Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 13:43

Au moins une fois par semaine en promenant mon chien sur les hauteurs d'Antoigné, je croise Monsieur NIVEAU, apiculteur passionnant et chevronné, un sage, qui revient de ses ruches en quasi "cosmonaute"; il m'a appris beaucoup de choses sur la vie des abeilles et tout en protestant de la chute vertigineuse de la production de miel en raison de l'agriculture moderne, il sait ne pas être non plus un ennemi du progrès; ce qui suit est une bonne nouvelle pour lui.

Après plusieurs semaines d'hésitation faute d'accord entre les Etats, la Commission européenne vient de décider de suspendre pendant deux ans l'utilisation de trois pesticides dangereux pour les abeilles, des molécules  de la catégorie néonicotinoïde nommées clothianidine, imidraclopride et thiaméthoxame, commercialisées sous les noms plus connus de Gaucho, Cruiser, Poncho, ...

Bayer, gros fabriquant allemand de pesticides, a fait traînasser l'Allemagne longtemps, mais qui a fini par voter pour cette suspension, comme la France, contrairement au Royaume Uni, à l'Italie et à la Hongrie qui ont voté contre, ou l'Irlande qui s'est abstenue.

Les pressions des lobbies des "pestidécideurs", Bayer mais aussi le suisse Syngeta, et plus encore celles du Copa-Cogeca,  la puissante entente syndicale professionnelle agricole européenne, qui évoque le péril de la perte de 50 000 emplois et de 2, 8 millliards d'euros de ressources, ne sont pas parvenues à leurs fins, sauf la limitation de la suspension à quatre types de cultures seulement, le maïs, le colza, le tournesol et le coton.

Le ministre LE FOLL a été à la hauteur.

ll reste maintenant à batailler pour aller au-delà des deux ans et pour viser l'extension à toutes les cultures: les abeilles sont vitales pour notre éco-système et elles apportent tout de même une contribution annuelle de 22 milliards d'euros à l'agriculture européenne.

22 milliards d'un côté, 2, 8 milliards de l'autre, il n'y  a pas photo économiquement non plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires