Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 05:38

Je ne résiste pas.

La première homélie du Pape François, le jour de la Saint Joseph, a repris ce thème de la tendresse dont je parlais mardi. Plusieurs passages, dont je retiens celui-ci:

"Dans les Evangiles, saint Joseph apparaît comme un homme fort, courageux, travailleur, mais dans son âme émerge une grande tendresse, qui n'est pas la vertu du faible, mais au contraire, dénote une force d'âme et une capacité d'attention, de compassion, de vraie ouverture à l'autre, d'amour. Nous ne devons pas avoir peur de la bonté, de la tendresse!".

Ne pas avoir peur de...

Cela ne vous rappelle-t-il pas le premier message de Jean-Paul II le 22 octobre 1978?

 "N'ayez pas peur! Ouvrez toutes grandes les portes du Christ! A sa puissance salvatrice, ouvrez les frontières des Etats, les systèmes économiques et politiques, les immenses domaines de la culture, de la civilisation, du développement."

On sait ce qu'il advint alors en Europe, par la force de la tendresse.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 12:16

La Chambre sociale de la Cour de Cassation a rendu le 19 mars un arrêt n°536 qui annule le licenciement d'une salariée refusant d'ôter son voile, contrairement aux dispositions prévues dans le règlement intérieur de l'établissement qui recevait des subventions publiques pour fonctionner.

Je rappelle que l'an passé la sénatrice Radicale de Gauche Françoise LABORDE avait déposé une proposition de loi visant à rendre obligatoire le principe de neutralité dans le secteur de la petite enfance (je l'avais  d'ailleurs évoquée en public lors des cérémonies relatives à la loi du 9 décembre 1905 au Square Gambetta, pour celles et ceux qui y étaient).

La loi est le seul moyen de lutter contre toute forme de communautarisme politique, philosophique et religieux.

Le texte a été voté au Sénat le 17 janvier 2013 et déposé à l'Assemblée dès la veille par les députés PRG qui demandaient son vote de toute urgence pour combler le vide juridique qui a conduit à cette décision du 19 mars. Deux mois...

Intuitive, Françoise LABORDE avait de nouveau posé la question de l'urgence de cette loi lors de la séance des questions au gouvernement du 14 mars...

Il faut aussi savoir, d'une manière générale, que les litiges liés à l'expression religieuse  (une seule...) sur les lieux de travail se multiplient, et qu'on laisse faire trop de choses.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 04:19

Karim BENZEMA, footballeur tricolore jouant au Real MADRID, a déclaré qu'il n'a jamais chanté la Marseillaise et que personne ne le forcera à la chanter. Dont acte. Il machouillera un chewing gum en silence comme la plupart de ses camarades qui font leur juteuse et indécente fortune en dehors de l'hexagone, récompense de scolarités brillantes et d'accès sublime à l'éducation.

J'ai lu des pages passionnantes de Michel SERRES qui ne supporte plus les rimes barbares de ce chant guerrier, j'y souscris intellectuellement, littérairement. Mais.

Mais il y a des rituels qui sont incontournables et ceux préparatoires aux rencontres sportives  -substituts belliqueux- en font partie, depuis au moins les Horaces et les Curiaces (et là Michel  SERRES le diffuse plus que quiconque) qui ont inventé la mise à disposition de plusieurs des leurs pour le combat plutôt que d'aller y faire succomber leurs deux peuples en entiers.

Le chant du pays est obligatoire pour le joueur qui le représente: nos rugbymen l'ont entonné samedi dernier contre l'Ecosse avec vaillance; il est vrai que le rugby est un sport de combat dans lequel on ne verra jamais un joueur se tordre de douleur au contraire d'autres stars de la pelouse bien qu'il servît abondamment de paillasson à crampons pendant la mêlée...

Les autres pays ont aussi des chants guerriers repris en coeur (et en choeur) par une foule dont 95% des membres n'ont jamais fait le coup de poing; c'est un jeu, un rituel d'ouverture d'une séquence physique sans concession.

On se souvient du capitaine DUSSAUTOIR  et des siens, en V , chantant notre hymne face au haka des All Blacks. Emouvant, non?

Vive la Marseillaise!

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 14:09

Il y a à Châtellerault au moins un Alsacien, c'est notre ami Roger, accent traînant  toujours courtois et chapeau à plume.

L'homme est un fin gourmet, auto-entrepreneur qui sait enchanter nos palais de ses succulentes préparations; il rêve d'une Saint Nicolas châtelleraudaise gustative et féérique, ça viendra!

Je lui offre cet article parce que j'apprends que le "Noël en Alsace" vise le label UNESCO au titre du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité en vantant ses traditions séculaires de gastronomie et de décorations qui font venir chaque année des millions de visiteurs.

Roger, ce ne serait que justice!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 08:56

"Dis-moi comment tu conduis, je te dirai qui tu es" (et réciproquement!) pourrait être le sous-titre pragmatique de cet événement national d'importance dans lequel la Ville de Châtellerault ne s'est pourtant pas engagée, comme souvent d'ailleurs sur le thème de la sécurité routière. Hélas.

Nous aurions pu rêver d'une animation particulière dans notre cité, avec des "check-points" à questionnaires, des roses à offrir à ces dames, des tests à subir volontairement en divers endroits, des épreuves faites à l'insu des conducteurs avec analyse travaillée des situations  provoquées (qui laisse ou non traverser sur un passage protégé, voire en dehors, qui force au rouge, pourquoi untel vocifère, klaxonne, etc?).

Nous aurions pu mobiliser, comme je le faisais jadis dans le cadre de projets pédagogiques, nos étudiants de l'IUT Tech de Co pour la confection des questionnaires, leur expérimentation et leur dépouillement, nous aurions pu mobiliser nos fleuristes locaux, nos policiers qui auraient été perçus différemment, nos autos-écoles, etc, etc...

Bref, un beau projet.

L'an prochain?

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 02:58

Le voilà, il arrive avec ses primevères,

ses vi-olettes bleues, ses pommiers du Japon;

je n'en pouvais plus de cet hiver froid, sévère,

qui glaçait mon poitrail quand je passais le pont.

 

Le voilà, il arrive avec nos embrassades,

nos coeurs réjou-is par cet événement;

oh je ne veux plus de ces journées maussades,

le chagrin m'expose à l'ensevelissement.

 

Je  sais bien qu'il nous faut mourir comme en nature,

et que l'hiver n'est là que pour cacher la sève

qui viendra avec mars et sa littérature,

sa floraison superbe et ses ci-els de rêve.

 

Le voilà, il arrive et garde ma jeunesse

aussi fraîche qu'un torrent des monts en cascade;

j'ai besoin du soleil, c'est le seul droit d'aînesse

que j'accepte sur moi parmi mes camarades.

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 15:12

C'est le titre d'un récent ouvrage de Fabrice MIDAL, accompagné d'un second titre, L'art d'être vulnérable, chez Flammarion.

Ce livre bien écrit tombe à point, au moment où le Comité consultatif national d'éthique a 30 ans.

Pour l'auteur, la vulnérabilité, qui est notre humanité, est la condition première de chacun pour rencontrer l'autre. Et par là faire évoluer toute la tendresse du monde: entre le médecin et le malade, entre le professeur et l'élève, entre un DRH (expression horrible au fond) et un salarié (Simone WEIL avait écrit un très beau texte sur le sourire dans l'entreprise, texte à lire et à relire). Nous sommes chacun, là où nous nous trouvons, dans notre relation à l'autre, responsable de cette tendresse du monde, plus forte que toute injonction politique.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 04:08

C'est ainsi que m'apostropha (sans l'accent du Lotus bleu) une ancienne militante socialiste de mes amis à mon arrivée l'autre jour au Verger pour la galette participative du PS local. Bien que connaissant la régularité  et la constance de ses "piques", j'en fus estomaqué.

Je n'ai eu en effet qu'une seule voie, Châtellerault, son bien-être, sa réputation, ses capacités, et l'intérêt de ses habitants à vivre correctement et dignement, en culture, en économie, en habitat, etc...

Quand j'ai vu que ces valeurs-là étaient malmenées, alors que j'étais au PS en 1981 et plus tard encore, je me suis d'abord écarté puis je me suis engagé. D'aucuns socialistes reconnaissent maintenant, et cela me fait chaud au coeur, que, finalement, je suis un vrai citoyen et qu'ils avaient eu tort d'écouter pis que pendre sur mon compte.

Je suis donc resté fidèle à ma voie et je me réjouis de voir que, cahin-caha, les conditions vont être retenues pour que cette voie -mes valeurs, mes sujets de préoccupation- aboutisse ... par les voix, partagées.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 11:00

Pluie de presque printemps,drue/

occident éblouissant/

l'arc d'iris inattendu,

ouvert et compas(tissant),

géométrie du céleste

nimbant l'azur de sang,

emmène au divin nos vies prestes/

 

 

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 06:38

Bonne idée que celle d'un salon de l'habitat; j'y suis allé faire un tour, au Chillou.

J'y amenai un ami étranger. Quelle n'a pas été sa surprise, après les panneaux "parc des expositions", de tomber sur des hangars et des galeries pitoyables alors qu'il s'attendait à quelque chose de grandiose. C'est vrai que nous, à force d'habitude...

A l'intérieur, des entreprises locales, mais pas tant que ça.

Je ne connais pas les conditions financières d'accès.

Mais on aurait pu imaginer donner de la place à beaucoup plus d'artisans de chez nous, maçons, plâtriers, plombiers, charpentiers, couvreurs, ferronniers, tanneurs, verriers, et des géomètres, des urbanistes, des dessinateurs, des paysagistes, etc... catégories quasiment absentes.

Et puis, le choc (relatif), avec le coin traiteur-restauration: un commerçant venu de l'Indre, aux abords de la Centrale de Saint Maur. Quoi?! Comme si nous, à Châtellerault et alentours, nous n'avions pas de bons professionnels de bouche. Impensable.

Le simple fait qu'il ne soit pas d'ici en a dissuadé plus d'un de prendre table, j'en suis sûr.

Donc, des progrès, si possible, pour l'an prochain, et de l'amplitude.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article