Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 09:12

En charge de ce qu'on appelle la liquidation du préjudice corporel et président de la Commission d'Indemnisation des Victimes d'Infractions du département dans lequel je suis en fonction, je suis effaré du nombre de dossiers que je suis amené à traiter (et encore, hélas, tout n'est pas porté à la connaissance de la justice).

Il y a une constante sur laquelle certains psychologues ont travaillé: toutes les victimes sont d'abord atteintes au visage, parfois très violemment. L'auteur des violences, concubin ou mari, ne supporte pas deux choses dans ce visage:

    - ces yeux qui voient sa sauvagerie, son déferlement de force,

    - cette bouche qui lui dit que tout cela est insupportable.

Car lui, l'homme violent, sa fragilité dont il a honte secrètement, c'est son incapacité à parler; à défaut de parole, sa violence est son langage qui dit aussi sa propre douleur.

Alors il y a du travail. Travail à l'école, dès le primaire, puis après évidemment, travail en entreprise plus tard.

Localement, je sais que l'élue en charge de la santé fait un gros boulot, et je la remercie d'avoir un temps pensé à moi pour intervenir sur le sujet, mais l'approche doit être transversale et concerner d'autres élus (prévention, jeunesse, affaires sociales, éducation notamment). La lutte contre les violences faites aux femmes est éminemment démocratique puisqu'il s'agit de mettre en route l'usage partagé de la parole.

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 05:22

  Alain Houisse a rendu hommage à Clément Krebs dans une publication du Centre Châtelleraudais d'Histoire et d'Archives: "Clément Krebs 1850-1914, De la manufacture à l'hôtel de ville, Itinéraire d'un homme de bien".

  L'ouvrage est passionnant, sur l'homme bien sûr, socialiste, discret, travailleur, dévoué à la cause publique et qui sera plus célèbre et plus reconnu que les maires qu'il croisa, comme adversaires ou comme leaders acceptés, si on peut dire leaders tant ils étaient ternes.

   On voit que dans ces époques les presses (plus que la presse) étaient très engagées politiquement, qu'on se battait en duel pour des idées, ou qu'on allait en prison à cause d'elles et d'excès de verbe;  ces gens-là avaient des débats presque d'aujourd'hui (l'abattoir, l'éclairage public, les grands travaux, l'habitat indigne, etc..); on assiste aux gué-guerres entre les socialistes et les radicaux qui finirent pas cohabiter et travailler ensemble.

   Bien écrit, et instructif, à tous les niveaux.

   Un cadeau de Noël pour ceux qui aiment Châtellerault.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 08:32

  Face à l'embranchement de l'ancienne voie ferrée Châtellerault-Le Blanc (fermée en 1954 mais dont le pont subsiste rue Schweitzer...), côté caserne des pompiers, se trouve  le long de la ligne  SNCF sous un toit protecteur une statue de la Vierge Marie, dont les aînés font remonter l'origine à un déraillement il y a plus de cent ans, avec des morts et des blessés; on dit que les survivants firent installer cette statue en remerciement.

  Depuis plusieurs jours, la Vierge  bleue a chuté de sa buse verticale et elle agonise au sol pentu, en travers, dans une scène de quasi catastrophe. Oeuvre du temps, du vent, du ruissellement de l'eau sous le socle ou du  vandalisme (Ah! ces fameux Vandales!)?

  Certes, laïcité oblige, mais il paraît indélicat, au-delà de toute appartenance religieuse, de laisser cette Vierge ainsi. Qui prendra le risque d'une initiative de stricte administration d'équipement?

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 03:18

L’Association Sportive PLEUMARTIN Rugby Olympique (ASPRO) vient de déclarer forfait pour la reprise du championnat régional de rugby, faute de combattants.


C’est un crève- coeur pour beaucoup.


Allez ! Il ne manque pas de joueurs de rugby, licenciés à CHATELLERAULT, à CHAUVIGNY, à SAINT GEORGES les BAILLARGEAUX, à POITIERS, à LOCHES, qui font banquette ou qui reviennent de blessures et qui gagneraient à prendre du temps de jeu à PLEUMARTIN et permettraient de sauver le club.


Sans compter les gars qui auraient envie de se maintenir en condition et découvriraient ce sport exigeant mais fraternel.


Avis aux amateurs!

 

Ajout du 14 novembre 2012: aujourd'hui l'ASPRO, dont aucun des joueurs ne réside à PLEUMARTIN et qui ne peut s'entraîner que le vendredi (soit l'avant-veille du match, ce qui n'est jamais conseillé comme seul entraînement), est premier de sa poule avec une seule défaite face aux maritimes de MARSILLY qui ont la culture rugby à la rochelaise; l'ASPRO ambitionne de monter en groupe 3. Chapeau! Comme quoi, c'est la volonté qui fait tout...

 

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 01:40

   J'ai lu le désenchantement d'Olivier Lusinchi, passionné président d'Automne musical, lié à la baisse importante de la fréquentation du public aux concerts.      

   Moi-même, je n'ai pas pu être disponible cette année et je plaide coupable.

   Mais ce n'est pas mon cas qui est intéressant.

   Ce désenchantement fait écho à notre  dernier article du magazine des Châtelleraudais, "La culture, enjeu politique majeur", abordé sous l'angle des effets de la crise sur le budget des familles consacré désormais à la culture et du comportement pudique de repli des personnes en difficultés.

    Il y a certes à Châtellerault et dans son bassin un appauvrissement économique, mais j'ajouterai, sans faire offense, qu'il y a aussi un appauvrissement intellectuel; la musique classique et l'attrait qu'elle dégage sont reliés à une forme d'éducation -formelle ou spontanée d'ailleurs- qui prend sa source dans une appétance spirituelle -au sens large-. Toute une frange de la population qui a connu cette appétance avait reçu sociologiquement un certain "package" culturel; une partie de cette population, privilégiée à divers titres, a disparu ou s'est considérablement réduite, soit par les effets néfastes de l'âge, soit par les effets de la maladie, soit par les effets de la retraite (départ  connus -eh oui, vous voyez- sur La Rochelle, Royan, le Pays basque, etc...).

    Et il n'y a pas de relève, ni économique, ni spirituelle, ni démographique.

    C'est pourquoi, hélas, cet automne musical sera suivi d'un hiver musical.

    Nous avons quelques pistes pour la promotion d'un ... printemps musical, mais nous en parlerons en temps opportun et selon des procédures précises.

 

         Nota: dans La Croix de ce jour, deux pages consacrées à la 5ème édition du Forum d'Avignon sur le thème "Culture, les raisons d'espérer": la culture, source d'espoir pour les plus démunis, dans les crises l'art résiste, etc...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 03:28

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale envisageait d'augmenter de 160% les taxes sur les bières: ça va "brasser" dans le secteur, et notamment en Alsace qui produit 60% des bières en France.

C'est quatre fois plus que le champagne, et vingt -deux fois plus que le vin... Je ne parle pas des brasseries artisanales, à Neuville ou ailleurs, qui ont eu le mérite de la création et de l'originalité.

On sait mon souci de lutter contre le fléau de l'alcoolisme et il est vrai qu'il y a des gens accrochés à leur bock sur la chaise haute d'un comptoir qui sont  devenus avec le temps des loques humaines.

Mais la bière, issue du houblon et de l'orge parfois,  bue avec modération , sagesse et convenance, est aussi le breuvage de l'amitié, du sport viril et du partage, et il y a de fins connaisseurs de bières comme il y a de fins connaisseurs de vins.

Quand je vais en Belgique, en famille, j'apprends à boire certaines bières -non glacées- dans des verres de formes différentes, comme pour les vins. La célèbre "Busch de Noël", regardée dans la lumière en soulevant le verre ad hoc, est un breuvage de roi! Il n'y a pratiquement plus de bières brassées en abbaye, mais cette ancienne provenance religieuse montre bien la quasi divinité du nectar houblonné.

Que celui qui n'a jamais été éméché lui jette la première bière, certes...

Mais le gouvernement se trompe de case en posant son petit cheval sur la case bière. Demain le beaujolpif? C'est l'émeute!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 04:48

Nous discutions  -avec une vraie supportrice!- il y a quelques jours, au sujet de l'accueil  de footballeurs nouveaux dans une ville, des conditions de leur intégration. Sur la base d'informations vraies et vérifiées, ici, à Châtellerault, à une certaine époque.

D'abord les gamins venant d'une autre région voire d'un autre pays -africain souvent- après un  échec au PSG ou ailleurs: il faut absolument mettre en place un sytème de familles d'accueil, comme pour des enfants placés (c'est malheureux à dire).

Ensuite les seniors (mais qui sont aussi des gamins souvent...), avec une compagne et des enfants restés dans leur région: isolement, inorganisation, ennui, hygiène et ménage douteux, absence d'autonomie; là aussi, il faudrait, sinon une famille d'accueil, du moins une "famille marraine", qui assure une vigilance et un accompagnement de divers ordres.

Tant de joueurs perdus errent dans nos villes, sans formation ou avec une activité plus ou moins de complaisance qui ne les monopolise pas, avec une famille éloignée et qui parfois se lasse de leur absence; personne n'en parle. C'est un vrai souci, humain, sportif, financier même.

"Comment s'appelait-il, celui-là, le type qui avait un super-gauche, en 1980 je crois? Il est resté deux ans. Qu'est-ce qu'il est devenu?".

La discussion vint alors sur notre souhait de fêter en 2014 les 100 ans du club ancêtre du SOC, créé par des socialistes à Châteauneuf, le CASC. Avec un appel à tous les joueurs ayant foulé la pelouse de la Montée rouge. Nous évoquions un tel, un tel, puis tel autre. Certains donnent encore des nouvelles, mais à qui (Papini, Ben Saïd), etc...? D'autres ont disparu de la circulation, comme Stojanovic (Micky), Mounadi, Ivanga, etc...

Evidemment, Eric Hely, aujourd'hui entraîneur de Sochaux, est archi célèbre!

Allez, appel à la population, recensez vos numéros de téléphone!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 18:40

L'autre soir nous étions quelques amis anciens et acceptés, et nous faisions l'éloge du vieillissement, au sens de la qualité du vieillissement d'une bonne boisson écossaise, gage de maturité et de goût.

Je pensais à cette réplique d'Alphonse XI de Castille, au 14ème siècle, qui disait: "Brûlez de vieux bois, buvez de vieux vins, lisez de vieux livres, ayez de vieux amis". N'est-ce pas là, pour grande partie, une explication du bonheur?

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 05:03

Oh bien sûr, l'ancienne école de gendarmerie, à l'état d'abandon, n'avait pas été nettoyée pour le dépôt de gerbe sur le monument intérieur, oh -ça, c'est plus surprenant-, il n'y avait aucune gerbe de prévue pour honorer les morts de 14-18 du carré militaire de Saint Jacques -ahurissant-, mais une satisfaction et de taille, si je puis dire: la Châtelleraudaise avait recruté des cuivres pour la sonnerie aux morts et, parmi eux,  un petit bonhomme de 9-10 ans tout juste qui s'est appliqué, dans la brume humide, à jouer du piston pour que le son soit bon. C'était émouvant.

Pour le reste, pas beaucoup d'élus, quasiment aucune population. Et on dit que le 11 novembre sera à terme la seule date mémorielle retenue pour l'ensemble des conflits. C'est mal barré...

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 16:50

Etrange coïncidence: le salon du mariage de Châtellerault a lieu en même temps que l'anniversaire de l'armistice du 11 novembre 1918. Il est vrai qu'aujourd'hui entre un tiers et la moitié des mariages se matérialisent par la guerre des époux puis, dans la plupart des séparations,  se soldent par un armistice (quelquefois des combats continuent après la signature, comme dans tous les conflits militaires...). Au sujet des enfants, du droit de visite, de la pension alimentaire, de la prestation compensatoire.

Imaginerions-nous ainsi au salon du mariage un stand avocat,  un stand tribunal pour l'aide juridictionnelle, un stand enquête sociale, un stand point-rencontre pour les enfants, un stand médiation familiale, un stand notaire (mais pour la liquidation du régime matrimonial)?

Non, non, c'était pour rire (?!), aujourd'hui c'est fête, serpentins,  didjiiii, confettis et champagne!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article