Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 04:53

       Ce mercredi 5 mars est cette année mercredi des cendres, ces cendres issues du feu  allumé devant l'église avec les rameaux secs de l'an passé, et que le prêtre nous marquera d'une croix sur le front en signe de grande humilité; nous entrons en carême après la folie païenne du mardi-gras que l'église jadis tolérait gaillardement, laissant les ânes entrer dans ses édifices et les farceurs jouer de fausses messes. Incroyable de nos jours?

      Je suis membre du Parti Radical de Gauche, parti de la laïcité dont la véritable création remonte au 21 juin1901 et dont les premiers acteurs furent à l'origine de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l'Etat.

       En même temps j'essaye d'être un chrétien engagé, ouvert sur les autres croyants des confessions différentes et sur les athées et les agnostiques.

       Nous allons donc entrer en carême, c'est-à-dire dans cette période qui va nous mener jusqu'à Pâques, et qui est un temps de jeûne (non seulement alimentaire mais de restriction générale), de prière et d'aumône. On en parle moins que le ramadan et c'est dommage (j'ai eu il y a longtemps une discussion exceptionnelle avec l'ancien imam Mohamed Djeghloul sur "carême et ramadan").

       Ce temps d'élections devrait être un temps de "carême politique": descendre en soi, se dépouiller, être authentique, ne pas tricher, se soucier des autres, prendre du temps d'épure et de recueillement.

       Il faut dire que l'obscurité et l'humilité de l'opposition, par votre mise à l'écart de tout ce qui se décide, vous prépare  à cette relégation spirituelle!

       Dès 1972, l'assemblée des évêques de France disait que "la politique, c'est la forme la plus élevée de la charité".

       Je sais que cela fait débat, mais la charité doit être le souci d'élever son prochain et de lui rendre sa dignité, ce devrait être l'une des manifestations les plus grandes de la fraternité. La charité fait corps, c'est le toucher, parfois difficile eh oui, alors que la fraternité peut n'être qu'intellectuelle et confortable.

        Madeleine Delbrel, dans les années 60 en banlieue rouge, avait de superbes échanges avec ses frères communistes sur ce sujet.

        Pendant cette période, allons ensemble au coeur des choses. S'il est possible.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 05:12

Demain dimanche 23 février 2014 a lieu la première vraie course cycliste de l'année dans notre secteur, organisée par le club local l'Avenir Cycliste Châtelleraudais, le prix dit BMO Bricosphère, avec arrivée rue Thomas Edison. C'est une course très difficile, car les organismes sont inégalement préparés, qu'il fait froid (et/ou qu'il pleut)(on nous dit qu'il fera beau cette année) et que le vent du nord prend les coureurs en travers sur la route de Richelieu jusqu'aux Blanchards puis de face après quand ils tournent à droite; s'il souffle de l'ouest, ce n'est quère mieux pour le retour sur Châtel'!

Il y a donc des bordures et des cassures, des groupes qui se forment, tronçonnés. L'arrivée se joue (presque) toujours au sprint entre quelques uns parce qu'avec un tel temps et un tel parcours aucun coureur ne prend le risque de partir en solo -incapable de tenir seul le tempo contre le vent-.

Et le sprint est toujours beau, consacrant un vrai champion qui, en principe, aura effectué sa part de boulot et n'aura pas fait que "sucer les roues".

Le vélo est un sport ingrat, qui demande beaucoup de sacrifices aux jeunes et à leurs familles. Venez les encourager en criant par dessus les barrières, comme on dit chez nous: "Les v'là!". (1)

 

(1) J'aime cette expression, entendue depuis l'enfance; au musée Maurice Fombeure, à Bonneuil Matours, on peut voir une rédaction de l'élève Fombeure, qui raconte une fête au village et décrit justement l'arrivée d'une course cycliste, avec cette expression "Les v'là!". Le maître d'école, académique, en marge,  met la mention suivante, à peu près: "Evitez ce style trop populaire". Or, c'est justement ce style populaire qui fera la gloire littéraire de l'auteur...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 04:46

Manthelan, c'est à quelques kilomètres en Indre et Loire, après Port de Piles, en direction de Tours.

Chaque année depuis des temps immémoriaux  (... 1869 quand même) , ce village de quelques centaines d'âmes organise un Carnaval d'enfer; et à chaque fois, bravant le froid et un ciel triste comme hier, la foule se presse en masse. Treize chars, dont celui de la reine et de ses dauphines, à l'ancienne. Bandas et compagnie. Pralinés et confettis.

Les organisateurs ont déposé en 2006 une inscription de leur carnaval au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO, comme neuf autres l'ont obtenue dans le monde. On dit qu'un(e) ministre y oeuvre.

Pourquoi cela "marche-t-il"? Certainement une rupture rituelle et folle avec le reste de la vie et des jours qui peuvent être ternes. Un rituel païen remontant du fond des âges, celte, romain, nordique, tout à la fois. Où tout est permis. Et une transmission, de génération en génération.

Je remercie à Châtellerault Anne Balotte et les Fous volants d'avoir ressuscité Carnaval en faisant un vrai travail de fond, notamment avec la MPT de Châteauneuf. Jean-Pierre Duffourc-Bazin m'avait demandé, jadis, de trouver l'explication de la condamnation du bonhomme Carnaval par le feu; je ne l'ai pas trouvée.

Mais, si nous étions les premiers, en France et dans le monde (carrément), à faire de Châtellerault la ville du premier VRAI procès de Mr Carnaval, avec des avocats de renom qui se prêteraient au jeu devant les caméras venues de partout, quelle célébrité!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 04:23

La mairie de Tours a créé en 2003 quatre conseils de la vie locale (CVL), dotés chacun d'un budget d'investissement de 35 000 euros.

Un élu, conseiller délégué à la démocratie locale, anime leur coordination.

Chaque CVL comporte 40 membres habitants titulaires et un certain nombre de suppléants aux côtés des collèges associatifs et des services publics.

On y traite par groupes de travail d'environnement, de culture, d'urbanisme, de patrimoine, etc...On prend des décisions débattues, on se fixe des objectifs et on en mesure la réalisation.

Leurs membres ont été renouvelés en octobre, avec beaucoup d'enthousiasme.

C'est autre chose que la venue du prince, une ou deux fois par mandat, au ras du caniveau, avec quelques intendants et pages, qui fait l'éloge de la propreté canine!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 09:18

Cette journée est tout un symbole pour moi:

- à 10 heures au Tribunal de Tours, audience solennelle de rentrée dans nos tenues d'apparat pour ouvrir l'année judiciaire en présence des chefs de cour, des autorités politiques (dont Marie-Sol Touraine), civiles et militaires notamment, et pour installer selon notre protocole le nouveau procureur de la République; je suis dans cet univers depuis 1982, occupé pour une large part à "réparer" les maux des personnes et de la société. Servir.

- à 19 heures au Nouveau théâtre de Châtellerault, présentation de l'équipe de Michel Guérin, avec votre serviteur, selon un "déroulé" comme la communication politique le demande aujourd'hui; enfin pourrais-je caresser, toucher, saisir ce rêve non plus de "réparer" (encore qu'on le fera toujours)  mais de prévenir, de projeter, de construire. Servir, toujours.

Entre les deux, je me "re-sourcerai", je marcherai avec mon chien au-dessus de chez moi, dans ma chère campagne des hauts d'Antoigné, je relirai mon intervention, je regarderai le ciel.

Et je remercierai tous ceux qui m'auront conduit à cette journée exceptionnelle.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 06:44

A l'angle de la rue du Cygne Châteauneuf et de la rue de la Jaulaie, dans le coeur du carroi (prononcez carroué), le restaurant chez Martinière,de tradition générationnelle, offrait la table, le couvert et la boisson dans une salle à l'ancienne.

Terminé.

J'y allais avec Gilbert Guérineau manger la célèbre tête de veau.

C'était une atmosphère comme on n'en fera plus, et on n'aurait pas été étonné de trouver le commissaire Maigret attablé devant sa blanquette de veau ou ses côtes d'agneau aux fayots.

Bien sûr l'usure du métier, l'âge légal de la retraite ou à peu près, les normes, les fameuses normes sanitaires dont on meurt, mais pas que cela: les usines ont fermé sur le châtelleraudais, dont le proche Isorex-Isoroy, la catégorie du VRP -avec l'informatique- est en voie de disparition, c'est elle qui formait un bataillon intéressant d'habitués.

Et puis les franchises rapides périphériques, près de la sortie A10, cela compte pour les gens sur la route toute la journée dont le timing est désormais compté par l'employeur qui peut même les suivre en géolocalisation. Le temps nous bouffe, mon bon Monsieur, et on n'a plus le temps de bouffer. Quant à trinquer, verboten!

Adieu Martinière.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 03:01

Dans l'indifférence générale, ou orchestrée telle, le rapport "Lutter contre les stérotypes filles-garçons, un enjeu d'égalité et de mixité dès l'enfance" -236 pages!- vient d'être remis au ministre ... des Droits des femmes; ça commence bien!

En effet, le rapport dénonce pourtant et d'emblée l'hyper féminisation de l'enseignement dès la petite enfance et propose derechef de ne plus parler d'école maternelle mais d'école pré-élementaire pour combler l'influence indirecte des 99% de personnels féminins à ce stade, qui sont pour majeure partie des mères. Personne ne dit qu'elles sont mal payées, ce qui est aussi une explication du pourquoi.

Après, dans le rapport, il y a comment faire en sorte d'orienter les filles vers les métiers dits masculins, et le contraire, pour les garçons. Donc changer les programmes dans les livres, les jeux dans les cours d'école (personnellement, je le dis avec le sourire, j'ai toujours trouvé qu'on ne s'interrogeait pas assez sur la dimension sexuelle cachée des jeux types marelle ouvertement phallique , balançoire, petits chevaux, et même sur l'impact secret de certaines chansons "A dada sur mon bidet", "Bateau sur l'eau", etc... Quant aux contes, n'en parlons pas,  Le petit chaperon rouge et autres, c'est l'apprentissage déguisé de l'interdit ... à franchir évidemment!).

Certes le rapport n'évoque pas ce que je viens de vous dire, c'est dommage.

Mais la guerre du poupon et du camion ne fait que commencer!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 08:55

Franz-Olivier GISBERT, PDG du journal Le Point, prend sa retraite ces jours-ci pour son 65ème anniversaire.

Bien sûr il continuera d'écrire. On lui concède ce talent d'écrivain bien volontiers.

Et FOG d'ajouter: "Je suis un type de l'écrit (...) (qui) adore le papier (et ne comprend) plus rien aux réunions sur le numérique".

Comme je le comprends!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 01:28

Le compagnonnage n'engendre pas la mélancolie.

Entre 18 et 25 ans généralement (1), en bande, on aime prendre du bon temps après le travail, partir en escapade, inventer des jeux, faire des blagues aux apprentis et même aux patrons ou à la maîtresse de maison ...

Dimanche 19 janvier à 15 h 30 à Tours en haut de la rue Nationale, le Musée du Compagnonnage, lors d'une visite thématique, fera la part belle à l'esprit humoristique des compagnons.

 

(1) J'ai connu, lors de mon passage à Bressuire, un avocat de ma génération qui céda son cabinet thouarsais pour vivre son vieux rêve du compagnonnage, il voulait devenir charpentier-couvreur. Latter après avoir relaté.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 14:43

Jean-Pierre ABELIN dit qu'il a fait du bénévolat à la tête de la mairie de CHATELLERAULT, c'est un peu confondant pour celles et ceux qui sont de vrais bénévoles, c'est-à-dire des gens pour lesquels leur engagement leur coûte en temps, en démarches, en disponibilité, en responsabilité, en épuisement.

Certes, en 2008, pour cause de cumul de mandats et de rémunérations, il a du "écrêter" ses ressources publiques, et en a redistribué les marges pour certains des élus de son camp.

Mais enfin! Entre les diverses retraites politiques remontant à des mandats divers ininterrompus depuis 1977 et sa retraite Banque de France, un petit peu de pudeur s'imposerait!

Certes il a fallu, sous la pression des RAFFARIN et FILLON, qu'il candidate et se coltine la mairie en mettant un peu les mains dans le cambouis, ce dont il n'avait franchement pas envie; alors que, généralement, les vrais bénévoles ne se dévouent pas contre leur gré.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article