Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 15:27

Un journaliste titre "L"union de la gauche fait pschittt" à Châtellerault.

Non.

Pschittt, ce serait une grenaille dégoupillée qui foire, un pétard mouillé qui agonise, une bouteille de bière dont la capsule restée coincée laisse sortir de la mousse en abondance, en tout cas quelque chose de raté par rapport à l'objectif annoncé.

Nous avons réussi l'union de la gauche, objectif majeur, ce n'est pas donné à tout le monde et je prétends que nous avons semé avec amour et générosité sur un terrain que le national nous a tranformé en champ de cailloux; j'ai connu dans le Berry, près de Saint Maur, des labours identiques, caillouteux blanchis au possible, qui donnaient de superbes récoltes, avec le temps, un peu plus tardivement que sur les terrains privilégiés de la" beauce" issoldunoise; ce sera pareil à Châtellerault où les récoltes politiques futures, sur cet ensemencement, seront belles. La moisson sera alors abondante et les ouvriers nombreux.

Les châtelleraudais vont se réveiller avec "la gueule de bois", quand ils vont réaliser qu'"ils en prennent pour six ans de plus" jusqu'à 2020 au prétexte qu'Hollande les a déçus en 2013 et 2014; c'est l'histoire de l'ivrogne du Petit prince qui boit pour oublier qu'il boit pour oublier qu'il boit pour oublier qu'il boit (ad lib)...

Pschittt? Non.

On n'est responsable que de ce qu'on crée soi-même et pas de ce qui nous infligé par d'autres, fussent-ils président de la république ou chef de gouvernement, nous n'avons rien à nous reprocher dans la campagne, ni dans le fond, ni dans la forme, nous restons avec la meilleure équipe, le meilleur programme notamment sur la caserne De Laage (du coup je révèle que j'avais par mes connaissances un énorme contact opérationnel dont je n'ai pas parlé, sauf à Michel Guérin, Myriam Métais et Alexandre Godin, pour ne mettre personne en porte à faux, mais il était strictement intuitu personae, lié à ma personne, et mon interlocutrice du projet ne veut pas s'inscrire dans une négociation autre, c'est son droit). C'est bête.

On est toujours, côté commentateurs et militants souvent, dans l'obligation de résultat, dans l'immédiateté du temps instantané, dans la jouissance médiatique (hier soir, dans le camp vainqueur, c'était de cet ordre-là, palpable).

Oui, le temps -j'y reviendrai demain-, le temps est notre allié, il nous bonifiera, comme le vin. Sans faire Pschittt le jour venu.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires