Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 02:55

   C'est pour sourire...

   D'aucuns prétendent que la politique, c'est comme l'accordéon: la (main) gauche fait semblant, le centre c'est du vent et c'est la (main) droite qui fait tout.

   On pourrait discuter aussi de la doctrine politique adaptée à l'instrument: le diatonique (qui fait deux notes différentes selon qu'il inspire ou expire), assez prisé des écologistes et des bals folk,  et le chromatique qui possède une gamme de boutons et d'octaves beaucoup plus étendue, avec même le vieux débat qui considère que l'accordéon à touches "piano" n'est pas un vrai accordéon. A vous de jouer sur les correspondances et les analogies politiques...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 08:59

Celle-là, c'est la meilleure.

Edith CRESSON, qui ne me connaît pas, est venue à notre domicile en 1993 pour une réunion de type marque de produits hermétiques. Nous avions transformé notre salle à manger en quasi chapître monacal avec bancs en rectangle pour que les voisins et amis puissent échanger au mieux avec notre Premier ministre.

A l'époque, ça marque!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 04:15

   Les drapeaux des partis politiques semblent pour cette campagne être mangés par les drapeaux français bleus, blancs et rouges. Etrange, ce même drapeau pour des idées différentes, et qu'une ancienne présidentiable voulait que chaque Français eût à proximité de sa fenêtre d'étage.

   Petit rappel historique.

   Le bleu vient du manteau de Saint Martin,  soldat romain d'origine ... hongroise (...), fondateur de l'abbaye de Ligugé, qui à la fin du quatrième siècle, à Amiens, coupa son manteau bleu en deux pour couvrir un pauvre qui avait froid. Clovis se plaça sous la protection de Saint Martin et fit adopter le bleu pour le royaume des Francs.

   Le blanc et le rouge arrivent dès la deuxième croisade, vers 1100, avec l'oriflamme rouge à croix blanche, le blanc symbole de la monarchie absolue à partir des Valois, et le rouge étant l'oriflamme de Saint Denis.     

   Jeanne d'Arc aura plus tard un drapeau blanc.

   Ce n'est que le 15 février 1794 (et non 1994 comme écrit par erreur sur le premier jet!) (1) que la Convention réunit les trois couleurs, dans l'ordre que nous connaissons, car il y eut bien du tricolore auparavant, notamment en 1792 (et non 1992, bis!), mais plutôt "à la hollandaise", dans l'ordre inverse.

   Le rouge s'est évidemment détaché dans les luttes révolutionnaires qui suivirent, comme symbole du sang de la liberté.

   Un bon petit bouquin vient de sortir à ce sujet (La fabuleuse histoire du drapeau français, Raphaël Delpard, Ed. Quai de Seine).

 

 

       (1) A force de me plonger dans mon ère CRESSON d'il y a vingt ans, je me suis planté.

  

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 19:11

   On connaît ma faiblesse pour cet instrument.

   Il n'existe plus qu'une seule usine française fabriquant des accordéons.

   A TULLE. C'est la société MAUGEIN qui employait aux heures de gloire 200 ouvriers et qui n'en a plus que 20, qui produisent 600 instruments par an.

   C'est pour partie une SCOP, avec l'aide de la Région, qui veut sauver la boutique.

   Le problème du MAUGEIN, c'est qu'il a une sonorité bien à lui, qui est liée aux rythmes auvergnats de SEGUREL et de MONEDIERE, idéalement conçue pour la bourrée, la polka.

    Après avoir vu, dimanche dernier, le public de LOCHES lancé dans ces danses anciennes et inusables, je peux dire que la sonorité auvergnate n'est pas morte!

    Pareil pour les marchands d'accordéons, facteurs et réparateurs: ils ne sont plus que 10 en France, dont un excellent, près de chez nous, à SAUMUR, dans l'île, dont l'affiche du magasin a été dessinée par Gérard BLANCHARD.

    Il faut sauver l'accordéon, et sauver MAUGEIN!

   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 14:43

Après l'inauguration de la permanence de l'intéressé en présence d'Edith CRESSON, Cyril CIBERT, Michel GUERIN, des maires de COLOMBIERS et SENILLE (presse de samedi 17 mars), il paraît opportun de rééditer cet article:

 

"Le premier document de campagne de Christian MICHAUD pose quelques questions:

1- L'accord national PS-EELV fait que la candidature de Christian MICHAUD est une candidature dissidente au regard du PS,

2- Or celui-ci, qui se présente comme socialiste (?), s'il se prévaut de soutenir François HOLLANDE, ce qui est son droit probablement en caractères écrits, n'est pas habilité à postuler avec la photographie de François HOLLANDE en première page de son document; c'est un risque d' abus de confiance vis-à-vis du présidentiable et d' escroquerie vis-à-vis de l'électeur, ne croyant guère que François HOLLANDE ait expressément donné aval d'exploitation de son image dans une telle configuration politique de  non-respect de l'accord national  de gouvernance PS/EELV,

3- et ce d'autant plus que Christian MICHAUD, s'étant mis en congé du Parti socialiste, n'est plus, officiellement, que "divers gauche", et que c'est ainsi qu'il devra apparaître à la Préfecture et sur les affiches officielles,

4- la brochette d'autorités photographiées à l'Angelarde autour d'Arnaud MONTEBOURG (Ah! Il avait bien manoeuvré le Christian!), dont Edith CRESSON, présidente du dit comité de soutien à François HOLLANDE, devrait au contraire protester de cette dérive éthique et politique, et prendre les mesures qui s'imposent. C'est vrai que l'éthique, c'est quoi?

5- Quelle est la position du PS de LOUDUN sur l'engagement  dissident de Philippe FORTIN aux côtés de Christian MICHAUD?

6- Ces deux-là, un peu DUPONT et DUPOND sur la photo,  et qui ne pourront pas continuer la campagne ensemble, se verront-ils appliquer la jurisprudence FALORNI, comme à LA ROCHELLE, ou y aura-t-il, dans la même région, deux poids et deux mesures?

7- Enfin, qui paye ce genre de document, non officiel? "

 

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 05:07

  Printemps 1994, à l'IUT Tech de Co, avec mon collègue Jean-Baptiste METAIS, je mets en oeuvre un colloque sur le thème "De l'idée du commerce au commerce de l'idée". Parmi les intervenants, Michel CHARASSE ... de la DST Poitou-Charentes sur la protection du secret, André GARNIER, le PDG de la SIT, et Edith CRESSON, qui m'a donné son accord.

   Le problème, c'est qu'Edith CRESSON va changer plusieurs fois de date, au grand énervement d'André GARNIER, qui au moment de son intervention, ne voulut plus venir. Il fallut toute la persuasion et l'amitié de Michel HATSCH, commissaire de police apprécié de l'époque, pour qu'André GARNIER, escorté de la police, arrive dans l'amphithéâtre sous un tonnerre d'applaudissements et oublie ses récriminations par un inoubliable baise-main à Madame CRESSON que j'avais tenue au courant de nos difficultés et de notre stratagème. Et pourtant, si André GARNIER, qui l'adulait, savait comment elle en parlait...

   On dévoila le logo de Tech de Co. Ce fut une belle jounée.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 12:10

   Hasard (?) des lectures.

   Alors que La Croix, Le Monde et le Figaro notamment ont fait leur numéro littéraire la semaine passée sur l'actualité romanesque du Japon après Fukushima, je m'en suis un peu écarté car le Japon n'est pas ... ma tasse de thé, et je reconnais mon ignorance littéraire  et culturelle concernant ce pays.

   Mais, lisant la biographie de Paul Claudel (Poètes d'aujourd'hui, Seghers), je suis obligé de repasser par le Japon.

   Claudel y fut en effet diplomate au début du 20ème siècle, et le 1er septembre 1923, il fut témoin de la colère tellurique des entrailles japonaises: les rivières sortent de leur lit, la nature est en furie, les villes brûlent. Il décrira ce séisme dans  "A travers les villes en flammes" ("L'oiseau noir dans le soleil levant") en rappelant le typhon dévastateur de 1855 et les secousses prémonitoires depuis deux ans.

    70 000 morts. Claudel perd ses manuscrits dans les inondations, et on le croit longtemps lui-même disparu.

   "C'est une chose d'une horreur sans nom que de voir autour de soi la grande terre bouger comme emplie tout à coup d'une vie monstrueuse et autonome."

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 05:00

   C'était un samedi précis, celui de l'inauguration de la nouvelle gendarmerie des ORMES, avec Edith CRESSON et toutes les autorités possibles. A l'époque je suis donc en détachement à l'IUT.

   L'ancien premier ministre demande à ce que je la rejoigne à la mairie à la suite.

   Et là, "Vous êtes toujours d'accord pour être premier adjoint en 1995?"

   "Bien sûr."

   "Il y a un petit problème, c'est que ce ne sera pas de moi, mais de Joël TONDUSSON".

    Et de lui demander ce que l'intéressé avait de plus que moi. "Rien, mais vous, vous pouvez être muté à CARCASSONNE ou à NARBONNE (sic), alors que lui, médecin ici, il est élu pour 25 ans et plus."

    "Vous feriez un bon team -sic-". Evidemment, moi au turbin, lui aux signataires.

    Je demande à réfléchir, je rencontre JT, courtoisement d'ailleurs, chez lui, chez moi, je rencontre également Jean-Pierre COSSIN, directeur divisionnaire des impôts, adjoint aux affaires économiques, qui est ahuri du choix d'Edith CRESSON, qui essaye de faire changer d'avis l'ancien premier ministre. En vain.  

    Retournez à la rubrique "Vu dans la presse", voyez qui est à côté d'Edith CRESSON lors de mon départ du Tribunal.

     Ce fut le début de la fin.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 19:26

  Sur la piste du tueur de TOULOUSE et de MONTAUBAN, on évoque un possible ancien militaire.

  Je relis un article que j'avais découpé dans Le Figaro du 15 mars dernier sur "la santé mentale des soldats en mission", dans lequel on parle des déplacements de psychiatres de l'armée française en Afghanistan, et notamment de ceux du Docteur Yann ANDRUETAN, co-auteur avec le Docteur Patrick CLERVOY d'une analyse sur la prise en charge des soldats sur le terrain dans Les annales médico-psychologiques. On évoque également des travaux américains passionnants -et inquiétants- sur les retours de la guerre d'Irak. C'était avant le drame de Kandahar.

   Cet assassin à TOULOUSE et à MONTAUBAN est-il un ancien militaire? A-t-il participé à des opérations difficiles? Que se passe-t-il dans sa tête pour "sélectionner" ses victimes?

    J'ai connu à la Centrale de SAINT MAUR un individu condamné à la perpétuité qui en avaient tué 9, un autre qui en avait tué 7. Déclarés responsables. La notion de folie meurtrière est donc à manipuler avec précaution.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 13:02

  Est-ce le fait de s'être installé dans l'ancienne charcuterie COMTE puis GAGNEUX ou de ne pas avoir suivi le redécoupage-charcutage électoral des circonscriptions? Toujours est-il que Christian MICHAUD distribue son quatre pages sur CENON et AVAILLES où il n'est pas candidat et qui relèvent normalement de la candidature du socialiste Jean-Michel CLEMENT qui sera heureux d'apprendre cette concurrence...

  Si on trouve son prospectus en Bulgarie, pas de doute: c'est les Européennes qu'il vise!

 

     Ne voyez dans ce texte écrit il y a plusieurs jours aucune trace d'"inhumanité". La politique est ici une farce, une mascarade. Les épisodes châtelleraudais sont clownesques. Humains, trop humains...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article