Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 16:21

840 000 foyers fiscaux nouveaux, selon Bercy (les partis politiques et les médias penchant plutôt pour 1,2 à 1,6 million), sont assujettis pour la première fois à l'impôt sur le revenu pour 2013 et doivent payer dans quelques jours 600, 700 ou 1 000 euros sans préparation ni provision; c'est incompréhension et panique à bord, car outre les demandes massives de délais de paiement et d'absence de pénalités, ces contribuables perdent aussi, par double peine et ricochets, des "avantages" sur les impôts locaux (foncier, taxe d'habitation), la redevance TV, etc...

Pour une ville comme la nôtre, qui comptait moins d'imposables fiscaux sur le revenu que la moyenne nationale, c'est une catastrophe et il est probablement nécessaire de mobiliser nos services municipaux, en lien avec les services d'Etat, pour assister et accompagner ceux qui, en grandes difficultés, dont nombre de personnes âgées évidemment, en feraient la demande.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 05:48

Le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) a perdu ses membres religieux lors de sa dernière refonte de ce week-end.

Leur apport était intéressant, dixit Xavier Lacroix, philosophe chrétien membre de ce Comité.

En revanche et concomitamment, Matignon a désigné à l'Observatoire de la Laïcité Dounia Bouzar, anthropologue connue du fait religieux, qui, d'emblée, propose de remplacer deux fêtes chrétiennes (lesquelles?) au calendrier par deux fêtes autres, Yom Kippour et l'Aïd. Branle-bas de combat, on imagine, chez nos autorités.

Mais, mais, tout cela n'est pas le fruit du hasard, ça grignotte, ça grignotte...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 04:32

Bon jeu de mot suggéré du journaliste lors de la visite à la Plaine de la Préfète de Région accompagnée de la sous-préfète locale et de divers staffs d'élus et autres, quand Michel Guérin a détourné le cortège de son itinéraire arrangé pour aller vers l'ancienne mosquée devenue bar sans alcool, à côté de l'église Sainte Marie d'Ozon.

Pas de bol pour l'aréopage qui tombe sur un Hadj Bouras en super-forme qui ne peut se contenter de la belle rénovation urbaine sans évoquer pour Ozon  devant un JPA transformé en sémaphore pourpre, la misère, le chômage, le manque d'accompagnement, l'oubli des élus en général -sauf en période d'élections, évidemment-.

D'autant qu'avant d'être présenté comme membre éminent de la communauté musulmane -sic- , Hadj Bouras se veut être d'abord un citoyen français et châtelleraudais; aurait-on dit, en tombant sur un des chrétiens d'Ozon connu et socialement engagé dans et hors la paroisse -Secours catholique, Ferme de l'Espoir, Amnesty, etc...- "membre éminent de la communauté catholique"? Non.

Commençons par prendre Ozon sous l'angle républicain et non sous l'angle communataire. Même si ce n'est pas facile, c'est le seul moyen pour restaurer la population dans sa dignité, au delà du wall-washing.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 07:33

Le 6 octobre prochain a lieu la fête à l'ail de Targé, manifestation incontournable de la rentrée politique locale à défaut de foire-exposition.

Moment d'émotion puisque ce sera le dernier discours es qualités à cette occasion du maire délégué de Targé, Dominique Lévêque; j'imagine qu'il y songe ou qu'il se fiera à l'inspiration ultime, souvent la meilleure d'ailleurs.

Dans mes lectures de ces jours-ci, René Char, "Fureur et mystère", en Poésie Gallimard.

J'y trouve non pas un discours reproductible mais un texte qui peut expliquer l'itinéraire complexe du dit maire délégué, lequel ne m'en voudra pas de solliciter sa critique.

Le voici (texte 209):

 

"Mon inaptitude à arranger ma vie provient de ce que je suis fidèle non à un seul mais à tous les êtres avec lesquels je me découvre en parenté sérieuse. Cette constance persiste au sein des contradictions et des différends. L'humour veut que je conçoive, au cours d'une de ces interruptions de sentiment et de sens littéral, ces êtres ligués dans l'exercice de ma suppression."

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 12:50

Etrange photographie que celle parue dans la NR il y a quelques jours.

On y voit Jean-Pierre Abelin à Ozon, installé en haut d'un toboggan pour enfants -évidemment pour enfants-, alors que l'adjoint au logement, Mr Meunier, un sage, se demande ce qui se passe et que même celui à la ville, Mr Benzarga, plus jeune que le précédent, trouve quand même matière à sourire ... d'étonnement. Ozon, osons.

La photographie est symbolique et nul doute que JPA eût été incapable d'en faire autant hier lors de la venue de la Préfète au même endroit.

Jean-Pierre Abelin ainsi, en chute libre, dans tous les sens du terme, usé, retournant en enfance et rêvant de mandats pépères comme avant.

Imagine-t-on son père, qui fut ministre, en semblable posture? Certes non.

Les spécialistes du comportement  -et il n'en manque pas- ont donc matière à interprétation.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 10:11

Vite, vite, il faut faire vite!

La dernière de Jacky Roger à l'Univers pour les Châtelleraudais réunis le 5 octobre à 20 h 30, c'est un événement en effet.

Songez que nous avions commencé le dernier samedi de septembre 2007 (qu'ils étaient mignons alors les danseurs acharnés avec leur serviette en papier tournoyant sur Patrick Sébastien!). Des images qu'on n'oublie pas... et qui donnent toute leur saveur à l'article précédent.

Avoir tenu ces six années sans discontinuer et avec la même humeur, qui d'autres que nous pouvai(en)t le faire?!

Encore quelques places pour ce moment privilégié: de quoi l'an prochaIn sera-t-il fait? Mystère!

Vous pouvez passer par mon adresse blog et je ferai suivre.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 02:55

Parmi la vingtaine de co-listiers 2008 qui sont restés avec moi, et participent régulièrement soit à des actions politiques, soit à des réflexions politiques, soit à des repas philosophiques mémorables, on peut distinguer deux groupes:

- ceux qui sont prêts à me suivre n'importe où, même dans des missions futures au rabais pourvu qu'on me permette d'exprimer nos idées et nos travaux,

- ceux qui n'acceptent pas qu'on ne puisse envisager pour moi, dans un hypothétique orchestre politique symphonique, qu'un poste de second cor anglais ou de quatrième flûtiste, avec une partition non écrite et un chef incertain, alors qu'ils ne jurent et ne combattent que pour me voir à ce poste de chef d'orchestre, avec une partition travaillée et un programme solide.

Certains ne se seraient pas connus et estimés sans cette aventure politique exceptionnelle, et l'amitié entre eux et avec moi, inébranlable, a su franchir tous les obstacles que peuvent être les intérêts, les tentations ou les lâchetés.

Merci à vous, infiniment.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 14:58

Taxidermite, au sens d'avoir les taxes dans la peau -à fleur de peau-!

Un de nos amis, furax, vient de se ramasser deux "prunes" de la police municipale pour un stationnement prolongé sur un emplacement de parking dont la signalisation immédiate  venait d'être modifiée en "interdit plus de 15 minutes" alors que, riverain habituel sans contrainte de régulation, il ne s'en était pas aperçu. Et qu'il était parti de Châtellerault plusieurs jours.

2 x 35 euros. Les glandes!

Nous lui faisions remarquer que 35 euros pour une voiture, c'était moins cher que 68 euros pour une crotte de chien, comme quoi la hiérar-chie économique était déconcertante. Il nous répondit par le mot de Cambronne.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 06:50

Le Parti socialiste organise à Ligugé le 28 septembre prochain un débat sérieux sur le thème de la droitisation de l'opinion.

Droitisation de l'opinion, sans doute.

Il faut dire d'entrée, d'une part, qu'il y a pléthore aujourd'hui d'instituts de mesure de l'opinion, certains mesurant même dans une dynamique gigogne l'impact des sondages sur les sondés (!); c'est l'ère des parasites médiatico-politiques qui ne vivent que des miasmes de commentaires, et dont on crève puisque l'esprit en est obstrué en permanence.

Il faut ajouter, d'autre part, que l'opinion par le sondage volatile s'est substituée à l'expression politique par le vote statique (au bout du compte ne votent plus que 40% des gens, parfois moins ici ou là, et combien parmi ceux-ci en maîtrisent-ils intellectuellement les données?).

Sous ces réserves, l'air de ces mesures d'opinion sent en effet la droitisation, au sens de repli sur soi, d'identité française estampillée, de rejet de l'altérité, d'invocation de l'ordre, de recherche de boucs émissaires, etc...

Les causes?

J'y vois essentiellement la fin des mythologies (au sens de Georges Steiner, in Nostalgie de l'absolu, "un tableau complet de l'homme dans le monde"), l'impossibilité pour nos leaders de gauche d'engager les hommes et les femmes de ce temps dans un discours généreux d'aventure, dans un dessein civilisationnel d'envergure, dans une histoire -oui, une histoire-, une épopée. Je dirais que François Beyrou, agrégé d'histoire, est pratiquement le seul à avoir compris cela. Trot tôt. Max Gallo aussi, dans son ancienne bonne période.

Quand la politique en est réduite à de la gestion de boutiquier, à des taux, à des taxes, à des arrêtés, à des contre-dispositifs, à des négociations pitoyables entre clans pour l'attribution de maroquins, il n'y a pas de place pour un destin national et encore moins européen; faute de rêves, l'opinion constituée de citoyens ceinturés, pressurés, se rabat sur ce qui est le plus facile (puisqu'elle ne peut s'en prendre à ceux qui sont élus et donc ... qu'elle mérite): le découragement, la vindicte, la recherche de responsables de nos maux, l'étranger, le chômeur profiteur, celui qui est différent, dans un état délétère de dénonciation.

La droitisation est un réflexe, plus facile que la gauchisation, qui exige une élaboration, puisqu'elle n'a pas besoin de discours, d'histoires, de vocabulaires, d'intelligences et de sensibilités, de cultures, mais seulement de harangues, de slogans et de hoquets.

La droitisation de l'opinion sonne aussi le glas des intellectuels, dont quelques imitateurs ne sont plus que de pseudo-aventuriers cosmétiques.

Une réaction positive ne pourra venir que de la mise en place géante et simultanée de la démocratie locale par l'appréhension la plus territoriale possible de nos problèmes et par l'envie de redonner aux habitants le goût de la délibération, laquelle passe par le discernement.

Une grande loi, vite,sur ce sujet, préparée par un débat d'un an dans tout le pays. Qui a dit "l'universel, c'est le local, moins les murs"?

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 12:48

-Spécialement pour Roland Gaillon-

 

Hier, pour les 25 ans de la Ferme de l'Espoir, son père fondateur, Pierre Marsteau, ancien curé d'Ozon, était présent.

L'âge est là, certes, mais le charisme intact, comme la bonté, et la luminosité du regard.

Beaucoup de visiteurs bien sûr, et parmi eux, Suzanne Roy, ancienne adjointe communiste aux affaires sociales, qui devisait avec le saint homme, sièges pliants côte à côte; ils en ont réglé ensemble, jadis, des situations!

En somme, l'alliance de la faucille et du marsteau!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article