Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 20:00

undefined

 

J'ai choisi une nouvelle fois de passer cette période joyeuse pour les uns, difficile pour les autres, au milieu des Châtelleraudais auxquels je souhaite pour 2008, outre la santé bien sûr, du courage, du discernement, de l'audace, de l'altruisme, de la fraternité et l'assurance d'une ville réconciliée avec ses élus.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 09:00

Le mot "cocufié" employé à mon adresse par Philippe RABIT dans La Nouvelle République du 26 décembre 2007 me choque, d'abord comme vulgaire dans la bouche altière d'un homme en apparence si bien élevé, ensuite puisque pour être "cocufié" il faudrait déjà être marié politiquement ou avoir des familiarités avec un clan, ou avoir reçu  et accepté des promesses de fiançailles municipales, or je suis un homme libre et je n'ai rien sollicité de quiconque.
Il est vrai qu'en matière de cocuage politique Philippe RABIT en connaît un rayon, lui qui est régulièrement utilisé par CRESSON puis par TONDUSSON comme "l'amant politique" des élections triangulaires, empêchant par son maintien au second tour en 2001 l'élection aux Municipales de Gilbert GUERINEAU pour 300 voix, et empêchant en 2004 par le maintien d'Evelyne AZIARI pour 17 voix un authentique affrontement au second tour sur le canton Ouest entre le maire actuel et le même Gilbert GUERINEAU,  dont personne aujourd'hui ne pourrait dire quelle en aurait été l'issue sans ces mascarades.  La face politique de la ville en serait toute différente aujourd'hui,  nous n'aurions pas eu en 2002 le scandale des Montgolfières et tout le monde doit l'entendre, alors que les Châtelleraudais souffrent.
Les numéros de lyrisme budgétaire de Philippe RABIT aux Conseils municipaux sont des numéros de clown quand on connaît les accords entre ces gens-là, au mépris des militants authentiques  de gauche comme de droite que l'on floue par des postures qui sont en fait des impostures.
S'il a du courage, que Philippe RABIT aille affronter les électeurs d'AVAILLES en CHATELLERAULT où il est domicilié, et qu'il sorte de son château pour affronter la misère de nombreux Châtelleraudais plutôt que de continuer à jouer en descendant du TGV le rôle du petit receleur de triangulaires que le pouvoir en place, cette gauche officielle si morale dont il est redevable, lui demande de jouer depuis trop longtemps : le personnage est démasqué!
Que l'on ne se méprenne pas, les clivages politiques sont pervertis à CHATELLERAULT, et si Philippe RABIT entend se maintenir mordicus, ce n'est pas pour nuire à Jean-Pierre ABELIN qui  sait qu'il ne sera jamais maire dans cette ville de gauche - centre gauche, mais pour tenter de me prendre des voix sur le centre et la droite, face à Joël TONDUSSON et à la défunte gauche plurielle.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 00:00

Les responsables de maisons de quartier sont  inquiets de l'avenir de leurs structures, et ils peuvent l'être en effet si le maire actuel était reconduit.
Je suis fermement opposé, comme mes co-listiers, à la municipalisation des centres sociaux et à la caporalisation de leurs dirigeants qui ne seraient que des relais d'opinion du pouvoir en place comme on tente de le faire actuellement.
Ces centres ou maisons ont une histoire singulière qui tient aux quartiers et au charisme de telles ou telles personnes, bénévoles, cadres ou animateurs ; c'est leur richesse, mais aussi parfois leur faiblesse dans l'isolement.
C'est pourquoi je suis favorable à la liberté associative de ces lieux ET à la contractualisation avec la municipalité d'un certain nombre d'éléments et notamment : l' harmonisation des statuts des intervenants, la clarification des financements,  la mise en oeuvre d'une charte d'objectifs afin d'assurer des actions communes, équitables et cohérentes sur la ville, le souci de la formation permanente des personnels, le lien avec les conseils de quartier et d'autres structures,  l'évaluation des actions entreprises, les états généraux des maisons de quartier.
Beaucoup de professionnels m'ont vu à l'oeuvre dans certaines de ces maisons en tant que substitut du Procureur chargé des Mineurs et connaissent mes préoccupations : soutien aux parents, politique familiale et de santé, accès à la culture, innovation dans l'action, lutte contre les toxicomanies et les discriminations, etc... Mon travail politique sera dans cette continuité partenariale, sans séduction ni compromission.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2008
commenter cet article
24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 08:30

Je suis particulièrement inquiet de la réforme engagée par le Gouvernement au sujet du baccalauréat professionnel : les deux années de BEP suivies de deux années de Bac Pro seront remplacées par trois années de Bac Pro.
Cette réforme va toucher de plein fouet les élèves les plus en difficulté et ceux qui parvenaient malgré tout à trouver du travail avec un BEP à la satisfaction de leurs employeurs y compris dans notre bassin d'emploi.
Mais surtout, il ne faut pas se leurrer, à terme des établissements vont manquer d'élèves et seront conduits à la fermeture ou à l'absorption ; le lycée du Verger  dans son autonomie est en danger et il est plus qu'urgent de se mobiliser, notamment auprès de la Région, pour éviter un immense gâchis dont CHATELLERAULT n'a pas besoin.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2008
commenter cet article
23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 12:00

Seul candidat n’ayant pas été sollicité pour donner mon avis à la suite de la conférence de presse organisée par Maryse LAVRARD et Evelyne AZIHARI en faveur de la candidature de Jean-Pierre ABELIN, je suis contraint de recourir à mon blog pour m’exprimer…

Je le fais d’autant plus que j’ai le sentiment qu’un message subliminal m’était adressé : si je suis à gauche l’homme à abattre (je m’en expliquerai le 9 janvier à 20h00 au Nouveau Théâtre), j’ai l’impression qu’à droite je suis l’homme à séduire ou à apprivoiser.
Comme si par mon entregent sollicité tacitement et mes renoncements partiels espérés je pouvais permettre à Jean-Pierre ABELIN de devenir maire de CHATELLERAULT après son père et sa mère, évitant le cumul des mandats en démissionnant du Conseil Général après son élection au canton nord au profit de sa suppléante, sa propre fille Véronique, qui pourrait ainsi se préparer aux Municipales en 2014, 2021 et 2028 et aux législatives de 2012, 2017 et 2022, Jean-Pierre ABELIN réalisant le rêve de devenir sénateur, comme son beau-frère.

Sauf que les choses ne se passent pas comme cela.

1. Les électeurs en ont assez de ces projections familiales ; on ne peut pas à la fois critiquer le couple TONDUSSON et promouvoir sa propre fille en même temps que soi,

2. Ma conception de la politique n’est pas celle d’un métier à demeure et d’un fonds de commerce cessible et transmissible discrétionnairement et je suis opposé à ces cumuls de mandats dans le temps et dans l’espace,

3. L’équipe ABELIN surestime sans doute le rôle d’un mandat national dans notre élection Châtelleraudaise ; en 1977 Jacques SANTROT, illustre inconnu, est devenu maire de POITIERS en battant Jacques GRANDON pour qui j’ai beaucoup d’affection et qui aurait largement mérité de le devenir -ne serait-ce qu’une fois- ; on sait le chemin parcouru par Jacques SANTROT à la suite et l’essor qu’il a donné à sa ville,

4. L’équipe ABELIN sous-estime sans doute mes capacités et mes compétences à conduire l’action publique de CHATELLERAULT -mon curriculum vitae étant pourtant riche, sans forfanterie-,

5. L’équipe ABELIN ne connaît pas la richesse et la diversité de notre équipe ; il n’y a aucune « potiche », tous ont des compétences et l’ont prouvé, ou le prouvent encore,

6. Cette équipe prête à l’action qui représente, hors extrêmes, tout l’éventail politique de la démocratie française, ne comprendrait pas pourquoi une autre liste autonome, de centre, centre-droit et droite, viendrait en réalité faire le jeu de Joël TONDUSSON, sous prétexte de leadership à assurer face à Philippe RABIT,

7. Jean-Pierre ABELIN, les siens, et le « national » se trompent quant à l’interprétation des 56 % obtenus aux législatives 2007 par le candidat Nouveau Centre ; si depuis 1997 Jean-Pierre ABELIN avait eu un autre adversaire que la très faible Brigitte TONDUSSON face à lui, il y a belle lurette qu’il aurait perdu son mandat national ; au point qu’on peut se demander s’il n’y a pas des connivences pour que chacun garde ses prébendes. La question mérite aujourd’hui d’être posée quand on voit qu’au canton nord Jean-Pierre ABELIN trouvera comme adversaire… Cyril CIBERT ; il peut faire campagne en dormant ! Ce n’était pourtant pas les candidats d’un autre calibre qui manquaient : Alexandre GODIN, Michel GUERIN -toujours privé d’élection valorisante…- Claude PASQUAY et Didier BRENET sur leurs terres, ou quelqu’un de gauche à ST SAUVEUR. Circulez, votez, il n’y a rien à voir...
En remerciement de la faiblesse de cet adversaire aux cantonales, faire tout pour battre -secrètement- MICHAUD à CHATELLERAULT… pourquoi pas ?!

8. Enfin le MoDem, dont on ignore s’il aura un représentant au canton nord, m’a apporté son soutien aux Municipales, et mon équipe comprend des gens qui connaissent bien Jean-Pierre ABELIN et se sont engagés avec moi avec la certitude que le député ne se présenterait pas aux Municipales…

Pour conclure, quelle fiabilité accorder à un homme qui tergiverse, revient, recule, envoie les siens en éclaireurs ?! La situation catastrophique de CHATELLERAULT mérite un homme nouveau qui écoute, décide et tranche : c’est mon métier !

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article
20 décembre 2007 4 20 /12 /décembre /2007 08:30

3 : le secrétaire d'un goupe d'élus au sein de la municipalité actuelle démarche des artistes ou des troupes musicales en les conviant à participer le 11 janvier 2008 à une "grande soirée châtelleraudaise" sans leur dire qu'il s'agit de la cérémonie de présentation de liste du maire actuel ; ce n'est pas très beau... du coup, certains de ces artistes préfèrent venir avec nous le 9 janvier au Nouveau Théâtre en sachant de quoi il s'agit.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
19 décembre 2007 3 19 /12 /décembre /2007 12:00



Le maire actuel pense que pour gagner les élections il doit répéter mes slogans comme un perroquet  et copier mes idées
, qui sont novatrices puisqu'elles sont le contraire des siennes ; il en est ainsi de la démocratie locale, qui est l'axe d'entrée de mes convictions, alors qu'il a toujours fonctionné de manière centralisée,  autoritaire et promotionnelle, et qu'il doit lui en coûter d'oser imaginer de "partager le pouvoir", même de manière consultative.
Ainsi en est-il du conseil consultatif de quartier d'Ozon, improvisé dans la hâte électoraliste, puisqu'il croit que les élections ne se gagnent qu'à Ozon,  avec tirage au sort des habitants sous le contrôle d'un huissier de justice pour "faire juridique" ; j'espère que ceux qui ont été envoyés pour espionner la soirée débat du 14 décembre dernier sur "la démocratie locale, une exigence de solidarité" lui ont rapporté combien il est nécessaire d'abord de consulter les habitants et les associations, d'aller comparer ailleurs et de travailler en amont de manière politique, théorique, sociologique, juridique pour déterminer le meilleur découpage de la ville, élaborer une charte et un règlement intérieur, etc... Hélas le maire actuel, obsédé par la théorie du perroquet, a construit la maison démocratie locale sur du sable et en commençant par la toiture, ce qui certes se voit de loin : mais dès mars prochain,  tout cela qui n'aura servi qu'à brasser du vent sera à reprendre à la base.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Election municipale 2008
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 12:30

2 : d'aucuns s'échinent à vouloir faire changer de camp certains des co-listiers de CHATELLERAULT UNI EN MARCHE : trop tard !...Une élection ne se prépare jamais trop tôt et les hommes et les femmes qui m'accompagnent travaillent depuis longtemps ENSEMBLE ; il s'est créé une ambiance de vertu publique et même de bonheur que je n'ai rencontrée nulle part ailleurs dans un parti et qu'ils entendent bonifier par l'élection, ENSEMBLE.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 09:00

1 : des personnes distribuant le fameux questionnaire du maire actuel sollicitent les gens rencontrés pour qu'ils adhérent à la section locale du Parti Socialiste avec l'argument suivant "Il faut se rassembler pour lutter contre un gros candidat du Front National qui va faire au moins 20 %" : ouf ! ce n'est pas moi puisque je ne dois totaliser que 5 % ! ; qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour recruter les bras naïfs qui manquent à remplir les boites aux lettres ? !...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
13 décembre 2007 4 13 /12 /décembre /2007 14:00

Gilles-4.JPG
Depuis l'inauguration de notre blog devant la presse le 27 août dernier nous avons dépassé les...
3 000 visiteurs.

Toute l'équipe vous remercie pour l'intérêt que vous portez à notre projet et se tient à votre entière disposition
 pour échanger sur vos besoins, vos attentes, vos idées...

Repost 0
Published by Saul FERREIRA - dans Election municipale 2008
commenter cet article