Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 05:12

C'est le 14 juillet, fête nationale.

Oh, il en reste encore des Bastilles à prendre.

Oh, il y en aurait des cahiers de doléances à remplir.

Oh, il y en a des seigneurs de la politique, des bourgeois de la finance et des serfs de la misère (il n'y a que le -petit- clergé qui se porte mal).

14 juillet bien sûr, puis la Terreur, les têtes coupées (c'est toujours d'actualité puisqu'un de mes patients de cette semaine fut arrêté avec un sabre japonais dans la rue en hurlant "des têtes vont tomber, des têtes vont tomber!").

14 juillet 1789 avec encore ce jour-là, et même après, un respect pour ce bon roi Louis XVI.

Je songe à lui en dégustant un plat non de saison un 14 juillet mais qui fut fatal au monarque, les pieds de cochon.

Lors de sa fameuse fuite à Varennes, malgré l'insistance de ses gens qui le suppliaient de laisser là son couvert, à Sainte Menehould, Louis XVI voulut finir de divins pieds de cochon. Funeste idée gourmande et retard fatal qui précipitèrent son arrestation. Puis un jour sa mort, symboliquement fondatrice de la République.

La République tenant à des pieds de cochon, étrange regard historique en ces temps de laïcité...

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires