Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 05:50

Le 7 mai, on fête Sainte Gisèle, et les Gisèles(s).

Dans ma famille j'en connaissais trois, dont seule reste ma soeur.

C'est un prénom passé de mode alors que beaucoup d'anciens prénoms reprennent force et vigueur: chez les garçons Jules, Victor, Achille, Antoine, Maxime, quasiment impensables il y a 30 ans, chez les filles Léa, Rachel, Victoire, Eugénie, Louise, avec la même observation.

Il est assez intéressant à ce titre de mettre en balance parfois les avis d'obsèques et les avis de naissances et de retrouver quelques résurgences nymiques.

Tant il est vrai qu'aujourd'hui souvent , liberté individuelle oblige, on affuble les enfants de prénoms exotiques ou serie-télévisuels à sonorité agréable -apparemment et aujourd'hui- sans se soucier du poids de l'interpellation nominative une fois adulte ni de la concordance utile avec le nom patronymique (je rends hommage à un ancien professeur de français, Mr Boutin, qui insistait beaucoup, chez Balzac, sur l'incongruité de l'association César Birotteau, d'un côté César, grandiose, de l'autre Birotteau, l'appellation tourangelle terrienne de base).

Mais je m'éloigne: bonne fête, Gisèle!

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires