Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 04:46

Les répliques de Jean-Pierre Abelin  contre Michel Guérin dans le journal sont d'une hargne, d'une moquerie, d'une démesure qui annoncent en effet l'inquiétude préalable à la fin de règne; le maire-candidat perd pied, les berges se dérobent sous lui et son entourage lui écrit des textes agressifs qui sont peu dans la nature, normalement, de quelqu'un qui se réclamait de la démocratie chrétienne. C'est tellement outrancier  et de mauvaise foi qu'on en reste baba. Surtout, ne pas venir sur ce terrain-là, tracer notre sillon, continuer nos contacts privilégiés, efficaces et discrets.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 04:42

25 février, quelle heureuse date!

Parmi ces 25 février de légende, je tiens au 25 février 1830, la fameuse bataille d'Hernani, qui marque l'entrée du romantisme dans le théâtre avec la pièce de Victor Hugo qui déclenche un véritable scandale. Fin de la règle classique des trois unités, de temps, de lieu et d'action.

Toute proportion gardée, c'est cette révolution politique que le Team Guérin entend appliquer à la vie politique locale: tout ne sera plus centralisé dans le cabinet du maire, comme actuellement, mais en grande partie dispatché sur les conseils de quartier dont l'activité déployée marquera une autre époque, un autre temps, une autre action, d'autres lieux de la vie démocratique.

Le 30 mars, on change de siècle à Châtel'.

N'en cassez pas pour autant les fauteuils de l'Angelarde!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 17:25

Sur les hauteurs de Moussais la Bataille, le site pédagogique de 732 a été souillé de croix dites d'occident et de quelques injures racistes dégoulinantes.

Bêtise humaine incroyable, d'où que viennent les profanateurs, extrémistes "authentiques" ou pseudo extrémistes surfant sur la vague de la xénophobie et des contestations de l'histoire.

L'information est restée confidentielle. Pourquoi?

N'aurions-nous pas le courage, en ces temps prudes et soft, d'aller nous battre pour l'originalité de notre passé, ici, à deux pas de Châtellerault? Ce site pédagogique est la destination en juillet de chaque année d'une marche unissant des jeunes chrétiens et des jeunes musulmans, avec des jeunes aussi sans confession mais soucieux d'amitié. C'est à eux que je pense.

Ne laissons pas se banaliser ce genre d'actes, la bête immonde a toujours aimé les inscriptions au pinceau.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 06:45

La génération FNACA, c'est au moins aujourd'hui 75 ans.

Une génération qui a  souffert à la guerre dans sa jeunesse, qui a travaillé toutes les Trente glorieuses, qui s'est investie dans le monde associatif et pas seulement patriotique, dans les conseils municipaux, partout où le bénévolat est sollicité.

Hier la FNACA de JAUNAY CLAN, menée à merveille par Raymond BERTHELOT, avait rassemblé plus de 500 danseurs, dont beaucoup de Châtelleraudais, autour de l'orchestre Jacky ROGER, lequel compte, avec Claude GARGOT, un membre de la FNACA.

Dans moins de 10 ans, la vague démographique aura décimé une grande partie de cette génération qui perd plusieurs des siens par semaine dans le département. Qui remplacera leur générosité, leur compétence, leur enthousiasme, leur gratuité d'amitié?

On ne mesure pas cet impact à venir dans notre société.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 00:19

Matthieu, 5, 38-48, l' Evangile de ce dernier dimanche qui devrait inspirer le monde politique.

Rejetant la loi du talion (qui était déjà pour l'époque un progrès...), Jésus renverse tout le raisonnement qui guidait les hommes jusque là:

"(...) si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l'autre."

"Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent (...)".

C'est on ne peut plus révolutionnaire, et, disons-le, "désarmant" pour l'adversaire; il m'est arrivé, dans mon parcours politique, d'être traité pis qu'un chien, mais je me suis appliqué Matthieu, 5, 38-48. C'est sans doute pour cela que je suis encore là aujourd'hui.

Merci à eux.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 11:49

Première rencontre publique ce lundi 24 février.

Et, pour confirmer l'information, boîtage dans tout le secteur concerné, auquel j'ai participé sur Antoigné.

Deux anecdotes, en sens contraire:

- un couple de sympathisants sort de chez lui en voiture, plutôt que de"boîter" je vais vers la vitre passager qui s'ouvre, on se salue, on échange quelques encouragements et je donne le premier feuillet qui se présente; on me rappelle: il est entièrement blanc! Et là, je rétorque "Oui, mais nous, on veut redonner la parole aux citoyens!".

- une dame sort de sa maison après que j'aie déposé mon papier dans sa boîte; elle regarde le prospectus, puis le met violemment sous l'essuie-glace de mon auto à deux pas en vociférant "Pas de publicité!"; je rétorque qu'il ne s'agit pas de publicité, mais d'information; je ne voudrais surtout aller sur le terrain glissant de la morpho-politico-psychologie, mais, "au feeling", il me semble, pour le moins, qu'elle ne votera pas pour nous...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 01:22

Ultra-laïcité oblige, des lecteurs de la NR se demandent pourquoi c'est la Ville de Tours qui a pris en charge la descente de son dôme de la statue de Saint Martin, avec des moyens techniques d'envergure, et non pas la catholicité, l'évêché, etc... Même Jean Germain le maire très laïque de Tours, qui était venu sur place, en prend pour son grade.

Saint Martin, évangélisateur de la Gaule, a fondé le monastère de Ligugé, l'un des plus anciens du monde chrétien, après avoir été le soldat hongrois engagé dans l'armée romaine -tout un symbole de nos jours européens!- qui, à Amiens, a partagé son manteau avec un pauvre (l'armée lui en ayant payé la moitié au départ, c'est l'autre moitié -la sienne- qu'il donne).

Toute notre culture est imprégnée de cet homme qui est fêté le 11 novembre, en signe de paix des armes.

Et je ne parle pas du patronyme Martin largement répandu et du prénom Martine qui honore des femmes généralement dynamiques.

Des petits malins ont imaginé de remplacer sa statue par celle du monstre style King Kong qui règne sur la place du grand marché à Tours. King Kong, ce serait dur à porter comme nom, bien que j'en connaisse qui le mériteraient!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 11:48

La NR d'aujourd'hui interviewe Eric Audebert, leader local du Front national sur Châtellerault, comme elle le fait tous les samedis avec un invité selon une trame pré-établie.

L'intéressé trouve le "pur châtelleraudais" "sympathique", car il y en d'autres "qui viennent de l'extérieur" (sous entendu? Qui ne sont pas sympathiques?).

L'autre jour j'écrivais ici que nous avions tous des racines étrangères, que tous nous étions, à un moment donné et quelque part, des immigrés.

Pour mémoire, et avec humour puisque je connais l'intéressé, le patronyme Audebert vient ... du germain Ald (vieux) et Berht (brillant). "Pur châtelleraudais"?

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 05:12

Demain dimanche 23 février 2014 a lieu la première vraie course cycliste de l'année dans notre secteur, organisée par le club local l'Avenir Cycliste Châtelleraudais, le prix dit BMO Bricosphère, avec arrivée rue Thomas Edison. C'est une course très difficile, car les organismes sont inégalement préparés, qu'il fait froid (et/ou qu'il pleut)(on nous dit qu'il fera beau cette année) et que le vent du nord prend les coureurs en travers sur la route de Richelieu jusqu'aux Blanchards puis de face après quand ils tournent à droite; s'il souffle de l'ouest, ce n'est quère mieux pour le retour sur Châtel'!

Il y a donc des bordures et des cassures, des groupes qui se forment, tronçonnés. L'arrivée se joue (presque) toujours au sprint entre quelques uns parce qu'avec un tel temps et un tel parcours aucun coureur ne prend le risque de partir en solo -incapable de tenir seul le tempo contre le vent-.

Et le sprint est toujours beau, consacrant un vrai champion qui, en principe, aura effectué sa part de boulot et n'aura pas fait que "sucer les roues".

Le vélo est un sport ingrat, qui demande beaucoup de sacrifices aux jeunes et à leurs familles. Venez les encourager en criant par dessus les barrières, comme on dit chez nous: "Les v'là!". (1)

 

(1) J'aime cette expression, entendue depuis l'enfance; au musée Maurice Fombeure, à Bonneuil Matours, on peut voir une rédaction de l'élève Fombeure, qui raconte une fête au village et décrit justement l'arrivée d'une course cycliste, avec cette expression "Les v'là!". Le maître d'école, académique, en marge,  met la mention suivante, à peu près: "Evitez ce style trop populaire". Or, c'est justement ce style populaire qui fera la gloire littéraire de l'auteur...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 09:17

Nous étions "audités" hier soir à la Maison pour Tous par les présidents, administrateurs et directeurs des quatre maisons de quartier (Minimes, MPT, Renardières et Ozon) sur un certain nombre de questions que nos hôtes avaient préparées ensemble (ce qui est une première); je ne les révèle pas puisque l'équipe Abelin est interrogée le 25 février.

Mais, de notre point de vue, l'examen est réussi du premier coup, il n'y aura pas de session de rattrapage; Soraya Lansari-Capraz et votre serviteur entouraient Michel Guérin, et nous nous sommes exprimés tous les trois selon nos compétences thématiques, mais dans le même sens et avec la même authenticité, ce qui est notre force.

C'était la première fois que j'apparaissais -en dehors du meeting de présentation- non pas en "vedette" principale comme je le fus jadis mais en soutien d'un leader; pour ceux qui en douteraient, cela ne me gêne pas.

Certes j'aime l'expression orale, la tribune, les réparties, les "effets de manche" comme on dit au palais de justice, certes j'ai une certaine  philosophie de la politique et une certaine philosophie du droit, mais je suis aussi, je le crois, un homme simple, soucieux de pragmatisme et de résolution concrète des situations humaines individuelles et collectives. Ma culture est une culture de service public, et de service, tout court.

En conséquence la place qui m'est donnée et qui correspond au souci de l'intérêt général de la ville me convient parfaitement.

Avec amusement, je songeai à cette phrase ancienne de Gilbert Guérineau: "Je préfère être dans l'ombre d'un grand que de cacher le soleil à un petit"...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article