Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 09:42

Ce n'est pas parce que les Radicaux constituent la plus ancienne formation politique française (naissance en 1901) qu'ils ont choisi le week-end des journées du patrimoine pour travailler à Seignosse, dans les Landes, pendant leur université d'été!

Trois jours pleins, dès ce vendredi, avec des ateliers (Municipales, promouvoir nos valeurs radicales- les élections municipales et la réforme des rythmes scolaires-  la transition énergétique- vers l'Union Européenne fédérale et sociale- quelles sont les priorités d'action en matière économique dès la rentrée?-).

Dimanche matin, comme Jean-Marc Ayrault l'avait fait l'an passé, c'est Manuel Valls, ministre de l'intérieur, qui interviendra pour bien rappeler que les Radicaux de Gauche sont une force active au sein de la majorité gouvernementale et parlementaire.

Je reviens sur l'atelier Municipales, promouvoir nos valeurs radicales; Paul Dhaille, délégué général à l'organisation territoriale, et qui a des attaches à Châtellerault, dit ceci, qui est juste:

"La différence entre municipalités de Gauche et municipalités de Droite n'apparaît plus clairement aux électrices et aux électeurs au profit de l'appréciation de "bonne gestion" qu'ils portent sur la municipalité sortante. C'est ainsi que l'opposition Droite-Gauche ne semble plus pertinente, voire "ne fait plus sens" lors des élections municipales. Dès le moment où les ordures ménagères sont ramassées, où l'éclairage public fonctionne, où les écoles sont accueillantes, où l'eau est potable, où la voirie est correcte..., une municipalité est considérée comme étant une bonne gestionnaire des affaires locales.

Le Parti Radical de Gauche veut redonner un sens politique aux élections municipales en montrant comment le respect des principes républicains, solidaristes et humanistes caractérise l'action de ses élus locaux (...)."

Le piège est là, dans la tentation de ne pas politiser cette campagne municipale. Par manque de courage, par couardise. A ce jeu-là, c'est la sortant, le gestionnaire, qui gagnera.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires