Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

19 mai 2014 1 19 /05 /mai /2014 09:10

Je n'avais rien contre l'équipe d'Evian-Thonon-Gaillard dont l'identité footballistique historique demeure néanmoins incertaine et récente, mais j'aurais préféré que le FC Sochaux-Montbéliard, l'un de plus vieux clubs professionnels français, ancré dans notre paysage sportif, dans le succès de son centre de formation bien connu et dans l'entreprise Peugeot, conservât sa place parmi l'élite.

Mais une saison de galère, dès le départ, a plombé Sochaux malgré la démission courageuse d'Eric Hély dès novembre pour permettre à son successeur Hervé Renard d'oeuvrer plus facilement. 

 Sochaux est un club en effet formateur, régulièrement privé des talents qu'il a fait éclore et que l'odeur de l'argent attire ailleurs quand ils deviennent adultes et excellents; et quand une équipe est en difficulté, face aux géants qu'elle affronte, on obtient moins facilement un pénalty ou un but valable de sa part est plus aisément refusé: ce n'est pas sur le dernier match couperet contre Evian Thonon Gaillard que Sochaux a perdu sa saison en ligue 1 mais quand on lui a fait sentir, ici ou là, qu'il n'était qu'un petit et qu'il revenait injustement sans point au stade Bonnal.

Sochaux a déjà connu cela; je me souviens de la seule saison de division 2 du SOC en 1987-1988 où Paille, Sauzé et autres sont venus donner une leçon de football à nos châtelleraudais avant de remonter.

Sochaux, une fois encore, renaîtra.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires