Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Défendre notre territoire

Gilles-2.JPG

Me contacter

Comité de soutien

Jean-Michel BAYLET

(Président du PRG, ancien Ministre, Sénateur, Président du Conseil Général de Tarn et Garonne)

Dominique ORLIAC

(Députée du Lot)

Sylvia PINEL
(Députée du Tarn et Garonne)

Roger-Gérard SCHWARTZENBERG

(Vice-Président du PRG, ancien Ministre)

Marcel BOURGAREL

(Président d'une association caritative)

Philippe CALMEL

(Ancien Directeur de la Maison pour tous de Châtellerault)

22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 13:40

J'écris cela sans méchanceté, mais je ne peux le conserver in petto.

Il y a sans doute eu entre Dominique LEVEQUE et Jean-Pierre ABELIN vers 2007-2008 comme un lien de fils à père, une sorte d'admiration affectueuse et virile dans un monde abeliniste essentiellement féminin.

Et puis, face à cet adolescent politique qui voulait son autonomie, le père a d'abord retiré le jouet du CCAS puis celui de l'Agglomération -où DL, sans le CCAS, siégeait désormais sans voix-, ne lui laissant que le hochet  fantomatique de TARGE, hélas souvent emprunté par une vague commission consultative et même par le cantonnier.

Au conseil municipal d'hier soir, légitimement soucieux de clarification sur la nomination étrange de Chantal VACHERON à l'Agglomération (en remplacement de Joël TONDUSSON) -voir mon article "Une apparition"-, Dominique LEVEQUE voulut se lancer dans une question à double détente; las, le premier poil ne s'était à peine rétracté que le maire empêcha véhémentement la seconde lame de raser. "Je vous interdis de prendre la parole".

Ingratitude du père.

Silence penaud et désarroi du fils qui chercha dans l'assistance quelque secours, en vain. Du type réplique, ou sortie collective, que sais-je?

Je me disais que dans ce demi-cercle fraternel majoritaire où on maintient le cavalier de Dominique LEVEQUE l'intéressé n'avait plus sa place. Comme un fils indigne. Comme le vilain petit canard.

Partager cet article

Repost 0
Published by Gilles MICHAUD
commenter cet article

commentaires