Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 01:51

Ce soir, traditionnelle (semi) nocturne cycliste de Châteauneuf.

Félicitations à l'ACC qui maintient cette belle course au calendrier de la Vienne.

Elle "tourne à gauche" (1), départ face à la Poste, puis rue Clément Krebs, quai des martyrs de la Résistance, Grand monarque, grand rue Châteauneuf, et re.

Une heure trente plus cinq tours, il me semble.

C'est une course très dure, sans "souffler", qui va vite (le quai des martyrs descend légèrement, le début de la grand rue est rétréci -il faut aller s'y faire sa place- et dès la "buvette parisienne" le long faux plat montant jusqu'à la ligne fait mal, surtout quand les primes sont annoncées ("Prime sur la ligne, prime, 15, 10 et 5 sur les trois premiers!"). Le peloton se casse vite, l'élimination se fait par l'arrière, rapidement.

Clac-clac, le bruit des dérailleurs dans la relance, les interpellations, les engueulades, les avertissements dans la course, le bruissement métallique des roues, j'ai toujours aimé cette ambiance.

Hélas, le public est de moins en moins nombreux, préférant ses consoles et ses animateurs télé. Parfois même, aucun badeau le long de la Vienne!

Mais paradoxalement le danger se trouve aussi dans l'indiscipline des spectateurs, car il y en a, notamment ceux qui vouent un culte excessif au houblon, grand rue. 

Comme souvent, le temps est incertain, c'est dommage, et le vent ajoutera au suspens, la chaussée peut être glissante dans le virage à angle droit face au marchand de cyclos.

C'est une épreuve dont je n'hésite pas à dire qu'elle fait partie de notre patrimoine culturel immatériel local, comme jadis la fête de l'île Cognet.

 

(1) Je connais un ancien grand espoir des années 70 qui préférait les nocturnes qui "tournent à droite" et en particulier celle qui a hélas disparu et qui était difficile, la nocturne du Crédit mutuel (boulevard Blossac, quai Wilson, quai Napoléon, quai du Château, remontée par les Halles et la rue Colbert (dur, dur), l'Industrie, et re.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires