Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 05:33

     C'est en effet "passé au poste"!

     Le radio-trottoir de dimanche dernier réalisé par France Bleu Poitou est remonté jusqu'à la une de France Inter ce lundi 7 février. La France en parle!

     L'homonymie de deux candidats, ce n'est en effet pas si fréquent pour susciter une curiosité politique et médiatique légitime.

     Cela étant, les passages retenus nous donnent quand même une idée désastreuse de l'état de notre démocratie et du niveau de curiosité et de connaissance de nos concitoyens, mot daté qui aujourd'hui ne veut plus dire grand chose.

      Nos amis qui tractent nos feuillets trouvent d'ailleurs que l'état relationnel général de la population s'est détérioré depuis 2004; à l'époque, quelqu'un à qui était remis un prospectus politique se montrait ouvert voire prolixe, arrêtait de vaquer à ses occupations pour poser des questions sur le candidat puis parler de choses banales.

      Aujourd'hui, c'est silence-radio et repli aux abris chez soi, porte fermée.     

      Et quand on tente de causer, c'est pour entendre: "J'fais pas d'politique!", "Cela ne m'intéresse pas!", "Droite-gauche, c'est pareil!", etc, etc...

      Nos politiciens installés, tout cela, ça les arrange, l'abstention profitant à ceux qui sont en place, une participation à 80% d''inscrits se dispersant  au contraire sur  l'éventail des candidats jusqu'aux plus "petits" d'entre eux en des votes protestataires ou d'indentification.

      Alors, la radio, puis la télé à coup sûr, ça peut jouer et bouleverser la donne!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 18:35

    En rentrant de NAINTRE par un si beau soleil dominical de février, je décide d'aller quêter la nostalgie familiale au bord du Clain, aux Doutardes, là où les deux moulins se font face.

    L'un est resté authentique, aux pierres récemment repiquées, l'autre avait  depuis longtemps subi les outrages de la révolution industrielle en étant "agrémenté" de locaux destinés à accueillir les machines nécessaires à la belle coutellerie d'abord puis à d'autres pièces ensuite.

    Mes ancêtres, de part et d'autre fin 19ème, ont servi là et le bruit de l'eau m'a ramené à cette époque.

    Je tiens mon livre le plus ancien de mon grand oncle minotier DOURY, fils de ceux-ci, un livre imprimé avec le privilège de Louis XIV...C'était un homme de grande culture, qui me racontait , tout enfant, l'exposition universelle de 1900 à laquelle il s'était rendue.

     Son destin fut celui de Maître CORNILLE, le meunier d'Alphonse DAUDET, dépassé par les minoteries modernes; au début des années 60, depuis son moulin de Bignoux en ruines, il s'évertuait à descendre encore à CHATELLERAULT en char à banc à capote, klaxonné par les automobilistes qui l'engueulaient au passage.

     Dans cette campagne, je rends hommage à cet homme qui m'a beaucoup marqué.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 04:25

    Dimanche matin au marché de NAINTRE, le bonheur de retrouver l'ami Jean BAUVY, l'ancien maire de COLOMBIERS qui a mis tant d'ardeur à sauver son église d'une humidité ravageuse.

    Nous nous étions connus en 2004 pendant la campagne des cantonales au canton ouest et nous nous sommes de suite appréciés, jusqu'à ce que Jean m'invite à sa remise de l'Ordre National du Mérite par Jean-Pierre RAFFARIN, Premier Ministre.

    Ce fut un grand moment d'émotion et de reconnaissance familiale assez extraordinaire.

    Demander pardon aux siens de les avoir négligés au profit du service de l'intérêt général, pas évident à dire! Jean a su le dire avec une infinie pudeur.   

    Et cela m'est resté comme un modèle de vertu et d'honnêteté.

    Ce dimanche  de février, le temps était déjà très beau mais cette rencontre a illuminé ma matinée. Merci Jean, et toutes mes pensées.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 19:08

     Dîner dansant ce samedi 5 février organisé par la FNACA de NAINTRE.

     Réussite parfaite, couscous à ravir préparé par "Le cochon sans rancune", le assez mal nommé en la circonstance culinaire pour l'Afrique du Nord!

     Orchestre connu et apprécié des Compagnons du Musette, de CHATILLON sur INDRE. Bref, ça danse.

     Mais le spectacle est dans la salle!

     Notre table, visible, était agrémentée de convives qui "pèsent" à NAINTRE et les toasts portés à des voeux qu'on imagine s'entrechoquaient  joyeusement, avec la modération qui convient, évidemment.

     Votre serviteur et sa remplaçante Vivianne DEBIAIS, radieuse sur ses terres, en terrain conquis, tourbillonnaient sur la piste, heureux de montrer à la foule entière que leur ajustement politique est sincère et ne compose pas avec des susceptibilités ou des subtilités de dosage ou autre mixture électoraliste.

      J'étais soucieux de montrer que je pouvais passer d'un Parquet à l'autre avec la même aisance!

      Des gens normaux en somme, qualifiés le lendemain sur le marché par un concurrent de "vraie démocratie vivante". Eh bien, moi, même dit froidement, et avec ironie,"vraie démocratie vivante", ça me plaît bien et je me demande même si on n'en ferait pas un slogan de campagne!

      

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 13:59

     Eh oui, pas d'articles pendant quasiment une semaine malgré des intentions d'écritures multiples!

     Le blog chute!

     Pour la n ième fois depuis environ un an,  plus de fixe, plus d'internet.

     Alors que tout va exceptionnellement bien ,"on" me propose de vérifier la puissance de ma ligne téléphonique, qui serait trop faible, et "on" me retient toute une journée à la maison pour un passage de quelques heures et des vérifications depuis le central téléphonique jusqu'à mon domicile. "On" me dit que tout va bien, que tout va se rétablir.

     Six jours plus tard, malgré mes appels  répétés depuis un portable évidemment, "les câbles qui ont du être inversés en bas de votre rue" (sic!) n'ont toujours pas été "désinversés".

     Je n'ai jamais viré dans la théorie du complot (quoi que...), mais là, ça fait beaucoup, et longtemps, et souvent...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 09:57

    Dans beaucoup de villes la campagne électorale a déjà commencé, les affrontements par voie de presse sont monnaie courante, les militants sont mobilisés et se heurtent.

    Chez nous, c'est la rase campagne. On a bien des guetteurs, des éclaireurs, des taupes probablement, les troupes s'échauffent, s'entraînent, mais d'affrontement direct, point.

    A quoi cela tient-il?

    A l'ouest, le canton, malgré tous ses soubresauts divers et variés depuis 1992 quand Philippe RABBIT avait mis Edith CRESSON en difficulté, est a priori ancré à gauche, et le candidat du PS ne devrait guère être gêné, le sympathique candidat communiste étant là par tradition locale et fidélité à Châteauneuf et lui apportant ses voix au second tour, si ce n'est pas "plié" avant. Mais le candidat dit de la majorité départementale(?), par définition professionnelle, ne s'avouera pas vaincu avant que les premières grenades ne soient lancées!

     Au sud, le tenant, maire de sa collectivité, a tout intérêt à une campagne tardive, persuadé que ce sont ses habitants qui formeront le gros des votants du canton; c'est aux autres à tourner sur le ring autour de lui!

     La candidature communiste n'est pas forcément pour lui une bonne pioche, on verra pourquoi plus tard.

     Les écologistes sont divisés sur l'approche qu'ils doivent avoir de ces deux secteurs ouest et sud.

     Mais attention, ce peut être aussi le calme avant la tempête et le bouleversement des châteaux de cartes que les uns ou les autres ont patiemment montés dans leurs rêves...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 08:30

 

Ce n’est qu’un sondage, mais enfin, sa tendance globale est mauvaise.

 

Comme le dit l’Humanité du 1er février dernier, le nouveau baromètre de l’opinion du CEVIPOF enregistre un divorce entre l’opinion et une pratique institutionnelle qui maltraite la démocratie.

 

Tous les élus, sauf paradoxalement le premier ministre actuel, perdent des points de confiance.

 

Ainsi les sondés n’ont-ils qu’un degré de confiance de 43% (soit moins 11) à l’égard de leur conseiller général ; leur maire a, seul, juste la moyenne à 52%, mais il perd 13 points, la plus grosse perte du lot d’élus.

 

Cela est inquiétant, d’autant que 56% des sondés n’ont confiance ni dans la gauche ni dans la droite.

 

J’ai toujours été convaincu que nos citoyens aspirent à un autre mode de relation avec les élus, qui passe par une restriction du cumul des mandats, laquelle permettra une proximité plus concrète, une efficacité améliorée et une lisibilité plus grande de l’action engagée.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 19:41

    Des politiques qui n'ont jamais fait leurs courses à tel ou tel endroit se mettent d'un seul coup, panier en osier sous le bras (pas très profond), avec deux poireaux qui dépassent, à arpenter les stands et à serrer des paluches, en période d'élections. Après, on ne les y voit plus. Comme on ne les voit plus du tout nulle part!

    Les autochtones n'aiment pas qu'on les prenne pour des demeurés, si je puis dire.

    En plus, côté "rentabilité", ce n'est pas terrible, car ces marchés (Ozon, Châteauneuf, NAINTRE), sont fréquentés la plupart du temps par des gens qui ne sont pas du secteur électoral concerné!

    En tous cas, le poireau, emblème d'un pays rugbystique, est un légume électoral prisé, chaque candidat se doit d'en acheter, c'est, il faut le dire, un légume qui passe bien l'hiver. En plus il possède des vertus éliminatoires intéressantes!

    Anecdote professionnelle: dans mon premier métier pénitentiaire, le poireau était très utilisé pour permettre aux détenus protestataires à travers leur corps, d'évacuer les divers objets qu'ils avaient pu ingérer: fourchettes, cuillères, piles., etc...

     Je pense qu'il doit permettre aussi d'éliminer les couleuvres avalées...

   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 18:00

Voici la déclaration sur la Politique Agricole Commune signée par les Régions d'Europe suivantes : Bretagne, Pays de la Loire, Basse-Normandie, Auvergne, Poitou-Charentes, Toscane, Marche, Emilie-Romagne, Malopolska et Bavière.

Ce texte fut remis à Dacian Ciolos, Commissaire européen à l'Agriculture, par Benoît Biteau, ce 25 janvier à Bruxelles.


« Pour une PAC forte, refondée et adaptée aux défis du XXI Siècle »

Les Présidents de Régions agricoles européennes1 s’associent pour soutenir une réforme de la PAC ambitieuse. Ils sont convaincus que l’agriculture est un secteur clé pour répondre aux priorités de la Stratégie UE2020 de l’Union européenne, en particulier en milieu rural, et relever dans les années à venir les défis alimentaires, économiques, sociaux, environnementaux et territoriaux. Ainsi, ils considèrent que la PAC est une politique intégrée qui bénéficie à tous les citoyens européens, et pas seulement aux agriculteurs.Pour une agriculture avant tout garante de la sécurité alimentaire en Europe, mais aussi créatrice d’emploi et de dynamisme économique, garantissant un revenu décent aux agriculteurs, respectueuse de l’environnement, offrant qualité et diversité des produits agricoles, ils appellent :

· Au maintien d’une politique agricole forte et commune, dotée d’un budget conséquent. Toute tentative de renationalisation doit être écartée.
· A une PAC plus simple, aux objectifs clairement affichés, afin de la rendre plus compréhensible aux citoyens européens mais aussi aux agriculteurs.
· A la régulation des marchés grâce à des instruments de régulation réactifs et efficaces fonctionnant au-delà d’un simple filet de sécurité, ainsi qu’au respect de la préférence communautaire justifiée par les contraintes des normes et standards de production européens.

· A la prise en compte de critères d’emploi dans la répartition des aides directes, aides qui doivent être plafonnées.

· A la mise en place de mesures concrètes afin de faciliter l’organisation des producteurs et une meilleure répartition de la valeur ajoutée dans les filières.

· Au développement d’un système d’aides encourageant davantage les pratiques agricoles les plus vertueuses afin d’évoluer vers plus de durabilité. A ce titre, le soutien à une meilleure autonomie des exploitations, notamment énergétique et protéinique, doit constituer une priorité.

· Au développement et au soutien des productions de terroir, circuits courts et réseaux de distribution locaux, et des produits sous signe officiel de qualité et d’origine, et à l’introduction d’un nouveau régime pour les petites exploitations.

1 Voir liste des Régions signataires

· Au renforcement du rôle des Régions. Dans le respect d’un cadre réglementaire et financier européen, décliné par Etat membre, les Régions européennes doivent pouvoir disposer de véritables marges de manoeuvre pour l’adaptation de la PAC aux contextes locaux.

· A la cohérence politique entre la PAC et les autres politiques européennes ayant un impact territorial (cohésion, environnement, industrie…). La PAC doit pleinement contribuer à l’objectif de cohésion économique, sociale et territoriale mentionné dans le traité de Lisbonne. Seuls une politique commune sur l’agriculture avec un budget fort, des orientations européennes claires, des outils et un soutien financier communautaires flexibles pour une adaptation à l’échelle régionale ou locale et une place plus centrale des Régions permettront d’avoir un secteur agricole compétitif de qualité et un développement rural équilibré dans toute l’Union européenne. Les Présidents de Régions européennes agricoles signataires sont convaincus que cette agriculture, diversifiée, de qualité, respectueuse de l’environnement et des hommes, est une des clés du développement harmonieux de la société et de l’économie européennes dans leur ensemble.
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 11:01

    Jean DRAPEAU s'en est allé en cette fin de nuit du 2 février, froide et glaciale comme celle des camps nazis où il fut interné.

    Affaibli, il luttait pourtant, mais sans se plaindre et avec cette délicatesse et ce souci de ne pas gêner son entourage.

    Même en fauteuil roulant il était venu en 2009 au lait de mai et quand nous organisions une manifestation sans sa présence j'avais toujours un mot pour lui, notre référence, notre ancêtre dans les luttes pour la liberté.

    Je suis tout petit à côté d'un homme comme lui et même lui rendre hommage est très décalé.

    Jean préférait la liberté et la fidélité à la soumission et aux décorations, fussent-elles prestigieuses.

     Le vrai combat pour lui était celui de la dignité et la meilleure distinction, l'accolade fraternelle.

     Il n'aimait pas les dérives politiques de notre temps et se reconnaissait dans ceux qui, au risque de se marginaliser ou de s'exclure des honneurs et du pouvoir, tenaient à rester authentiques, sincères et loyaux envers les leurs.

     Je souhaite que son épouse et sa famille me permettent de garder Jean dans la liste affichée des gens qui me soutiennent, parce qu'avec lui je perds une nouvelle fois mon grand-père maternel qui s'était engagé en 1914 à 16 ans en trichant sur son âge et mon grand-père paternel qui avait fait tatouer sur son bras en Allemagne en 1940 dès son emprisonnement, un oiseau avec ces mots: "Je chante la liberté".

      Gloire à toi Jean DRAPEAU!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article