Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 17:17

    Un récent article sur le conseil municipal, où j'étais tonique et un peu "remonté", a pu être mal interprété par ceux qui ne connaissent pas toujours les divers "degrés" d'interprétation de mes écrits.

    Le vrai responsable de "l'affaire des jumelles", c'est le maire actuel:

    1- à cause de cette idée enfantine et décalée d'offrir des boules anti-stress lors de la cérémonie des voeux, à mille lieues des réalités difficiles de nombre de châtelleraudais, toujours dans la "com", qui lui a valu cette réponse démonstrative de Cyril CIBERT,

     2- à cause de la mise à disposition toujours tardive des documents relatifs aux conseils qui fait que les oppositions, en interne, n'ont pas véritablement le temps de travailler dessus, et ensemble ne peuvent davantage échanger et offrir des réactions utiles, concertées, harmonisées, techniques et argumentées; d'où le recours à du "spectaculaire", parfois, qui n'est pas sur mon registre naturel (il fallut me "chercher" en effet pour que je quitte l'an passé un conseil municipal de façon autant spectaculaire...en emmenant  d'ailleurs nos amis socialistes).

      La presse fait évidemment ses choux gras de tout ce qui est un peu agité et provocateur, il faut que je progresse là-dessus!

      L'essentiel est sur le fond, auquel nous travaillons ensemble en confiance, avec chacun son tempérament, sa culture personnelle et professionnelle.

      Alors, si je devais à mon tour offrir un objet au maire actuel devant tout le monde?

     Je ferais le choix d'une boussole ou d'un sextant,  pour savoir où on est, et qui lui servira à utiliser au mieux ses jumelles...

      Ou bien un tapis de casino et une roulette de jeu, parce que "investir" dans ceci, "investir" dans cela, par millions d'euros, c'est un peu comme jeter des jetons sur des numéros, à l'aveuglette. On verra bien...

       En effet, "Rien ne va plus!".

    

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 14:00

Yannick était mon ami


Yannick était mon ami, l’un des plus fidèles de notre jeunesse, de notre adolescence fougueuse. Cette amitié trouvait aussi ses racines dans nos origines paysannes, dans l’amour de notre métier, dans l’attachement à notre territoire, la vallée de la Seudre. Depuis huit ans, cette amitié a pris une autre tournure, autour d’un objectif commun : la survie.

Mon parcours professionnel m’a éclairé sur la nécessaire remise en cause d’un modèle agricole qui menace la survie de nos enfants, des générations futures et j’ai construit le modèle de production de ma ferme, la teneur de mon action militante autour de la démonstration qu’une autre voie est possible.

Mon engagement quotidien, professionnel, syndical, et politique aujourd’hui, est animé par une colère permanente causée par la famine dans le monde, par l’insoutenable constat d’enfants qui meurent de faim, par l’omerta autour de scandales sanitaires agricoles au nom du profit, et aujourd’hui, par la disparition de Yannick. Mais ce combat est bien dérisoire au regard du combat de Yannick qui a lutté avec courage et avec force pour sa propre survie. Au-delà de la douleur qu’est celle de perdre l’un de mes plus sincères amis, gronde une nouvelle colère, celle de l’impuissance, celle de l’injustice.

L’injustice de perdre ici, un ami, un fils, un collègue, un mari, un père, et là-bas des enfants, des paysans sous le joug de la famine. Dans les deux cas, au nom d’un profit assassin. Face à l’horreur invisible, l’impuissance de Yannick, malgré la débauche d’énergie qu’il a consacrée dans sa lutte contre la maladie, l’impuissance des « femmes » autour de lui, Caroline, son épouse, Pauline et Emilie, ses filles, qui durant ces années ont été exemplaires, admirables et qui, avec une abnégation rare et remarquable ont consacré leur vie à accompagner Yannick, pour conclure sur cette injustice.

Yannick ne souffre plus, mais Yannick nous manque déjà, parce qu’il avait des projets plein la tête, pour après... Des projets que cette épreuve avait modelés, des projets militants pour l’émergence d’une agriculture responsable, des projets pour récompenser Caroline, Pauline et Emilie qui lui tenaient la main avec tellement d’espoir pour traverser cette passe difficile.

Et de ces parcours différents, de cette amitié d’enfance, de notre engagement militant nous avions su cultiver, nous les paysans, une nouvelle forme de complicité dans l’espoir d’une époque où l’avenir aurait un futur, pour nos enfants, pour les enfants. Une complicité scellée par le film de Jean-Paul Jaud, « Severn, la voix de nos enfants ».

Jeudi, nous t’accompagnerons une dernière fois, et pour nous va débuter le prolongement de ton combat, avec l’incertitude de savoir le conduire avec autant de force, de dignité, que celles que tu nous as montrées, mais toujours animés par la colère née de cette injustice, la mémoire et le respect de tes souffrances.

 

Benoit BITEAU

 

Parti Radical de Gauche

 

Vice Président de la Région Poitou Charentes

 Président de la commission "Ruralité, Agriculture, Pêche & Cultures marines"

 

Ingénieur des Techniques Agricoles

Conservateur du Patrimoine Technique, Scientifique & Naturel

Paysan Bio

Lauréat 2009 du Trophée National de l'Agriculture Durable

 

Benoît BITEAU participera à ma réunion publique

17 mars - 20h00 - salle Camille Pagé - CHÂTELLERAULT

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 08:00

     Dominique LEVEQUE a raison.

     Hier nous nous sommes abstenus sur le vote du projet  d'architecte retenu pour le projet de groupe scolaire à l'ancien hôpital; Dominique LEVEQUE a, seul, voté contre en rappelant qu'il avait été élu sur un liste (ABELIN) qui avait promis une médiathèque sur le site et que les Châtelleraudais regrettaient tant leurs anciennes promenades Blossac défigurées aujourd'hui.

      Il fallait avoir l'audace de s'opposer à un projet comme celui-ci qui est souvent le plaisir de l'architecte pour lui-même (comme disait une délibération sur Ozon "il s'est approprié le projet"!).

      Quand on est rive gauche de la Vienne, il faut dire que le quai d'en face avec la réfection un peu stalinienne de Saint Romain, ce n'est pas terrible. Alors avec une sorte de bunker futuriste vitré sur des espèces de pilotis (?), voisin de l'hôtel Alaman, danger de barbarisme esthétique...

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 17:50

     Le rêve de notre archiviste en chef Pascal BORDERIEUX enfin réalisé!

     Les archives et les archivistes sortent en 2011 de leur bunker!

     Enfin d'autres bruits que celui des chasses d'eau et des évacuations diverses dont les tuyauteries ad hoc traversaient leurs locaux confinés en sous-sol!

      C'est l'arrière de mon ancienne école Henri Denard (là où comme mon père je fus élève en CE 2, CM 1, CM2) qui va abriter la richesse historique de notre ville. La décision a été votée en fin de conseil dans le brouhaha général des départs lassés d'une si longue soirée, alors qu'il fallair la faire passer en premier!

       Un peuple sans passé n'a pas d'avenir, c'est bien connu.

       Nos chercheurs locaux  sont enfin reconnus à la juste valeur de leur réputation: j'imagine leur bonheur, je ne les cite pas, mais  ils savent que je partage leur sentiment.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 12:04

      Eh oui, l'épisode des jumelles remises par Cyril CIBERT à Jean-Pierre ABELIN avec cérémonial du déplacement a été privilégié (image et son) par le journal...

      La politique serait-elle donc un métier dont il faudrait rattacher la convention collective à celle des intermittents du spectacle?

       Ce n'est pas ma conception et ce ne le sera jamais.

       Votre serviteur, quand il est intervenu, a été le seul à proposer la création d'emplois locaux en demandant (sans trouver beaucoup d'échos) à ce que la convention qui sera signée avec l'exploitant de la centrale photovoltaïque de Nonnes intègre l'obligation de recourir à des entreprises locales pour la construction, l'installation, l'entretien et la surveillance de ce parc de 15 hectares. Ce n'est pas rien et d'autres villes l'ont exigé et obtenu.

        Comme il y a de grandes chances que l'exploitant retenu soit allemand (avec son lot d'entreprises polonaises et roumaines)  ou espagnol (avec son lot de travailleurs issus d'Afrique du Nord), il s'agissait d'une préconisation de prudence élémentaire.

         Pas une ligne. A moins que demain...

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 07:32

     Ils étaient accompagnés d'éducateurs soucieux  de les former à la citoyenneté.

    Qu'auront retenu les jeunes volontaires du service civique au sein de l'équipe de prévention de l'ADSEA présents tout au long du conseil municipal?

    Je les avais prévenus à l'entrée: "Est-ce que ce sera comme le mercredi à l'Assemblée ou pas?...".

    Ce fut comme à l'Assemblée, avec des accusations diverses, des effets scéniques, des amalgames, des approximations,  de l'humour déplacé,  des procès d'intentions, des hors-sujets, des envolées nationales, à un point tel que devant tant de décalage avec la réalité de ce que vivent les gens et avec la dignité qui convient au conseil, nous avons préféré un quasi silence.

     Je n'ai pas encore lu le journal du jour mais je crains que la presse n'ait retenu que le show, l'écume des flots et les petites phrases.

      Allez, courage pour ces jeunes qui vont faire le film à l'envers et exploiter le contenu de cette soirée: la vraie politique, c'est autre chose. Qu'ils me suivent toute la journée dans CHATELLERAULT, au plus près des gens, sans tapage, au coeur de la vie.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 08:01

     Les travaux de la rénovation urbaine d'Ozon mettent encore plus en évidence le vide végétal de la Plaine.

     Certes on va planter des arbres, semer de la pelouse, y compris qui ne se fauche pas, pour faire moderne, mais cela n'est ni interactif ni responsabilisant.

     Sauf un louable et intéressant jardin pédagogique  à créer à l'école Lavoisier, rien, pas l'ombre d'une salade ou d'une tomate "en vrai".

      Pendant la campagne et bien au-delà avec la réunion appelant les associations d'insertion à y réfléchir, nous avons fait la promotion des jardins ouvriers ou familiaux, gage de lien social, d'économies et de bonnes choses.

       Pourquoi Ozon n'aurait-il (ou elle) pas ses jardins, sous forme, par exemple, d'une régie?

       Il y a forcément du savoir-faire chez les habitants, des "trucs" liés aux diverses origines, des légumes et des fruits inhabituels.

       Cela me paraît simple et ne coûte quasiment rien, et ça peut rapporter gros!

      

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 19:07

     Les candidats aux cantonales ne sont pas tous égaux devant le suffrage universel.

     Même si d'aucuns font en effet attention à ne pas vanter les réalisations de la collectivité qu'ils administrent, la période des voeux, par exemple, démultipliés en des lieux divers (mairie de l'un, mairie de l'autre, maison de retraite, etc...), est forcément propice, pour le titulaire sortant, au serrage de mains, à la tape amicale dans le dos et à la publication d' articles quasi quotidiens dans la presse locale, avec photos évidemment.

     Celui qui n'est pas dans la place, le candidat (de candide, l'innocent), même s'il rencontre tel ou tel et visite telle entreprise, le fait dans l'ombre et l'ignorance des lecteurs-électeurs.

     A l'heure où la politique se réduit hélas souvent à de la communication, la lutte est inégale.

     C'est ce qui la rend d'autant plus passionnante et optimiste, l'histoire regorge de réussites inattendues.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 10:52

    Henri ROGIER, le célèbre pharmacien de la rue Georges Rouault à la Plaine, vient de transférer son officine au nouvel espace Marconi, sur la contre-allée Pierre Abelin; il était temps pour lui car, dans sa pharmacie, Henri ROGIER qui est connu pour sa capacité à aider dans tous les domaines les gens en difficultés de toutes sortes qui viennent à lui, est aussi chef d'entreprise, emploie du personnel, a des échéances, etc...

    A 300 mètres près, c'est une nouvelle vie, désenclavée, avec des clients fidèles et d'autres, de passage.

    Le dynamique et excellent pâtissier des Trois Pigeons s'installe à côté, c'est un plus.

    Il faut souhaiter que cette confiance commerciale, sans mettre à mal le centre commercial numéro 1, ouvre un maximum le quartier sur l'extérieur et que la référence au "93" ne soit plus qu'un souvenir du passé parfois douloureux.

    Une nouvelle identité est à construire au Sud.

    

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 17:12

    Ce lundi 17 janvier, le train TER de 12 H 23 au départ de TOURS en direction de POITIERS  a été remplacé par un autocar...préfiguration de ce que sera un jour notre ligne?

     En effet, la semaine passée, sur le même itinéraire, un contrôleur procédait à un comptage "à la louche" des passagers pour "sauver nos petites lignes" (sic).

     Pas très rassurant...

     Bref, départ en car à 12 H 27, arrêt dans toutes les gares, arrivée à CHATELLERAULT à 14 h 22... arrivée à POITIERS annoncée à 15 H 30... c'est-y-pas beau?...

   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article