Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 04:10

Le 1er mai 1993, Pierre Bérégovoy ('l'homme de la berge", en russe) s'est tiré une balle dans la tête au bord d'un canal, à Nevers.

"Tous les explications du monde ne justifieront pas qu'on ait pu livrer aux chiens l'honneur d'un homme", dira François Mitterrand lors de l'éloge funèbre.

La politique est un monde cruel, où les meurtres -symboliques, surtout- sont légion, je suis assez bien placé pour savoir comment j'ai survécu...

Pierre Bérégovoy, malgré ce que Michel Charasse appelle "sa soif de reconnaissance", était un homme issu du peuple, un ouvrier; se suicider le jour de la fête du travail avait probablement sens profond pour lui; il dénotait  (ou avait le sentiment de dénoter) dans ce monde de technocrates, énarques, polytechniciens et autres politiciens issus des grandes écuries du pouvoir; après avoir laminé Edith Cresson, Mitterrand ne lui donna son Matignon tant espéré que quand les "carottes furent cuites" et Bérégovoy prit sur lui seul la responsabilité de la déroute aux législatives. C'était déjà trop.

Meurtri par les attaques fallacieuses sur son prêt (devant notaire) accordé par Roger-Patrice Pelat, l'ami du Président, il aurait de toutes les manières perdu cette guerre électorale sans ces soupçons égarés sur son honnêteté.

Je ne fais pas dans le culte du souvenir morbide, mais je retiens beaucoup de choses de cet homme et de sa fin: dans ce monde de communicants politiques, on vous renvoie toujours vos origines modestes quand vous n'êtes pas né de ce cénacle et le sens moral convient d'abord aux gens simples.

Après, "les vertus se perdent dans l'intérêt comme les fleuves dans la mer", selon la maxime de l'un de nos moralistes éminents (mais pas laïque...), et c'est justement près d'un canal, bien en amont, que Pierre Bérégovoy, homme éminemment vertueux,  s'est donné (?) la mort.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires