assemblée générale annuelle suivie de la traditionnelle galette des rois, un classique incontournable en ce début d'année.

    Etrange tradition en république que cette galette des rois alors que les sentinelles de la laïcité sont dotées de jumelles à infra-rouges! On craint qu'Eva JOLY ne lui substitue une galette avec comme fèves obligatoires bio-dégradables un président de la république, un président du sénat,  des personnages comme GAMBETTA et CLEMENCEAU, etc... et que la couronne soit remplacée par un bonnet phrygien.

    Il faut dire aussi que les pâtissiers font leur beurre avec les frangipanes, les couronnes  briochées et autres croûtes dites hollandaises et que la tradition  de l'épiphanie gastronomique, sous cette pression, aura la vie belle.

    Mais, Cher Jacky, "tirer les rois" la veille de l'anniversaire de la mort de Louis XVI sera un exercice redoutable!

    Or les temps sont durs, et peut-être qu'un jour nous n'aurons plus droit qu'à une purée de fèves -issues de l'agriculture biologique évidemment-, avec, cachée dedans, une minuscule galette...

   

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article