Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 05:30

Il n'y a pas un, mais des lectorats de mon blog; quand je vais cliquer dans mes données d'accès confidentielles et que je liste les mots-clés tapés, je découvre par exemple en ce moment beaucoup de "profession de foi Gilles Michaud", "programme Gilles Michaud 2008", etc...

Il s'agit ainsi soit d'anciens supporters de l'époque, par nostalgie, soit de personnes réactualisant les programmes en cours et cherchant à voir comment les candidats contemporains du jour ont pu s'inspirer du mien.

Il faut dire qu'en dehors de ce que j'avais prévu sur le site Alaman, désormais saccagé durablement, tout le reste ou quasiment a conservé sa pertinence, en matière économique, culturelle, commerciale, urbanistique, démocratique, etc... On peut s'y reporter.

La Vienne, j'en parlais depuis 1997 et c'était mon axe 2008. Aujourd'hui tout le monde s'y attèle. Tant mieux. L'accompagnement des entreprises, le tutorat, idem. L'Ecole de Gendarmerie, dont j'étais le seul à avoir anticipé la fermeture, nous y mettions un véritable  quartier justice-santé-famille-associations-sport, etc...

Amis lecteurs, aux emplettes!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 04:53

       Ce mercredi 5 mars est cette année mercredi des cendres, ces cendres issues du feu  allumé devant l'église avec les rameaux secs de l'an passé, et que le prêtre nous marquera d'une croix sur le front en signe de grande humilité; nous entrons en carême après la folie païenne du mardi-gras que l'église jadis tolérait gaillardement, laissant les ânes entrer dans ses édifices et les farceurs jouer de fausses messes. Incroyable de nos jours?

      Je suis membre du Parti Radical de Gauche, parti de la laïcité dont la véritable création remonte au 21 juin1901 et dont les premiers acteurs furent à l'origine de la loi de 1905 sur la séparation des églises et de l'Etat.

       En même temps j'essaye d'être un chrétien engagé, ouvert sur les autres croyants des confessions différentes et sur les athées et les agnostiques.

       Nous allons donc entrer en carême, c'est-à-dire dans cette période qui va nous mener jusqu'à Pâques, et qui est un temps de jeûne (non seulement alimentaire mais de restriction générale), de prière et d'aumône. On en parle moins que le ramadan et c'est dommage (j'ai eu il y a longtemps une discussion exceptionnelle avec l'ancien imam Mohamed Djeghloul sur "carême et ramadan").

       Ce temps d'élections devrait être un temps de "carême politique": descendre en soi, se dépouiller, être authentique, ne pas tricher, se soucier des autres, prendre du temps d'épure et de recueillement.

       Il faut dire que l'obscurité et l'humilité de l'opposition, par votre mise à l'écart de tout ce qui se décide, vous prépare  à cette relégation spirituelle!

       Dès 1972, l'assemblée des évêques de France disait que "la politique, c'est la forme la plus élevée de la charité".

       Je sais que cela fait débat, mais la charité doit être le souci d'élever son prochain et de lui rendre sa dignité, ce devrait être l'une des manifestations les plus grandes de la fraternité. La charité fait corps, c'est le toucher, parfois difficile eh oui, alors que la fraternité peut n'être qu'intellectuelle et confortable.

        Madeleine Delbrel, dans les années 60 en banlieue rouge, avait de superbes échanges avec ses frères communistes sur ce sujet.

        Pendant cette période, allons ensemble au coeur des choses. S'il est possible.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 04:08

La richesse de Châtellerault, ce sont ses femmes et ses hommes.

Nos ateliers ont permis de rencontrer des dizaines de nos concitoyens engagés professionnellement ou bénévolement dans le mieux vivre de notre ville.

Un constat, unanime: en dehors de quelques uns, ils n'ont pratiquement pas vu d'élus, non seulement dans les manifestations entrant dans le champ des compétences des dits élus, mais encore, tout simplement, dans la ville, dans la "vraie vie"; certains élus, notamment, chez les jeunes, n'habitaient pas Châtellerault et n'avaient été choisis (malgré sans doute des qualités puisque tout le monde en a)  que pour la réminiscence euphonique du patronyme familial, d'autres n'aimaient pas ce travail militant pour lequel ils n'étaient pas faits.

Un autre, unanime aussi: la vie châtelleraudaise dans ses différentes rubriques (sport, culture, commerce, etc...) est constituée d'une importante flotille mais aux esquifs isolés, sans coordination entre eux, et parfois même sans capitaine à la tête de quelques embarcations; cela donne des régates à l'allure d' .... autos tamponneuses...

Cette richesse, pour qu'elle ne "sombre" pas, il faut d'abord la connaître, puis la faire vivre, l'aimer, l'organiser.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 11:42

Hier fut une journée de réussite pour la nouvelle association "Pas de danse" aux salons du marais, commune d'Ingrandes sur Vienne faut-il le rappeler, avec l'orchestre Jacky Roger; la salle était pleine comme un oeuf, quasiment 200 personnes, les danseurs se bousculaient au point que, dans les années 60, ils en seraient certainement venus aux mains! Même des danseurs réputés repartaient avant d'entrer ("trop de monde!").

Et le débat a surgi de nouveau: il n'y a pas de salle de danse de salon à Châtellerault, à dimension "humaine": la salle à tout faire de Camille Pagé a son sol en carrelage qui s'humidifie rapidement et devient un bourbier quand la danse et la chaleur font route ensemble, la Gornière a un sol idem mais avec en plus le réducteur de son qui coupe le courant au-delà de certains décibels pourtant modestes, l'Angelarde, au coût prohibitif pour les assoc's, mais avec un parquet, est assez sinistre pour la danse avec un orchestre trop haut perché, le Verger n'en parlons pas, la MPT non plus.

Il nous faut donc une salle, me demandaient les danseurs, qui sont aussi des électeurs!

"... Je me souviens des grands bals de l'Ecole de Gendarmerie ... de Michel Maguita, l'un des derniers orchestres à s'y être produit" ... je prends note (de musique).

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 09:08

J'aime, le dimanche matin sur France 2, la tranche horaire 8 h - 8 h 45, que je ne manque jamais.

Une demi-heure de rugby, un quart d'heure de bouddhisme. Des gros dans les deux cas.

Les premiers, les rois de la mêlée,  sont toniques et forment des packs de plus en plus puissants, techniques et véloces malgré le poids; les seconds sont placides, lotusiens et statufiés dans leur sénérité immobile.

C'est cela la vie, éternellement binaire dans la recherche de l'équilibre entre la force et la sagesse.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 05:59

Le dernier numéro du magazine des Châtelleraudais (formule actuelle) paraîtra je crois le 1er ou le 2 avril, après les élections.

Ce sera donc, pour notre groupe, de toutes les manières, le dernier écrit; je m'y impliquais beaucoup, chacun le sait.

Tous les quinze jours, rythme imposé par JPA pour sa promotion photographique, il fallait de l'inspiration!

Avec toujours le risque de se trouver cisaillé par l'équipe en place qui disposait de temps pour répondre. Mais avec le bonheur de se savoir attendu par le lecteur qui appréciait nos écrits, dans le style et dans le contenu; comme un rendez-vous, en quelque sorte.

Merci à toi, "hypocrite (é)lecteur, mon semblable, mon frère", reprenant Baudelaire, pour ta fidélité.

C'est donc le chant du cygne, nom de Zeus (la fin de Léda de droit?).

 Mais d'aucuns prétendent que le cygne ne quitte pas notre rivière...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 01:52

Le Musée du Compagnonnage de Tours continue ses samedis après-midi destinés à permettre  aux enfants de découvrir un métier.

Le 15 mars, ce sera le métier de cordonnier. Il n'y en a plus guère, des vrais, qui sachent concevoir et fabriquer chaussures et bottines (tél réservation 02 47 21 62 20).

A Châtellerault, le seul qui ait cette qualification est installé à l'angle de la rue de l'Aqueduc et de la rue des Limousins; dans un article ancien, je l'avais appelé le "dur à cuir"...

Dans mon enfance, rue du Cygne Saint Jacques, dans sa petite échoppe toujours emplie de monde, il y avait Monsieur Félix, avec sa vitrine décorée de petites chaussures, minuscules,  faites par lui;  et cette odeur spéciale ...,  les femmes l'aimaient  beaucoup (elles étaient saoules de bouif... Merci Maupassant).

Il y eut longtemps, rue Bourbon, Monsieur Bonnet, qui employait même plusieurs ouvriers.

Aujourd'hui, alors que le prix des chaussures, même de qualité, a baissé, on jette souvent ces accessoires fatigués, sauf à faire re-talonner une paire appréciée, mais chez quelqu'un qui n'est pas cordonnier.

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 06:47

Faut-il y voir une parabole politique?

En ce moment, les cerfs perdent leurs bois, les plus chenus les perdant totalement à l'équinoxe de printemps ...

Certains, qui cumulaient les territoires, ont perdu progressivement leur ramure, donnant au fil des élections une allure dissymétrique à leur amplitude royale.

On dit que les renards sont friands de ces cornes tombées, chargées de calcium; en politique aussi il y a des renards qui se réjouissent de la déchéance du prince et s'en délectent -par avance- les babines.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 09:46

La compagnie créole chantait jadis cette mélodie.

J'ai toujours été convaincu des bienfaits de la musique sur le cerveau et le Docteur Desforges, estimé gérontologue châtelleraudais, insiste beaucoup sur les bénéfices de la danse de salon, type thé dansant, pour la prévention et l'accompagnement de la maladie d'Alzheimer; j'ai déjà écrit à ce sujet ici.

"Le Monde" Science et Médecine daté du 26 février 2014 développe plusieurs articles sur ce thème: patients atteints de la maladie d'Alzheimer qui mémorisent des ritournelles nouvelles, personnes dans le coma réveillées par leur chanson préférée, parkinsoniens qui trébuchent moins à l'écoute de certains rythmes, etc... Passionnant. Et sérieux: Dijon recevra du 29 mai au 1er juin 2014 le congrès international des neurosciences de la musique, et on peut lire, en attendant, "Le cerveau mélomane" sous la direction d'Emmanuel Bigand, "Sérénade pour un cerveau musicien" de Pierre Lemarquis et "L'odeur du si bémol. L'univers des hallucinations" d'Olivier Sacks.

On peut encore, plus facilement, et pour des travaux pratiques sur la question, répondre à l'invitation de la nouvelle association "Pas de danse", qui accueille aux Salons du Marais dimanche 2 mars à partir de 14 h 30 l'inestimable orchestre Jacky Roger, lequel mériterait, incontestablement ,de travailler en lien avec les laboratoires de la Faculté de Médecine!

Il est prudent de réserver au 06 85 33 55 90.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 03:41

La descente de la statue de Saint Martin de son dôme tourangeau a été l'occasion de la découverte d'une cassette dissimulée dans un bras qui contenait les reliques de quatre saints dont Saint Martin précisément.

Il est vraisemblable que certains saints pourraient être reconstitués en plusieurs squelettes avec tous les osselets éparpillés, ventilés  "façon puzzle" (dixit Raoul) qu'on vénère pour eux ici ou là ...

Qui va à la châsse, cette fois, gagne sa place.

L'Eglise catholique voue en effet aux reliques un culte particulier et qui fut jadis fort rémunérateur; reliques de la vraie croix, de la vraie couronne d'épines du Christ, du vrai cordon ceinturant la tunique de Marie, etc...

Mais le culte des reliques est aussi laïque, hors religion en tout cas.

Pierre Daninos, écrivain d'humour (les fameux carnets du Major) que j'avais rencontré avec bonheur dans les années 78-79, aimait raconter l'anecdote suivante: en croisière aux abords de l'île d'Elbe, tous les touristes étaient descendus avec une pensée émue pour Napoléon, puis remontés à bord, ils s'étaient aperçus qu'ils n'avaient même pas rapporté de la terre de l'île d'Elbe en souvenir; heureusement, contre monnaie, un des membres de l'équipage, lui, y avait songé et distribuait juteusement ses petits sachets vénérés ... au grand désespoir des plantes du navire qui s'étiolaient faute de nourriture suffisante...

Plus récemment, le mur de Berlin s'est retrouvé chez les uns ou chez les autres en morceaux peinturlurés fracturés qui n'avaient jamais connu l'Allemagne. C'est la foi qui sauve!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article