Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 08:30

    J'annonce en effet aujourd'hui que j'ai remis au bureau national du Parti Radical de Gauche la proposition de ma candidature pour les élections législatives dans la quatrième circonscription de CHATELLERAULT-LOUDUN après délibération de notre fédération départementale. Plusieurs considérations me guident:

 

     -I- Des considérations générales:

 

     1-L'accord qui lie le PS et EELV sur une soixantaine de circonscriptions dont celle-ci n'est pas opposable aux Radicaux de gauche qui n'y sont pas partie. C'est la règle du jeu.

 

      2- Alors que François HOLLANDE, candidat des Socialistes et des Radicaux de gauche comme il l'a rappelé hier soir à France 2, est en mesure de devenir Président de la République, il serait pour le moins singulier que ses valeurs ne soient pas défendues, ni pendant la campagne présidentielle alors que je suis membre de son comité de soutien pour la Vienne, ni au surplus après sa victoire alors qu'EELV, pour différencier Eva JOLY, aura passé une grande partie de son temps à dénigrer la candidature HOLLANDE.

 

      3- Le chef du gouvernement désigné par François HOLLANDE aura besoin de s'appuyer sur une majorité unie et solidaire pour mener à bien les réformes indispensables au rétablissement de la France plutôt que de déjà devoir s'escrimer avec des partenaires-adversaires EELV qui lui méneront la vie dure pour obtenir divers avantages parlementaires ou ministériels.

 

      4- Les élections législatives ne sont pas de super-élections cantonales ou municipales mais s'inscrivent dans un dessein de politique nationale qui pose nécessairement l'aptitude du candidat à exercer cette fonction pleinement (travail en commission, spécialisation sur des sujets précis, prise de parole, positionnement dans le groupe parlementaire); les élections législatives ne sont pas  à mon sens une sorte de tour de piste des egos ou d'aide au financement des partis politiques.

 

       5- Un tel engagement exige bien  sûr une disponibilité et une clarté par rapport au cumul des mandats pour être un député efficace.

 

       -II- Des considérations personnelles:

 

       1- Pour espérer battre Jean-Pierre ABELIN, il est largement préférable d'avoir été déjà face à lui dans d'autres combats; je n'ai pas redouté de l'affronter aux élections municipales de 2008 alors qu'il disposait de moyens largement supérieurs aux miens à l'époque; je rappelle qu'au premier tour, en indépendant, j'avais dépassé avec mes équipiers 20% du scrutin alors que les listes poids lourds ABELIN et TONDUSSON étaient  chacune aux alentours du tiers et que la liste médiatique RABIT ne réalisait que la moitié de mon score; j'ai ainsi une légitimité directe aujourd'hui, et je jouis d'une totale liberté face à Jean-Pierre ABELIN, n'étant  au surplus que simple conseiller communautaire non indemnisé et non pas l'un de ses vice-présidents percevant une indemnité. Il est bien entendu  évidemment qu'indemnité n'est pas asservissement.

 

       2- Les Radicaux de gauche sont membres de l'équipe de campagne de François HOLLANDE: Jean-Michel BAYLET préside le conseil politique avec Martine AUBRY, mon ami Thierry JANTET dirige le pôle économie sociale et solidaire, Sylvia PINEL, députée de Tarn et Garonne, Guillaume LACROIX, vice-président du conseil général de l'Ain, Patrick MOLINOZ, conseiller général de Côte d'Or et bien d'autres y figurent en place active: je côtoie tous ces élus au comité directeur national du PRG, je discute avec Roger-Gérard SCHWARTZENBERG, ancien ministre,  Dominique ORLIAC, députée du Lot, spécialiste de l'agriculture, Raymond VALL, le sénateur-maire de FLEURANCE qui va présider la nouvelle commission sénatoriale du développement durable, etc...C'est important pour l'avenir de notre circonscription.

 

       3- Depuis 30 ans je suis au coeur de l'application de la loi dont l'élaboration constitue quand même le coeur du travail du député; j'ai acquis une compétence dans beaucoup de domaines: la famille, le handicap, l'économie, le commerce, la procédure évidemment, et j'ai  toujours oeuvré "au nom du peuple français" avec l'exigence intellectuelle de ce mandat implicitement confié.

 

      -4- Mes racines sont sur tout ce territoire, depuis Vincent BRAULT mon ancêtre de LA CHAUSSEE parti en Acadie, jusqu'à mon père, manuchard, en passant par mon grand père maternel né à SAINT LAON; mes activités judiciaires passées dans la Vienne m'ont fait arpenter ces paysages de la circonscription, parfois dans des affaires fort lourdes et médiatiques; être député c'est certes être député de la Nation, ce qu'on oublie souvent, mais avec l'assise d'un territoire dont on doit consulter régulièrement les acteurs et les habitants, ce que je m'engage bien sûr à faire et chacun sait que je m'y appliquerai.

 

        Je reviendrai plus en détails par la suite sur cet engagement, sur les valeurs que je défendrai, sur le choix de ma suppléante; je le ferai sans animosité particulière, avec même de l'estime pour certains des candidats et bien sûr avec humilité puisqu'on ne manquera pas de me rappeller, si je l'avais oublié, que la compétence n'est pas un critère dominant d'éligibilité.

 

      

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Connaître Gilles Michaud
commenter cet article

commentaires