Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 08:58

    5 h 45 ce matin, promenade dans la nuit noire avec le chien; des chants d'oiseaux remarquables, les merles, les geais, les pinsons, les pics-verts, les tourterelles, d'autres dont j'essaye d'identifier la mélodie. Sous le ciel étoilé, dans les senteurs printanières du lilas mouillé, la sensation d'être dans la jungle amazonienne (les geais, avec leurs cris comme des singes, sont extraordinaires), bref, le dépaysement, la paix.

    Puis soudain, au détour, les lumières de la ville; l'horizon scintillant de BEAUMONT à  LENCLOITRE, à USSEAU et au-delà. Les cubes d'OZON.

   Canton nord, canton ouest, canton sud, entiers sous le regard.

   Comme SAINT EXUPERY depuis son avion la nuit: qu'y a-t-il derrière cette fenêtre allumée, du bonheur, du malheur?   

    Quelle famille? Quelle solitude?

    Et tous ces gens pour lesquels je me bats, inlassablement, qui sont-ils, que connaissent-ils de moi?

    Un sifflet pour rappeler le chien faisant semblant de courser un lapin; c'est un jeu.

    Comme le reste.

   

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 08:44

     Nous n'avons pas forcément les mêmes idées, mais je me suis réjoui du combat que Valérie CHAMPION a osé mener contre le pouvoir masculin du Conseil général de la Vienne, d'abord en trouvant que deux vice-présidences pour le groupe Initiative et Progrès, ça faisait beaucoup, ensuite en protestant du peu de place -rien, même- accordé aux élues femmes.

     Il a fallu qu'Arnaud LEPERCQ, perclus de mandats et d'indemnités depuis des décennies, consente enfin à céder "la vice-présidence à laquelle il avait droit" pour que Valérie CHAMPION se fasse une place.

     Il n'est pas sûr cependant que dans son propre camp châtelleraudais cette promotion  d'une élue bosseuse enchante tout son petit monde. Trop d'indépendance et de consécration, ce n'est pas bon pour le verrouillage des idées et des personnes!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 18:52

  François HOLLANDE avait peaufiné sa déclaration de candidature "à la candidature" pour l'élection présidentielle: régime amincissant (on l'imagine difficile), look avec cheveux en arrière et monture jeune de lunettes, sans parler du fond, travaillé.

  Las! Ce que les médias veulent en 2012 c'est une opposition SARKOZY-LE PEN-DSK. Quelle que soit la valeur du candidat, c'est programmé ainsi, sauf événement majeur différentiel toujours décidé par les mêmes au demeurant.

   En 2007, ce que les médias voulaient c'était SARKO-ROYAL, et elles l'eurent.

   Etrange univers, pouvoir immense qui, contrairement aux autres, ne rend jamais de comptes.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 13:29

   Un article un peu narquois au sujet de Dominique LEVEQUE pose la question suivante: "Et la chanson de DUTRONC, comment s'appelait-elle déjà?"

    Il est reproché au maire délégué de TARGE, évolutif,  d'avoir donné via Patrice VILLERET, de Lutte Ouvrière, sa voix pour les signatures à la présidentielle à Nathalie ARTHAUD, remplaçante d'Arlette LAGUILLER.

    Elle s'appelait comment la chanson de DUTRONC? Mais, "J'aime les filles!"...

  

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 09:18

    Le scrupule est, en latin, le caillou qui fait mal dans la sandale.

    Certains de l'ancienne équipe de 2008, amers, intéressés, sont allés rejoindre une plus grosse écurie politique, d'ailleurs partenaire du PRG en fonction des accords nationaux qui valent, évidemment, ce qu'ils valent...je l'ai vu aux Régionales.

    D'autres "fricotent" avec, qui aimeraient bien "voir sans payer", comme on dit chez moi.

    D'autres sont sollicités pour prétendre m'affaiblir comptablement et qualitativement puisqu'on leur "tirera les vers du nez".

    Sur le premier point -le nombre- un groupe vit de manière biologique, et heureusement que les gens de 2014 ne seront pas ceux de 2008 -et réciproquement!-, d'autres, valeureux, arrivent et vont arriver; on sait, maintenant, fort de l'enseignement de Jean-Pierre ABELIN (se déclarant le 4 février pour le 9 mars), et d'autant plus que nous sommes désormais "connus", qu'il ne faut pas partir trop tôt; recruter trop tôt ou élargir le recrutement trop tôt ne sert à rien.

     Sur le second point -la qualité, le "renseignement"-, c'est "que dalle"; depuis trente ans que je "tourmente" des gens dans mes fonctions judiciaires successives, je sais qu'on n'apprend rien d'autre que ce qu'on sait déjà!

    Que ceux qui partent n'aient pas de scrupule, qu'ils n'aient pas le sentiment de me "trahir": je les préfère loyaux chez d'autres que sans entrain chez moi.   

     C'est de ces cailloux déchaussés -les scrupules-  que je ferai mon chemin de bravoure, sous la lune, comme le Petit Poucet.

     Et puis, à la différence de certains qui ont besoin d'une cour, mes ressources sont ailleurs. Imprenables.

    

    

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 14:37

    Claude ROIRON, past-présidente PS du Conseil général d'Indre et Loire, est furieuse de devoir laisser sa place à son "amie" Marisol TOURAINE; ses propos sont sévères dans la NR 37 du 31 mars, puisqu'elle cite CONFUCIUS et cette phrase: "Assieds-toi au bord de la rivière et tu verras passer le cadavre de ton ennemi".

    Mais CONFUCIUS ne dit pas si c'est en descendant ou en remontant!      

    Très important dans un parti où il y a des ... courants.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 21:38

     C'est le titre d'un article dans la presse d'aujourd'hui; je m'attendais à un texte courageux sur les excès de la campagne avec ces candidats et ces élus qu'on n'y voit plus jamais après.

     Hélas non! Il s'agissait d'une alerte relative au comportement de faux animateurs cherchant à escroquer des victimes au sujet de la manifestation Raid Aventure; ça, c'est pénalement condamnable, pas les fausses promesses électorales!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 16:40

     Tous ces jours-ci des personnes viennent à moi, la plupart  me connaissent très bien et sont même parfois des proches, et elles me disent:

     "Gilles, on t'aime beaucoup -ou: on vous apprécie-, mais cette fois on n'a pas voté pour toi -pour vous-, d'abord c'était les dernières cantonales qui ne servent à rien, ensuite on en a ras le bol et on a voté Front national.                      

       On rectifiera ça pour les municipales".

       A partir de là, à chaque fois, tenter une discussion rationnelle n'a eu aucune chance de prospérer; sentiment étrange d'être partagé entre la satisfaction d'avoir de la marge pour l'avenir et l'impuissance sur le champ du raisonnement citoyen.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 12:38

     Il y a les commerçants sédentaires (qui sont dans leur magasin, leur siège, sédentaire venant du verbe latin sedere qui signifie siéger) et les commerçants non sédentaires qui sont sur les marchés.

     En politique les élus sédentaires (qui ont leur siège ou veulent le prendre à un autre) se risquent à être non sédentaires et on les voit alors sur les marchés, distribuant leurs prospectus et serrant des mains, mais uniquement de temps à autre, lors des "foires aux élections".

      Dimanche, à NAINTRE, j'ai fait mon marché aux légumes avec Viviane DEBIAIS, et nous n'avions pas de concurrents scotchés au bitume, à leur emplacement politique, pas plus qu' au "manège carré" (la buvette).

      Ce matin, au marché d'Ozon avec Marcel BOURGAREL mon mandataire financier, achetant comme souvent figues, oranges et olives, nous n'avons vu aucun politique.

       Finalement, on comprend le sens du scrutin et ce que disent les gens. Tristesse...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 19:12

     Un chroniqueur écrit aujourd"hui dans un journal que Michel GUERIN va d'autant plus facilement engager le dialogue avec moi que j'ai réalisé un score médiocre, notamment à Ozon.

     Par courtoisie, il aurait pu écrire "un score qui n'est pas à la hauteur de ses espérances".

     10,80%, score médiocre, c'est vite dit. Comparons ce qui est comparable.

     Michel GUERIN n'avait pas de sortant face à lui, dans un canton toujours ancré à gauche, et bénéficiait du soutien public du titulaire Joël TONDUSSON qui se retirait -lequel m'a "flingué" sans aucune protestation officielle dans son camp-, et de Gilbert GUERINEAU, pourtant ennemi du précédent; il n'avait pas non plus face à lui Eric AUDEBERT, pourtant proche de ce secteur mais qui a préféré bizarrement le canton Sud où je me trouvais candidat, et qui aurait fait un carton, notamment à Châteauneuf s'il s'était présenté à l'Ouest (Jean-Claude MONAURY a bénéficié et c'est tant mieux pour lui d'un vote protestataire); enfin , malgré sa renommée justifiée, Michel GUERIN ne m'avait pas non plus comme concurrent dans une zone où en 2008 j'avais fait un bon résultat intra muros face à la liste dont il était le numéro 2 (quoi qu'en écrive un lecteur).

      J'ai dit depuis le début que Monsieur MIS n'avait aucune chance, ce qui l'avait fait un peu bondir.

      Sur le Sud, où j'ai passé beaucoup de temps, et depuis longtemps, pas seulement pendant cette campagne, alors que l'élection se fait à NAINTRE dont le sortant est maire, je crois avoir fait preuve de courage  ("il fallait y aller!") avec des concurrents talentueux et reconnus, qui sont arrivés derrière moi (Pierre BARAUDON, Catherine BARRAULT) mais, dans un sytème politique publicitaire, l'investissement humain est  souvent décevant; notamment à Ozon en effet où tout le discours républicain est parti au caniveau depuis belle lurette;  je ne désespère pas, en général et d'OZON en particulier où il y a des gens formidables qui se reconnaîtront; mais il faut sortir ce territoire de l'assistanat, des communautarismes et du néo-colonialisme qui le minent; je crois sincérement qu'on y aura besoin de moi comme artisan de paix. 

      C'était aussi la première fois que le Parti Radical de Gauche était représenté dans une élection et , dans ces conditions d'abstention à 66%, arriver avant le candidat communiste et la candidate écologiste, qui disposaient normalement d'une logistique éprouvée, n'est pas rien.

      Je ne pouvais pas non plus récolter avant d'avoir semé, et je pense que Viviane DEBIAIS et moi avons bien travaillé, respectueusement, bien labouré, bien griffé; le temps politique n'est pas le temps médiatique, et comme rien ne m'est donné ni offert,  que je ne suis ni héritier biologique ni héritier politique, je n'ai pas d'autre choix que d "aller au charbon". Je ne suis pas un couard, ni hier, ni aujourd'hui, ni demain.

       Mais que n'aurait-on d'ailleurs pas dit si j'étais allé ferrailler avec Michel GUERIN avec le risque de couper la gauche au profit de Philippe MIS ("il veut faire le jeu de la droite, etc, etc...!").

       On ne peut pas non plus comparer cette élection cantonale avec les municipales, anciennes et futures, lesquelles mobiliseront davantage les habitants.

      J'ai confiance dans l'ancrage du radicalisme de gauche, qui séduit des personnes qui sont de bons relais dans la ville;  c'est l'espace de centre gauche qui correspond à l'équilibre de la cité (dixit Jean-Pierre ABELIN!), il est actif dans beaucoup de départements et d'ailleurs dans un, voisin, le Maine et Loire, où mon ami Jean-Michel MARCHAND, qui fut maire de SAUMUR, a été réélu brillamment conseiller général  PRG avec près de 60% des voix.

       Donc raison garder, prudence, pas d'emballement, et respect réciproque et à égalité: les initiés doivent comprendre que me critiquer ou ironiser sur mon compte risque de desservir à terme Michel GUERIN .

        Mais le temps va faire son oeuvre et j'ai de la ressource!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Élections cantonales
commenter cet article