Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 04:30

Impensable! Le maire monarque de Châtellerault et sa cour organisent une réunion des manants à Targé sans prévenir le maire délégué, le seigneur de la Grange Métais, et surtout, déjà par courtoisie, sans chercher à connaître ses disponibilités.  Or il voyageait avec ses estudiants en terre britannique depuis date anciennement connue. Court-circuité. Il y a de quoi en effet être sur-volté vis-à-vis de quelqu'un qu'on considérait ... en père.

On pouvait différer la réunion de quelques jours, il n'y avait pas le feu! Mais non, le carrosse doit passer à date fixée. Fouette cocher!

Finalement, comme souvent, autant sinon plus d'élus et de gens des services, d'intendants et de scribes, que de serfs.

Pas grand secret  non plus puisque tout ou presque avait été annoncé lors de la cérémonie des voeux avec force brioches et cidre fermier devant le bon peuple frigorifié.

Ah, si! Les médecins tiendront leur hostellerie sanitaire en leur fief près de la grande surface mercuriale. Mais un système de navette gratuite avec char-à-banc tiré par une mule devrait être mis en place.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 20:04

Je suis attaché à la littérature, poétique surtout, de notre jeunesse fauchée en 1914-1915, j'ai déjà écrit ici à ce sujet. Quel désastre.

Aujourd'hui je découvre avec un bonheur triste Jean de La Ville de Mirmont, jeune bordelais foudroyé dès 1914, sous la plume de Jérôme Garcin dans "Bleus horizons", chez Gallimard.

Et ces vers que j'aurais voulu écrire:

 

"Je suis de ceux dont les désirs sont sur la terre,

Le souffle qui vous grise emplit mon coeur d'effroi.

Mais votre appel, au fond des soirs, me désespère,

Car j'ai de grands départs inassouvis en moi."

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 06:25

Comme il y eut Carrefour des peuples du temps de Roland Gaillon, pourquoi pas, un jour, carrefour des cuisines?

A partir des traditions culinaires des différents étrangers installés ou de passage à Châtellerault.

Le Conseil général de l'Isère a su éditer un livre de recettes (photographies, etc...)  autour de huit communautés qui s'expriment aussi sur leurs produits, leurs "trucs", leurs tours de main. "Cuisine sans papier".

Les sommes récoltées sont versées au Réseau d'éducation sans frontières de l'Isère. Une très bonne idée.

http//editionsfifbetween.over-blog.com

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 11:48

J'aime qu'on ironise, surtout dans mon propre camp ou supposé tel (ça rime avec minitel).

Sur la question de la délinquance et de son traitement, je pense, modestement, être un peu au fait de la question.

Quant aux chiffres, qu'on veut présenter rassurants, qu'on me laisse rire! Combien de renonciations d'emblée par fatalisme à déposer plainte, ou par peur de représailles, combien de mains courantes péniblement obtenues à la place d'une vraie plainte, combien de plaignants dissuadés et renvoyés vers d'autres interlocuteurs inutiles. Combien aussi de découragements policiers  -en sous effectifs- face à un certain interventionnisme de mauvais aloi ou à une mauvaise restitution du traitement judiciaire. Ce que je dis, c'est qu'il faut, dans notre ville, remettre tout cela à plat, et décider d'une véritable politique d'action publique cohérente, travaillée, partenariale, avec un élu compétent et reconnu, et sous le contrôle d'une autorité judiciaire qui pourrait être présente  ponctuellement à Châtellerault dans une maison de justice et du droit. En plus, je sais d'expérience qu'on peut faire du très bon boulot, dans l'intérêt même d'une bonne réintégration de nos justiciables et condamnés dans la cité; je peux témoigner de ce que certains, aujourd'hui plus de 10 ans après m'avoir judiciairement fréquenté, traversent la rue et me serrent la main, me donnent des nouvelles. Et j'en suis heureux.

L''association euphonique d'un jeu de mots, Chicago autour de Châtellerault, n'est là que pour teinter d'humour, selon mon style blog, une démonstration que je veux sérieuse après avoir rencontré les vraies victimes dans la vraie vie. Commençons par là.

Après, si on veut ricaner de ce que je peux apporter, je ne peux empêcher l'expression humaine qui est un droit fondamental et devant lequel je m'incline évidemment.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 01:56

7-0 à SABLE sur SARTHE, une bonne équipe de CFA 2, qui tire deux fois sur le poteau.

Après trois semaines pour se refaire la cerise en raison des intempéries et de terrains impraticables: que n'aurait-on dit si les socistes avaient joué trois matchs par semaine!

Très honnêtement, il vaut mieux descendre en DH, conserver d'ores et déjà les joueurs reliés sentimentalement au club, très tôt en faire pré-signer d'autres des alentours pour lesquels la marche sera moins haute que pour le CFA 2.

Et puis changer d'entraîneur. Je n'ai rien contre Jo PENOTY, il fut un joueur émérite du club, qui mouillait le maillot et qui ne comprend pas qu'on n'en fasse pas autant aujourd'hui. C'est la fin d'un cycle. "A vin nouveau, outre neuve!".

Je crois qu'il faut un "Monsieur", avec une différence d'âge générationnelle vis-à-vis des joueurs,  vouvoyé par eux comme au temps de BARLAGUET, soit ancien pro d'ailleurs, soit ancien local irréprochable et charismatique.

Ne pas oublier nos structures, nos équipes de jeunes, nos dirigeants, nos bénévoles, les familles, ne pas tout jeter avec l'eau du bain.

Dans les clubs des environs vous reconnaissez toujours un ancien formé au SOC: sa technique bien sûr, son placement, mais aussi son comportement, sa manière de parler, l'entretien de ses affaires. Il y a un "sceau SOC".

Je fais partie des supporters, les derniers, qui ont connu la descente en DH jadis; il y eut de belles pages après; il y en aura d'autres!

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 04:48

 Depuis des semaines, l'insécurité grandit à Châtellerault: des incendies de bâtiments à Châteauneuf et quai du 8 mai (on ne parle même plus de ceux des voitures et des poubelles, monnaie courante), des voitures (de gens modestes évidemment) qui sont forcées, des vols de portefeuilles, des braquages de commerces (Boules bleues, Domino's pizza), des agressions diverses dans la rue, du racket. Les stups fleurissent, avec leur noria de grosses cylindrées conduites par des oisifs patentés et connus (1).

Tout cela est bien plus marquant et déplorable pour la vie de la cité que des crottes de chiens à 68 euros (l'unité ou le lot?). Il va peut-être falloir réagir autrement et enfin normaliser les relations Ville-Police.

J'entends des groupes dirent qu'ils cherchent eux-mêmes les suspects et je les sais capables de passer les intéressés ou tout autre proche à l'attendrisseur.

Nous n'avons pas d'élu sérieux et crédible en charge de la sécurité, le travail de liaison à l'ancienne a disparu, et la période transitoire pré-électorale n'est jamais bonne pour un travail de fond.

 

(1) Il y a un texte du code pénal, sur le train de vie  injustifié de personnes en lien avec les trafics de stupéfiants, qui permet de mettre en place un travail partenarial avec les douanes, le fisc, la Caf, la police. Il est, chez nous, lettre morte. Il faut  en effet un lien Ville-Justice-Police très fort pour le mettre en oeuvre.  La Police ne demande que cela. Allez, ça va venir.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 04:22

  Excellente conférence hier après-midi au Verger pour le compte du Centre Châtelleraudais d'Histoire et d'Archives (CCHA) par Sandrine MENENTEAU, historienne, sur le thème "Experts et légistes au 19ème siècle dans le Châtelleraudais". Un peu morbide, mais passionnant.

  Parmi les histoires, celle d'un nommé GODOT -ou GODEAU-, inhumé à THURE, et dont un prisonnier avait confié en 1825 au juge d'instruction local qu'il avait été empoisonné à l'arsénic. Il a fallu profaner 9 tombes avant de tomber sur la bonne... d'où le titre. Quant aux experts commis -bien avant Marie BESNARD- ils ne trouvèrent point d'arsénic.

  Une autre en 1866 à COUSSAY les BOIS, dans une affaire de viol d'une jeune femme suivi de son meurtre; le juge, adepte de la science fiction, fit prélever les globes oculaires de la victime pour les expédier chez les plus grands scientifiques criminels parisiens de l'époque, convaincu que la photographie de l'assassin se trouvait sur la rétine...On lui réexpédia  -sans sourciller- son colis avec un mot aimable.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 02:14
Petit rappel après l'article récent de la NR sur le chemin du Marais et ses nids de poule; de manière involontaire (?) on y parle de la rue des ... obus (alors qu'il faut écrire eaux bues...).
A l'approche d'un hiver un peu plus classique, après le ruissellement des eaux de tous ces jours, les vieilles rues châtelleraudaises qui n'ont pas été électoralement bitumées laissent apparaître ici et là des nids de poule dont certains permettraient à des canards de venir s'y ébattre.

C'est dangereux pour les deux roues et même pour des piétons qui peuvent se fouler une cheville. Janvier et février vont faire du mal!

Nous suggérons à la Ville de lancer le concours du nid de poule d'or. L'endroit lauréat pourrait être découpé et exposé dans le hall de la mairie ou dans l'entrée de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie comme allégorie du trou de la Sécu (1), à moins qu'il ne soit monté en oeuvre d'art contemporain avec d'autres matériaux.

Un vrai débat culturel à partir de rien.

L'idéal, en somme!
(1) Entre temps on a perdu la sécu... 
Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Politique locale 2009
commenter cet article
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 08:50

Allez Dominique, ce bref article est pour toi!

Tu arrives au boulot, tu ouvres l'ordi, tu allumes la cafetière et tu reviens pour le blog de Gilles MICHAUD et l'article de la nuit ou du petit matin.

Ton remontant, ton sourire du matin, ton plaisir de lecteur.

Déception quand rien n'a été posté depuis la veille!

Ces quelques lignes te sont donc spécialement dédiées.

Que ta journée soit bonne, Dominique! (1)

 

(1) Pour des raisons de confidentialité, le prénom a été changé. Quoi que.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 15:47

Il est vrai qu'il faut du courage et se mobiliser à contre courant de l'opinion facile et franchouillarde pour oser défendre le droit de vote des étrangers, etc..., promis depuis François Mitterrand.

Un citoyen de l'un des 27 pays membres de l'espace européen, dont ceux quasi inconnus en général le long de la Baltique, pourrait voter au scrutin municipal local sans souci administratif particulier, mais un algérien, un béninois, un laotien ou un marocain ici depuis belle lurette, culturellement installé et intégré,  dont  les enfants sont français souvent, ne le pourrait pas. L'Algérie permet le droit de vote des étrangers sur son sol, sous condition de réprocité, et c'est nous qui donnons des leçons de pré-réciprocité!

Un français sur deux ne vote plus, et croyez-vous vraiment que par subversion maligne, tous les membres du continent africain installés à Châtellerault se mettront à voter comme un seul homme pour prendre le pouvoir alors que les citoyens français issus de leur communauté ont déjà un taux de pratique votative désespérant? Soyons sérieux.

Nous étions plusieurs, mercredi à Paris, avec Jean-Michel Baylet qui venait de rencontrer François Hollande, notamment sur ce sujet. Le PRG ne doit pas être frileux, il faut aller de l'avant. Aussi nous rejoingnons la LDH et quelques autres autour d'un collectif qui tiendra une conférence de presse lundi soir.

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article