Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 01:06

J'ai sous la main le vieux bouquin d'André Harris et Alain de Sédouy "Qui n'est pas de droite?" publié chez Seuil en 1978; y figure un article intitulé "Cuisine et politique" dans lequel le célèbre Henri Gault (de Gault et Millau) se confie sur le mélange de ces deux sujets.

Henri Gault fixe alors la ligne de partage entre la droite et la gauche: "à droite on mange, à gauche on s'alimente".

Ce n'est peut-être pas si simple mais il y a du vrai, hélas; et ce sera encore plus vrai à compter du 13 décembre.

Les morceaux de viande (boeuf, veau et ovin) vendus conditionnés en libre-service seront à partir de cette date classés de 1 à 3 étoiles en fonction du potentiel de qualité du morceau. Il sera aussi permis de regrouper certains morceaux sous un nom générique (steack, rôti, poitrine, ...) à la place du nom précis peu connu du public (araignée, collier, noix, etc ...).

C'est le genre de décision qui passe inaperçu(e) mais qui démontre le pouvoir immense des professionnels de l'agro-alimentaire et des grandes surfaces, qui profitent de l'ignorance des gens modestes (plutôt classés à gauche bien que le FN les séduise) et de leur portefeuille.

On assiste, sous un gouvernement de gauche, à la rupture de l'égalité républicaine devant l'assiette; tout le monde  dans notre pays a le droit normalement de manger ce qui est bon. Avait droit.

Il faudrait écrire "Liberté, égalité, fraternité" au fronton des boucheries-charcuteries traditionnelles, derniers espaces -jusqu'à quand?-du respect de la qualité des bêtes abattues d'une manière convenable et derniers lieux de la courtoisie avec le client dans l'information de ce qui lui est vendu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires