Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 19:37

L'ancien premier ministre du précédent président de la République, son ancien directeur-adjoint de cabinet à Matignon et l'actuel secrétaire général de l'Elysée qui fut l'ancien secrétaire d'Etat aux Affaires européennes du premier se retrouvent dans une gargotte proche de l'Elysée; ils prennent le menu ouvrier du jour à 11, 50 euros et paient chacun leur écot (ou leur écho vu le succès de l'affaire!): crudités ou assiette de charcuterie (ancien député de la Sarthe, l'ancien premier ministre prit des rillettes), saumonette-épinards (eh oui, il y a des jours comme ça),  fromage et crème caramel, café et kilbus de rouge sur la table.

Ils discutèrent exclusivement de la mise à l'écart de Samir Nasri par Didier Deschamps, des performances de la nouvelle Renault Captur, des aptitudes particulières d'une ancienne secrétaire commune (et, du coup, une nouvelle fois, de la mort de Félix Faure -ce fut la seule allusion politique du repas-), des bonnes adresses de restos ouvriers dans le sud ouest, de leurs souvenirs de l'ENA et enfin des boules de pétanque d'Henri Salvador qui étaient notoirement truquées au mercure pour favoriser leur cheminement jusqu'au cochonnet.

Et on voudrait faire tout un plat de tout cela?!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 04:59

Le carré militaire

aux drapeaux tricolores

engloutit dans sa glaise

les soldats mélangés/

 

Dolorosa ma terre

entends-tu qu'on implore

et même en langue anglaise

les vers qui ont mangé/

 

Des mamans déprimèrent

quand l'élu respectable

provoqua leurs hoquets

disant Les Allemands.../

 

Des enfants de primaire

et leur maître honorable

ont posé des bouquets

qui fanent doucement/

 

Mais qui donc sommes-nous

pour venir trois fois l'an

perturber les graviers

de vos lieux éternels/

 

Mais qui donc sommes-nous

freluquets bras ballants

face à vous qui aviez

perdu aux Dardanelles/

 

Oh soldats/ uniformes

tout n'est plus que surface

dominos de ciment

Léon Jean Alcide/

 

Qui viendra pour la forme

le souvenir s'efface

et le futur nous ment

ma douleur est acide/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 15:42

Pierre Morineau s'en est allé.

L'homme était attachant bien que, finalement, assez secret.

Il a aidé dans notre ville au développement du théâtre, de la poésie, des contes, des droits de l'homme.

ll s'appelait "Pierre" et ce prénom lui convenait parfaitement, lui qui faisait de chaque mot d'un poème une pierre polie, travaillée et sonore.

Le poète de Beauregard, son quartier.

Nous nous rencontrions jadis  à la librairie "Point de vue" que tenait Marie-Odile Debest, rue des Mignons, et c'était un mélange de protestations et de bonheurs.

Je n'ai pas pu me rendre à sa cérémonie d'adieu aujourd'hui mais je sais que Pierre, là-haut, est déjà poète du ciel.

Il nous faudrait une rue Pierre Morineau, poète, qui ouvrirait sur la campagne et l'horizon.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 01:30

De Candes Saint Martin à Tours  en passant par Chouzé et la Chapelle sur Loire, on fête jusqu'au 11 novembre l'été de la Saint Martin avec les bateliers, les lavandières, les musiciens, les lampions, etc ...

www. saintmartindetours.eu

Lors du transfert du corps de Saint Martin vers Tours, sur la Loire, les buissons se seraient couverts de fleurs blanches.

D'où Alba Capella, Chapelle blanche, devenue la Chapelle sur Loire.

Aujourd'hui, symboliquement, on accueille la demi-tunique (une neuve évidemment)  de Saint Martin, celle qu'il avait partagée à Amiens avec un pauvre.

Petite incursion romaine:

- l'empire romain avait su "intégrer" d'autres peuples, puisque Martin était soldat d'origine hongroise, Sénèque riche espagnol, Augustin (devenu Saint Augustin) africain du nord, etc ...

- à voir dans le second tome de l'"Invention des Français" de Jean-François Kahn, chez Fayard ("La tragédie de l'Occident")  le découpage romain des régions de la Gaule de Tarbes à Cologne et de Quimper à Briançon -actuellement nommés ainsi-: pas 13, pas 15 régions  mais ... 6 (Narbonnaise, Aquitaine, Lugdunaise, Belgique, Germanie et Alpes).

 Politiques, encore un effort!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 01:24

Soignants, proches de malades et patients de l'hôpital de jour de Chinon ont joué devant 400 personnes des extraits du "Dîner de cons" et de "Kaamelott"; le 13 novembre, ils seront à Orléans.

On peut être "étiqueté" schizophrène, bipolaire, dépressif ou névrosé et faire rire, être "drôle".

Le corps, la parole, autrement exposés.

Le directeur de l'Agence Régionale de Santé a rappelé utilement que chacun, dans  sa vie, peut être frappé par une pathologie mentale.

Vive le théâtre!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 11:13

François Hollande est à mi-mandat comme le cerf est au milieu de l'étang de la chasse avant d'être dagué au bord.

Les journalistes tiennent la lame en ameutant les chiens.

Hier soir, on a vu comment le niveau de l'intervieweur avait baissé depuis 15-20 ans, techniquement, historiquement, comment la vulgarité blessante et gratuite avait remplacé la déférence sinon la dévotion de jadis, autant détestables mais sur un autre plan.

Ces commentateurs de commentaires, ces mangeurs d'images, souvent incultes, sans sur-moi éthique pour les canaliser, se sentent tout permis et, au lieu de redonner prestige à la fonction dans un contexte certes difficile, ont roué de coups un homme déjà à terre. C'était avilissant, humiliant, dégradant, facile. Et d'autant plus facile que le président, au lieu de les envoyer paître -pour être poli- s'est appliqué à vouloir répondre posément, "normalement", au risque, hélas, de s'enfoncer davantage.

Bref, la curée.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 02:03

La confédération nationale de la triperie française se saigne comme tous les ans pour faire de novembre, mois tristounet s'il en est, un mois de réchauffement gastronomique avec la promotion des abats de boeuf, de porc, d'agneau, de veau.

www.produitstripiers.com

 D'un côté les "rouges", vendus  crus  (rognons, foie, coeur, langue, joue, cervelle, museau, etc ...), de l'autre les "blancs", vendus blanchis voire demi cuits (mamelles, estomacs, pieds, oreilles et la fameuse tête de veau!).

Peu de graisse, un coût souvent modique:" la souveraineté commence dans notre assiette!"

Paradoxalement ces "bas morceaux" sont issus du cinquième quartier dit "de noblesse" ... C'est cela, la France!

J'avoue mon faible pour les pieds de cochon panés avec de la moutarde et du vin blanc, quelques lamelles d'oignon, et pour la tête de veau, sauce gribiche de préférence; avec un morgon et des potes, que demande le peuple?!!!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 14:19

Je me disais: quand même, à la SNCF, cela fait un moment qu'il n'y a pas eu de problème. Las!

Ce matin, 1,5 degré au thermomètre, du brouillard intense pour la première fois: bingo!

Avec une multitude d'annonces contradictoires micro et panneau, "à la suite d'un problème de signalisation" (sic) les trains TGV et TER étaient bloqués en gare de Poitiers.

Vous imaginez sérieusement les trains LGV se risquant à partir de 2017 sur une telle voie régulièrement problématique?

Dans l'ignorance de l'issue technologique du problème, après plus de 30 minutes d'infos inconsistantes, je suis retourné à ma voiture.

A défaut de prier Dieu pour avoir beau temps (la "méthéologie"!) ...

Au péage autoroutier de Châtellerault Nord, les tickets n'étaient plus distribués qu'à hauteur de chauffeur routier -agréable quand votre porte n'ouvre que peu-, et au péage de Sorigny, sous les klaxons impatients, le restituteur de monnaie m'a gardé 2 euros. Il y a des jours comme ça.

A l'automne ce sont les feuilles qui collent aux rails, à l'été c'est le soleil qui les chauffe trop et les déforment!

Le progrès, toujours un train d'avance!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 01:29

La France vient d'avoir deux prix Nobel dont un de littérature. Excusez du peu! Quel événement!

ll s'agit pour celui-ci de Patrick Modiano dont toute la presse parle, et pas seulement la presse littéraire.

L'auteur a même l'opportunité de déjeuner avec la Ministre de la Culture -qui voulait défendre, lors de sa nomination, une vision "socialiste" -sic- de la culture. Quoi-t-est-ce?!!!

Celle-ci, peu après, est interrogée un dimanche sur un plateau de télévision (ils y vont tous et trop, "feraient mieux de bosser") et se révèle, si on peut dire, incapable de citer un seul ouvrage de Modiano. Elle nous dit qu'elle ne lit pas depuis qu'elle est ministre (du numérique, puis du commerce extérieur, puis de la culture, avant, avant que d'être nommée à quoi ... l'agriculture, la justice, les transports, les relations avec le parlement? ...), qu'elle n'a pas le temps. Mais elle pouvait lire avant!

Ses services ne lui ont même pas sorti une mini fiche expres(se) qui lui aurait permis de faire semblant (deux trois titres, dont "Fleurs de ruine" en 1991, qui aurait fait clin d'oeil, une citation, le top); dans son camp on loue alors sa sincérité! L'innocence comme gage de vertu!

Fabrice Luchini l'autre jour sur France 2, auquel on demandait un avis à suggérer aux politiques devant le délitement général des "élites", répondit gêné à Delahousse en se déniant humblement toute compétence conseillère: "Qu'ils lisent! Molière, La Fontaine, Flaubert! Qu'ils lisent!" Le pauvre. Autant prêcher dans le désert.

Interrogé en 1969 par Jean Montalbetti pour le Magazine littéraire, faisant référence à l'Occupation et à son premier ouvrage "la Place de l'Etoile", Patrick Modiano disait: "Nous vivons aussi à l'heure actuelle dans un climat de décomposition morale".

La  décomposition morale commence souvent, hélas, par l'ignorance.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 01:16

Je lis en ce moment le journal qu'a tenu Jean Cocteau pendant le tournage de "la Belle et la Bête" (nouvelle diffusion aux éditions du Rocher en 1989); c'est passionnant sur les aléas, les moyens du bord à l'époque pour ce qu'on n'appelait pas encore les "effets spéciaux" et toutes sortes de contraintes, notamment syndicales sur les amplitudes horaires concernant les machinistes en particulier; on est en 1945.

Et je découvre qu'une grande partie du tournage s'est faite dans un manoir à Rochecorbon et que l'équipe était logée à l'Hôtel de Bordeaux, qui existe toujours, rue Colbert; Tours fête sa libération, Cocteau aime aller trinquer dans telle ou telle quinguette.

L'auteur a de belles phrases sur la Loire, le ciel changeant, les nuages, la luminosité avec laquelle lui doit compter pour ses prises de vue.

ll lui faut aussi se battre avec le commandement de la base aérienne toute proche dont les avions  en sonorisant le ciel à contre-temps perturbent le sens poétique des répliques inoubliables ...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article