Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 02:07

Voici ce que j'écrivais le 30 juin 2013:

"L'homélie de Jean-Pierre Jammet à Lésigny samedi soir fut encore plus tonique que d'habitude, c'est peu dire, et j'en ai tiré des enseignements comparatifs avec la politique.

1- La crise du "militantisme" frappe religion et politique de même manière; je me souviens, quand j'ai adhéré au PS en 1981 au contact de Robert Badinter, que tout le département de la Vienne, canton par canton, était alors recouvert de sections; Micheline Lièvchin était venue à Dangé constater que le puzzle était alors complet; aujourd'hui.... De même les églises, rurales en particulier, n'ont-elles plus que quelques têtes grisonnantes dans les travées et les enfants ont-ils déserté le caté.

 A l'instar des communautés paroissiales qui vont se mutualiser (exemples: une seule paroisse pour tout Châtellerault au lieu d'un côté St Jacques, S Jean Baptiste, Antoigné et ailleurs séparément Ozon et Châteauneuf, 17 communes autour de l'unique paroisse nouvelle de La Roche Posay au lieu de seulement Lésigny, Mairé, Barrou et Chambon autour aujourd'hui), les communautés de communes new look  et les nouveaux cantons doubles ou quadruples vont éloigner paroissiens d'un côté, citoyens de l'autre, de ce qui est le coeur de leurs engagements respectifs; c'est le sens de l'histoire dit-on, en se projetant seulement vers l'avenir, sans nostalgie comparative, puisque "celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n'est pas fait pour le royaume de Dieu." (Saint Luc, 9, 51-62).

2- Ceux qui, pour combler ces vides, sont appelés en religion ou sollicités en politique ont souvent des alibis, des excuses, des jokers pour refuser les responsabilités paroissiales ou politiques qu'on leur propose: "ma femme travaille à la mairie", "je suis déjà engagé avec les parents d'élèves", "mon boulot est prenant" (cela aujourd'hui), "Laisse-moi embrasser mon père et ma mère" (Premier livre des Rois, 19, 16b, 19-21), "Permets-moi d'aller d'abord enterrer mon père", "Laisse-moi d'abord faire mes adieux au gens de ma maison" (Luc, 9, 51-62).

Ne pas regarder en arrière, mais éternel recommencement?".

Nous avions cette discussion le 4 septembre en mairie après les cérémonies  de la Libération de la ville, avec Philippe Mis, ancien militaire officier supérieur, et le nouveau prêtre de la nouvelle paroisse centrale Saint Roch, le Père Jean-Luc, pour constater que pratique laïque et pratique religieuse, c'était, hélas, pareil ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires