Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 05:01

Je vois ces 24 panneaux pour les élections européennes, qui accueilleront des candidatures surabondantes et parfois scandaleuses; comme quoi la démocratie peut mourir à la fois de vide et de trop- plein.

Oui, quand les branches de l'Europe sont si enchevêtrées, sans lumière,  au point qu'elle semble moribonde, où sont ses racines?

Je ne parle pas du tronc qui, pour moi, commencera à s'ériger au début du 19ème siècle, sur la lancée de la Révolution française qui va bouleverser en Europe les mouvements migratoires de la richesse et de la pensée.

C'est ma réflexion personnelle, elle peut souffrir de manques, d'incomplétude, notamment en références philosophiques (Hobbes,  sans doute), mais j'y tiens et je m'y nourris:

J'en vois de plusieurs sources, comme on dirait en droit:

- la Grèce, d'où vient la déesse Europe, pour la phisosophie et l'invention démocratique,

- Rome pour le droit, le juridisme et l'organisation foncière et administrative,

- paradoxalement les invasions (Hannibal et ses troupes africaines, les Huns, les Wisigoths, les Vikings, les Maures, etc... qui ont façonné des visages et des types de cheveux jusqu'à nos jours, de l'Aquitaine à Odessa -pour les Vikings au moins!-),

- la chrétienté pour la prise en compte de la dignité humaine, la liturgie, les moeurs, les rituels, l'architecture, une autre organisation, avec une mention particulière pour Charlemagne et Aix la Chapelle, Aachen en allemand, avec le latin comme langue universelle pendant longtemps,

- le judaïsme pour le commerce, la banque (le prêt à usure étant interdit par l'Eglise), et toute la culture juive autour du commentaire du texte qui a fondé dès l'enfance une intelligence collective, des rituels bien sûr,

- "1492", la découverte de l'Amérique et, en réalité, tous les liens de colonisation et de commerce avec les autres continents et civilisations, qui vont identifier l'Europe, au besoin par répulsion,

- Descartes, guerrier et philosophe européen, et surtout Spinoza, philosophe hollandais de culture juive et portugaise, qui, le premier, osera déstabiliser le Dieu transcendant pour annoncer Voltaire, autre européen grand voyageur, le déisme et, finalement, la séparation de la sphère publique et de la sphère privée, autrement dit la laïcité,

- l'apport, à la marge, de la culture musulmane (algèbre, spiritualité, chimie, ...).

Accepter et reconnaître la multiplicité de cette nourriture spirituelle européenne, c'est déjà, me semble-t-il, se réconcilier avec la politique, en comprendre la richesse de fond et la nécessité actuelle, y trouver du charme, pour tout dire.

Par pitié, offrez-nous des débats...

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires