Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 19:06

   Dans le journal l'Humanité du 6 janvier 2010, on peut lire un article intéressant sur le placement en sauvegarde du journal financier la Tribune, en grande difficulté.

   Et l'auteur de terminer ses lignes par: "Une crise de la presse sans précédent qui fragilise plus que jamais la parution des titres et la pluralité de l'information".

   C'est honnête et c'est bien dit.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 22:16

    Le Magazine dit des Châtelleraudais et un certain nombre d'invitations nous débitent du "Député-Maire" à tout va, comme s'il s'agissait d'un mot-valise indessoudable. A force de l'ancrer dans la tête des électeurs il va bien finir par y rester!

    Sauf que cette appellation n'est pas tolérable et n'est pas tolérée juridiquement. Il faudra à l'avenir immédiat renoncer à cette expression non admise et déjà sanctionnée autre part. Comme on me lit avec assiduité...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 18:55

Il sait qu'il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué mais Gérard BARC, sur les parterres de l'Angelarde a moment des voeux du maire de CHATELLERAULT, sollicité par tel ou tel sur son avenir au soir du 27 mars prochain, avait vraiment le sourire confiant de l'enfant qui vient d'écrire une lettre au Père Noël. Il ne veut pas le dire mais on sait ce qu'il a commandé. Ah! Noël au printemps...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 07:20

     Dans leur partenariat fidèle, la Maison pour Tous et l'association les Fous Volants vont fêter le bonhomme Carnaval le samedi 26 mars prochain. La veille du second tour des élections cantonales! Quel risque!

     Car dans les élections il y a parfois un côté "brûleur", un côté procès d'intention, de l'épuration même! On règle des comptes, on se débarrasse de tel ou tel en choisissant tel ou tel autre. On brûle ce qu'on a adoré...Ah! On pourrait en confectionner des bonshommes CARNAVAL de papier avec tous les bulletins de vote restés dans les poches des électeurs de CHATEAUNEUF et d'ailleurs depuis des lustres!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 15:08

   Nos employés en ont "bavé" pendant cette période de fêtes à ramasser des poubelles débordantes, éventrées, éparpillées, mélangées. Là, les discours de "com" sur le tri sélectif ont montré leur inefficacité, l'indiscipline est générale.

   Déjà que -il ne faut pas se leurrer- en temps ordinaire dans la benne il arrive que le distingo entre le plastique et le reste ne soit pas toujours possible, en ces jours difficiles de consommation démesurée, le ventre de l'engin a tout absorbé sans distinction. Bah, la terre de SAINT SAUVEUR est bonne mère, on y enfouit tout et on attend toujours que le maire de CHATELLERAULT prenne une initiative en matière de gestion des déchets. Tout se tient: quand la politique ne dit rien, c'est le bazar.

    Sur un sujet comme celui-ci, la démocratie de quartier aurait des choses à dire et à proposer, y compris en termes d'emplois. C'est évidemment une autre dimension de réflexion.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 06:51

     CHATELLERAULT perd comme chaque année des habitants, aujourd'hui 456 soit 1,3%, ce qui n'est pas rien.

     AVAILLES ou THURE grandissent, tant mieux, mais que la ville-mère perde ses ouailles, ça c'est préoccupant.

     Et ce sera pareil pour l'année qui vient; nous sommes une" ville de vieux", démographiquement le mouvement est hélas irréversible et funeste, et il faudrait une politique urbaine et fiscale incitative de repeuplement des ménages digne de ce nom pour inverser la tendance, c'est-à-dire  faire un vrai choix politique. On en est loin.

     En même temps les équilibres ethniques et communautaires sont défaillants, des poches entières de la ville sont devenues inaccessibles à la mixité sociale.

     Alors oui, patinoire devant la mairie, paillettes et spectacles, mais derrière le rideau lumineux, ce n'est pas terrible.

     J'ai été choqué par la pose clandestine  à la Plaine d'une prétendue oeuvre d'art de plasticiens terroristes charentais dans une ville qu'ils ont traitée de "morte"; mais, hélas, qu'avons-nous fait pour le démentir? Et surtout qu'allons-nous faire?

      Je ne vais certainement pas rester les bras croisés jusqu'en 2014, et l'équipe non plus! Mobilisation!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 08:00

Le rapport du programme international de l'OCDE pour le suivi des acquis des élèves (PISA) a estimé que l'école française n'est que très moyennement performante parmi les pays qui concourent sous l'égide de l'OCDE.

 

"Les compétences attendues en 2010 n'ont que peu à voir avec celles qu'on attendait de nos parents, grands-parents, arrière-grands-parents. On n'attend manifestement plus de l'Ecole qu'elle dispense un savoir "humaniste" (pour faire simple) - il lui faut doter les élèves des outils qui leur permettront de faire leur trou dans un système mondialisé : qu'on s'en réjouisse, qu'on le déplore, c'est ainsi.

L'école n'a plus vocation à "former le jugement", pour reprendre le mot de Montaigne (à supposer d'ailleurs qu'elle l'ait jamais eue) - elle n'a plus vocation non plus à simplement instruire : il lui est demandé, de plus en plus tôt, de plus en plus vite, de "profiler" ses élèves - Depuis trois ans, Evaluations nationales CE1 en mai, évaluations nationales CM2 en janvier, à partir desquelles on bâtira, par académie, et toujours en s'appuyant sur le socle commun des compétences, des projets spécifiques - toujours envisagés dans leur globalité, et toujours plus ou moins facticement "concertés". Il y aurait à dire là-dessus énormément de choses.

Toujours est-il que nos élèves ne sont pas bons.
Ils ne sont pas bons du point-de-vue Pisa.
Ils ne le sont pas davantage sous l'angle des savoirs élémentaires à la mode Jules (pas Luc) Ferry.

Très peu, dans les classes CM2 (avant la sixième), maîtrisent la syntaxe et l'orthographe, et sont capables d'utiliser l'une et l'autre au service d'une histoire à raconter.

La plupart sont dans un "à-peu-près" très approximatif : syntaxe, orthographe défaillantes ; expression écrite d'une pauvreté affligeante. Calligraphie souvent problématique...

Quelques uns ne savent pas lire ou, quand ils déchiffrent, ne comprennent pas ce qu'ils lisent - et quelques autres, "sachant" lire, ne savent pas écrire.

Beaucoup peinent à mémoriser ce qu'ils ont appris.

Les mathématiques posent aussi problème - la grande affaire de l'éducation nationale, depuis quelques mois, c'est la prise de conscience que les élèves ne maîtrisent pas la construction du nombre - en langue profane : ils ont peine à compter au-delà de 10 000.

Ils ne maîtrisent pas non plus les techniques opératoires - en langue profane : ils ont les pires difficultés à poser et effectuer une soustraction, une multiplication, une division.

Ils infèrent difficilement les informations qui leur permettraient de résoudre un problème - en langue profane : ils ne comprennent pas ce qu'on leur demande et sont inaptes, dans l'ensemble, à répondre avec pertinence aux questions posées.

Happés par une sorte de tourbillon qui les malmène, nos élèves sont distraits de leur cheminement par toutes les tentations imaginables aujourd'hui. Ajoutons-y le défaut d'éducation dans les familles (ça n'est pas un jugement, juste un constat), les menteries des uns et des autres, les faux-semblants de l'école elle-même (cette manière qui n'est qu'à elle, je crois, de toujours tourner à son avantage des constats dont elle n'a pas lieu, pourtant, d'être fière) et nous pouvons être (un peu ? beaucoup ? passionnément ?) inquiets.

Inquiets mais optimistes - car, me semble-t-il, nous sommes descendus si bas que nous ne pourrons que remonter la pente !

 

Allez, pour les étrennes, offrez des livres !

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 14:47

     Notre ami ancien syndicaliste devenu élu régional se met à rêver de destins politiques nouveaux, de la mairie de SAINT SAUVEUR "à droite depuis Louis XVI" jusqu'au Palais BOURBON, et il fustige les "costumes cravates qui endorment".

     Il est inimaginable qu'il n'ait pas eu le feu vert  de la Présidente de la Région pour s'exprimer et même que son laïus n'ait pas été formaté.

     Sur le fond, chacun a le droit d'exposer  les espoirs électoraux qu'il ambitionne.

     Sur la forme, je ne crois pas qu'assimiler les personnes qui portent des costumes cravates à des gens qui endorment soit de bon aloi; moi-même qui travaille assez ardemment je crois pour le sort des autres, je tiens le plus souvent à être ainsi par respect pour mon interlocuteur, par principe, et je connais des cols roulés ou des marcels qui sont d'un mépris souverain pour leur prochain.

      J'en connais aussi qui à force de commettre des impairs se sont pris des vestes...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 23:59

    Chers amis, chers Châtelleraudais et autres, on sait que je n'aime guère les voeux, cet exercice de style de plus en plus désuet quand le contexte environnant est à la peine, à la souffrance, à la perdition, au manque de tant de choses. Ces cérémonies ne sont plus des rituels avec du sens mais des farces désappointées.

    Pourtant l'amitié reste, et le service, et le don, et l'embrassade. L'amour de notre terroir et de ses gens.

    La sollicitude, l'amour du prochain, le pardon aussi (ça, c'est pas facile, hein les potes!).

    Alors, dans les bulles du champagne ou du mousseux, dans le tintement des verres, vous dire que je serai avec vous en 2011, et que je partagerai ce que sera votre vie. Et que nous aurons de bons moments!

    Allez, bonne année!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 08:00

 

Le hasard (?!) des lectures !

 

Je lis d’un côté dans un magazine spécialisé que la gestion différenciée des espaces verts avec des zones que l’on ne fauche plus que très rarement fait revenir des mantes religieuses, des sauterelles vertes, des coccinelles, des lapins, etc...

 

Je lis de l’autre un vieux texte de Roger CAILLOIS, philosophe, ethnologue, écrivain des civilisations et de la nature, qui révèle que si la mante religieuse tue son amant au moment du coït en lui sectionnant la tête, ce n’est pas parce qu’elle serait une horrible mégère assassine mais parce que la loi biologique (ici billot-logique) donne au corps de son amant décapité des spasmes et des soubresauts insoupçonnés qui provoquent chez la belle une jouissance incomparable.

 

Faudra-t-il être complice de ces crimes sadiques dans la jachère sans rien dire ni rien faire ?...

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article