Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 09:10

Mai, le temps du muguet. Je n'ai pas pu résister à ce mauvais jeu de mots  avec "le temps des mues gays" que mes amis homos voudront bien me pardonner. ll vient illustrer des conversations libres autour de la théorie du gender, selon laquelle le sexe ne serait pas (uniquement) anatomique mais surtout culturel et social, fruit de mauvaise éducation et de  tristes déterminismes familiaux qu'il faudrait évidemment combattre. Vous imaginez que ce n'est pas ma tasse de thé. A l'un de mes interlocuteurs à fond pour le gender, j'ai proposé (et il m'a pris au sérieux) qu'il fallait d'abord changer la linguistique, témoignage d'un colonialisme sexuel abject. Ainsi, dans une réforme du langage de grande ampleur, devant faire l'objet d'une loi voire même d'une introduction dans le préambule constitutionnel, tous les mots commençant par "per" (sonorité paternelle)devraient commencer par "mer" (sonorité maternelle) et réciproquement:

- péremptoire ... méremptoire, persévérant ... mersévérant, perturbant ... merturbant ..., péritoine ... méritoine, etc...

- merveilleux ... perveilleux, méritoire ... péritoire, mercantile ... percantile ..., merlu ... perlu, etc...

Toutefois, les noms propres, pour ne pas bouleverser l'état civil,  ne bougeraient pas: ainsi Marcel Merkès, le chanteur lyrique, ne deviendrait pas Marcel Perkès et sa comparse Paulette Merval resterait Paulette Merval.

Pour la liberté des moeurs pleine et entière et l'égalité républicaine, à bas la grammaire (pardon, la gram-paire)!

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD - dans Billets d'humeur
commenter cet article

commentaires