Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 01:15

Toujours dans l' ouvrage "Balzac, homme politique", une lettre de celui-ci écrite à l'âge de 20 ans à sa soeur Laure: "A la manière dont les choses s'agitent, je prévois des orages, le système représentatif exige de grands talents et je remarque que l'on recherche dans les crises des littérateurs parce qu'ils reunissent aux connaissances l'esprit d'observation et qu'ils savent le coeur humain. Aussi je pourrais peut-être avoir autre chose qu'une gloire littéraire".

Hélas, pour la politique, le concernant, il s'est trompé!

Mais d'autres s'étaient trompés sur lui au sujet de l'écriture; ainsi l'Académie, après la publication de son oeuvre de jeunesse, "Cromwell": "ce jeune homme doit faire n'importe quoi sauf de la littérature".

Parmi les textes balzaciens politiques, quelques pépites d'actualité comparative: "La France périra pour ne pas avoir demandé à une jeunesse bouillonnante ses forces et ses dons, les jeunes sont résolus à quitter la France, cette émigration lui enlèvera la crème de ses énergies (...)". Déjà...

Et ceci, terrible: "Le jour où la Russie occupera la mer Noire et les Dardanelles, elle sera la première puissance d'Europe. ll faut la détourner des Balkans et la pousser vers la Chine (...) car ce pays est naturellement plus destiné à trouver son expansion vers l'orient que vers l'occident".

J'en termine avec dans "Catherine de Médicis", au sujet de la France: "occupé d'intérêts matériels, sans patriotisme, sans conscience, un pays où la discussion étendue aux moindres affaires étouffe toute action, où l'argent domine tout, où l'individualisme dévore tout, même la nation!".

L'abstention probable nous dira, hélas, qu'il avait raison.

Allez, il faut aller voter.

Ne restez pas au lit, vos taies!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 18:28

La période électorale est terrible pour celles et ceux qui ont l'ardeur philosophique et l'engagement éthique chevillés au corps; la vague frontiste comme un tsunami sociologique détruit tout ce que nous avions construit, sauf les institutions dont ce mouvement a besoin pour se nourrir financièrement.

Ne nous décourageons pas, ne sombrons pas dans le repli ou dans une forme -déjà!- de résistance cachée, dans la conviction que plus rien ne sera récupérable avant dix, vingt, trente ans, mais changeons, changeons aujourd'hui notre regard sur la vie collective (et même personnelle probablement), changeons notre réflexion, changeons sans doute notre "logiciel".

Revivons: le salut viendra de notre entourage proche, de notre ancrage partagé avec d'autres, de notre aptitude à délibérer et à agir à plusieurs là où nous sommes; et que tout cela soit multiplié et étendu le plus possible.

La politique sera, sans même avoir à le dire, la résultante, l'évidence de cette action différente et ne sera plus seulement un laïus préparatoire ressenti inadapté, sans preuve, sans vérification comme aujourd'hui.

Il nous faudra puiser à l'alimentaire, à l'habitat, à l'hygiène, à la circulation, à la culture -aux cultures-, aux pratiques professionnelles de divers métiers anciens ou nouveaux, à l'urbanisme, à l'histoire,  au langage, à l'éducation, mettre tout cela en synergie et en envie d'en vivre ensemble de manière novatrice.

Sans doute aussi inventer d'autres partis politiques, témoins ou échos de cette nouvelle forme de vivre, qu'on n'appellera d'ailleurs plus partis politiques! La fin du cumul des mandats dans le temps et dans l'espace, la fin des indemnités pléthoriques et indécentes, oxygéner les "responsabilités".

Nous avons été des enfants gâtés de la vie publique, nous ne connaissions pas notre bonheur de débattre, d'avoir une histoire politique séculaire parfois (je parle ici du radicalisme); il nous faut toucher le fond du frontisme et sa peur d'un pré-fascisme ou d'un para-vichysme pour réagir. Tout est possible pour le bonheur public! Si ce n'est pas pour nous, atteints par l'âge, faisons-le pour nos enfants.

Ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 20:24

J'avais dit aux Salons de Blossac avant le premier tour que je croyais en la faculté de discernement de nos concitoyens au moment du vote. Méthode Coué probablement!

L'époque est au zapping en tout: vie personnelle, consommation, activités, loisirs et donc politique; les idées disparaissent au pofit de l'irrationnel, de l'immédiateté réactive.

Nous, dans cette campagne, n'avions finalement aucune chance, entre attachement de la population au notable d'ancien régime qui n'a pas cessé d'arroser son territoire depuis des lustres, augmentation prévisible du vote Front national complètement irraisonné et division de la gauche, tradition historique chauvinoise semble-t-il.

Nous pouvions donc  être honnêtes, travailleurs, inventifs, soucieux de l'intérêt général, tout cela ne pesait rien, ou presque.

Dans ce contexte hyper-difficile, près de 20% des électeurs ont quand même fait le choix courageux d'aller voter pour notre équipe (la seule équipe, la seule à se présenter à quatre dans les réunions publiques). Ils ont lutté contre la mort politique et maintiennent l'espoir de voir prospérer sur le chauvinois l'ardeur, l'intelligence et la loyauté d'Isabelle Van Brabandt et de Vincent Bonnel qui sont l'avenir politique honnête de cet espace superbe.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 18:48

Hier j'ai transmis à la presse un communiqué à la suite des élections départementales sur Chauvigny-Vouneuil:

 

"Isabelle Van Brabandt et moi-même remercions les électeurs qui ont voté pour nous en reconnaissant notre travail dans l'intérêt général; il leur restera malheureusement à départager, notamment en raison de  la division de la gauche, les candidats de l'immobilisme (mais républicains) et ceux de l'exclusion et du repli sur soi; c'est démocratiquement un peu juste."

 

Eh oui, comme le signale Dominique Breillat dans la presse d'aujourd'hui, si la gauche n'avait pas été divisée dans trois cantons dont celui de Chauvigny, le FN n'y serait pas présent au second tour. C'était gros comme une maison: à l'extrême gauche et chez les écolos compter ses voix en sachant qu'on n'a aucune chance de gagner, ça doit être grisant! Et puis la droite gouvernant, c'est sans doute beaucoup plus aisé de protester après le pouvoir. Quelle époque!

Tout notre travail de réflexion inutile, notre dignité bafouée, l'engagement d'une vie ridiculisée, tous nos contacts vains, tous nos projets de fond aux poubelles pour le plaisir de quelques uns, la démocratie coûte véritablement cher.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 08:08

Avec la photographie, tout est possible, y compris de gagner quelques années!

C'est ainsi que nous découvrons parfois sur des prospectus des candidats dont la mine ne correspond pas à ce qu'elle est actuellement. Un petit coup de jeune, en somme.

Il est vrai que nos visages évoluent rapidement, à notre insu, avec les années qui passent. Mais pourquoi vouloir jouer avec l'état civil (si vil)?

Acceptons-nous tels que nous sommes car si on commence à tricher avec soi, on triche avec les autres.

Politiquement, c'est alors mal parti.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 07:59

Aujourd'hui, le printemps arrive en même temps que la journée internationale de la francophonie.

A l'heure où les discours d'exclusion ... fleurissent, il est toujours bon de rappeler que 12 à 14% des mots de notre dictionnaire sont d'origine étrangère: tomate et chocolat d'Amérique du Sud, mots romains du droit, mots des couleurs et de la guerre des germains, mots anglais très prisés au 18ème, mots arabes (chiffre, magasin, algèbre, ...), mots des colonies (toubib, kif, ...), avec, quelquefois des greffes qui ne prennent pas longtemps (un drink) et des retours (le mail anglais qui provient de notre bonne vieille malle à transporter des tas de choses).

Pour nous dans cette campagne, la francophonie c'est faire de l'abbaye de l'Etoile et de la Ligne acadienne des hauts lieux de celle-ci; ce sont des sites qui méritent bien mieux que ce qu'en considèrent aujourd'hui les pouvoirs publics et certains élus.

Dimanche, le printemps?!!!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 08:04

Nos adversaires principaux pour ces élections départementales commettent par écrit et dans les faits quelques errements regrettables révélateurs du manque de sincérité publique:

- ils écrivent dans leur feuillet que le nouveau découpage du canton de Chauvigny (ville sur laquelle ils axent pourtant leur essentiel) risque de faire perdre à Vouneuil sur Vienne, outre son statut de chef- lieu de canton, des services publics; quelle confusion! Vouneuil n'a par exemple jamais eu de brigade de gendarmerie (elle se trouve à Bonneuil Matours) ou de perception. Inquiétude pour rien sauf à vouloir leurrer l'opinion;

- hier soir au conseil municipal de Vouneuil dont la première adjointe concourt dans le quatuor adverse en remplaçante de Madame la Maire de Bonneuil Matours, figurait la coupe drastique de près de 40% des subventions accordées aux associations qui sont une des richesses anciennes du bourg; vous voyez l'avenir ainsi au département?!!!

Erreur sur toute la ligne, le scrutin de dimanche est très, très important.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 13:17

Ce matin vers midi, en promenant mon chien le long d'un chemin bordé de pruniers sauvages, j'ai entendu les abeilles qui "bousinaient" par centaines, milliers sans doute, travaillant déjà avec ardeur dans le soleil de mars.

Et je me suis mis à rêver que, nous aussi, nous soyons dimanche des abeilles avides de travail dès lors que les électeurs auront choisi pour nous l'urne comme une ruche!

Notre ambition est en effet de travailler pour ce nouveau canton de Chauvigny-Vouneuil (l'appellation n'est pas autorisée cependant) et dans l'intérêt général du département de la Vienne; aucune gloire personnelle recherchée, aucune revendication de continuité touristique, aucun souci de papillonnade. Du travail. Comme les abeilles.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 14:25

Isabelle Van Brabandt n'y pensait sans doute pas en se présentant aux élections municipales de Leignes sur Fontaine en mars 2014, mais un an après, quasiment jour pour jour, elle était sur scène aux salons de Blossac à Poitiers pour les élections départementales, en binôme avec votre serviteur qui eut droit à deux minutes d'intervention avant les députés, le président de Région et le ministre du Travail François Rebsamen venu encourager l'équipe des 38 candidats de Vienne à gauche.

Ce temps fort de la campagne avait du sens pour nous, c'était un peu la reconnaissance de notre engagement et de notre travail, avec Vincent Bonnel et  Nelly Vila nos remplaçants; c'était aussi la juste mesure d'un futur ensemble départemental qui avait déjà anticipé son action et sa direction avec le choix de Jean-Daniel Blusseau alors qu'à droite on s'écharpe entre Guillaume de Russé et Bruno Belin au moins et sans réflexion sur un contenu.

Puissions-nous être de la partie lundi prochain au même endroit pour la venue de soutien de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, c'est ce à quoi, légitimement, nous aspirons dans l'intérêt général du futur canton de Chauvigny. Courage!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 20:09

L'art de tracter sur les marchés est un art délicat, d'autant que les temps ont bien changé: beaucoup de gens sont désormais méfiants, parfois même avant que tout début d'approche soit engagé, comme si on allait leur sauter dessus ou les priver de quelque chose de vital; il me semble en effet que jadis ce n'était pas si flagrant.

Bien sûr il reste des échanges sympathiques, y compris avec des personnes qui ne partagent pas votre avis, et c'est heureux.

Personnellement, j'ai senti le glissement du désintérêt politique chez beaucoup de gens; ils ignorent que s'ils ne s'intéressent pas à la politique, la politique s'intéresse à eux; il y a dans l'air comme un fond de vichysme, de besoin d'un chef, d'élimination de ceux qui ne seraient pas conformes aux critères définis par ce nouveau chef ou cheftaine, c'est très inquiétant.

Lutter, lutter, lutter inlassablement contre ce sentiment diffus de haine rassemblée sous des mots galvaudés et escroqués: "espérance, justice" comme ils disent sur leurs affiches -le monde à l'envers-. Détracteurs.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article