Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 03:18

La Ville a  accueilli deux manèges pour les fêtes.

Le premier, moderne, face à la mairie, portait Spiderman, Mickey, Oui-Oui, une voiture de pompiers, etc..., dans des matériaux plastifiés et des couleurs "flashies"; son tenancier, terne et silencieux, appuyait sur un bouton pour lancer les bandes-son du départ, de la queue du Mickey et de l'arrivée; son seul moment d'humanité (ou d'inhumanité) consistait en la gestion de l'attribution ou du retrait de cette fameuse queue du Mickey.

Le second, place Emile Zola, réplique neuve d'un manège ancien, abritait de nombreux chevaux "qui montent et qui descendent", un avion de 1914, un tacot, un coq superbe et même, oui, un cygne magnifique; sa tenancière, silencieuse elle aussi, se désolait du peu de fréquentation en comptant les souches déchirées de son carnet; outre l'emplacement, pas terrible en fond de place, le prix -comme son collègue- reste dissuasif pour nombre de familles locales (2,5 euros le tour, soit de l'ordre de 17 francs!!!).

Mais hélas, la musique diffusée par les deux était la même: celle des magasins franchisés de vêtements aux lumières criardes. Tout simplement horrible. Je ne suis pas pour le retour du tout limonaire non plus, mais la musique, c'est l'âme du manège!

Et quand, par accident sans doute, le bruit s'arrêtait et que le silence prenait place... ouf, quel bonheur!

Silence, on tourne...

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires